PÉROU

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

quelques données-clés.
Nom officielRépublique du Pérou (PE)
Chef de l'État et du gouvernementPedro Castillo (depuis le 28 juillet 2021)
CapitaleLima
Langues officiellesespagnol ; aymara et quechua (langues officielles localement)
Unité monétairenouveau sol (PEN)
Population33 053 000 (estim. 2021)
Superficie (km2)1 285 216

Le Pérou contemporain

Retour à la démocratie et aux vieux partis

L'année 1980 est une année charnière qui marque, après douze ans de régime militaire, le retour au système démocratique. À la suite de la promulgation de la Constitution de 1979, les populations analphabètes – principalement les paysans indigènes des Andes et de l'Amazonie – votent pour la première fois aux élections générales. Les partis politiques d'avant le régime du général Juan Velasco Alvarado se retrouvent en lice, aux côtés d'une nouvelle gauche issue des luttes sociales de la fin des années 1970. Fernando Belaúnde, du parti de droite Action populaire (AP), est, pour la seconde fois, confortablement élu président de la République avec 45 p. 100 des voix. L'Alliance populaire révolutionnaire américaine (APRA, centre) n'obtient que 27,4 p. 100 des suffrages et les partis de gauche 13,85 p. 100. Belaúnde adopte une politique économique néolibérale. La substitution des biens de consommation nationaux par des produits importés, stimulée par la politique de libéralisation du commerce extérieur, a un effet dépressif sur l'activité industrielle péruvienne. Les exportations stagnent et les importations doublent entre 1979 et 1982. Le niveau élevé d'endettement à court terme est aggravé pour combler le déficit commercial. C'est le début de la crise de la dette extérieure. Le taux d'inflation ne cesse de croître, passant de 60,8 p. 100 en 1980 à 158,3 p. 100 en 1985.

Enlisement dans la guerre

La veille du scrutin présidentiel du 18 mai 1980, un groupe d'hommes masqués investit le village andin de Chuschi et brûle les urnes pour appeler à boycotter la consultation. Cette action passe presque inaperçue au niveau national. Cependant, elle scelle le début de la lutte armée du Parti communiste péruvien d'obédience maoïste, plus connu sous le nom de Sentier lumineux (PCP-SL). Fondé en 1964, et dirigé par le professeur d’université Abimael Guzmán (qui deviendra le charismatique « président Gonzalo »), le Sentier lumineux était passé à la clandestinité dans les années 1970 pour préparer la lutte armée. De 1980 à 1982, les attaques contre l'« État bourgeois et réactionnaire » se multiplient (sabotage d'infrastructures et de moyens de communication, assassinats d'autorités politiques). La guérilla étend son influence, gagne à sa cause une jeunesse frustrée dans ses efforts de mobilité sociale et s'implante dans les zones rurales les plus pauvres de la sierra en créant des comités de soutien. Pourtant, le pouvoir en place néglige initialement ce mouvement subversif. Cette erreur de diagnostic amène, à la fin de 1982, le gouvernement, dépassé par la progression de la « guerre populaire » du PCP-SL, à céder aux militaires les pleins pouvoirs sur les régions qui échappent à l'État et sont déclarées en état d'urgence (notamment les départements andins d'Ayacucho, Huancavelica et Apurimac). La population civile la plus démunie est la principale victime de la militarisation du conflit. La police (Sinchis), la marine et l'armée de terre mènent la lutte contre-insurrectionnelle en employant la torture, les exécutions extrajudiciaires et en provoquant la disparition de milliers de personnes. La violence s'accroît et les positions se radicalisent des deux côtés. En 1984, le Mouvement révolutionnaire Tupac Amaru (MRTA), d'inspiration guévariste, se forme et se lance lui aussi dans la lutte armée. Il pratique enlèvements et assassinats sélectifs. Cependant, son impact reste mineur au regard de celui du PCP-SL. Le MRTA ne s'attaque pas à la population civile, à la différence du Sentier lumineux, dont certains massacres, en représailles, sont revendiqués (69 villageois assassinés à Lucanamarca en 1983). Lors des élections générales de 1985, Belaúnde laisse en héritage un pays marqué par la crise économique et le déploiement de la violence.

