PLUIE

ASCENDANCE, météorologie

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 4 798 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « L’organisation des systèmes convectifs développés »  : […] Dans les systèmes convectifs développés, l’élément de base est la cellule, région active composée d’une forte ascendance et d’un courant descendant accompagnant les précipitations. Ils sont composés d’une ou de plusieurs cellules indépendantes ou regroupées de manière organisée. Les cellules ordinaires ne dépassent pas quelques kilomètres de diamètre et durent rarement plus de 30 ou 40 minutes. P […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ascendance-meteorologie/#i_20877

ATMOSPHÈRE - Thermodynamique

  • Écrit par 
  • Christian PERRIN DE BRICHAMBAUT
  •  • 7 460 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Évaporation et condensation »  : […] Par diffusion moléculaire, mais surtout par mélange turbulent, la vapeur d'eau peut se répandre dans l'atmosphère pour accroître son humidité, en provenant de zones où règne une tension de vapeur plus élevée. Ces « sources » d'alimentation en vapeur d'eau sont généralement matérialisées par de vastes surfaces évaporantes (océans, mers intérieures) mais aussi, et surtout dans les régions intertr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/atmosphere-thermodynamique/#i_20877

CYCLES BIOGÉOCHIMIQUES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude DUPLESSY
  •  • 7 878 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La phase atmosphérique du cycle du soufre »  : […] Les processus biologiques sont responsables de la production d'une grande variété de composés gazeux. Les écosystèmes terrestres émettent H 2 S, CS 2 , COS (sulfure de carbonyle), CH 3 SH (méthyl mercaptan), CH 3 SCH 3 (DMS, sulfure de diméthyl), CH 3 SSCH 3 (disulfure de diméthyl). Le DMS est le principal responsable des émissions de sulfure en océan ouvert. Il s'oxyde essentiellement en très […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cycles-biogeochimiques/#i_20877

EAU CYCLE URBAIN DE L'

  • Écrit par 
  • Nassima MOUHOUS-VOYNEAU
  •  • 1 758 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Effet sur les quantités »  : […] L’imperméabilisation du sol conduit à une augmentation du volume des ruissellements superficiels au détriment de la recharge des nappes phréatiques. Elle se traduit également par une diminution du temps de réponse des bassins versants et une augmentation des débits de ruissellement superficiel. Les pluies qui, avant urbanisation, ne provoquaient pas de dommages particuliers deviennent problémati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cycle-urbain-de-l-eau/#i_20877

CYCLONES TROPICAUX

  • Écrit par 
  • René CHABOUD
  •  • 3 085 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Les effets d'un cyclone »  : […] Toujours associé à une profonde dépression tropicale, le cyclone est un phénomène météorologique de grande ampleur. Quasi circulaire, la zone cyclonique a un diamètre généralement compris entre 200 et 500 kilomètres, mais certains cyclones peuvent être de plus grande envergure, comme le cyclone tropical Georges (septembre 1998), d'un diamètre de 800 kilomètres. Les différents services météorologi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cyclones/#i_20877

DÉPRESSION, météorologie

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 3 414 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les dépressions thermiques »  : […] Les dépressions thermiques se développent généralement dans les régions bénéficiant d’un meilleur ensoleillement ou d’une meilleure capacité à absorber le rayonnement solaire que les régions voisines. Moins dense que son environnement, l’air réchauffé au contact de la surface monte sous l’effet de la poussée d’Archimède, ce qui réduit la pression exercée à cet endroit. Un tel processus est renfo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/depression-meteorologie/#i_20877

EAU - Les défis de l'eau

  • Écrit par 
  • Ghislain de MARSILY
  •  • 7 679 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Eau renouvelable »  : […] La ressource en eau renouvelable de la planète est uniquement fournie par les précipitations annuelles sur les continents, qui sont estimées à 119 000 km 3 /an. Cela correspond en moyenne à une « lame d'eau » de pluie de l'ordre de 720 mm/an. Le devenir moyen de cette ressource est alors le suivant : – 74 000 km 3 /an repartent vers l'atmosphère, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eau-les-defis-de-l-eau/#i_20877

EAU (notions de base)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DELÉAGE
  •  • 6 212 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le cycle de l'eau »  : […] Les cinq réservoirs d'eau de la planète subissent des transferts incessants selon un cycle bien connu dont la phase initiale est l'évaporation des eaux de surface des océans et des continents. Chaque jour, plus de 1 000 milliards de tonnes d'eau passent ainsi dans l'atmosphère, qu'elles quitteront un peu plus tard sous forme de précipitations. La fraction P de ces précipitat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eau-notions-de-base/#i_20877

