EÖTVÖS PETER (1944- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une entité indivisible : compositeur et chef d'orchestre

Né le 2 janvier 1944 à Székelyudvarhely (alors en Hongrie, aujourd'hui Odorheiu Secuiesc, en Roumanie), en Transylvanie – comme György Ligeti et György Kurtág –, Peter Eötvös est, de 1958 à 1965, élève à l'Académie Franz-Liszt de Budapest, où il étudie plusieurs instruments – le piano, le violon, la flûte, les percussions –, la composition et la direction d'orchestre. Il commence à composer, pour le cinéma, la télévision et le théâtre. Ses influences ? Gesualdo, Bartók, Kodály, Stravinski, Kurtág, Boulez, Stockhausen, le jazz (notamment Miles Davis), Frank Zappa... Ayant obtenu son diplôme de composition en 1965, il obtient une bourse qui lui permet de se perfectionner à la Hochschule für Musik de Cologne (1966-1968), où il étudie avec Wolfgang von der Nahmer (direction d'orchestre) et Bernd Alois Zimmermann (composition) ; il y est, en 1968, diplômé de direction d'orchestre « avec distinction ». De 1968 à 1976, il collabore étroitement avec Stockhausen et, de 1971 à 1979, travaille au studio de musique électronique de la Westdeutscher Rundfunk que dirige Stockhausen à Cologne.

Au milieu des années 1970, Eötvös se tourne vers la direction d'orchestre, sans pour autant abandonner la composition. C'est Pierre Boulez qui lui permet de commencer à diriger à haut niveau en lui confiant le concert inaugural de l'I.R.C.A.M., en 1978, puis en lui demandant en 1979 de devenir directeur musical de l'Ensemble InterContemporain, poste qu'il occupera jusqu'en 1991 et où il fera preuve d'une maîtrise hors pair dans l'interprétation du répertoire du xxe siècle. Il est premier chef invité de l'Orc [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : musicologue, analyste, chef de chœur diplômée du Conservatoire national supérieur de musique de Paris, chargée de cours à Columbia University, New York (États-Unis)

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Juliette GARRIGUES, « EÖTVÖS PETER (1944- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/peter-eotvos/