La « lune de miel » entre Alan García et les Péruviens

Avec près de 50 p. 100 des suffrages, Alan García devient, à trente-six ans, le plus jeune président du Pérou et le premier membre de l'APRA à être élu à ce poste. La Gauche unie (IU), nouvelle coalition de gauche, devient, avec 24,7 p. 100 des votes, le principal parti d'opposition et la deuxième force politique du pays après l'APRA. Le bloc de droite (Parti populaire chrétien et AP), sanctionné pour la gestion du gouvernement précédent, n'atteint pas 20 p. 100 des [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 34 pages

Médias de l’article

Pérou : carte physique

Pérou : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Pérou : drapeau

Pérou : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Pérou : territoire et population

Pérou : territoire et population
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Lima

Lima
Crédits : FrankvandenBergh/ E+/ Getty Images

photographie

Afficher les 7 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-IV-Sorbonne
  • : maître de conférences à la faculté des lettres et sciences humaines de Paris-X
  • : retraité de l'Éducation nationale, expert dans le domaine de la géopolitique des drogues
  • : ancienne élève de l'École normale supérieure, docteur de l'université de Paris-VII, géographe chargée de recherches (C.R. 1) à l'Institut de recherche pour le développement
  • : professeure des Universités en anthropologie à l'université de Paris, laboratoire URMIS

Classification

Autres références

«  PÉROU  » est également traité dans :

PÉROU, chronologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Universalis

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui. […] Lire la suite

ALTIPLANO

  • Écrit par 
  • Olivier DOLLFUS
  •  • 550 mots
  •  • 3 médias

Une partie des Andes est occupée par de hautes plaines, appelées altiplano, dont on distingue plusieurs types, de la Bolivie à la Colombie. L'Altiplano péruvo-bolivien est un ensemble de hautes plaines, entre 3 600 et 4 200 mètres, coupées de petits chaînons montagneux, qui s'étire sur 1 000 kilomètres entre le 15 e et le 25 e degré de latitude sud. L'Altiplano occupe un secteur subsident rempli […] Lire la suite

AMÉRINDIENS - Hauts plateaux andins

  • Écrit par 
  • Carmen BERNAND
  •  • 4 680 mots

Dans le chapitre « Indiens et nation »  : […] Au début du xx e  siècle, en Bolivie, au Pérou et en Équateur, l'incorporation de l'Indien et du Métis à la société nationale donna lieu à des débats politiques très vifs. Plusieurs écrivains refusèrent l'infériorité « raciale » de l'Indien proclamée par les élites, et s'engagèrent dans une littérature militante en faveur des indigènes. Pour ces intellectuels, la nation nouvelle devait être const […] Lire la suite

AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Géologie

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • René BLANCHET, 
  • Jacques BOURGOIS, 
  • Jean-Louis MANSY, 
  • Bernard MERCIER DE LÉPINAY, 
  • Jean-François STEPHAN, 
  • Marc TARDY, 
  • Jean-Claude VICENTE
  •  • 24 183 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Les Andes centrales et méridionales : Pérou, Bolivie, nord du Chili et de l'Argentine »  : […] Entre les transversales de Huancabamba, au nord, et de Bariloche, au sud, la cordillère des Andes, dépourvue d'ophiolites, comporte d'impressionnantes séries d'andésites. Elle est divisée en Andes centrales et méridionales, de part et d'autre du coude d'Arica. La transition du cycle hercynien au cycle andin s'opère au Trias , qui marque le début de la subduction du Pacifique sous l'Amérique du Su […] Lire la suite

AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Géographie

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Danièle LAVALLÉE, 
  • Catherine LEFORT
  •  • 18 056 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les grandes cordillères occidentales »  : […] De l'extrémité occidentale de l' Alaska à la pointe orientale de la Terre de Feu et au cap Horn, s'allonge, se ramifie et se courbe la plus grande chaîne de montagnes du globe. Si l'on tient compte des courbes et des apophyses, on peut en évaluer la longueur à plus de 20 000 kilomètres. Mais il s'agit, en réalité, d'un ensemble fort complexe par sa nature, ses origines, ses époques de formation e […] Lire la suite

AMÉRIQUE (Histoire) - Amérique espagnole

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BERTHE
  •  • 21 938 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « La victoire des patriotes (1816-1824) »  : […] Militairement, l'Espagne et les loyalistes semblent avoir gagné la partie. Ils ne tarderont pas à la perdre sur le plan politique. Ferdinand VII n'eut ni la générosité ni l'intelligence de faire à ses sujets américains les quelques concessions qui auraient pu récompenser les loyalistes de leur fidélité, et rallier, parmi les hésitants et les vaincus, ceux qui n'aspiraient qu'à la paix. Ce conserv […] Lire la suite

AMÉRIQUE LATINE - Rapports entre Églises et États

  • Écrit par 
  • Jean Jacques KOURLIANDSKY
  •  • 6 707 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les réactions à l'encontre des nouveaux venus »  : […] Les régimes autoritaires et conservateurs latino-américains ont bien accueilli ces mouvements, indifférents aux réalités sociales et pour certains anticommunistes militants. Le pentecôtisme a ainsi fortement progressé au Chili après le coup d'État du général Pinochet. Les militaires uruguayens accordèrent quant à eux des facilités à Sun Myung Moon qui cherchait un point d'ancrage en Amérique lati […] Lire la suite

