PERCEPTION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Perception et cognition

La signification biologique de la perception

Le glissement du perceptif au cognitif, qui, comme on l'a déjà noté, caractérise certaines théories générales de la perception, constitue un problème essentiel, qu'on ne peut aborder de manière fructueuse que si l'on donne à la fonction adaptative de la connaissance un primat absolu. Toute épistémologie est finalement ramenée, pour cette raison, au problème biologique de la perception. Et cette affirmation ne signifie nullement que l'on doive, au terme d'une analyse de ce genre, revenir aux composantes sensorielles locales comme au seul fondement capable de fournir une explication scientifique de l'organisation perceptive. Les anciennes théories dualistes qui ont recherché, avec une ténacité remarquable, des éléments explicatifs dans les substrats sensoriels n'ont jamais abouti qu'à des juxtapositions de principes. Ces théories ont constamment confondu des causes supposées avec des conditions réelles. Elles ont en outre, comme E. Straus l'a montré, été obligées d'inventer des explications verbales pour les besoins de la cause. Le concept d'inhibition, par exemple, tel qu'il est utilisé par Pavlov dans la théorie des réflexes conditionnés, se présente plus comme une obligation du discours que comme une nécessité imposée par l'expérimentation elle-même. On peut ajouter que la structuration perceptive est intimement liée aux réponses des récepteurs, mais qu'il est impossible de la réduire à ces dernières. Il n'y a donc de « substrat » et de « sensations » que dans l'investigation physiologique pure. Au niveau de l'expérience subjective, qui est celui de la psychologie, ces deux termes ne sont que des abstractions commodes, qui traduisent le malaise épistémologique de tentatives plus assimilatrices que créatrices.

S'il est donc question de connaissance au niveau de la perception, c'est encore en relation avec la signification biologique de celle-ci. On a insisté dans cet article sur l'enracinement évolutif des structures de la perception, parce[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages




Écrit par :

  • : professeur honoraire à l'université de Louvain, membre de l'Académie royale des sciences et de l'Académie royale de langue et de littérature française de Belgique, membre correspondant du Muséum national d'histoire naturelle de Paris

Classification


Autres références

«  PERCEPTION  » est également traité dans :

PERCEPTION (sociologie)

  • Écrit par 
  • Gauthier FRADOIS
  •  • 888 mots

Dans un ouvrage qui a révolutionné la théorie de la connaissance , Critique de la raison pure, Emmanuel Kant expose l'existence de deux formes pures de l' intuition sensible, l'espace et le temps , comme fondements a priori de la connaissance du sujet. Ces cadres formels de l' expérience , inhérents à l'esprit humain, sont la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perception-sociologie/#i_11975

TRAITEMENT SYNTAXIQUE (perception et compréhension)

  • Écrit par 
  • Joël PYNTE
  •  • 1 326 mots

La syntaxe est définie par le linguiste comme l’ensemble des règles de bonne formation des énoncés. En quoi cette notion est-elle pertinente pour le psychologue qui s’intéresse, lui, à la manière dont les sujets humains traitent le langage ? La meilleure réponse que puisse apporter la psychologie expérimentale est de nature empirique. En effet, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traitement-syntaxique/#i_11975

ACOUSMATIQUE MUSIQUE

  • Écrit par 
  • François BAYLE
  •  • 7 828 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Perception et signification »  : […] À ce stade, déjà, il est possible de remarquer que bien des musiques ne cherchent en fait qu'à mettre en œuvre, à travers des figures variées, ces modes simples, afin de vérifier comment fonctionne l'étalonnage perception/signification […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musique-acousmatique/#i_11975

AFFECTIVITÉ

  • Écrit par 
  • Marc RICHIR
  •  • 12 253 mots

Dans le chapitre « Affectivité et passions dans la tradition classique »  : […] et affects. Dans le cadre du célèbre dualisme entre âme et corps, Descartes y définit en effet les passions comme « les perceptions » qui « se rapportent à l'âme même », ou encore « les perceptions », les « sentiments » ou « émotions de l'âme qu'on rapporte particulièrement à elle, et qui sont causées, entretenues et fortifiées par quelque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/affectivite/#i_11975

ALAIN ÉMILE CHARTIER, dit (1868-1951)

