PERSELangues et littératures

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Miniature moghole, feuille du Shah-name

Miniature moghole, feuille du Shah-name
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Le Livre des rois, poème perse

Le Livre des rois, poème perse
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Perse : système graphique de l'écriture perse ancienne

Perse : système graphique de l'écriture perse ancienne
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Système consonantique du vieux perse

Système consonantique du vieux perse
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Tous les médias


Le persan

La langue

Sur une carte de l'Iran, on remarque immédiatement que le désert central sépare deux grandes masses de reliefs : en gros, le Nord-Est et le Sud-Ouest. Ethnies et langues iraniennes, moulées sur ces masses, témoignent aussi de cette division. On sait que le vieux perse fut le dialecte des Perses et de leurs souverains installés dans le Fârs (ou Pârs, ou Perse) ; la langue de l'Avesta, au contraire, fut d'abord un dialecte iranien du Nord-Est. La même opposition se retrouve aux premiers siècles de l'ère chrétienne : le moyen perse fut une forme très évoluée du vieux perse et supplanta la langue parthe non sans lui faire des emprunts ; de l'autre côté, le groupe des langues orientales comprenait le sogdien, la langue internationale de l'Asie centrale, et bien d'autres parlers qu'on commence à mieux connaître. Le moyen perse étant la langue officielle de l'empire sassanide et l'expression de la grande littérature de cette époque, il s'étendit à tout le pays, le Nord-Est compris. Quand les armées arabes conquirent l'Iran, c'est tout naturellement le Sud-Ouest qui subit le plus fortement l'influence de leur langue ; au nord-est, au contraire, le moyen perse évolua plus librement, influencé par l'arabe et par les parlers locaux ; c'est là que put naître la littérature d'expression persane, sous la protection des premiers princes d'Iran, plus ou moins indépendants du pouvoir central de Bagdad. De là, ce persan de cour (fârsi-ye dari) s'étendit vers l'ouest, chargé d'emprunts. Il devint ainsi la langue commune de l'Iran, surtout des cours et des villes ; il laissa cependant subsister en nombreux îlots les dialectes iraniens, tant occidentaux qu'orientaux, dont un certain nombre continuent leur vie propre ; lui-même se diversifia dans ses emplois à travers les provinces. Grâce aux documents qui subsistent des parlers iraniens de haute époque, grâce aussi à la dialectologie, il sera possible de mieux éclairer le passage historique du moyen perse au persan. Celui-ci apparaît soudain avec les premiers témoins de l [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 13 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  PERSE  » est également traité dans :

PERSE - Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Henry CORBIN
  •  • 2 756 mots

Idée de l'Iran et études iraniennes ont subi très longtemps un morcellement désastreux. On connaît le mot d'Oswald Spengler : « L'Iran a été livré aux philologues. » Le jugement est-il juste ? La responsabilité n'est-elle pas partagée par d'autres ? Toujours est-il que la représentation la plus courante, et dont le règne n'est peut-être même pas encore tout à fait clos, mor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perse-vue-d-ensemble/

PERSE - Histoire

  • Écrit par 
  • Jean CALMARD, 
  • Philippe GIGNOUX
  •  • 8 041 mots
  •  • 8 médias

Pour tenter de saisir ce qu'a été dans sa continuité l'histoire de la Perse antique, des origines à la conquête arabe, il faut retenir au moins trois données importantes : le premier peuple, les Élamites, qui ait imposé sa marque au sud-ouest de l'Iran n'est pas d'origine iranienne, mais son influence sur les siècles postérieurs semble encore plus profonde qu'on ne le croit aujourd'hui ; d'autre p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perse-histoire/

PERSE - Arts

  • Écrit par 
  • Pierre AMIET, 
  • Ernest WILL
  •  • 11 882 mots
  •  • 27 médias

Avant l'unification de l'Iran par les Perses, le pays d'Élam était la seule entité historique des hautes terres qui dominent les plaines de Mésopotamie, de Turkménie et de l'Indus. Situé sur le flanc sud-ouest de ce vaste ensemble montagnard, l'Élam, ou « pays haut », était fondamentalement double. Il englobait la plaine susienne, prolongement de la Mésopotamie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perse-arts/

Voir aussi

GHAZAL genre littéraire    MASNAVI    PERSAN langue    LITTÉRATURE PERSANE    QAṢĪDA    ROUDAKI    SOGDIEN

Pour citer l’article

Jean de MENASCE, Mohammad Djafar MOÏNFAR, Charles-Henri de FOUCHÉCOUR, Christophe BALAY, « PERSE - Langues et littératures », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/perse-langues-et-litteratures/