ANDES CORDILLÈRE DES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DELER, 
  • Olivier DOLLFUS
  •  • 10 949 mots
  •  • 5 médias

La cordillère des Andes étend ses reliefs en bordure de l'océan Pacifique, entre la mer des Caraïbes et la Terre de Feu sur environ 2,5 millions de kilomètres carrés – une superficie très proche de celle formée par les Himalayas et le plateau du Tibet –, et elle est présente sur les territoires de sept pays ( Venezuela, Colombie, Équateur, Pérou, Bolivie, Chili et Argentine). La continuité m […] Lire la suite

ANDINE CHAÎNE

  • Écrit par 
  • François MÉGARD
  •  • 5 718 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La géodynamique actuelle et néogène des Andes »  : […] Le fonctionnement actuel et néogène des Andes, que ce soit du point de vue de la déformation ou de celui du magmatisme, peut être mis en relation directe avec la subduction de la plaque océanique de Nazca – plancher de la plus grande partie du Pacifique sud-est – sous la plaque sud-américaine . En surface, ce phénomène s'initie au long de la profonde fosse océanique qui borde le continent à l' […] Lire la suite

NOUVEAU MONDE CHRONIQUES DU

  • Écrit par 
  • Jacques LAFAYE, 
  • Itamar OLIVARES
  •  • 3 665 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les chroniqueurs espagnols »  : […] La Couronne espagnole, soucieuse de perpétuer la gloire de ses conquêtes, encourageait le mouvement historiographique spontané de soldats et de prêtres. De plus, elle créa le poste officiel de Cronista Mayor et conçut des questionnaires type, en vue de faciliter la recherche de toutes les particularités des Indes . La première histoire des découvertes et des conquêtes fut écrite par l'humaniste mi […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

17 mars 2022 Pérou. Protestations contre la libération de l'ancien président Alberto Fujimori.

Le Tribunal constitutionnel ordonne la libération de l’ancien président Alberto Fujimori, condamné à vingt-cinq ans de prison en avril 2009 pour crime contre l’humanité, en se fondant sur une grâce accordée pour raisons humanitaires en décembre 2017 par l’ancien président Pedro Pablo Kuczynski, qui avait été annulée par la Cour suprême en octobre 2018. […] Lire la suite

6 octobre 2021 Pérou. Démission du Premier ministre Guido Bellido.

Le président Pedro Castillo (Pérou libre, marxiste-léniniste), annonce la démission du Premier ministre Guido Bellido qu’il avait nommé en juillet au lendemain de son investiture. Membre de l’aile gauche de son parti, Guido Bellido est visé par trois enquêtes préliminaires pour terrorisme, apologie du terrorisme – pour ses liens présumés avec la guérilla du Sentier lumineux – et blanchiment – dans le cadre du financement de la campagne électorale de son parti. […] Lire la suite

6 juin - 19 juillet 2021 Pérou. Élection de Pedro Castillo à la présidence.

Le 15, les résultats définitifs accordent la victoire à Pedro Castillo, candidat de Pérou libre (marxiste-léniniste), qui l’emporte avec 50,1 % des suffrages – et environ quarante-quatre mille voix d’avance sur près de dix-neuf millions de votants. Le taux de participation est de 74,6 %. Keiko Fujimori, candidate de Force populaire (droite populiste), dénonce des fraudes et dépose de nombreux recours judiciaires, alors que les observateurs internationaux confirment la régularité du déroulement du scrutin. […] Lire la suite

1er-12 juillet 2021 Finances mondiales. Suspension du projet européen de taxe numérique.

Seuls s’opposent au projet la Barbade, l’Estonie, la Hongrie, l’Irlande, le Kenya, le Nigeria, le Pérou, Saint-Vincent-et-les-Grenadines et le Sri Lanka. Le 10, le G20 réuni à Venise approuve, après le G7 en juin, l’accord sur la taxation des multinationales. La secrétaire américaine au Trésor Janet Yellen déclare que cet accord « invite les pays à accepter de démanteler les taxes numériques existantes, que les États-Unis considèrent comme discriminatoires, et à s’abstenir d’instaurer des mesures similaires à l’avenir ». […] Lire la suite

11 avril 2021 Pérou. Premier tour de l'élection présidentielle.

L’instituteur et leader syndical Pedro Castillo, candidat de Pérou libre (marxiste-léniniste), arrive en tête au premier tour de l’élection présidentielle avec 18,9 % des voix. Keiko Fujimori, fille de l’ancien président Alberto Fujimori et candidate de Force populaire (droite populiste), se qualifie également pour le second tour avec 13,4 % des suffrages. […] Lire la suite

Pour citer l’article

François BOURRICAUD, Albert GARCIA, Alain LABROUSSE, Évelyne MESCLIER, Valérie ROBIN AZEVEDO, « PÉROU », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/perou/