  • Écrit par 
  • Robert BOURGNE
  •  • 4 551 mots

Dans le chapitre « La rétrogradation philosophique »  : […] avait reconnu la raison dialectique dans la raison systématisante ; Alain poursuit la dialectique dans la perception où il la voit renaître, rompue mais active en chaque tronçon et constituant l'imaginaire. C'est ce qu'illustre le « Propos d'un Normand », lié à l'actualité quotidienne de la IIIe République. L'émiettement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alain/#i_11975

ANALYSE & SÉMIOLOGIE MUSICALES

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques NATTIEZ
  •  • 5 121 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La conception tripartite de la sémiologie musicale »  : […] cet inventaire de traits ne correspond pas nécessairement à la façon dont le style est perçu, d'autant plus que la perception stylistique est orientée par des facteurs qui ne sont pas présents dans l'œuvre elle-même, comme la connaissance que nous avons de la place de la pièce dans l'œuvre globale du compositeur ou dans l'histoire de la musique. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/analyse-et-semiologie-musicales/#i_11975

ANTHROPOLOGIE COGNITIVE

  • Écrit par 
  • Arnaud HALLOY
  •  • 5 804 mots

Dans le chapitre « L’approche taxonomique »  : […] le rose, l’orange, le gris et le violet. Enfin, les recherches de Berlin et Kay ont mis en évidence que la perception du point focal d’une couleur (par exemple, le plus rouge des rouges) est invariante et que les limites de la catégorie construite autour de ce point focal sont culturellement variables et subissent notamment l’influence du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthropologie-cognitive/#i_11975

ANTICIPATION, psychologie

  • Écrit par 
  • Jean-François RICHARD
  •  • 405 mots

L'étude des comportements d'anticipation permet de déterminer dans quelles conditions l'organisme est capable de prévoir, à partir de la situation actuelle, la situation future et, par là, de s'adapter par avance à cette dernière. L'anticipation est une composante essentielle des capacités d'adaptation de l'organisme : elle apparaît à tous les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anticipation-psychologie/#i_11975

APPRENTISSAGE, psychologie

  • Écrit par 
  • Daniel GAONAC'H, 
  • Jean-François LE NY
  •  • 5 933 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Apprentissages complexes »  : […] à la fois sur l'ajustement précis des mouvements et sur l'affinement de leur contrôle perceptif : le « coup d'œil » de l'ajusteur, l'oreille du violoniste, la « proprioception » du skieur de slalom fournissent à chacun une connaissance perceptive des résultats de ses actes, qui en assure la précision. Les apprentissages phonétiques ou phonémiques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apprentissage-psychologie/#i_11975

APPRENTISSAGE DES LANGUES ÉTRANGÈRES

  • Écrit par 
  • Daniel GAONAC'H
  •  • 1 239 mots

un obstacle à la construction efficace d’un autre système. Dans le domaine phonologique, on sait que la perception des sons du langage est fortement déterminée par le système des oppositions pertinentes spécifique à chaque langue. On peut montrer que les oppositions pertinentes dans une langue étrangère sont difficilement perceptibles si […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apprentissage-des-langues-etrangeres/#i_11975

ASSOCIATIONNISME

  • Écrit par 
  • Frederic Charles BARTLETT
  •  • 630 mots

C'est pour expliquer des phénomènes propres à la mémoire qu'on élabora la théorie relative à l'association mentale. Celle-ci n'a posé un problème philosophique que lorsque, sous le nom d'associationnisme, des penseurs ont constitué une théorie psychologique globale. Aristote avait distingué trois […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/associationnisme/#i_11975

ATTENTION

  • Écrit par 
  • Éric SIÉROFF
  •  • 1 924 mots

Dans le chapitre « Aperçu historique »  : […] des phénomènes attentionnels dans des situations expérimentales simples portant sur la détection de signaux sensoriels visuels (flashs lumineux) ou auditifs (sons simples). On voit cependant apparaître des recherches nouvelles à propos du rôle de l’attention dans des activités cognitives plus complexes comme le langage, le raisonnement ou les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/attention/#i_11975

AUDITION - Acoustique physiologique

  • Écrit par 
  • Pierre BONFILS, 
  • Yves GALIFRET, 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 14 768 mots
  •  • 19 médias

, y provoque un phénomène bio-électrique. Commence alors le traitement de l'information contenue dans ce phénomène, traitement qui se poursuit à travers différents relais jusqu'au cortex cérébral et dont le résultat sera la perception du son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/audition-acoustique-physiologique/#i_11975

