PERSEHistoire

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Ziggourat de Tchoga Zanbil, Iran

Ziggourat de Tchoga Zanbil, Iran
Crédits : Bridgeman Images

photographie

La Fileuse, bas-relief

La Fileuse, bas-relief
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Empire perse

Empire perse
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

-600 à -200. Philosophes et conquérants

-600 à -200. Philosophes et conquérants
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Tous les médias


Perse islamique

La domination arabe et la « révolution ‘abbāside »

Moins bien structuré que son rival byzantin, l'Empire sassanide fut détruit par l'expansion arabe dès les premières décennies du califat ; à l'exception des régions caspiennes et centre-asiatiques, le pays fut contrôlé par les Arabes dans le courant du viie siècle. Malgré les exactions commises par certains Arabes et la résistance de quelques aristocrates et des milieux zoroastriens, l'islamisation fut rapide, surtout dans les provinces occidentales et centrales de l'ex-empire perse.

En dépit de l'égalitarisme théorique de l'islam, les Omeyyades imposèrent à Damas la domination d'une aristocratie arabe héréditaire, alors qu'au Khorāsān des seigneurs ruraux (dehqān) étaient devenus agents fiscaux des Arabes. Mécontents, des paysans iraniens convertis allèrent s'entasser dans les agglomérations du bas Irak où ils furent sollicités par divers mouvements d'opposition aux Omeyyades, regroupant des Arabes défavorisés et des mawāli (convertis persans ou autres, « clients » d'un clan arabe). Le plus important de ces mouvements eut pour centre la ville garnison de Koufa, siège du califat sous ‘Alī (656-661), à l'époque où étaient nés le khāridjisme et le shī‘isme. Après l'élimination et la dispersion des khāridjites, la lutte pour le califat opposa la branche hachémite (à laquelle appartenait ‘Alī) à la branche omeyyade. Quant au mouvement shī‘ite, après le meurtre de Ḥusayn, fils d'‘Alī, en 680, il entendit triompher en tant que secte islamique et attira des mawālī et assimilés. À l'occasion de la révolte de Mokhtār, vengeur de Ḥusayn, à laquelle participèrent de nombreux mawālī iraniens, se manifesta l'idée messianique du Mahdī, qui donna naissance à une doctrine politico-religieuse (qu'on a appelée le « stratagème du guide absent ») d'importance considérable en islam iranien. En faisant usage de « motifs » shī‘ites et en s'appuyant, comme Mokhtār, sur l [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 13 pages




Écrit par :

  • : chargé de recherche au C.N.R.S., chargé de conférences à l'École pratique des hautes études (IVe section)
  • : directeur d'études à l'École pratique des hautes études

Classification


Autres références

«  PERSE  » est également traité dans :

PERSE - Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Henry CORBIN
  •  • 2 756 mots

Idée de l'Iran et études iraniennes ont subi très longtemps un morcellement désastreux. On connaît le mot d'Oswald Spengler : « L'Iran a été livré aux philologues. » Le jugement est-il juste ? La responsabilité n'est-elle pas partagée par d'autres ? Toujours est-il que la représentation la plus courante, et dont le règne n'est peut-être même pas encore tout à fait clos, mor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perse-vue-d-ensemble/

PERSE - Langues et littératures

  • Écrit par 
  • Christophe BALAY, 
  • Charles-Henri de FOUCHÉCOUR, 
  • Jean de MENASCE, 
  • Mohammad Djafar MOÏNFAR
  •  • 8 286 mots
  •  • 6 médias

Le vieux perse constitue avec l'avestique l'iranien ancien du groupe indo-iranien, principal représentant de l'indo-européen en Asie.Ancêtre du pehlevi (moyen perse) et du persan (iranien moderne), il est attesté par les inscriptions des anciens rois perses de la dynastie achéménide, éparpillées à travers leur empire : à Bīsutūn (dans la partie occiden […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perse-langues-et-litteratures/

PERSE - Arts

  • Écrit par 
  • Pierre AMIET, 
  • Ernest WILL
  •  • 11 882 mots
  •  • 27 médias

Avant l'unification de l'Iran par les Perses, le pays d'Élam était la seule entité historique des hautes terres qui dominent les plaines de Mésopotamie, de Turkménie et de l'Indus. Situé sur le flanc sud-ouest de ce vaste ensemble montagnard, l'Élam, ou « pays haut », était fondamentalement double. Il englobait la plaine susienne, prolongement de la Mésopotamie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perse-arts/

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean CALMARD, Philippe GIGNOUX, « PERSE - Histoire », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/perse-histoire/