HYDROLOGIE

  • Écrit par 
  • Pierre HUBERT, 
  • Gaston RÉMÉNIÉRAS
  •  • 9 869 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Le cycle de l'eau »  : […] Sous sa forme qualitative élémentaire, la description du cycle de l'eau est connue de tous. L'évaporation de l'eau sur les océans et les terres émergées alimente en vapeur les basses couches de l'atmosphère ; sous l'effet de la diffusion et de la convection turbulentes, cette vapeur s'élève et atteint éventuellement une altitude suffisante pour former, par condensation, des nuages. Au gré des ven […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hydrologie/#i_20877

HYDROLOGIE URBAINE

  • Écrit par 
  • Michel DESBORDES
  •  • 2 602 mots
  •  • 2 médias

3 octobre 1988 : les écrans de télévision montrent Nîmes ravagée par les eaux. Une ville meurtrie, des dégâts considérables à la suite d'un violent orage. Des images que l'on dirait venir d'une autre région du monde. Le moment de stupeur passé, on invoque le caractère « exceptionnel » des précipitations. On parle de « catastrophe naturelle ». En réalité, si l'orage qui s'est abattu sur Nîmes et sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hydrologie-urbaine/#i_20877

INONDATIONS

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 4 241 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'impact de l'homme sur les inondations »  : […] Contre les inondations dues aux crues des très grands fleuves, avec des bassins versants de plusieurs milliers ou dizaines de milliers de kilomètres carrés, il n'y a pas de parade parfaitement efficace. Les efforts publics et privés déployés de longue date pour protéger les champs d'inondation par des digues, trop souvent compris par les habitants comme devant les libérer définitivement du risque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inondations/#i_20877

MÉTÉORES

  • Écrit par 
  • André VIAUT
  •  • 3 338 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Hydrométéores »  : […] Les hydrométéores sont toutes les manifestations aqueuses de l'atmosphère, qu'elles tombent des nuages (cf. précipitations  Météorologie), qu'elles proviennent de la mer ou d'un manteau neigeux ou qu'elles se déposent sur le sol, les plantes ou les objets. La pluie est constituée de particules liquides dont le diamètre est de l'ordre de 0,5 à 3 mm, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/meteores/#i_20877

MOUSSON

  • Écrit par 
  • René CHABOUD, 
  • Francis ZIMMERMANN
  •  • 6 608 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La mousson d'été  »  : […] La situation météorologique qui engendre la mousson d'été asiatique se caractérise par une dépression centrée sur le nord de l'Inde, à proximité des versants sud de l'Himalaya, et par un anticyclone sur l'océan Indien. Ce dernier est à l'origine d'un courant d'abord orienté au sud-est. Par la suite, ce courant franchit l'équateur et s'oriente au sud-ouest. Ce courant de sud-ouest, de grande ampl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mousson/#i_20877

NEIGE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 3 582 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Métamorphose de la neige humide »  : […] On parle de neige humide en présence d’eau liquide. Les trois phases de l’eau (vapeur, liquide, solide) peuvent alors interagir. Cette situation s’observe quand les températures sont élevées ou lors de la survenue d’une pluie sur la surface enneigée. En raison de leur forte convexité, les grains les plus petits ont tendance à fondre. L’eau liquide migre alors, par capillarité, vers les grains […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neige/#i_20877

NUAGES

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON, 
  • André VIAUT
  •  • 5 903 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Nimbostratus »  : […] Formé d'une couche nuageuse grise, souvent sombre, et d'aspect rendu flou par des chutes plus ou moins continues de pluie ou de neige, le nimbostratus est partout assez épais pour masquer complètement le Soleil. Le nimbostratus fait généralement suite à une couche de plus en plus épaisse d'altostratus et peut aussi provenir de l'étalement de cumulonimbus. Cette couche épaisse se double de nuages […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nuages/#i_20877

ORAGES

  • Écrit par 
  • René CHABOUD
  •  • 3 247 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les orages de pluie, de neige, de grêle »  : […] Les orages de pluie peuvent être d'une intensité peu commune. Selon qu'ils éclatent à la campagne, sur la ville ou bien sur un camping, leurs conséquences peuvent être très différentes. Les uns passeront inaperçus, alors que les autres seront à l'origine de sérieux dégâts, voire de catastrophes. Les pluies les plus fortes recueillies à la surface de la planète ont toujours un caractère orageux tr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orages/#i_20877

PRÉCIPITATIONS, météorologie

  • Écrit par 
  • Léopold FACY
  •  • 5 280 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Pluies sans nuage »  : […] Le serein , qui ne saurait être mieux défini que par l'expression « pluie sans nuages », est un phénomène également assez rare se présentant surtout l'été ou dans les régions tropicales en air maritime. Si l'on admet que le spectre des noyaux de condensation présente parfois une répartition anormalement élevée de noyaux hygroscopiques géants par rapport à une population de n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/precipitations-meteorologie/#i_20877