AUDITION - Psycho-acoustique

  • Écrit par 
  • Marie-Claire BOTTE, 
  • Christel SORIN
  •  • 4 470 mots
  •  • 3 médias

branche de la psychophysique, a pour objet l'étude expérimentale des relations quantitatives entre les stimulus acoustiques mesurables physiquement et les réponses de l'ensemble du système auditif : sensations et perceptions auditives. Après avoir établi ces relations, le psycho-acousticien recherche dans le fonctionnement du système […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/audition-psycho-acoustique/#i_11975

AUSTIN JOHN LANGSHAW (1911-1960)

  • Écrit par 
  • Françoise ARMENGAUD
  •  • 928 mots

Dans le chapitre « Langage et perception »  : […] Sense and Sensibilia, paru à Oxford en 1962 (Le Langage de la perception, Paris, 1972), présente une discussion polémique autour d'un des problèmes centraux de l'épistémologie. Austin examine sous un angle critique la doctrine selon laquelle nous ne percevons jamais directement les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-langshaw-austin/#i_11975

BARSALOU LAWRENCE W. (1951-    )

  • Écrit par 
  • Guillaume VALLET, 
  • Rémy VERSACE
  •  • 376 mots

sur la nature des connaissances conceptuelles chez l’être humain et leurs implications importantes dans les domaines de la perception, de la mémoire, du langage et de la pensée. La principale théorie qu’il a développée, la théorie des systèmes de symboles perceptifs, défend l’idée que les connaissances restent toujours ancrées, ou incarnées, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lawrence-w-barsalou/#i_11975

BERGSON HENRI (1859-1941)

  • Écrit par 
  • Camille PERNOT
  •  • 8 102 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'empirisme vrai »  : […] (dont le résultat a paru étrange à beaucoup) de cette démarche empirico-métaphysique. Une des thèses principales de cet ouvrage consiste à identifier le réel à ce qui en serait la « perception pure », entendons par là une perception directe, complète, universelle et impersonnelle. Par référence à cette perception idéale qui n'existe qu'en droit, l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-bergson/#i_11975

CERVEAU ET LANGAGE ORAL

  • Écrit par 
  • Jean-François DÉMONET
  •  • 2 864 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Bases cérébrales du développement du langage oral »  : […] (imagerie par résonance magnétique fonctionnelle, IRMf). Ces travaux ont permis de montrer, à des âges de plus en plus précoces, l’existence de capacités de perception – et parfois leurs corrélats neuronaux – spécifiques à la parole humaine, à la voix de la mère, à la prosodie et à la phonologie propre à la langue maternelle. Ces données […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cerveau-et-langage-oral/#i_11975

CERVEAU ET MUSIQUE

  • Écrit par 
  • Séverine SAMSON
  •  • 1 025 mots

les zones du cerveau qui traitent la musique et préciser leur rôle respectif dans la perception, la mémoire, les émotions et la pratique musicale font l’objet de nombreux travaux en neuroscience de la musique. C’est à partir de l’observation des patients présentant des lésions cérébrales et des études en neuro-imagerie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cerveau-et-musique/#i_11975

COGNITION INCARNÉE

  • Écrit par 
  • Rémy VERSACE
  •  • 1 274 mots

sensori-motrices de l'individu (elles ne sont plus amodales). Ces « représentations » (que Barsalou appelle des « symboles perceptifs ») se construiraient à partir des enregistrements des patrons d’activations des systèmes neuronaux associés à des expériences sensori-motrices. Ces symboles perceptifs sont reliés entre eux et s’organisent autour de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cognition-incarnee/#i_11975

COGNITION MUSICALE

  • Écrit par 
  • Emmanuel BIGAND
  •  • 1 292 mots

dans cette organisation. La façon dont l’ensemble de ces mécanismes élémentaires de perception donne lieu à une perception unifiée et expressive des œuvres musicales tonales a été formalisée par Lerdahl et Jackendoff (1983) dans un ouvrage qui a marqué « l’âge de maturité » de la discipline. Un auditeur familier d’un langage musical donné entend […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cognition-musicale/#i_11975

COGNITIVES SCIENCES

  • Écrit par 
  • Daniel ANDLER
  •  • 19 241 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Langage et communication »  : […] Notre premier exemple concerne la perception et la production du discours, du flux de la parole. (Notons en passant qu'ici se chevauchent le thème du langage et ceux de la perception et de l'action.) Acousticiens, phonéticiens, phonologistes sont solidaires face à une série de défis. Il leur faut expliquer trois phénomènes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sciences-cognitives/#i_11975

CONFORMISME (psychologie)

  • Écrit par 
  • Michel CHAMBON, 
  • Michaël DAMBRUN
  •  • 1 022 mots

sociale par lequel une personne est amenée à aligner ses propres perceptions, croyances ou conduites sur celles d'un ensemble d'autres personnes. Commander la même boisson que ses amis lors d'une sortie, adopter les codes vestimentaires en usage dans son entourage professionnel, ou encore adhérer aux préjugés en vigueur dans son nouveau club […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conformisme-psychologie/#i_11975

CONNAISSANCE

  • Écrit par 
  • Michaël FOESSEL, 
  • Yves GINGRAS, 
  • Jean LADRIÈRE
  •  • 9 092 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La phénoménologie »  : […] typique de la connaissance, qui sert du reste de fondement à toutes les autres, est la perception. Dans l'acte de perception, c'est la chose elle-même qui est rendue présente, dans toute son actualité et dans toutes ses potentialités. Sans doute n'est-elle jamais saisie que dans ses « profils » ; mais, dans chacun des profils, c'est la chose elle- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/connaissance/#i_11975

CONSOMMATION - Comportement du consommateur

  • Écrit par 
  • Bernard DUBOIS, 
  • Marc VANHUELE
  •  • 8 084 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les mécanismes de la perception »  : […] Les psychologues cognitivistes nous apprennent que la perception, loin d'être un phénomène immédiat, résulte d'un processus en deux étapes : la sensation, par laquelle nos organes sensoriels transmettent au cerveau des signaux correspondant aux stimuli extérieurs, et l'interprétation, au cours de laquelle ces signaux sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/consommation-comportement-du-consommateur/#i_11975

CROYANCE

  • Écrit par 
  • Paul RICŒUR
  •  • 12 005 mots

Dans le chapitre « Approche phénoménologique »  : […] conjecture » ; le « problématique », de la « question » ; le « douteux », du « doute ». L'exemple canonique de la perception montre de quelle manière ces modifications s'enchaînent : je perçois quelque chose ; sa présence va de soi ; elle est certaine. Soudain le doute me prend : ne suis-je pas victime d'une illusion ? Puis la chose laisse « […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/croyance/#i_11975

DÉVELOPPEMENT DE LA COGNITION SPATIALE

  • Écrit par 
  • Yannick COURBOIS
  •  • 1 304 mots

Dans le chapitre « Quel codage des informations ? »  : […] du chemin permet à l’individu qui se déplace sans aucun point de repère (dans l’obscurité par exemple) d’actualiser sa position dans l’espace en se basant sur des informations sensorielles vestibulaires, proprioceptives et motrices. Cette forme de codage égocentrique est mise en œuvre pour des déplacements simples vers l’âge de douze mois […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-de-la-cognition-spatiale/#i_11975

DÉVELOPPEMENT DU TEMPS, psychologie

  • Écrit par 
  • Sylvie DROIT-VOLET
  •  • 2 083 mots

Dans le chapitre « Un sens précoce du temps »  : […] à plusieurs minutes, on parle de perception du temps. La perception du temps n’est pas une capacité spécifique à notre espèce. Les animaux comme les êtres humains sont capables d’estimations temporelles précises. De nombreux travaux expérimentaux ont par ailleurs montré que les estimations temporelles réalisées par l’homme, et par de nombreuses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-du-temps-psychologie/#i_11975

DÉVELOPPEMENT DU SOI

  • Écrit par 
  • Delphine MARTINOT
  •  • 1 040 mots

Ces comparaisons entre un soi passé et un soi présent souvent idéalisé entretiennent des perceptions de soi extrêmement positives. Durant cette période, l’enfant commence à réaliser que les personnes participant à sa socialisation (parents, enseignants...) ont un point de vue particulier sur lui et ses comportements, c’est le début du processus de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-du-soi/#i_11975

DÉVELOPPEMENT PERCEPTIVO-MOTEUR : POSTURES ET ACTIONS

  • Écrit par 
  • Christine ASSAIANTE
  •  • 2 199 mots

Dans le chapitre « Perception du mouvement humain et couplage perception/action »  : […] La perception des mouvements biologiques, tels que les mouvements réalisés par des humains ou des animaux par opposition à des mouvements produits de façon aléatoire ou par des robots, est une capacité innée, mise en évidence chez le nourrisson. En revanche, la perception et la reconnaissance visuelle des mouvements humains se construisent au cours […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-perceptivo-moteur-postures-et-actions/#i_11975

