PLAGIOCLASES ou FELDSPATHS CALCOSODIQUES

ÂGE DE LA LUNE

  • Écrit par 
  • Maud BOYET
  •  • 392 mots

Lors de la mission Apollo-16 en 1969, un échantillon d'une masse de 1,8 kilogramme (échantillon 60025) a été récolté et son étude pousse à reconsidérer l'âge de la Lune. Cette mission fut la seule à permettre l'échantillonnage de la croûte anorthositique lunaire, car située dans une zone à relief escarpé. Toutes les autres missions d'échantillonnage ont aluni à proximité de bassins d'impacts re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/age-de-la-lune/#i_29503

AMPHIBOLITES

  • Écrit par 
  • Gérard GUITARD
  •  • 793 mots

Les amphibolites sont des roches métamorphiques constituées essentiellement d'amphibole alumineuse (hornblende) et de feldspath plagioclase (généralement, andésine à labrador), en proportions variables, avec ou sans quartz. Il s'y associe parfois du pyroxène (diopside), du mica biotite, du grenat, de l'épidote. Les minéraux accessoires sont surtout le sphène, l'ilménite. La texture des amphibolit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amphibolites/#i_29503

ANDÉSITES ET DIORITES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CARRON, 
  • Maurice LELUBRE, 
  • René MAURY
  • , Universalis
  •  • 2 064 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Diorites »  : […] C'est à l'abbé Haüy ( Traité de géognosie de J. F. d'Aubuisson de Voisins, 1819), qui mettait ainsi l'accent sur la présence, dans ces roches plutoniques, de minéraux différant nettement les uns des autres par leur couleur, que les diorites doivent leur nom (du grec diorizô , je distingue). Elles sont formées essentiellement d'un feldspath plagioclase relativement sodique (de l'oligoclase à l'an […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andesites-et-diorites/#i_29503

BASALTES ET GABBROS

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CARRON, 
  • René MAURY
  • , Universalis
  •  • 3 665 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Les dolérites »  : […] Massives, grises ou noires, de structure microgrenue, les dolérites sont des roches magmatiques intermédiaires entre les basaltes et les gabbros. Les dolérites correspondent donc à un refroidissement plus lent que celui des basaltes. Cela explique leur structure particulière, dite doléritique, qui montre dans une pâte plus ou moins microgrenue, des gros grains bien exprimés de plagioclases (labr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/basaltes-et-gabbros/#i_29503

ÉMERAUDE

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 3 233 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le type brésilien »  : […] Les premières émeraudes du Brésil ont été exploitées à partir de 1913, près de Bom Jesus das Meiras (aujourd'hui Brumado), dans l'État de Bahia, au lieu-dit Pirajà. L'aspect souvent laiteux et opaque, au corps enfumé, réduit l'éclat de ces gemmes. D'autres gisements ont depuis été découverts, offrant de beaux spécimens limpides et parfois des cristaux de bonne taille, provoquant à chaque fois la r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emeraude/#i_29503

FELDSPATHS

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CARRON
  •  • 4 840 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre «  Transformations et équilibres en fonction de la température »  : […] La fusion à sec des feldspaths a été étudiée dès 1913 par N. L. Bowen, qui a établi les courbes d'équilibre concernant les plagioclases. Le diagramme de la figure montre que les feldspaths calciques sont beaucoup plus réfractaires que les feldspaths sodiques, et que la cristallisation progressive d'un mélange plagioclasique peut entraîner une zonation analogue à celle qui est observée le plus sou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/feldspaths/#i_29503

GRANITES ET RHYOLITES

  • Écrit par 
  • Bernard BONIN, 
  • Jean-Paul CARRON, 
  • Georges PÉDRO, 
  • Michel ROBERT
  •  • 8 468 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Arénisation »  : […] Dans de nombreux pays de la zone tempérée, les socles granitiques sont, en l'absence de phénomènes d'érosion, altérés sur une épaisseur qui est en moyenne de l'ordre de 3 ou 4 mètres, mais qui peut aller jusqu'à une dizaine de mètres ; de ce fait, ils laissent apparaître en surface une formation meuble de couleur beige et à texture conservée, au sein de laquelle demeurent quelques masses non altér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/granites-et-rhyolites/#i_29503

LABRADOR, minéralogie

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 740 mots

Tectosilicate, le labrador est un aluminosilicate de sodium et de calcium appartenant à la famille des feldspaths et faisant partie de la série des plagioclases. Le labrador est rarement cristallisé. En masse, il est souvent de couleur brun bleuté à bleu-vert ou mauve et présente surtout une irridescence très caractéristique : sa texture étant lamellaire, l'épaisseur optique des feuillets est de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/labrador-mineralogie/#i_29503

OPHIOLITES

  • Écrit par 
  • Michelle ERNEWEIN, 
  • Hubert WHITECHURCH
  •  • 3 836 mots

Dans le chapitre « Les différentes unités lithologiques d'un complexe ophiolitique »  : […] Un assemblage ophiolitique stricto sensu peut être divisé en deux parties, une séquence mantellique surmontée d'une séquence crustale . La séquence mantellique , souvent épaisse (jusqu'à 12 km), est constituée de roches magnésiennes, les péridotites. Dans la plupart des ophiolites, il s'agit de harzburgites et de dunites, plus rarement de lherzolites et de dunites. Ces péridotites sont appelées t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ophiolites/#i_29503

ROCHES LUNAIRES

  • Écrit par 
  • Mireille CHRISTOPHE MICHEL-LEVY
  •  • 3 189 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Minéralogie »  : […] Deux caractéristiques essentielles permettent de différencier les roches lunaires des roches terrestres basiques et ultrabasiques : les roches lunaires ont cristallisé dans un milieu beaucoup plus réducteur et totalement (ou presque) anhydre. Les espèces silicatées sont donc nettement moins nombreuses que sur la Terre, où, notamment, les silicates hydratés sont abondamment représentés. Les minérau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-lunaires/#i_29503

TRACHYTES ET SYÉNITES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CARRON, 
  • Maurice LELUBRE, 
  • Pierre Edouard NATIVEL
  • , Universalis
  •  • 4 708 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Syénites »  : […] Dans les syénites, la plupart des auteurs distinguent ainsi deux groupes, selon qu'il existe ou non des plagioclases individualisés. Les syénites calco-alcalines (groupe 7) sont caractérisées par la présence de plagioclases sodiques (albite à oligoclase), mais en quantité inférieure à celle des feldspaths alcalins ; la hornblende y domine, souvent associée à la biotite. Lorsque la quantité de qua […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trachytes-et-syenites/#i_29503


Affichage 

Diagramme de fabrique dans un gabbro

dessin

Exemple de diagramme de fabrique dans un gabbro ; dans un plan horizontal repéré au nord, l'orientation du clivage (010) du plagioclase a été mesurée dans 101 cristaux au moyen de la platine théodolite ; en a, diagramme-points : projections polaires des plans de clivage (010) des plagioclases... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Diorites : composition

tableau

Variabilité de la composition des diorites (en % de masse) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Diagramme de fabrique dans un gabbro
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Diorites : composition
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau