PÉRIURBANISATION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Zone périurbaine, Arizona

Zone périurbaine, Arizona
Crédits : Tim Roberts Photography/ Shutterstock

photographie

Agriculture périurbaine, Tōkyō

Agriculture périurbaine, Tōkyō
Crédits : E. Ducom

photographie


Un espace aux usages multiples

Entre ville et campagne

La fonction résidentielle est capitale dans les secteurs périurbains, qui accueillent une population travaillant en ville et souhaitant vivre à la campagne. En Bretagne par exemple, selon l'I.N.S.E.E., de 1992 à 2003, la surface occupée par l'habitat individuel a augmenté de 32 p. 100 dans les couronnes périurbaines. L'habitat pavillonnaire domine, assez semblable en formes et styles selon les régions et les modes. La maison de constructeur standardisée révèle un rapport consumériste à l'habitat qui emprunte à des stéréotypes universalisés plutôt qu'à des spécificités régionales ou locales. Habiter dans une maison individuelle permet d'affirmer son appartenance sociale.

La part de l'agriculture reste dominante dans les secteurs périurbains. En France, la moitié environ des terres périurbaines sont consacrées à l'agriculture et à la forêt. Le rôle de l'agriculture périurbaine a, de longue date, consisté à satisfaire les besoins alimentaires de la ville voisine. Or l'évolution socio-économique récente a profondément transformé ces rapports traditionnels. L'agriculture périurbaine constitue une fonction prégnante mais fragile et parfois marginalisée. Les exploitations agricoles, généralement de petites structures, sont mal préparées pour affronter ce nouveau défi, car elles ne peuvent pas faire face à la pression foncière et spéculative, et finissent par disparaître. La fragilité de l'agriculture périurbaine se traduit par une déprise progressive des zones cultivées. Cette activité connaît, à quelques exceptions près, un mouvement de régression accentué par la plus-value née de l'urbanisation de la terre. Pourtant, l'agriculture périurbaine présente de vrais enjeux pour la ville et le territoire en termes d'attractivité, d'image, de biodiversité, de cadre de vie et d'économie.

Agriculture périurbaine, Tōkyō

Agriculture périurbaine, Tōkyō

Photographie

Culture de légumes au milieu d’un lotissement résidentiel, dans une zone périurbaine située à une trentaine de kilomètres à l’ouest de Tōkyō (2006). Cette activité était très répandue avant la forte croissance urbaine qu’a connue la capitale nipponne. 

Crédits : E. Ducom

Afficher

Une emprise économique croissante

Depuis les années 1990 se développent dans les secteurs périurbains des zones commerciales emblématiques de la standardisation paysagère des entrées de villes. Aux É [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages




Écrit par :

  • : maître de conférences en géographie, aménagement de l'espace et urbanisme à l'université de Paris-IV-Sorbonne, agrégée de géographie

Classification


Autres références

«  PÉRIURBANISATION  » est également traité dans :

ERFURT

  • Écrit par 
  • Christophe QUÉVA
  •  • 795 mots

Erfurt est la capitale de l’État libre de Thuringe , en Allemagne . Elle comptait 212 000 habitants en 2017, ce qui en fait la ville la plus peuplée du Land, devant Iéna et Gera. Située au cœur de ce territoire, elle a tissé des liens importants avec les villes voisines de Gotha, Weimar et, plus loin, Iéna, ce qui contribue à renforcer sa centralité. La première mention d’Erfurt remonte au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erfurt/#i_54836

GÉOGRAPHIE ÉCONOMIQUE

  • Écrit par 
  • Isabelle THOMAS
  •  • 6 604 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Principes de localisation des entreprises à une échelle plus fine »  : […] Chaque localisation économique est unique, mais il existe des ressemblances et des théories pour les expliquer ainsi que des outils d’aide à la décision, tels que les modèles de localisation optimale d’industries ou de commerces. On observe également que la mobilité accrue des personnes et des marchandises et la rareté des espaces intra-urbains ont engendré l’exurbanisation, spontanée ou planifiée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geographie-economique/#i_54836

KAWASAKI

  • Écrit par 
  • Raphaël LANGUILLON-AUSSEL
  •  • 805 mots
  •  • 1 média

Kawasaki est une ville japonaise de 1,49 million d’habitants (2016) située dans le département de Kanagawa, entre Tōkyō au nord-est et Yokohama au sud-ouest. Tout en longueur, elle s'étire d'ouest en est sur 144,35 kilomètres carrés en suivant le cours du fleuve Tama, à l'embouchure duquel le port et la ville-étape historique de Kawasaki ont été aménagés. Si des établissements antérieurs sont att […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kawasaki/#i_54836

KYŌTO

  • Écrit par 
  • Nicolas FIÉVÉ, 
  • Raphaël LANGUILLON-AUSSEL
  •  • 4 711 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La ville contemporaine »  : […] Si la ville-centre a été épargnée par les bombardements américains de la Seconde Guerre mondiale, qui n'ont touché que quelques quartiers industriels périphériques, le Kyōto contemporain a pourtant connu de profondes mutations par rapport aux ères Meiji (1868-1912) et Taishō (1912-1926). Trois processus majeurs caractéristiques du passage des logiques urbaines aux logiques métropolitaines ont remo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kyoto/#i_54836

REYKJAVIK

  • Écrit par 
  • Estelle DUCOM
  •  • 783 mots
  •  • 2 médias

Située dans le sud-ouest de l’Islande, dans la baie de Faxaflói, à 250 kilomètres du cercle polaire arctique, Reykjavik est la plus nordique des capitales. Elle bénéficie d'un climat subpolaire océanique. La température annuelle moyenne y est de 4,5  0 C, en raison de l’influence de la dérive nord-atlantique, un courant chaud qui prolonge le Gulf Stream. Le nom littéral de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reykjavik/#i_54836

TŌKYŌ

  • Écrit par 
  • Philippe PELLETIER
  •  • 6 156 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Des banlieues calmes »  : […] La banlieue tōkyōte forme l’univers des générations des baby-boomers, nés juste après la guerre et dont les descendants n'ont connu que la ville et la mégalopole. Les quartiers centraux demeurant inaccessibles aux jeunes ménages peu fortunés, elle devient l'espace essentiel de la ville. L'adoption du mode de vie urbain et la nucléarisation de la famille ont supprimé la cohabitation entre grands-pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tokyo/#i_54836

FRANCE - (Le territoire et les hommes) - Espace et société

  • Écrit par 
  • Magali REGHEZZA
  •  • 13 927 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le ralentissement de l’urbanisation »  : […] La carte des densités montre une concentration des populations dans les aires urbaines, catégorie statistique définie par l’INSEE comme « un ensemble de communes, d’un seul tenant et sans enclave, constitué par un pôle urbain de plus de 10 000 emplois et par des communes […] dont au moins 40 p. 100 de la population résidente ayant un emploi travaille dans le pôle ou dans les communes attirées par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-le-territoire-et-les-hommes-espace-et-societe/#i_54836

Voir aussi

Pour citer l’article

Estelle DUCOM, « PÉRIURBANISATION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/periurbanisation/