DROGUE

  • Écrit par 
  • Alain EHRENBERG, 
  • Olivier JUILLIARD, 
  • Alain LABROUSSE
  • , Universalis
  •  • 12 112 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La « bonne » perception de soi  »  : […] drogues est ainsi lié à la perception que chacun peut avoir de son corps et de sa vie. Les substances qui ne nourrissent pas ont cet étrange privilège d'avoir toujours quelque effet sur la pensée. Louis Lewin écrit : « Rien dans la nature n'est peut-être plus extraordinaire, plus miraculeux que l'existence même de nos perceptions. Mais l'étude […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/drogue/#i_11975

DYSCALCULIE DÉVELOPPEMENTALE

  • Écrit par 
  • Marie-Pascale NOËL
  •  • 1 159 mots

Dans le chapitre « Un déficit au niveau des processus numériques de base »  : […] dyscalculie. Un premier courant part de l’observation que, dès les premiers mois de vie, l’enfant dispose d’un système de représentation approximative de la grandeur numérique. Ainsi, le bébé ne peut distinguer une collection de 8 points d’une collection de 9, 10 ou même 12 points mais est capable de distinguer 8 et 16 points. Cette même […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dyscalculie-developpementale/#i_11975

EMDR (eye movement desensitization and reprocessing)

  • Écrit par 
  • Cyril TARQUINIO
  •  • 2 812 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Qu’est-ce que la psychothérapie EMDR ? »  : […] conditions hautement stressantes, telles que des événements traumatiques, ce système se déséquilibrerait, entravant ainsi l’intégration de l’expérience dans la mémoire autobiographique. Les perceptions initiales seraient alors stockées sous leur forme initiale avec les distorsions provoquées par le niveau élevé de stress […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emdr/#i_11975

ÉMOTION

  • Écrit par 
  • Paul FRAISSE
  •  • 5 391 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un trouble de l'adaptation »  : […] Généralisons ce propos. Une perception apporte une information qui dépend de la nature du stimulus, mais aussi de sa signification, qui naît dans l'acte perceptif du sujet. Elle est fonction de ses expériences passées, de ses motivations présentes et de ses anticipations du futur. La perception peut se suffire à elle-même dans une contemplation, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emotion/#i_11975

DÉVELOPPEMENT DES ÉMOTIONS

  • Écrit par 
  • Sandrine GIL
  •  • 2 028 mots

Dans le chapitre « La compréhension et la reconnaissance des émotions chez autrui »  : […] S’il est question de capacités perceptives pendant les premiers mois de vie, l’enfant utilise les expressions émotionnelles pour guider ses actions à partir de la fin de la première année. Dans une situation nouvelle ou ambiguë, le jeune enfant cherche de l’information – notamment sur le visage des adultes – pour donner du sens à cette situation. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-des-emotions/#i_11975

PSYCHOLOGIE DES ÉMOTIONS

  • Écrit par 
  • David SANDER
  •  • 5 819 mots

Dans le chapitre « L’émotion est-elle une réaction corporelle ? »  : […] certains chercheurs défendent une théorie « périphéraliste » en affirmant que c’est la perception même de cette réaction périphérique spécifique qui est l’émotion. Par exemple, William James a proposé une définition célèbre de l’émotion : « Les changements corporels suivent immédiatement la perception du fait excitant, et le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-des-emotions/#i_11975

EMPATHIE

  • Écrit par 
  • Jean DECETY
  •  • 1 394 mots

Dans le chapitre « Les composants de l’empathie »  : […] sociales chez l’animal et l’homme convergent pour considérer que l’empathie reflète une capacité innée de percevoir et d’être sensible aux états émotionnels des autres, souvent couplée avec une motivation pour se préoccuper de leur bien-être. La plupart des théoriciens décomposent l’empathie en un concept multidimensionnel comprenant des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/empathie/#i_11975

EMPIRISME

  • Écrit par 
  • Edmond ORTIGUES
  •  • 13 316 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'empirisme défini comme théorie de l'évidence confirmative »  : […] L'abandon du phénoménalisme n'implique pas que l'on cesse d'analyser les jugements de perception pour en apprécier la portée et les limites, ni que l'on doive renoncer à reconstruire la structure des apparences, comme dit Nelson Goodman, pour examiner les conditions de sa cohérence relative (ce que fait Ernest Gombrich, par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/empirisme/#i_11975

ENQUÊTE SUR L'ENTENDEMENT HUMAIN, David Hume - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 806 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une nouvelle conception de l'entendement »  : […] comment il les organise et quelles sont les difficultés que suscite cette organisation. Tout part des perceptions, elles-mêmes distinguées, selon « leur degré de force ou de vivacité », en impressions et en idées. Les idées, ou « perceptions faibles », sont toujours réductibles aux impressions dont elles dérivent. Il existe « trois principes de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enquete-sur-l-entendement-humain/#i_11975

ÉPISTÉMOLOGIE

  • Écrit par 
  • Gilles Gaston GRANGER
  •  • 13 083 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'épistémologie « post-kantienne » »  : […] de l'épistémologie, la philosophie transcendantale de Kant apparaît comme un rationalisme de la perception. L'objet de la science est, en effet, décrit par Kant comme prolongement direct de l'objet perçu. Les principes a priori qui constituent le cadre obligé de toute détermination d'un phénomène comme objet de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epistemologie/#i_11975

ERREUR

  • Écrit par 
  • Bertrand SAINT-SERNIN
  •  • 4 868 mots
  •  • 2 médias

connaissance débute avec l'expérience, même si elle ne se réduit pas à elle, la réflexion sur l'erreur doit comporter deux types d'interrogations : à quelles conditions la connaissance sensible – ou perception – est-elle fiable ? à quelles conditions le savoir scientifique – expérimental et théorique – est-il, lui aussi, testable et fiable […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erreur/#i_11975

EXISTENCE PHILOSOPHIES DE L'

  • Écrit par 
  • Jean WAHL
  •  • 6 149 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'existentialisme en procès »  : […] et l'Invisible, Merleau-Ponty dégage cette surréflexion qui nous fait saisir les liens organiques de la perception et de la chose perçue et qui tente d'exprimer « notre contact muet avec les choses, quand elles ne sont pas encore des choses dites ». Il y a un point où l'on est tout près à la fois de Bergson et de Husserl. Merleau-Ponty […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philosophies-de-l-existence/#i_11975

EXPÉRIENCE

  • Écrit par 
  • Pascal ENGEL
  •  • 7 133 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Théorie et expérience »  : […] . Ensuite, comme on l'a vu plus haut, le fait que des jugements théoriques influencent la perception des données n'implique pas qu'il n'y ait pas dans les processus « modulaires » de traitement de l'information, des données indépendantes de ces jugements. Pourquoi alors l'idée empiriste de données observationnelles « pures » ne serait-elle pas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/experience/#i_11975

FORME

  • Écrit par 
  • Jean PETITOT
  •  • 27 547 mots

Dans le chapitre « Représentationalisme et intentionnalité »  : […] Le problème n'est pas nouveau. À partir du moment où l'on adopte une conception représentionnaliste faisant de la perception un processus s'édifiant à partir de la transduction sensorielle, on se condamne à faire de l'apparaître phénoménal une apparence subjective-relative n'ayant d'autre contenu objectif que celui d'une information physique conçue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/forme/#i_11975

GESTALTISME

  • Écrit par 
  • Georges THINÈS
  •  • 6 595 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les précurseurs »  : […] über das Sehen von Bewegung (Études expérimentales sur la perception du mouvement), dans lesquelles il exposait les résultats de recherches minutieuses sur l'effet stroboscopique. Sur le plan technique, le mérite principal de Wertheimer fut d'utiliser des systèmes de stimulation simplifiés (deux segments de droite, par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gestaltisme/#i_11975

GUSTATION

  • Écrit par 
  • Matty CHIVA
  •  • 4 812 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Saveur sucrée »  : […] Chez l'homme, et chez l'animal, une série de substances en solution dans l'eau ou dissoutes dans la salive procurent une sensation gustative « sucrée » lorsqu'elles sont en contact avec la langue. Ce sont des sucres (hexoses, diholosides, polyholosides) et certains sucres-alcools. Par la mesure des seuils (concentration molaire au-dessous de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustation/#i_11975

IDÉALISME

  • Écrit par 
  • Jean LARGEAULT
  •  • 9 497 mots

Dans le chapitre « Malebranche »  : […] de la relativité de la connaissance sensible. Il montre que l'âme contribue à la perception, qu'elle identifie les qualités premières comme les vraies qualités des objets, tandis que les qualités secondes sont des modifications de notre sensibilité (des « sentiments »). En conséquence, les objets ne sont pas entièrement semblables aux idées que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/idealisme/#i_11975

