PEUPLEMENT, écologie

BIOCÉNOSES

  • Écrit par 
  • Paul DUVIGNEAUD, 
  • Maxime LAMOTTE, 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Jean-Marie PÉRÈS
  •  • 9 782 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Identification et délimitation »  : […] Il n'est pas facile de définir avec rigueur la notion de biocénose car des entités en apparence assez différentes peuvent être rangées sous ce vocable. Dans une première acception du terme, la biocénose est un ensemble irrégulier mais bien délimité dans l'espace ; c'est le cas, si souvent pris comme exemple, de la communauté biologique d'un étang, ou encore d'un rivage marin. Les rives y diffèrent […] Lire la suite

ÉCOLOGIE

  • Écrit par 
  • Patrick BLANDIN, 
  • Denis COUVET, 
  • Maxime LAMOTTE, 
  • Cesare F. SACCHI
  •  • 20 598 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Peuplements et guildes »  : […] La complexité des biocénoses est souvent telle qu'on ne peut d'emblée en faire l'étude complète : il faut les décomposer en sous-ensembles constituant des niveaux d'organisation intermédiaire entre la population et la biocénose. Ces sous-ensembles sont généralement délimités pour des raisons méthodologiques d'observation et d'échantillonnage ; fréquemment, cela revient à étudier des populations d' […] Lire la suite

FAUNE DES GRANDES PROFONDEURS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Lucien LAUBIER
  •  • 1 177 mots

Février 1977 Campagne de géologie et de géochimie du submersible américain Alvin sur la ride des Galápagos : premières observations, par 2 500 mètres de profondeur, de la faune associée à l'hydrothermalisme. Février-mars 1978 Campagne de géologie du submersible français Cyana sur la dorsale du Pacifique oriental (21 0  N.) : premières observations, par 2 600 mètres de profondeur, de cheminées fo […] Lire la suite

FLEUVES

  • Écrit par 
  • Lazare BOTOSANEANU, 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 9 686 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Relations entre les espèces »  : […] Les peuplements des eaux courantes permettent aussi bien de confirmer que d'infirmer le principe de Monard (principe de l'exclusion compétitive) : si, dans certains cas, « dans un milieu uniforme... ne tend à subsister qu'une espèce par genre », dans d'autres cas, la coexistence de plusieurs espèces extrêmement voisines est connue. Si, dans des groupes comme les Triclades, les Amphipodes, les Plé […] Lire la suite

HERBACÉS GROUPEMENTS

  • Écrit par 
  • Marcel BOURNÉRIAS
  •  • 5 036 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Peuplements d'halophytes littoraux »  : […] La marée recouvrant périodiquement le littoral instaure un étagement de la végétation. Ainsi sur l'estran argilo-calcaire (tangue) du littoral picard se succèdent une zone à végétation ouverte ou même nulle, la slikke , recouverte par toutes les marées quelle que soit leur amplitude, et une zone à peuplement dense, uniquement inondée par les marées de vive eau, le schorre . Chacune de ces deux zon […] Lire la suite

INVASIONS BIOLOGIQUES

  • Écrit par 
  • Alain ZECCHINI
  •  • 6 275 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Une nouvelle niche écologique »  : […] Le processus de l'invasion peut être divisé en trois étapes : la migration, l'installation et l'intégration. La première suppose une capacité de dispersion, passive chez les plantes et généralement active chez les animaux (déplacement). La deuxième consiste, pour l'espèce envahissante, à se reproduire, avec ou sans apports supplémentaires de population à la faveur d'autres vagues d'invasion. La tr […] Lire la suite

LITTORAL MARITIME

  • Écrit par 
  • Jean-Marie PÉRÈS
  •  • 2 225 mots
  •  • 2 médias

En écologie marine, on appelle littoral, ou encore système littoral, l'ensemble des fonds marins (domaine benthique) du plateau continental, depuis les niveaux les plus élevés, où peuvent vivre les espèces marines qui se contentent d'une humectation par les embruns ou d'immersions exceptionnelles, jusqu'à la profondeur limite correspondant aux possibilités de vie des algues multicellulaires les p […] Lire la suite

MILIEU, écologie

  • Écrit par 
  • Cesare F. SACCHI
  •  • 7 840 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Notion de milieu »  : […] Dans le langage courant, le terme « milieu » n'est pas uniquement pris dans le sens écologique précis donné précédemment. On parle de milieu aquatique et de milieu subaérien, de milieu marin et de milieu des eaux continentales, de milieu de montagne ou de plaine, de forêt ou de prairie, de milieu polaire ou équatorial. etc., jusqu'à considérer, fort improprement, le terme de milieu presque comme s […] Lire la suite

OCÉAN ET MERS (Vie marine) - Vie dans les grandes profondeurs

  • Écrit par 
  • Lucien LAUBIER
  •  • 3 865 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  La vie dans les grandes profondeurs »  : […] Les peuplements des profondeurs ne comportent évidemment pas de végétaux. Parmi les micro-organismes, l'existence de formes chimiolithotrophes libres ou symbiotiques est très remarquable : elle permet le développement de peuplements originaux dont la survie est indépendante des apports trophiques venant des couches éclairées et repose sur l'énergie libérée par l'oxydation, par des bactéries, de s […] Lire la suite

PROTECTION DE LA NATURE - Mesures de conservation des espèces

  • Écrit par 
  • Robert BARBAULT
  •  • 8 846 mots
  •  • 5 médias

La mort des espèces, comme celle des individus, est un phénomène naturel, destinée inexorable. À partir de l'analyse des restes fossiles, les paléontologues estiment que la durée moyenne de vie des espèces est comprise entre 1 et 2 millions d'années pour les mammifères, et autour de 10 millions d'années pour les invertébrés terrestres ou marins. En outre, ils ont mis en relief cinq grandes crises […] Lire la suite

VIE ASSOCIÉE À L'HYDROTHERMALISME

  • Écrit par 
  • Lucien LAUBIER
  •  • 280 mots
  •  • 1 média

En février 1977, lors d'une campagne de plongées du submersible américain Alvin sur la ride des Galápagos (ou ride de Colón), à l'est de l'archipel du même nom, des géochimistes découvrent, par 2 500 mètres de profondeur, la présence de peuplements exubérants de grands invertébrés vivant à proximité de sources hydrothermales de fluides tièdes (de 15 à 30  0 C). En novembre 1979, des biologistes r […] Lire la suite


Affichage 

Écosystème des grandes profondeurs

Écosystème des grandes profondeurs

photographie

Faune découverte par 3 000 mètres de profondeur au large du golfe de Guinée et représentée ici par des bivalves Vesicomyidés (formes caractéristiques des écosystèmes à base chimiosynthétique) parmi lesquels vivent des galathées, des holoturies et des gastéropodes 

Crédits : campagne Biozaire 2, 2001

Afficher

Peuplements d'une côte rocheuse en Manche

Peuplements d'une côte rocheuse en Manche

dessin

Peuplements d'une côte rocheuse dans une mer tempérée (Manche) en mode calme 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Succession des peuplements d'une plage

Succession des peuplements d'une plage

dessin

Coupe synthétique d'une plage montrant la succession des principaux peuplements conditionnés par le degré d'humectation 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Écosystème des grandes profondeurs

Écosystème des grandes profondeurs
Crédits : campagne Biozaire 2, 2001

photographie

Peuplements d'une côte rocheuse en Manche

Peuplements d'une côte rocheuse en Manche
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Succession des peuplements d'une plage

Succession des peuplements d'une plage
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin