PERVERSIONS (psychanalyse)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les écrits des pervers

L'étude des perversions est abordée avec plus de profit par la lecture des ouvrages écrits par les pervers eux-mêmes ou par ceux qui ont su reconnaître chez les pervers, selon le mot de Pierre Klossowski, leur « prochain », leur frère : Sade, Masoch, Jean Genet, ou Georges Bataille et Gilles Deleuze, parmi bien d'autres. La bibliographie concernant la perversion pourrait, sans grande perte, se limiter à celle des ouvrages censurés ! Car, ce que ne méconnaît pas une telle littérature, c'est que le lecteur (pas plus que l'auteur) d'un ouvrage traitant des différentes formes de l'érotisme et, par conséquent, de la perversion ne peut prétendre rester indifférent, « objectif » devant un tel sujet. Il est intéressé, séduit ou horrifié, « perverti » peut-être. Et ceux-là même qui s'érigent en censeurs des ouvrages dits pornographiques, magistrats, policiers, psychiatres ou prêtres, en condamnant le pervers, ne pratiquent rien d'autre qu'une rétorsion sadique à l'endroit de ce qui ne les laisse eux-mêmes nullement insensibles. Les raisons invoquées par l'appareil coercitif ne seraient ainsi que faux-semblants destinés à assurer la bonne conscience de ceux qui appliquent les sanctions. Il est de fait que les mesures de libéralisation (par exemple au Danemark) en ce qui concerne les publications et les pratiques érotiques et perverses n'ont entraîné aucune catastrophe, mais au contraire une régression importante des crimes sexuels, ainsi qu'une diminution non moins notable de l'intérêt plus ou moins morbide porté par le public à l'égard de ce qui était précédemment interdit.

On ne saurait donc parler des perversions aujourd'hui sans tenir compte de ce très important courant qui porte à la désaliénation des pervers, et qui s'accentue à mesure qu'on discerne qu'il n'est pas de sujet réputé normal qui serait [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages






Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean CLAVREUL, « PERVERSIONS (psychanalyse) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/perversions-psychanalyse/