PHILOLAOS (1923-2010)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né en 1923 à Larissa, en Thessalie, au centre de la Grèce continentale, de père menuisier-tourneur sur bois et d'un grand-père chaudronnier, Philolaos Tloupas (qui prendra pour nom d'artiste son seul prénom) apprend le maniement de ces matériaux. Il est élève-sculpteur à l'école des Beaux-Arts d'Athènes de 1944 à 1950, mais ses études sont interrompues à plusieurs reprises par la guerre civile qui voit s'affronter les communistes et les monarchistes. Après avoir obtenu son diplôme, sur les conseils de ses professeurs et grâce à l'Institut français, il se rend à Paris. À l'École nationale des beaux-arts dans l'atelier du sculpteur Marcel Gimond, il découvre de nouveaux matériaux, tels que le métal et le béton. En 1954, il participe au salon de la Jeune Sculpture et au salon de Mai et reçoit sa première commande, un bas-relief en plâtre pour un café parisien.

Pour ses sculptures, Philolaos travaille essentiellement le métal (fer, plomb, acier inoxydable) et élabore un nouveau répertoire de formes géométriques (essentiellement des cylindres aux angles vifs). Il s'installe à Saint-Rémy-lès-Chevreuse, où il construit son atelier d'après ses propres plans au dessin épuré et qui laisse une large place à la transparence. Il enseigne la poterie jusqu'en 1967 et réalise ses premières Gogottes, petites créatures imaginaires réalisées en terre cuite dont il donnera de nouvelles versions en béton lavé et en acier inoxydable dans les années 1990.

Au début des années 1960, il travaille avec de nombreux architectes (André Gomis, Pierre Parat, Michel Andrault, Badani) et paysagistes (Jacques Simon), qui lui permettent d'introduire ses sculptures monumentales en métal (fer, plomb, acier inoxydable) et en béton lavé à l'intérieur de leurs projets architecturaux et paysagers. Pour les zones à urbaniser en priorité d'André Gomis, il crée des sculptures-fontaines à Bagneux (1959) puis le château d'eau de Valence (1971) conçu comme une « sculpture-architecture ». Il réalise de nombreuses commandes de sculptures en acier inoxydable à Lyon, Créteil, Évry, mais aussi en Grèce dans sa ville natale et à Salonique. En 2005, son œuvre est exposée dans les jardins du Palais-Royal à Paris. Philolaos meurt en 2010 à Orsay.

—  Universalis

Bibliographie

B.-M. Despesse, La Sculpture-château d'eau de Philolaos à Valence, Mémoire de la Drôme, Bourg-lès-Valence, 2013.

Classification

Pour citer l’article

« PHILOLAOS (1923-2010) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 juin 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/philolaos-1923-2010/