PHYCOMYCÈTES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Zoospores

Zoospores
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Phycomycètes : classification

Phycomycètes : classification
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Reproduction des Trichomycètes

Reproduction des Trichomycètes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin


Trichomycètes

Les Trichomycètes sont des organismes filamenteux simples ou ramifiés, cœnocytiques ou discrètement septés dans leur phase végétative, à paroi cellulosique ; ils se fixent par un pavillon adhésif à la paroi de l'intestin postérieur ou à la cuticule externe d'arthropodes (adultes et larves de myriapodes, crustacés, insectes), avec lesquels ils vivent en commensalisme ; on les rencontre aussi bien dans le sol que dans la mer, les eaux plus ou moins saumâtres, les eaux douces. Leurs modes de reproduction sont variés : les Amoebidiales, Eccrinales et Asellariales présentent toutes un stade agamique à sporangiospores plus ou moins typiques auxquelles s'ajoutent des endospores résistantes (Eccrinales) ou des arthrospores (Asellariales). Les Amoebidiales produisent aussi des myxamibes dont on a pu penser que, chez certaines espèces, elles fonctionnent comme gamètes ; cette planogamie les apparenterait aux Myxomycètes. Les Harpellales se reproduisent végétativement par des conidies latérales pourvues de prolongements filamenteux (trichospores) ; la plupart des espèces ont en outre une phase sexuée, homothallique ou hétérothallique, produisant des zygospores par un mécanisme rappelant les Entomophthorales. La classe des Trichomycètes se présente ainsi comme un groupement écologique d'affinités incertaines, dont l'unité systématique reste douteuse.

Reproduction des Trichomycètes

Reproduction des Trichomycètes

Dessin

Reproduction des Trichomycètes (en partie d'après Manier, 1969, et Chadefaud, 1960) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

La notion de règne végétal subdivisé en Plantes, Algues, Champignons, etc., est devenue caduque au profit de plusieurs règnes mieux circonscrits. Dans ce cadre, le groupe hétérogène des Phycomycètes, démantelé, a disparu. Les Chytridiomycètes et les Zygomycètes, à parois chitineuses comme celles des Eumycètes (Ascomycètes et Basidiomycètes), sont réunis avec eux dans le règne des Eumycota (les « vrais Champignons »). Les Oomycètes et les Hyphochytridiomycètes, à parois cellulosiques comme celles des Plantes et des Algues sont regroupés avec certaines Algues qui possèdent des zoospores de même type dans le règne des Chromista. Le petit ensemble marginal et délaissé des Tricho [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages


Écrit par :

  • : sous-directrice du laboratoire de cryptogamie au Muséum national d'histoire naturelle
  • : directeur de recherche au C.N.R.S.

Classification


Autres références

«  PHYCOMYCÈTES  » est également traité dans :

MICROBIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Corinne DOREL, 
  • Philippe LEJEUNE, 
  • Jean-Michel PANOFF
  •  • 3 880 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les micromycètes »  : […] Les micromycètes sont des micro-organismes eucaryotes non chlorophylliens et généralement non mobiles qui, d'une part, se nourrissent en absorbant les substances organiques présentes dans leur habitat et, d'autre part, produisent des spores. Contrairement aux micro-algues eucaryotes, seul un petit groupe de micromycètes peut être considéré comme partie intégrante des protistes et regroupé dans l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microbiologie/#i_2332

PHÉROMONES

  • Écrit par 
  • Charles DESCOINS
  •  • 5 573 mots

Dans le chapitre « Les phéromones chez les champignons et les algues »  : […] Le rôle des phéromones dans les processus de reproduction sexuée des champignons filamenteux a été clairement mis en évidence. Par exemple, chez l'espèce aquatique Achlya ambisexualis ( phycomycètes), les thalles femelles synthétisent et rejettent dans le milieu une phéromone : l' antheridiol. Celle-ci, détectée à très faible concentration (6 × 10 −12 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pheromones/#i_2332

THALLE

  • Écrit par 
  • Jean FELDMANN, 
  • Marie-Thérèse L'HARDY-HALOS
  •  • 3 946 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les nématothalles »  : […] Hétérotriches, prostrés ou dressés, les nématothalles de Champignons sont constitués de filaments grêles, ramifiés, cloisonnés ou non, formant le mycélium (cf. champignons , fig. 1 ). Les filaments mycéliens sont siphonés et cœnocytiques chez les Phycomycètes et les Zygomycètes à siphons ; ils sont cloisonnés et formés de cellules uni-ou plurinucléées chez les Ascomycète […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thalle/#i_2332

ZOOGAMÈTES

  • Écrit par 
  • Monique GUERN
  •  • 286 mots

Encore appelés planogamètes (du grec planod = vagabond), ce sont des gamètes mobiles grâce à un appareil locomoteur à un ou plusieurs flagelles ; comme les zoospores, ils sont dépourvus de paroi squelettique. Totalement absents chez les Végétaux supérieurs (Spermaphytes), ils sont, comme chez les animaux, exclusifs du sexe mâle (et portent aussi le nom d'anthérozoïdes) chez […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zoogametes/#i_2332

ZOOSPORES

  • Écrit par 
  • Monique GUERN
  •  • 243 mots

Encore appelées planospores (du grec planod = vagabond), par opposition aux aplanospores, immobiles ou amiboïdes, les zoospores sont des cellules nues (la paroi glucidique caractéristique des Végétaux est absente) et mobiles grâce à un appareil locomoteur à un ou plusieurs flagelles. Ce sont donc, avec les zoogamètes, les cellules végétales les plus proches des Protozoaires. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zoospores/#i_2332

Voir aussi

Pour citer l’article

Jacqueline NICOT, Patrick JOLY, « PHYCOMYCÈTES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/phycomycetes/