SOLS - Dégradation des sols

  • Écrit par 
  • Mireille DOSSO
  •  • 4 892 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La dégradation physique »  : […] La dégradation physique des sols correspond principalement à une désorganisation de leur structure. Cette dernière, définie par l'organisation spatiale des agrégats du sol (assemblages de constituants minéraux et organiques), délimite les volumes des vides ou porosité du sol. La taille, la forme et les relations entre ces pores conditionnent le stockage et la circulation de l'eau, de l'air et des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sols-erosion/#i_20877

SRI LANKA

  • Écrit par 
  • Osmund BOPEARACHCHI, 
  • Delon MADAVAN, 
  • Éric MEYER, 
  • Édith PARLIER-RENAULT
  •  • 21 638 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Répartition des climats »  : […] Île tropicale, Sri Lanka est caractérisée par un climat chaud à température constante et une température moyenne annuelle de 25  0 C. Toutefois, les différences régionales, dues à l'étagement, ne sont pas négligeables : les contrastes thermiques sont plus importants dans les hautes terres que dans les basses terres et les plaines. La circulation des vents de moussons, auto […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sri-lanka/#i_20877

TEMPÉRÉ DOMAINE

  • Écrit par 
  • Roger COQUE, 
  • François DURAND-DASTÈS
  •  • 7 451 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les climats tempérés »  : […] Les climats tempérés sont dans l'ensemble humides, avec des saisons thermiques, mais l'opposition entre celles-ci reste modérée. L'été peut être chaud, avec des températures moyennes nettement supérieures à 20  0 C ; toutefois l'hiver reste doux. S'appuyant sur des arguments biogéographiques, Wladimir Köppen a proposé de considérer comme tempérées les régions où la moyenn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/domaine-tempere/#i_20877

TERRE - Le système Terre et sa transformation

  • Écrit par 
  • Robert KANDEL
  •  • 2 176 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La transformation de la couverture végétale : déforestation, irrigation, salification ... »  : […] On situe les débuts de l'agriculture il y a environ une dizaine de millénaires avant le présent, c'est-à-dire au cours de la déglaciation et de la transition du Pléistocène vers l'Holocène. Le défrichement et la déforestation ont sans doute commencé à une échelle modeste, affectant aussi les conditions atmosphériques locales, comme par exemple la quantité de poussières piégées dans certaines tour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/terre-le-systeme-terre-et-sa-transformation/#i_20877

TORNADES ET TROMBES

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 4 815 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Formation des tornades »  : […] Des tornades ou des trombes peuvent se développer dans les systèmes nuageux produisant des conditions météorologiques sévères comme les bandes de front froid, les lignes de grains ou les cyclones tropicaux. Mais les tornades plus destructrices trouvent leur origine dans les supercellules orageuses (ou supercells en anglais) particulièrement sévères, qui sont associées à des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tornades-et-trombes/#i_20877


Affichage 

Afrique : climat

diaporama

Afrique : climat 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Mousson d’été asiatique

carte

Le flux d'air sud-ouest (flèches) se charge d'humidité au-dessus de l'océan Indien, qu'il condense ensuite sous forme de pluies à l'approche des contreforts himalayens Les valeurs des lignes isobares entourant la dépression sont données à titre indicatif 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Pluie

photographie

Grosse averse de pluie sur les plateaux de la Gran Sabana, au Venezuela On peut remarquer la densité et la localisation bien limitée de ce type de précipitations en milieu équatorial ou subéquatorial 

Crédits : B. Haas/ National Geographic/ Getty)

Afficher

Pluies annuelles en Guadeloupe

dessin

Les pluies annuelles en Guadeloupe 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Précipitations : pluie, neige et grêle

vidéo

Processus schématique de production des trois types de précipitation atmosphériqueÀ l'intérieur d'un nuage, les particules de vapeur d'eau, condensées sur un noyau solide comme les cristaux de sel marin ou les poussières atmosphériques, fusionnent pour former les gouttes de pluieLes... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Vitesses de chute des gouttes de pluie

tableau

Vitesses de chute des microgouttelettes et des gouttes de pluie en atmosphère libre au niveau de la mer à 20 0

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Afrique : climat
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Mousson d’été asiatique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Pluie
Crédits : B. Haas/ National Geographic/ Getty)

photographie

Pluies annuelles en Guadeloupe
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Précipitations : pluie, neige et grêle
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Vitesses de chute des gouttes de pluie
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau