PHÉROMONES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Classification et mode d'étude

On a proposé diverses classifications des phéromones. Karlson (1960), se fondant sur leur mode de perception, les subdivise en deux catégories, selon qu'elles agissent par voie olfactive ou par voie gustative. Wilson (1962), établissant son jugement sur leur mode d'action, distingue les pheromones de déclenchement (releaser pheromones, des auteurs anglo-saxons) et les phéromones modificatrices (primer pheromones).

Les phéromones de déclenchement produisent un changement immédiat et réversible dans le comportement du récepteur.

Les phéromones modificatrices élaborent une suite de modifications physiologiques chez le récepteur, sans aucun changement immédiat dans son comportement. Ces modifications physiologiques le rendent apte ensuite à l'acquisition d'un nouveau répertoire comportemental, qui pourra se manifester lors d'une situation donnée.

Les principales phéromones de déclenchement sont les phéromones sexuelles (attractives ou aphrodisiaques), d'alarme, de piste, d'agrégation, de marquage de territoire, etc.

Les phéromones modificatrices interviennent dans le déterminisme des castes chez les insectes sociaux. Elles ont surtout été observées chez les abeilles où la « substance royale » produite par la reine en est une illustration. Cette substance inhibe en effet le développement des ovaires des ouvrières, et les empêche de construire des cellules royales à l'intérieur de la ruche.

Une phéromone ne correspond pas à un seul constituant chimique ; elle est en général formée d'un mélange en proportions bien définies de différents constituants élémentaires. On parle souvent d'ailleurs de « bouquet phéromonal ». C'est la composition qualitative et quantitative du mélange qui assure alors la spécificité du message ; plusieurs constituants élémentaires peuvent être partagés par des espèces différentes.

L'étude des phéromones n'a pu être réalisée que grâce aux progrès de la biologie moléculaire, de la [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages




Écrit par :

  • : docteur ès sciences physiques, chef du département de phytopharmacie et d'écotoxicologie de l'Institut national de la recherche agronomique, directeur du laboratoire des médiateurs chimiques de l'I.N.R.A.

Classification


Autres références

«  PHÉROMONES  » est également traité dans :

ACARIENS

  • Écrit par 
  • Jean-Louis CONNAT, 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 6 633 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Communication chimique »  : […] Chez les acariens, la première paire de pattes est fréquemment utilisée pour palper l'environnement à la manière des antennes des insectes. Cependant, chez Eatoniana plumipes , c'est la dernière paire de pattes qui joue ce rôle. Les poils sensoriels impliqués, nommés sensilles, perçoivent des odeurs (substances volatiles) ou des goûts. Ces émanations peuvent provenir de leur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acariens/#i_9465

ANIMAUX MODES DE REPRODUCTION DES

  • Écrit par 
  • Catherine ZILLER
  •  • 4 437 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Déterminisme de la gamétogenèse »  : […] Quel est le déterminisme de l'état sexuel, c'est-à-dire de l'état physiologique dans lequel doit se trouver un organisme pour que ses cellules germinales, ségrégées tôt ou tard des autres lignées cellulaires, se différencient en subissant la gamétogenèse ? La question se pose d'une part pour les animaux chez lesquels le cycle biologique comporte les deux modes de reproduction, agame et sexuée ; […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/modes-de-reproduction-des-animaux/#i_9465

CHIMIE - La chimie aujourd'hui

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 10 832 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Communication chimique »  : […] Les organismes communiquent, de façon intraspécifique et interspécifique, par émission-réception de molécules, diffusées dans le milieu. Le chimiotaxisme bactérien, par lequel des unicellulaires remontent un gradient vers une source alimentaire ou s'éloignent, au contraire, de stimuli perçus comme dangereux, en est l'une des formes élémentaires. Les phéromones sont un mode de communication fréque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chimie-la-chimie-aujourd-hui/#i_9465

COMPORTEMENT ANIMAL - Communication animale

  • Écrit par 
  • Dalila BOVET
  •  • 3 992 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Communication chimique »  : […] La communication chimique n'est pas celle à laquelle on pense en premier lieu ; il s'agit pourtant du canal de communication le plus fréquent dans le monde animal, dans la mesure où il est très utilisé par les invertébrés, notamment les insectes, animaux les plus nombreux tant en nombre d'espèces qu'en nombre d'individus (un million d'espèces d'insectes répertoriées et plusieurs millions d'espèce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comportement-animal-communication-animale/#i_9465

COMPORTEMENT ANIMAL - Comportement reproducteur

  • Écrit par 
  • Marc THÉRY
  •  • 3 827 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les odeurs »  : […] Elles sont aussi utilisées par certains mammifères et insectes pour sélectionner leur partenaire. Dans la plupart des cas, l'odeur préférée par les femelles est liée au statut de dominance du mâle. Cependant, c'est chez la femelle de bombyx du mûrier , un papillon de nuit originaire du nord de la Chine dont la larve est le ver à soie, que la structure chimique de ces odeurs sexuelles a été pour l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comportement-animal-comportement-reproducteur/#i_9465

GELÉE ROYALE

  • Écrit par 
  • Jean LOUVEAUX
  •  • 387 mots

Sécrétion des glandes pharyngiennes des abeilles ouvrières occupées aux fonctions de nourrices, la gelée royale constitue la base de l'alimentation des jeunes larves d'ouvrières et l'aliment exclusif des larves de reines. Elle entre également dans l'alimentation des reines adultes. Elle a l'aspect d'une bouillie blanchâtre tirant sur le jaune ; son odeur acide est caractéristique ; sa saveur est p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gelee-royale/#i_9465

INSECTES

  • Écrit par 
  • René LAFONT, 
  • Jean-Yves TOULLEC
  •  • 12 838 mots
  •  • 35 médias

Dans le chapitre « Les organes des sens »  : […] Les Insectes sont recouverts d'une cuticule rigide qui les isole de l'environnement, et cela pose le problème de leur perception sensorielle, même tactile. La solution repose sur le développement de nombreuses modifications cuticulaires qui permettent la détection de stimuli externes. Ces organes sensoriels (sensilles) émergent de la cuticule sous forme de soies, courtes ou longues, ou sont inclu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/insectes/#i_9465

LUTTE BIOLOGIQUE

  • Écrit par 
  • Guy RIBA, 
  • René SFORZA, 
  • Christine SILVY
  •  • 7 197 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Aux frontières de la lutte biologique »  : […] En marge de la lutte biologique, différentes approches mises en œuvre ont en commun de ne pas utiliser de produits chimiques de synthèse. La lutte autocide , dite lutte par « mâles stériles », correspond à l'introduction dans le milieu naturel de populations massives de mâles rendus stériles par l'application de rayons ionisants. Ainsi, ces « auxiliaires » mobiles, relâchés p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lutte-biologique/#i_9465

SOCIÉTÉS ANIMALES

  • Écrit par 
  • Bernard THIERRY
  •  • 5 394 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Auto-organisation et histoire évolutive »  : […] Comme la compétition, la coopération peut produire des structures complexes par des règles de comportement élémentaires, c'est ce que l'on nomme l'auto-organisation. Le simple fait que l'action d'un individu induise la même action chez un congénère explique une part significative de la construction des nids chez les insectes sociaux. Chez les termites, le dépôt par un individu d'une boulette de t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/societes-animales/#i_9465

Voir aussi

Pour citer l’article

Charles DESCOINS, « PHÉROMONES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pheromones/