PLATINE

AIMANTS

  • Écrit par 
  • Roger FONTAINE
  •  • 6 368 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Les alliages à durcissement par réaction désordre-ordre »  : […] La déformation de la maille cristalline et le réarrangement des atomes qui se produisent lors de la mise en ordre d'une solution solide désordonnée conduisent à un état de contrainte à l'intérieur du matériau qui est favorable à l'apparition d'une hystérésis magnétique. C'est le cas par exemple de l' alliage équi-atomique platine-cobalt (contenant 77 p. 100 de platine en poid […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aimants/#i_33011

CATALYSE - Généralités

  • Écrit par 
  • Henri Jean-Marie DOU, 
  • Jean-Eugène GERMAIN
  •  • 8 404 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre «  Particularités des catalyseurs solides »  : […] La catalyse étant un phénomène de surface, l'activité d'un solide sera en général d'autant plus grande que le rapport surface/masse, ou aire spécifique (m 2 /g) sera plus élevé, c'est-à-dire que le solide sera plus poreux et divisé. L'art de la préparation des catalyseurs contient de nombreuses recettes à cette fin. En général, le solide sera d'auta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catalyse-generalites/#i_33011

PLATINE ET PLATINOÏDES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul GUERLET, 
  • Roger LACROIX, 
  • Jean-Louis VIGNES
  • , Universalis
  •  • 3 049 mots
  •  • 8 médias

Le platine est un métal précieux, c'est-à-dire un métal auquel deux caractères dominants confèrent un prestige et une valeur qui furent à l'origine les attributs exclusifs de l'argent et, plus encore, de l'or : rareté et inaltérabilité. Cette dernière propriété permet à ces métaux de conserver leur éclat dans des circonstances où tous les autres se ternissent ou se dégradent et d'exister dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/platine-et-platinoides/#i_33011

SPERRYLITE

  • Écrit par 
  • Philippe ROSSI
  •  • 256 mots

Arséniure naturel de platine, de formule chimique PtAs 2 , la sperrylite doit son nom au chimiste canadien F. L. Sperry, qui l'a identifiée dans des minerais de Sudbury (Ontario, Canada). Elle contient principalement du platine et de l'arsenic, avec un peu de rhodium et quelquefois de l'étain et des traces de fer, de cuivre et d'antimoine. Sa structure cristalline, analogue à celle de la pyrite, a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sperrylite/#i_33011

SULFURIQUE ACIDE

  • Écrit par 
  • Gabriel TRIDOT
  •  • 3 514 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le procédé de contact »  : […] En phase gazeuse homogène, l'oxydation de SO 2 en SO 3 se fait d'après la réaction réversible : Le rendement en SO 3 est proportionnel à la racine carrée de la concentration en oxygène. L'exécution technique du procédé exige donc un large excédent en oxygène. Si l'emploi du platine comme catalyseur était connu depuis longtemps, les procédés dits de contact ne prirent leur essor industriel qu'aprè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acide-sulfurique/#i_33011

WOLLASTON WILLIAM HYDE (1766-1828)

  • Écrit par 
  • Agnès LECOURTOIS
  •  • 459 mots

Savant anglais que ses nombreuses contributions à la chimie et à la physique, sur le plan théorique comme sur celui des applications, placent au premier rang des hommes de science de son temps. Né à East Dereham (Norfolk), William Hyde Wollaston obtient à Cambridge son doctorat en médecine (1793) et pratique durant plusieurs années. Élu membre de la Royal Society en 1793, il en devient plus tard l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-hyde-wollaston/#i_33011


Affichage 

Modèle de Chatt-Dewar

dessin

L'anion PtCl3C2H-4a) le milieu de la liaison C-C et les trois ligands chloro forment approximativement un carré dont le platine occupe le centre ;b) recouvrement des orbitales formant la liaison s métal-éthylène ;c) recouvrement des orbitales formant la liaison Π... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Platine

photographie

Le platine, élément natif, se présente généralement en petits grains ou en lames, rarement en pépites comme cet échantillon provenant de Sibérie 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Prix au kilogramme

tableau

Prix au kilogramme, à Londres, en décembre 1998 (en dollars) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Modèle de Chatt-Dewar
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Platine
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Prix au kilogramme
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau