SZONDI PETER (1929-1971)

DRAME - Drame moderne

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre SARRAZAC
  •  • 6 053 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Premier paradoxe : la contamination du drame par le roman »  : […] D'Aristote à Hegel – pour qui le drame « expose une action complète comme s'accomplissant sous nos yeux » –, c'est la notion de collision, de conflit au présent entre plusieurs personnages, qui caractérise la forme dramatique. Or les œuvres théâtrales maîtresses de la fin du xix e et du xx e siècle ne laissent pas d'éviter, de contourner, de rendre caduque cette notion clé de « collision dramati […] Lire la suite

DRAME - Les écritures contemporaines

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre SARRAZAC
  •  • 6 547 mots
  •  • 3 médias

Pour Peter Szondi, qui a pensé globalement la crise dans laquelle la forme dramatique entre à la fin du xix e  siècle, le théâtre contemporain ne saurait plus être conçu comme un « événement interpersonnel au présent ». Il ne saurait continuer de produire des personnages qui soient de simples entités psychologiques ou sociales. Travaillée tant par la massification de la société que par les forces […] Lire la suite

THÉÂTRE OCCIDENTAL - La dramaturgie

  • Écrit par 
  • Christian BIET, 
  • Hélène KUNTZ
  •  • 12 310 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une dramaturgie de la rupture : Brecht et le théâtre épique »  : […] Adoptant une perspective téléologique qui marque les limites de sa théorie, Peter Szondi conclut à un dépassement de la crise du drame ouverte à l'époque du naturalisme et du symbolisme. Sa lecture des pièces du tournant des xix e et xx e  siècles est orientée par l'horizon d'une forme épique du théâtre qui offrirait une solution à cette crise du drame. Dès lors, toute la Théorie du drame modern […] Lire la suite