PHYSIOPATHOLOGIE

ASTHME ET IMMUNITÉ INNÉE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 2 490 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Asthme des villes et asthme des champs »  : […] Les phénomènes physiopathologiques à l’origine de l’asthme sont assez bien connus. La maladie appartient à la grande famille des troubles allergiques. De manière générale, la reconnaissance d’un allergène par des anticorps spécifiques de cet allergène entraîne une réaction immunitaire exacerbée, dangereuse et parfois mortelle (choc anaphylactique, œdème de Quincke, asthme, etc.). Logiquement, l’a […] […] Lire la suite

MALADIES MOLÉCULAIRES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude DREYFUS, 
  • Fanny SCHAPIRA
  •  • 6 786 mots
  •  • 1 média

La pathologie, c'est-à-dire l'étude scientifique des maladies, fut d'abord une pathologie d'organes, essentiellement appuyée sur l'anatomie. Un grand pas fut franchi lorsque Virchow montra vers 1850 que tous les tissus sont formés de cellules. L'étude physio-pathologique au niveau cellulaire, longtemps purement descriptive, est restée néanmoins irremplaçable dans plusieurs domaines, en particulie […] […] Lire la suite

MÉDECINE Histoire

  • Écrit par 
  • Charles COURY
  •  • 8 962 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « L'étude des mécanismes : la physiopathologie »  : […] Une question s'est posée avec acuité vers le milieu du xix e  siècle : celle du mécanisme des maladies, qui s'est progressivement éclairci à la lumière de la physiopathologie. Un des pionniers de cette discipline a été Claude Bernard (1813-1878). Formé à l'école de François Magendie (1783-1855), Bernard a fait des découvertes capitales comme celle de la fonction glycogénique du foie et de son aut […] […] Lire la suite

PARAPHILIES ET TROUBLES PARAPHILIQUES

  • Écrit par 
  • Florence THIBAUT
  •  • 6 450 mots

Dans le chapitre « Physiopathologie »  : […] La physiopathologie de ces conduites sexuelles paraphiliques continue à faire l’objet de débats. Initialement, elles ont été considérées comme une dégénérescence au sens de Magnan, puis comme un avatar du développement sexuel infantile avec, selon les psychanalystes, une ambiguïté dans la relation d’objet. Des perturbations hormonales de l’axe gonadotrope ont été recherchées, sans réel succès. Ce […] […] Lire la suite

PRIX NOBEL DE PHYSIOLOGIE OU MÉDECINE 2021

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 332 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les récepteurs du toucher »  : […] En 2010, Ardem Patapoutian publie, dans Science , les résultats de ses travaux sur un autre type de canal ionique qui transforme cette fois une pression exercée sur une cellule en signal électrique . Sa démarche est aussi moléculariste que celle de Julius. Il part de l’hypothèse que ce récepteur doit être également un canal ionique, puisque seules l’ouverture et la fermeture d’un tel canal sont ca […] […] Lire la suite

TROUBLES SCHIZOPHRÉNIQUES

  • Écrit par 
  • Pierre-Michel LLORCA
  •  • 7 202 mots

Dans le chapitre « Hypothèses étiopathogéniques et physiopathologiques de la schizophrénie »  : […] D’un point de vue historique, les premières hypothèses concernant la schizophrénie ont été celles d’un trouble neurodégénératif – par analogie avec la description de la maladie d’Alzheimer – comme l’évoque la notion de dementia praecox (« démence précoce ») d’Emil Kraepelin – rappelons qu’au début du xx e  siècle Kraepelin et Alzheimer travaillaient tous deux au sein de la Königliche Psychiatrisc […] […] Lire la suite

TROUBLES SOMATIQUES FONCTIONNELS

  • Écrit par 
  • Cédric LEMOGNE, 
  • Victor PITRON
  •  • 3 343 mots

Lorsqu’un patient dit « j’ai mal », la responsabilité du soignant est de l’accueillir et de le soulager. Pourtant, une même lésion corporelle peut générer des symptômes d’intensité très différente. Parfois, la plainte est très intense alors que la lésion paraît bénigne : le patient a « trop » mal. Il ne s’agit pas alors de penser qu’il simule, car le plus souvent le ressenti est réel. Mais une s […] […] Lire la suite

USUTU VIRUS

  • Écrit par 
  • Yannick SIMONIN
  •  • 2 253 mots
  •  • 3 médias

Le virus Usutu (USUV) est un virus émergent. Très proche du virus West Nile (WNV ou virus de la fièvre du Nil occidental) ou encore de celui de l’encéphalite japonaise, cet arbovirus, transmis par des moustiques, s’est propagé au cours des vingt dernières années sur une grande partie du continent européen, provoquant notamment des mortalités importantes dans les populations d’oiseaux. L’infectio […] […] Lire la suite

VIRULENCE BACTÉRIENNE

  • Écrit par 
  • Aurélie CHABAUD, 
  • Sylvain MEYER, 
  • Marie-Cécile PLOY
  •  • 4 583 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les bactéries pathogènes en clinique humaine  »  : […] La pathogénicité a toujours été fortement liée à la virulence. En effet, les bactéries les plus pathogènes sont liées à la présence de gènes de virulence codant des protéines particulièrement nocives pour les cellules ou aptes à échapper au système immunitaire. Selon leur degré de pathogénicité chez l’être humain, on classe les bactéries en trois grandes catégories : bactéries commensales (dites « […] […] Lire la suite