PERSEVERANCE, mission

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les objectifs scientifiques de la mission

Le cratère Jezero, site d’atterrissage de Perseverance, est situé à l’ouest de la plaine Isidis à 18 degrés de latitude nord. Il a été choisi parce qu’il comporte un delta fluvial vers un lac asséché, où des dépôts sédimentaires ont pu s’accumuler voici quatre milliards d’années environ. Au début de l’histoire de la planète, l’atmosphère alors plus épaisse autorisait la présence d’eau, de lacs, voire d’océans, et d’un système fluvial. L’assèchement progressif et le refroidissement de la planète en surface, accompagnés de la disparition progressive de son atmosphère – moins d’un centième de l’atmosphère terrestre aujourd’hui à des températures moyennes de –63 0C – ont rendu Mars inhabitable en surface, les traces d’un passé humide subsistant dans des sites comme Jezero, avec des cycles de sécheresse-inondation, qui pourraient avoir été propices selon certains auteurs à l’apparition de la vie.

Sol martien vu par le rover Perseverance

Photographie : Sol martien vu par le rover Perseverance

Prise par une des caméras de l'instrument SuperCam fixé sur le bras mobile du rover Perseverance, cette image représente un affleurement d'aspect feuilleté, peut-être de nature sédimentaire. 

Crédits : Los Alamos national laboratory ; CNRS/ CNES ; NASA/ JPL/ Caltech

Afficher

L’objectif principal de Perseverance est de prélever une panoplie d’échantillons choisis après analyse physico-chimique par ses instruments. Ces échantillons seront déposés dans des tubes scellés, sur un point du trajet de Perseverance. Une future mission de collecte viendra les recueillir pour les rapporter sur Terre. Après le système complexe de prélèvement d’échantillons par le bras robotique, l’instrument principal de Perseverance est l’ensemble instrumental franco-américain SuperCam monté sur un mât mobile comportant caméras, spectromètres infrarouges et laser d’analyse à distance. Son rôle est de repérer sur les roches des indices d’évolution chimique, voire d’activité biologique, avant même les retours d’échantillons.

Bras robotique du rover Perseverance

Photographie : Bras robotique du rover Perseverance

Cette image, prise par l'une des caméras de détection d'obstacles de Perseverance, montre l'instrument principal de ce rover : le bras robotique. Ce dernier examine une roche du plancher rocheux du cratère Jezero, avant le possible prélèvement d'un échantillon. 

Crédits : NASA/ JPL-Caltech

Afficher

La liste de la charge utile de Perseverance comprend un ensemble de caméras panoramiques Mastcam-Z sur le mât, un radar de subsurface (Rimfax, ou Radar Imager for Mars Subsurface Exploration) conçu par un institut de recherche norvégien pour l’étude du sous-sol, un spectromètre en ultraviolet (SHERLOC, pour Scanning Habitable Environments with Raman & Luminescence for Organics and Chemicals), un spectromètre en rayons X (PIXL, Planetary Instrument for X-ray Lithochemistry) pour déterminer la composition chimique des roches, et une station météorologique (MEDA, pour Mars Environmental Dynamics Analyzer) développée par une équipe espagnole pour mesurer les paramètres atmosphériques (température au sol, température de l'air, pression, humidité, direction et vitesse des vents et rayonnement dans différentes bandes spectrales). L’astromobile est aussi équipée d’un instrument pour tester la production d’oxygène à partir du dioxyde de carbone présent dans l’atmosphère martienne (Moxie, pour Mars OXygen In-situ resource utilization Experiment), prototype des systèmes nécessaires à l’exploration humaine de Mars.

Les premières images obtenues par les caméras de Perseverance confirment les prédictions faites à partir de clichés pris en orbite lors de missions antérieures : des structures sédimentaires semblent présentes et des remaniements liés à des écoulements d’eau sont observés. Les spectromètres doivent permettre de déchiffrer la composition minérale des roches pour en retracer l’origine (volcanique ou sédimentaire). Selon l’expérience de la mission Curiosity, il faudra compter plusieurs mois avant que des conclusions scientifiques puissent émerger. Ces résultats s’ajouteront aux mesures d’autres sondes concernant la composition de l’atmosphère (TGO, pour ExoMars Trace Gas Orbiter, de l'ESA, lancée le 14 mars 2016 et insérée en orbite autour de Mars le 19 octobre 2016), l’échappement atmosphérique (Maven, pour Mars Atmosphere and Volatile EvolutioN, de la NASA, lancée le 18 novembre 2013 et placée en orbite autour de Mars le 21 septembre 2014) ou la sismologie (InSight, Exploration using Seismic Investigations, Geodesy and Heat Transport, de la NASA, qui a décollé le 5 mai 2018 pour atterrir à la surface de la planète le 26 novembre 2018). Pendant ce temps, les deux sondes arrivées la même année que Perseverance ont commencé à prendre leurs mesures. Le rover chinois Zhurong, posé le 15 mai 2021 sur Mars, présente de nombreuses analogies avec celui de la NASA – en particulier des spectromètres infrarouges et un radar –, mais il étudie une région différente qui est la plaine d’Utopia Planitia située à quelque 1 800 kilomètres au nord-est du cratère Jezero. Après soixante-huit jours terrestres sur Mars, Zhurong avait parcouru 585 mètres. [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Médias de l’article

Rover Perseverance et hélicoptère Ingenuity

Rover Perseverance et hélicoptère Ingenuity
Crédits : NASA/ JPL-Caltech/ MSSS

photographie

Sol martien vu par le rover Perseverance

Sol martien vu par le rover Perseverance
Crédits : Los Alamos national laboratory ; CNRS/ CNES ; NASA/ JPL/ Caltech

photographie

Bras robotique du rover Perseverance

Bras robotique du rover Perseverance
Crédits : NASA/ JPL-Caltech

photographie

Hélicoptère Ingenuity

Hélicoptère Ingenuity
Crédits : NASA/ JPL-Caltech

photographie

Afficher les 4 médias de l'article


Écrit par :

  • : directeur de recherche CNRS, Institut d'astrophysique de Paris (CNRS, Sorbonne université)

Classification

Voir aussi

Les derniers événements

18 février 2021 États-Unis. Succès de la première phase de la mission Mars 2020.

L’atterrissage à la surface de la planète Mars du rover Perseverance, largué par la sonde américaine Mars 2020, est un succès. Sa mission consiste à prélever des échantillons du sol martien en vue de rechercher les traces d’une éventuelle vie passée sur la planète rouge. Ces échantillons doivent être récupérés par un second rover qui doit être envoyé sur Mars en 2026, puis rapportés sur Terre en 2031, lors de la troisième phase de la mission. […] Lire la suite

20-30 juillet 2020 Émirats arabes unis – Chine – États-Unis. Lancement de trois missions martiennes.

La mission Hope est la première mission interplanétaire arabe. Le 23, une fusée Longue-Marche-5 lancée depuis l’île tropicale de Hainan emporte un orbiteur, un atterrisseur et un rover vers Mars dans le cadre de la mission chinoise Tianwen-1. Le 30, une fusée Atlas V tirée du centre spatial Kennedy de Cape Canaveral (Floride) emporte la mission américaine Mars 2020. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre DROSSART, « PERSEVERANCE, mission », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 juin 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/perseverance-mission/