PLAN-SÉQUENCE

ANTONIONI MICHELANGELO (1912-2007)

  • Écrit par 
  • Paul Louis THIRARD
  •  • 2 273 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les premiers films »  : […] Né en 1912 à Ferrare, Antonioni entre dans la profession en 1942 comme assistant de Marcel Carné pour Les Visiteurs du soir  ; jusqu'à 1950, il collabore à quelques scénarios et réalise des courts-métrages qui ne sont pas indifférents. C'est l'époque où le cinéma italien connaît la flambée du néo-réalisme fortement marqué à gauche, et qui, prôné ou contredit, influencera profondément toute la vie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michelangelo-antonioni/#i_25589

L'ARCHE RUSSE (A. Sokourov)

  • Écrit par 
  • Michel ESTÈVE
  •  • 1 024 mots

Le récit de L'Arche russe (2002) s'ouvre dans un registre quelque peu énigmatique. L'écran, gris, n'est animé par aucune image, tandis qu'une voix off murmure : « J'ouvre les yeux et je ne vois rien... », avant d'évoquer une impression de peur ressentie par des personnes qui s'enfuient, sans qu'elles puissent être aperçues à l'image. Sans transition, le premier plan, en couleur cette fois, fait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-arche-russe/#i_25589

CINÉMA (Aspects généraux) - Les théories du cinéma

  • Écrit par 
  • Youssef ISHAGHPOUR
  •  • 5 373 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Réalisme ontologique et homme imaginaire »  : […] C'est en tant que reproduction, grâce au privilège qu'offre le cinéma de la rencontre avec l'actuel et le présent des hommes (Rossellini ), ou comme négation d'un moyen de reproduction et d'information (Welles), que des ruptures se produisent au commencement des années quarante. Le moment affirmatif, inventif, des débuts du cinéma et l'unanimisme des années trente sont morts avec la guerre. Rossel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-aspects-generaux-les-theories-du-cinema/#i_25589

CINÉMA (Réalisation d'un film) - Mise en scène

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 4 765 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Retrouver la puissance de suggestion de la lumière naturelle »  : […] C'est avec Orson Welles et Citizen Kane que l'on situe généralement l'accession de la mise en scène à la modernité . L'utilisation systématique du plan-séquence et de la profondeur de champ transforme largement les données du cinéma hollywoodien : le montage perd son invisibilité et le spectateur retrouve une liberté perdue, ayant à choisir – ou l'illusion de choisir –, parmi les différentes act […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-realisation-d-un-film-mise-en-scene/#i_25589

LES CONTES DE LA LUNE VAGUE APRÈS LA PLUIE, film de Kenji Mizoguchi

  • Écrit par 
  • Jacques AUMONT
  •  • 1 015 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'artiste, les guerriers et les choses »  : […] Mizoguchi n'a que cinquante-cinq ans, mais déjà une longue carrière derrière lui, et peu de temps à vivre. Il est au sommet de son art, un art complet qui comprend une exceptionnelle maîtrise du scénario. Celui des Contes de la lune vague mêle deux monogatari – littéralement, « choses dites », contes de tradition orale, généralement fantastiques –, tirés du recueil d'Ueda Akinari Contes de plui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-contes-de-la-lune-vague-apres-la-pluie/#i_25589

JANCSÓ MIKLÓS (1921-2014)

  • Écrit par 
  • Michel ESTÈVE
  •  • 892 mots
  •  • 1 média

Deux cinéastes emblématiques incarnent la qualité et l'originalité du cinéma hongrois : aujourd'hui Béla Tarr ; hier Miklós Jancsó, lion d'or du festival de Venise 1990 pour l'ensemble de son œuvre. Né en 1921 à Vac, non loin de Budapest, Miklós Jancsó mène tout d'abord de front des études de droit, d'ethnographie et d'histoire de l'art. Devenu docteur en droit (1944), il décide de se consacrer a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/miklos-jancso/#i_25589

MIZOGUCHI KENJI (1898-1956)

  • Écrit par 
  • Michel MESNIL
  •  • 2 184 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le naturel et le concret »  : […] Du petit peuple de Tōkyō, qu'il peint dans ses gendai-geki (sujets modernes), Mizoguchi a la vivacité, l'insouciance, le goût des choses concrètes. Encore que l'on préfère parfois – le charme de l'exotisme entre pour une part dans ce jugement – ses jidai-geki (sujets historiques). Dans L'Impératrice Yang Kouei-fei (1955) comme dans Rue de la honte (1956), le réalisme quotidien et la contemporanéi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mizoguchi/#i_25589

RENOIR JEAN

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 2 376 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Un style Renoir ? »  : […] Aux États-Unis, Jean Renoir va apprendre, selon ses propres termes, à « simplifier ses moyens d'expression ». Ce sera l'enjeu des dernières années. Y a-t-il un « style Renoir » ? Dans les années 1930, profondeur de champ et plans-séquences réunissaient les êtres en donnant le sens de la simultanéité des actions. Le découpage imposé par le « style américain » amène Renoir à abandonner ces figures a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-renoir/#i_25589

SOKOUROV ALEXANDRE (1951- )

  • Écrit par 
  • Michel ESTÈVE
  •  • 1 144 mots
  •  • 1 média

« Il est peu de génies dans le cinéma : Bresson, Mizoguchi, Vigo, Buñuel, Satyajit Ray, Sokourov... ». Le premier, il y a trente ans, Andreï Tarkovski ( Le Temps scellé , Éditions de l'Étoile-Cahiers du cinéma,1989) a reconnu et admiré le grand talent d'Alexandre Sokourov, hier voué à l'obscurité en Russie, aujourd'hui reconnu comme le cinéaste russe le plus estimé dans le monde. Alexandre Sokouro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-sokourov/#i_25589

WELLES ORSON

  • Écrit par 
  • Jean COLLET
  •  • 2 370 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le sens de la technique »  : […] Le cinéma de Welles – auteur, réalisateur, acteur – ne peut dès lors se comprendre qu'à partir d'une éthique, c'est-à-dire d'une vision du monde. Parce que Citizen Kane témoignait d'une prodigieuse virtuosité technique, on a voulu voir en Orson Welles un technicien qui cultiverait la performance pour elle-même : prises de vue au grand angle, cadrages en contre-plongées, décors avec plafonds, mi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orson-welles/#i_25589