CAVALLI PIER FRANCESCO (1602-1676)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le maître de l'opéra vénitien

On attribue actuellement à Cavalli quarante-deux drammi per musica : neuf sont d'attribution douteuse, et vingt-six partitions seulement nous sont parvenues. Ces opéras furent représentés pendant près de quarante années tant à Venise que sur les plus importantes scènes italiennes et européennes : Rome, Florence, Bologne, Naples, Lucques, Vicence, Ferrare, Gênes, Milan, Vienne, Innsbruck et Paris. Plusieurs d'entre eux obtinrent un immense succès, dans les théâtres payants comme auprès de cours aristocratiques : La Didone (1641), L'Egisto (1643), L'Ormindo (1644), Il Giasone (1649), La Calisto (1652), Il Serse (1655), L'Erismena (1656), Scipione affricano (1664), Muzio Scaevola (1665), Pompeo magno (1666).

Malgré cette reconnaissance européenne, Cavalli ne quittera qu'une seule fois Venise : il se rendra à Paris de 1660 à 1662, à l'invitation de Mazarin, pour produire un opéra, Ercole Amante (« Hercule amoureux »), lors des festivités du mariage de Louis XIV et de Marie-Thérèse d'Autriche. Cet ouvrage en un prologue et cinq actes sur un livret de Francesco Buti d'après Les Métamorphoses d'Ovide sera joué le mardi 7 février 1662, aux Tuileries, dans le théâtre des Machines construit pour l'occasion par l'architecte Gaspare Vigarani. Ce fut le seul échec de Cavalli, causé par une violente cabale menée par le parti anti-italien de la cour, mais aussi par Jean-Baptiste Lully, à qui avait été confiée la composition des ballets.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : professeur d'analyse et de culture musicale à l'École nationale de musique de Montbéliard et au Conservatoire national supérieur de musique de Paris

Classification


Autres références

«  CAVALLI PIER FRANCESCO (1602-1676)  » est également traité dans :

OPÉRA - Le renouveau de l'opéra baroque

  • Écrit par 
  • Ivan A. ALEXANDRE
  •  • 11 978 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « De Cavalli à Vivaldi »  : […] Une popularité écrasante, mais évidemment impropre à dissuader les esprits curieux. Depuis le début du xx e  siècle, nous avons assisté à la résurgence d'îles-continents loin de la terre ferme et peuplée du « répertoire ». Évoqué dès 1832 par Fétis, l'opéra vénitien de Pier Francesco Cavalli a fait une entrée fracassante sur la scène moderne au f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/opera-le-renouveau-de-l-opera-baroque/#i_33618

Pour citer l’article

Denis MORRIER, « CAVALLI PIER FRANCESCO - (1602-1676) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pier-francesco-cavalli/