PERGAME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le site et l'histoire

Pergame naît de la rencontre d'un site et d'un projet politique. L'originalité du site saisit le voyageur qui débouche dans la plaine du Caïque, qu'il arrive de la mer et du port de l'antique Pitanè ou qu'il descende du massif montagneux qui se dresse à l'est dans la haute vallée du fleuve. Devant lui, un piton de 335 mètres d'altitude, dont la terrasse supérieure domine la plaine de 237 mètres, se détache du Madaras Dagh, l'ancien Pindasos qui barre l'horizon au nord. Ses pentes abruptes sont découpées par les deux affluents du Caïque, le Sélènos à l'ouest, le Kétios à l'est. La valeur défensive du site avait attiré les occupants dès l'époque préhistorique ; tout au long du ive siècle, il fut l'objet des convoitises de roitelets locaux qui cherchaient à se constituer des domaines en marge des régions soumises au roi des Perses.

Position privilégiée pour un chef militaire comme Lysimaque, roi de Thrace, héritier d'une partie de l'ancien royaume d'Antigone taillé dans la succession d'Alexandre, et non dépourvu d'ambitions politiques. Il le choisit pour y installer une garnison chargée de protéger son trésor de guerre sous la garde d'un de ses officiers, Philétairos, qui cachait sous des traits rudes, bien connus grâce aux effigies monétaires, une certaine habileté politique. Profitant des luttes intérieures du royaume, celui-ci passa au service de Séleukos, roi de Syrie. Favorisé par le destin qui frappa successivement Lysimaque, tué en 282 à la bataille de Couropédion, et Séleukos, assassiné l'année suivante, Philétairos se déclara indépendant et prince d'un vaste territoire découpé dans la vallée du Caïque. Les inscriptions révèlent l'habileté qu'il sut déployer pour s'attirer la reconnaissance et l'appui de ses voisins ; lorsqu'il meurt, en 263, il laisse à son successeur Eumène Ier le noyau d'un royaume qui, avant la fin du siècle, s'étendra sur une grande partie de l'Asie Mineure occidentale. De 263 à 241 avant J.-C., il organise le domaine royal, se constitue une armée et un riche trésor de guerre [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

  • : chaire de civilisation et archéologie romaines à l'Institut universitaire de France, université de Provence-Aix-Marseille-I
  • : membre de l'Institut

Classification


Autres références

«  PERGAME  » est également traité dans :

PERGAME - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN
  •  • 164 mots

viie siècle avant J.-C. Plus anciennes traces d'occupation sur la colline de l'acropole.— 330-— 320 Fondation du sanctuaire d'Athéna sur l'acropole.— 300-— 250 Remparts sans tours délimitant « la ville de Philétairos » (21 hectares), au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pergame-reperes-chronologiques/

APOGÉE DE PERGAME

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN
  •  • 241 mots
  •  • 1 média

Simple fortin perché sur un piton rocheux jusqu'à la fin du ive siècle, Pergame est encore une petite ville d'Asie Mineure au iiie siècle. Elle ne devient une ville d'art qu'avec les grandes offrandes sculptées dédiées par son premier roi, Attale Ie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apogee-de-pergame/#i_1612

AQUEDUCS, Antiquité

  • Écrit par 
  • Philippe LEVEAU
  •  • 4 674 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les ouvrages d'art : de l'« opus arcuatum » aux grands ponts »  : […] Dans les aqueducs antiques, l'eau circule ordinairement sous l'effet de la pression atmosphérique par simple écoulement gravitaire. Si le canal suit les courbes de niveau, son tracé est extrêmement sinueux puisqu'il doit remonter tous les vallons afin de les franchir à niveau. On en vint donc à construire des ouvrages d'art, tunnels sous les cols ou ponts au-dessus des vallées, afin de couper au p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aqueducs-antiquite/#i_1612

GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) - Les arts de la Grèce

  • Écrit par 
  • Pierre DEVAMBEZ, 
  • Agnès ROUVERET
  •  • 18 509 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre «  La période hellénistique »  : […] Rien n'est plus factice, lorsqu'on considère le développement de l'art, que de séparer nettement la période hellénistique de celle qui l'a précédée immédiatement. La mort d'Alexandre en 323 ne change rien aux tendances déjà décrites, et Lysippe comme Apelle ont continué après la disparition de leur protecteur à former des élèves et à produire. Cependant, par la suite, la fondation de grands royau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grece-antique-civilisation-les-arts-de-la-grece/#i_1612

MOSAÏQUE, art

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DARMON, 
  • Henri STERN
  •  • 4 216 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Mosaïque de tesselles »  : […] L'invention qui devait révolutionner l'art de la mosaïque et lui donner les caractères qu'elle a gardés pendant plus d'un millénaire est l'utilisation de tesselles taillées avec soin et jointes étroitement les unes aux autres de manière à réduire au minimum les interstices. Dès lors devint possible l'imitation des plans de couleurs unies ou dégradées de la peinture à l'aide de cubes de pierre, de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mosaique-art/#i_1612

PERGAME ROYAUME DE

  • Écrit par 
  • André LARONDE
  •  • 556 mots

État de l'Asie Mineure occidentale, formé autour de la ville de Pergame (~ iii e et ~ ii e  s.), et placé sous le gouvernement de la dynastie des Attalides. L'origine de cet État est liée à la malhonnêteté de Philétairos, préposé par le roi Lysimaque à la garde de son trésor. En ~ 282, Philétairo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-de-pergame/#i_1612

TEXTES (Grèce antique)

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN
  •  • 1 798 mots

Dans le chapitre « Les manuscrits sur parchemin »  : […] Les inscriptions et les textes sur papyrus n'étant entrés véritablement dans le champ du savoir qu'au xix e  siècle, ce sont les manuscrits sur parchemin qui ont, pendant quinze siècles, assuré le rayonnement et la survie de la civilisation grecque : aussi chaque « renaissance » a-t-elle été d'abord un effort pour rassembler […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/textes/#i_1612

URBANISATION DANS LE MONDE GRÉCO-ROMAIN

  • Écrit par 
  • Pierre CHUVIN
  •  • 8 274 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'urbanisme »  : […] La fondation n'a évidemment pas les mêmes conséquences selon qu'elle a lieu sur terrain libre ou qu'elle transforme une agglomération antérieure ; mais elle se passe rarement d'une opération d'urbanisme (à tout le moins, d'un programme architectural). De grands travaux pouvaient parfois faire violence à la nature et créer le site d'une cité prospère : ports artificiels à Alexandrie de Troade, à S […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/urbanisation-dans-le-monde-greco-romain/#i_1612

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre GROS, Roland MARTIN, « PERGAME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pergame/