CHUVIN PIERRE (1943-2016)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Helléniste de l’Antiquité tardive et spécialiste du monde turcophone, Pierre Chuvin est né le 18 juillet 1943 à Saint-Angel (Allier) et décédé le 26 décembre 2016. Agrégé de lettres classiques en 1966, il est recruté comme assistant de grec à l’université de Clermont-Ferrand où il a étudié. Il choisit, grâce à l’helléniste Francis Vian dont il a suivi les cours, de consacrer sa thèse à la monumentale épopée en vers, Les Dionysiaques, que Nonnos de Panopolis rédigea vers 450-470. Dans celle-ci, Nonnos entendait rivaliser avec les poèmes homériques en racontant en quarante-huit chants les exploits de Dionysos depuis sa naissance jusqu’à son union avec Aura, le voyage et la guerre en Inde occupant à eux seuls vingt-huit chants. Traducteur d’une partie du poème (neuf chants) dans la Collection des universités de France, Pierre Chuvin soutient en 1983 une thèse portant notamment sur les savoirs géographiques véhiculés par le poème (Mythologie et géographie dionysiaques : recherches sur l'œuvre de Nonnos de Panopolis, 1992). Devenu un fin connaisseur de la culture du paganisme finissant – assez séduisant pour que des individus comme Nonnos passent du christianisme au paganisme, selon une thèse défendue par Pierre Chuvin –, il donne presque au même moment une synthèse qui fera date, Chronique des derniers païens : la disparition du paganisme dans l’Empire romain, du règne de Constantin à celui de Justinien (1990, 3e éd. 2009), aussitôt traduite aux États-Unis, et La Mythologie grecque. Du premier homme à l'apothéose d'Héraclès (1992), ouvrage destiné à un vaste public. Soucieux de transmettre, il traduit également deux livres majeurs, l’un du papyrologue Naphtali Lewis (La Mémoire des sables. La vie en Égypte sous la domination romaine, 1988), l’autre de l’antiquisant Peter Brown (Pouvoir et persuasion dans l'Antiquité tardive. Vers un empire chrétien, 1998). C’est le même souci qui le conduira à siéger au comité de rédaction de L’Histoire à partir [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur émérite d'histoire ancienne à l'université de Tours

Classification


Autres références

«  CHUVIN PIERRE (1943-2016)  » est également traité dans :

LES ARTS DE L'ASIE CENTRALE (dir. P. Chuvin)

  • Écrit par 
  • Jürgen PAUL
  •  • 1 002 mots

L'Asie centrale, carrefour des civilisations, creuset des peuples et des religions au centre du continent eurasiatique, se trouve en réalité à la périphérie de nombreuses cultures : iranienne, indienne, chinoise, turco-mongole et aujourd'hui russo-soviétique. Elle est en quelque sorte le moyeu d'un engrenage d'échanges. Les publications qui lui sont consacrées se sont multipliées depuis l'écroulem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-arts-de-l-asie-centrale/#i_56939

Pour citer l’article

Maurice SARTRE, « CHUVIN PIERRE - (1943-2016) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-chuvin/