PLATYCHELYS OBERNDORFERI

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Mode de rétraction du cou chez les tortues modernes et classification

Les tortues sont des reptiles à carapace. Elles ont développé un système de rétraction du cou à double pli pour pouvoir notamment protéger leur tête dans la carapace. Selon la façon dont elles s’y prennent, les tortues modernes sont divisées en deux groupes : les Pleurodires (signifiant « cou de côté »), qui replient leur cou dans un plan horizontal (formant un « S » horizontal) et protègent leur tête sous le rebord de la carapace, et les Cryptodires (signifiant « cou caché »), les plus nombreuses, qui replient leur cou verticalement (formant un « S » vertical) pour faire rentrer cou et tête entièrement dans la carapace, entre les ceintures pectorales. Ces deux types de fonctionnement impliquent chacun une morphologie des vertèbres cervicales spécifique.

Chez les Pleurodires, les vertèbres cervicales sont hautes et étroites. Les deux paires de zygapophyses – prézygapophyses et postzygapophyses (excroissances osseuses permettant, respectivement, l'articulation avec les vertèbres précédente et suivante) – de chaque vertèbre sont orientées horizontalement et rapprochées l’une de l’autre, et les deux processus transverses (sites d’attachement des muscles responsables des mouvements latéraux du cou) sont bien développés et situés au milieu du corps vertébral.

Chez les Cryptodires, les cervicales sont basses et larges, avec les deux paires de zygapophyses bien écartées l’une de l’autre et les processus transverses faiblement développés et placés plus en avant sur le centrum (corps de la vertèbre). De plus, ce dernier groupe a développé des articulations doubles du centrum dans la partie postérieure du cou, une structure qui n’est pas connue chez les Pleurodires modernes.

La morphologie des vertèbres cervicales des Pleurodires favorise ainsi le pliage latéral du cou, tandis que celle des Cryptodires permet son mouvement vertical et limite le pliage latéral dans sa partie postérieure. Au cours de l’évolution, ces deux [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Médias de l’article

Vertèbre de tortue fossile

Vertèbre de tortue fossile
Crédits : Anquetin et al., 2017

photographie

Platychelys oberndorferi, tortue fossile

Platychelys oberndorferi, tortue fossile
Crédits : Patrick Röschli/ Anquetin et al., 2017

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Haiyan TONG, « PLATYCHELYS OBERNDORFERI », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 mai 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/platychelys-oberndorferi/