IDENTITÉ

  • Écrit par 
  • Annie COLLOVALD, 
  • Fernando GIL, 
  • Nicole SINDZINGRE, 
  • Pierre TAP
  •  • 13 234 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Signification de l'identité »  : […] Hume, l'illusion de l'identité est engendrée par le temps. La perception prolongée d'un objet s'apprécie de deux façons et, dans leur réunion de fait, réside l'explication (psychologique, en dernier ressort) de l'identité. En effet, telle perception se laisse envisager soit comme unique (unity, c'est-à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/identite/#i_11975

ILLUSION PERCEPTIVE

  • Écrit par 
  • Jean-François RICHARD
  •  • 255 mots

Certaines figures ou autres stimuli complexes donnent lieu à une perception erronée par rapport à leurs caractéristiques objectives, et cela non pas occasionnellement mais de façon générale pour tout individu. On appelle illusion perceptive cette distorsion systématique de l'impression perceptive par rapport à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/illusion-perceptive/#i_11975

ILLUSIONS AUDITIVES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude RISSET, 
  • David WESSEL
  •  • 3 856 mots
  •  • 6 médias

Les illusions auditives n'ont été soumises que relativement récemment à l'étude en laboratoire, alors que les illusions visuelles, mieux connues, font depuis longtemps l'objet de spéculations scientifiques ; en fait, quelques-unes des illusions auditives les plus frappantes ont été démontrées dans la seconde moitié du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/illusions-auditives/#i_11975

INHIBITION

  • Écrit par 
  • Pierre BUSER, 
  • Pierre KAUFMANN, 
  • Daniel WIDLÖCHER
  •  • 8 258 mots

Dans le chapitre « Du neurone à l'intégration sensorimotrice »  : […] En même temps que l'investigation neurophysiologique fine isolait ainsi les mécanismes fondamentaux de l'inhibition, elle s'efforçait également de situer ses modalités d'intervention, au même titre que les excitations, dans les diverses étapes de l'intégration centrale, de la perception sensorielle à l'organisation du mouvement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inhibition/#i_11975

INSTINCT

  • Écrit par 
  • Georges THINÈS
  •  • 9 401 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le mécanisme de déclenchement »  : […] lois de l'organisation perceptive sont fort semblables chez l'animal et chez l'homme, la perception d'une forme, chez ce dernier, peut avoir des conséquences exécutoires extrêmement variables, alors qu'elle n'entraîne jamais, chez l'animal, qu'un seul type de réponse (dans la mesure où on limite l'analyse aux réactions innées, car l'apprentissage […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/instinct/#i_11975

INTUITION

  • Écrit par 
  • Noël MOULOUD
  •  • 6 568 mots

Dans le chapitre « L'idée d'une expérience ou d'un savoir intuitif »  : […] comme d'une intuition, malgré le caractère direct de l'affection des sens. En revanche, on pourra voir dans la perception, qui nous assure de l'existence ou de l'identité d'une chose et rend manifeste son organisation, une forme première de l'intuition. Ce mode perceptif pourra être élargi dans la direction de l'épreuve que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/intuition/#i_11975

KOFFKA KURT (1886-1941)

  • Écrit par 
  • Pierre LECOCQ
  •  • 591 mots

L'un des principaux théoriciens du mouvement gestaltiste. Né à Berlin, où il fait ses études, Koffka s'intéresse vivement à la science et à la philosophie. Il suit les cours de Carl Stumpf et obtient son doctorat en 1909. En 1910 commence sa fructueuse collaboration avec Max Wertheimer et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kurt-koffka/#i_11975

LANGAGE PHILOSOPHIES DU

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre COMETTI, 
  • Paul RICŒUR
  •  • 23 534 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Phénoménologie du langage »  : […] d'affirmer, contre le béhaviorisme, l'irréductibilité des aspects signifiants de la perception et du comportement, et, contre l'intellectualisme, l'enracinement corporel du langage dans le geste. C'est ainsi que le travail de l'expression, la lutte pour passer de l'intention significative à l'énonciation articulée, était comparé à ce qui se passe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philosophies-du-langage/#i_11975

