PEUGEOT PIERRE (1932-2002)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Industriel français. Diplômé du Centre de perfectionnement dans l'administration des affaires de Paris, Pierre Peugeot accomplit toute sa carrière dans l'entreprise fondée par son grand-oncle Armand en 1895, la Société des automobiles Peugeot. En 1957, il commence son parcours comme attaché à la direction des usines de Sochaux, avant de passer, sept ans plus tard, à la direction des exportations. En 1972, il devient directeur général de Peugeot S.A. Sa hantise permanente est d'assurer l'indépendance du groupe et une position dominante de la famille Peugeot en son sein. Y étant parvenu, il décide ses actionnaires à acheter Citroën en 1974 et Chrysler Europe (Talbot-Simca) en 1978. Ces acquisitions plombent les ressources du groupe ; Pierre Peugeot confie alors la barre à l'inspecteur des finances Jacques Calvet. Passé le cap, il nomme Jean-Martin Folz P.-D.G. en 1997, puis prend la présidence du conseil de surveillance de P.S.A. Le constructeur double alors ses ventes en cinq ans et accède à la deuxième place en Europe.

—  Universalis

Classification

Les derniers événements

4-25 octobre 1989 France. Conflits sociaux dans les prisons, chez Peugeot et aux Finances

Pierre Bérégovoy se soldent par un échec. La proposition d'une prime mensuelle de 315 francs est jugée insuffisante par les syndicats, alors que le ministre des Finances estime avoir été « au-delà du possible ». Le 23, à Mulhouse, puis le lendemain à Sochaux, le travail reprend aux usines Peugeot, bien que les concessions salariales accordées par la […] Lire la suite

Pour citer l’article

« PEUGEOT PIERRE - (1932-2002) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-peugeot/