PHELLODERME

ÉCORCE, botanique

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 349 mots

Pour les botanistes, ce terme désigne, au sens propre, le tissu cortical, parenchymateux, siège des fonctions nutritives de la tige et de la racine. Lorsque ces organes sont jeunes, l'écorce, dite primaire, est en situation « corticale », mais toujours séparée de l'extérieur par une couche protectrice, de structure différente (épiderme de la tige, assise périphérique de la racine). Le revêtement […] […] Lire la suite

MÉRISTÈMES

  • Écrit par 
  • Arlette NOUGARÈDE, 
  • Universalis
  •  • 3 236 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le cambium subéro-phellodermique »  : […] Le cambium subéro-phellodermique se constitue à la périphérie des tiges ou des racines. Il produit, vers l'extérieur, du suber ou liège et, vers l'intérieur, le phelloderme qui est un parenchyme secondaire. L'ensemble formé par le cambium et ses dérivés porte le nom de périderme. Le cambium lui-même est aussi nommé phellogène (fig. 4 ). Chez la plupart des végétaux ligneux, l'épiderme hérité de l […] […] Lire la suite


Affichage 

Méristèmes : phellogène

dessin :  Méristèmes : phellogène

Formation du phellogène à différents niveaux (sections transversales des assises superficielles de tiges ; d'après A. J. Eames et L. M. Mac Daniels, 1947).  

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

 Méristèmes : phellogène

Méristèmes : phellogène
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin