PERSELangues et littératures

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Miniature moghole, feuille du Shah-name

Miniature moghole, feuille du Shah-name
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Le Livre des rois, poème perse

Le Livre des rois, poème perse
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Perse : système graphique de l'écriture perse ancienne

Perse : système graphique de l'écriture perse ancienne
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Système consonantique du vieux perse

Système consonantique du vieux perse
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Tous les médias


Littérature moderne de l'Iran : ruptures et continuité

Au seuil du xixe siècle (xiiie de l'hégire), la Perse subit un bouleversement considérable, comparable, à certains égards, à la conquête arabe ou à l'invasion mongole : la pénétration de la culture occidentale. ‘Abbâs Mirzâ Qâdjâr fait installer les premières presses d'imprimerie typographiques à Tabriz (1811). Puis le procédé lithographique connaît un grand succès. Des groupes d'étudiants iraniens se succèdent en Europe.

Ainsi se constitue une élite pleine d'idées nouvelles qui jette un regard neuf sur son pays. Des écoles sont fondées sur le modèle européen (en 1851, le Dâr-ol Fonoun, la célèbre école polytechnique). E ‘temâdossaltaneh fait traduire des ouvrages scientifiques. Md.Tâher Mirzâ se met à traduire les romans d'Alexandre Dumas, Zokâ'-ol molk ceux de Jules Verne. Des dizaines d'œuvres romanesques introduisent petit à petit un goût et des genres nouveaux que s'emploient à diffuser les journaux et les revues littéraires récemment fondés.

Au contact de l'Occident et des idées révolutionnaires européennes, la Perse figée des Qâdjârs se disloque et un courant de libération se concentre autour du principe de la mashruteh (constitution). Des esprits forts comme Âkhund-zâdeh (1812-1878) dans ses Maktubât et ses Tamsilât, l'entretiennent et le développent depuis Tiflis ; Malkom Khan (1833-1908), depuis Londres, dans son journal Qânun ; Mirzâ Âqâ Khân Kermâni (1854-1896) et Asad-âbadi depuis Istanbul. Dans l'orbite de ces nouveaux intellectuels et sous leur influence naît une littérature nouvelle, constitutionnaliste, marquée par quelques œuvres d'un ton et d'un genre tout à fait originaux, qui sont comme les phares de cet Iran nouveau : Siyâhat-nâme -ye Ebrâhim Beyg de Z.-ol Marâqe'i (1839-1911), Ketâb-e Ahmad et Masâlek -ol mohsenin de ‘A.-ol R. Tâlebof (1834-1911), la traduction des Aventures d'Hajji Baba d'Ispahan de J. Morier par Mirzâ Habib Esfahâni (1835-1893) et les Čarand-parand d'‘A. A. Dehkhodâ (1879-1956) dans le journal Sur-e Esrâfil. Ces œuvres sont les signes précurseurs d'une littérature qui che [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 13 pages



Écrit par :

Classification


Autres références

«  PERSE  » est également traité dans :

PERSE - Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Henry CORBIN
  •  • 2 756 mots

Idée de l'Iran et études iraniennes ont subi très longtemps un morcellement désastreux. On connaît le mot d'Oswald Spengler : « L'Iran a été livré aux philologues. » Le jugement est-il juste ? La responsabilité n'est-elle pas partagée par d'autres ? Toujours est-il que la représentation la plus courante, et dont le règne n'est peut-être même pas encore tout à fait clos, mor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perse-vue-d-ensemble/

PERSE - Histoire

  • Écrit par 
  • Jean CALMARD, 
  • Philippe GIGNOUX
  •  • 8 041 mots
  •  • 8 médias

Pour tenter de saisir ce qu'a été dans sa continuité l'histoire de la Perse antique, des origines à la conquête arabe, il faut retenir au moins trois données importantes : le premier peuple, les Élamites, qui ait imposé sa marque au sud-ouest de l'Iran n'est pas d'origine iranienne, mais son influence sur les siècles postérieurs semble encore plus profonde qu'on ne le croit aujourd'hui ; d'autre p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perse-histoire/

PERSE - Arts

  • Écrit par 
  • Pierre AMIET, 
  • Ernest WILL
  •  • 11 882 mots
  •  • 27 médias

Avant l'unification de l'Iran par les Perses, le pays d'Élam était la seule entité historique des hautes terres qui dominent les plaines de Mésopotamie, de Turkménie et de l'Indus. Situé sur le flanc sud-ouest de ce vaste ensemble montagnard, l'Élam, ou « pays haut », était fondamentalement double. Il englobait la plaine susienne, prolongement de la Mésopotamie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perse-arts/

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean de MENASCE, Mohammad Djafar MOÏNFAR, Charles-Henri de FOUCHÉCOUR, Christophe BALAY, « PERSE - Langues et littératures », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/perse-langues-et-litteratures/