PHALANSTÈRE

ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - Architecture et société

  • Écrit par 
  • Antoine PICON
  •  • 5 774 mots

Dans le chapitre « Architecture et « question sociale » au XIXe siècle »  : […] Frappées par l'ampleur des transformations engendrées par la Révolution française, puis par les bouleversements dont s'accompagne l'industrialisation, les élites du xix e siècle sont amenées à s'interroger sur la nature du lien social et sur son évolution. Celui-ci semble menacé à la fois par l'individualisme qui s'est substitué aux réseaux de solidarité traditionnels et par l'émergence d'une cl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-themes-generaux-architecture-et-societe/#i_16433

CONSIDÉRANT VICTOR (1808-1893)

  • Écrit par 
  • Georges LABICA
  •  • 601 mots

Né à Salins (Jura), devenu polytechnicien, Considérant renonce, en 1831, à la carrière militaire pour se faire le propagateur de la doctrine de Fourier. Il collabore notamment au Nouveau Monde , à La Réforme industrielle et au Phalanstère . Il sera le fondateur de La Phalange (1836-1840) et de La Démocratie pacifique . À la mort du maître, en 1837, il prend la tête du mouvement auquel il confère […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/victor-considerant/#i_16433

FOURIER CHARLES (1772-1837)

  • Écrit par 
  • François BURDEAU
  •  • 392 mots

Né à Besançon dans un milieu aisé, Charles Fourier, après de sérieuses études, s'installe bientôt à Lyon, où la Révolution le ruine. Contraint à gagner sa vie, il exerce plusieurs métiers, dont celui de salarié du commerce. Il ne pourra qu'à partir de 1830 se consacrer entièrement à une œuvre très personnelle de pensée comme de style. Son premier ouvrage, Théorie des quatre mouvements et des dest […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-fourier/#i_16433

FOURIÉRISME

  • Écrit par 
  • Simone DEBOUT-OLESZKIEWICZ
  •  • 4 168 mots

Dans le chapitre « Les phalanstères »  : […] Ces dispositions supposent la société entière et le grand air du monde. Pourtant Fourier croyait possible d'organiser un « phalanstère » ou « phalange », en associant 810 caractères différents des deux sexes (soit 1 620), qui représentent l'âme humaine intégrale. Chaque individu, en effet, n'est que la 810 e partie de l'âme : il possède le fonds commun des douze passions primitives, mais en une p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fourierisme/#i_16433

UTOPIE

  • Écrit par 
  • Henri DESROCHE, 
  • Joseph GABEL, 
  • Antoine PICON
  •  • 12 030 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Convergences et distances »  : […] L'acte fondateur de l'utopie, sous sa forme moderne, se situe en 1516, date de parution de l'ouvrage éponyme de l'homme politique anglais Thomas More (1478-1535). Avec cette fiction consacrée à la description de l'île et des habitants d'Utopie, More jette les bases de ce qui va devenir très vite un genre littéraire à part entière. Jusqu'à l'aube de l'ère industrielle, l'utopie renvoie à une catégo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/utopie/#i_16433

VILLE - La ville nouvelle

  • Écrit par 
  • Leonardo BENEVOLO
  •  • 3 888 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les nouvelles villes industrielles »  : […] Au début du xix e  siècle, la révolution industrielle relance le développement démographique et économique, en commençant par les pays d'Europe les plus en avance. Le système urbain, créé à la fin du Moyen Âge et resté presque stable entre le milieu du xiv e et le xviii e  siècle, éclate enfin ; il n'est plus en mesure d'intégrer la nouvelle masse de résidences et d'activités économiques due à l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ville-la-ville-nouvelle/#i_16433

VILLE - Mythe et représentation

  • Écrit par 
  • Marcel RONCAYOLO
  •  • 5 221 mots

Dans le chapitre « L'utopie : capitale et phalanstère »  : […] L' utopie s'établit dans le prolongement du xviii e  siècle. Les nouvelles exigences de l'industrie s'insèrent sans rupture véritable dans la réflexion sur la ville issue de la philosophie des Lumières. Plus que d'une réforme de la ville agglomérée, il s'agit d'un contre-projet qui allie la définition d'une nouvelle communauté sociale, l'évidence des liens entre dispositif territorial et relations […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ville-mythe-et-representation/#i_16433