CHAPPUIS PIERRE (1930- 2020)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le poète suisse Pierre Chappuis est né le 6 janvier 1930 à Tavannes, dans le Jura bernois. Son père est directeur d’une manufacture d’horlogerie, sa mère institutrice. Après une licence de lettres à l’université de Genève, il enseigne la littérature à Neuchâtel, de 1952 à 1993. Dès 1969, il publie un premier recueil de poésie, Ma femme ô mon tombeau et collabore par la suite à diverses revues : La Nouvelle Revue française, La Quinzaine littéraire, Conférence, et surtout La Revue de belles-lettres, une référence en matière de poésie contemporaine, à laquelle il sera étroitement attaché.

Il existe une « géographie » du poème. Au cours du premier xxe siècle, le labyrinthe des villes a semblé dicter leurs œuvres à Apollinaire, Breton ou Queneau. Par la suite, à partir des années 1950, de part et d’autre des Alpes, et comme en écho à l’Ouvert que recherchait Rilke, c’est vers un espace différent, avec le surgissement de la montagne pour horizon, que se sont tournés des poètes tels qu’André du Bouchet, Philippe Jaccottet et Pierre Chappuis. La vingtaine d'ouvrages que ce dernier a publiés, souvent dans la compagnie de peintres tels que Raoul Ubac, Gisèle Celan-Lestrange ou André Siron, et aux éditions José Corti à partir de 1990, garde tout entière mémoire de ce changement : Éboulis (1984), La Preuve par le vide (1992), D’un pas suspendu (1994), Mon murmure, mon souffle (2005), Dans la lumière sourde de ce jardin (2016)… À travers ces recueils, ce n’est pas tant une thématique qu’une poétique qui se dessine. En se souvenant de Pierre Reverdy et contre tout lyrisme trop expansif, la parole poétique se libère du moi, elle se fait mouvement, épreuve d’une résistance, étoilement dans l’espace, « foulée » dirait Pierre Chappuis – ce que traduit dans la page une disposition des mots qui laisse toute sa place au blanc, permettant au poème de trouver sa respiration à travers une multitude de failles et d’ouvertures. Mallarmé avançait que « le monde est fait pour aboutir à un beau livre » qu [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  CHAPPUIS PIERRE (1930- 2020)  » est également traité dans :

SUISSE

  • Écrit par 
  • Bernard DEBARBIEUX, 
  • Frédéric ESPOSITO, 
  • Bertil GALLAND, 
  • Paul GUICHONNET, 
  • Adrien PASQUALI, 
  • Dusan SIDJANSKI
  • , Universalis
  •  • 24 365 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Paradoxes et fécondités »  : […] « Enfants de Calvin et de Rousseau », les écrivains de Suisse romande ? Peut-être, mais non parce qu'ils reproduiraient certains traits moraux et certaines obsessions thématiques, mais parce qu'ils seraient irréductibles aux injonctions et aux courants qui enferment trop volontiers les œuvres dans des procédures créatrices, psychologiques ou linguistiques. Ainsi, la fameuse solitude de l'écrivain […] Lire la suite

Pour citer l’article

Gilles QUINSAT, « CHAPPUIS PIERRE (1930- 2020) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-chappuis/