LEIBNIZ GOTTFRIED WILHELM

  • Écrit par 
  • Martine DE GAUDEMAR
  •  • 5 065 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Monades et corps organiques »  : […] humain, Préface). Les activités intellectuelles et volontaires deviennent une forme supérieure de la perception et de l'appétition communes à toutes les monades, lesquelles ont toutes des corps assortis à leurs activités : frustes et unicellulaires pour les simples monades, ou complexes et organiques pour les « animaux ». Quant aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leibniz-g-w/#i_11975

LOGIQUE INDIENNE

  • Écrit par 
  • Kuno LORENZ
  •  • 6 603 mots

Dans le chapitre « Logique, grammaire et perception »  : […] Le Mahābhāṣya développe une comparaison entre l'inférence et la perception en tant qu'outils de connaissance. On s'aperçoit là que, si l'implication est traitée sous le titre de connexion (saṃbhanda), c'est parce que le cadre de référence est sémiotique. En effet, pour qu'une inférence de l'énoncé A à l'énoncé B soit valide, il faut qu'il existe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/logique-indienne/#i_11975

MALEBRANCHE NICOLAS (1638-1715)

  • Écrit par 
  • Ginette DREYFUS
  •  • 8 465 mots

Dans le chapitre « La vision en Dieu »  : […] « par la voie courte et incontestable du sentiment », la conservation de notre corps. D'autre part, les corps ne sont point visibles en eux-mêmes, car le corps ne peut agir sur l'âme, et ce pour deux raisons, empruntées l'une à Descartes, l'autre à saint Augustin : corps et âme sont deux substances sans commune mesure, et le corps est inférieur à l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-malebranche/#i_11975

MERLEAU-PONTY MAURICE (1908-1961)

  • Écrit par 
  • Alphonse DE WAELHENS
  •  • 3 508 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'intentionnalité »  : […] Le lieu originaire – mais non unique – de cette transgression irrécupérable est la perception. Les autres instances de la même transgression ne se bâtissent que sur la perception. Cela est vrai en particulier de la science ; celle-ci est un discours explicatif, élaboré à partir de la perception et, dût-elle s'en éloigner infiniment, à propos d'elle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-merleau-ponty/#i_11975

MÉTRIQUE

  • Écrit par 
  • Benoît de CORNULIER
  •  • 6 941 mots
  •  • 1 média

instinct), et en prévoyant que ses lecteurs pourront tout au plus vérifier par calcul la régularité de ses vers, sans la sentir spontanément. Ainsi la métrique étudie des régularités des textes non simplement en elles-mêmes, mais en tant qu'elles sont objet de perception, et par ce côté elle peut relever de la psychologie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metrique/#i_11975

MOYEN ÂGE - La pensée médiévale

  • Écrit par 
  • Alain de LIBERA
  •  • 22 370 mots

Dans le chapitre « La grande chaîne de la lumière »  : […] Tout dans cette théorie de la perception sensible peut nous sembler sinon inconciliable du moins sans rapport évident avec la théorie sémiotique du signe et avec la caractérisation aristotélicienne de la pensée comme mouvement. Les trois pourtant se rencontrent chez un Roger Bacon, ce qui fera époque et mérite donc en tant que tel d'être considéré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moyen-age-la-pensee-medievale/#i_11975

NEUROSCIENCES COGNITIVES ET THÉORIE DE L'ESPRIT

  • Écrit par 
  • Dana SAMSON
  •  • 1 321 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le décodage des états mentaux »  : […] orientation de son regard, le ton de sa voix et ses gestes peuvent nous servir d’indices. Ces indices sont traités par les aires perceptives du cerveau et le résultat de ce traitement perceptif servira d’entrée au réseau cérébral de théorie de l’esprit qui tentera d’apparier les indices traités aux états mentaux qui y sont habituellement associés. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neurosciences-cognitives-et-theorie-de-l-esprit/#i_11975

OBJET

  • Écrit par 
  • Gilles Gaston GRANGER
  •  • 8 222 mots

Dans le chapitre « L'objet scientifique irréductible à l'objet perçu »  : […] de la science ne semble guère confirmée par l'histoire des sciences. C'est bien plutôt une rupture avec la perception que nous présentent les moments où une discipline se constitue radicalement comme scientifique. L'exemple classique est celui de la mécanique, théorie du mouvement. C'est en effet seulement lorsqu'un concept de mouvement a été formé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/objet/#i_11975

PERMANENCE DE L'OBJET, psychologie

  • Écrit par 
  • Sylvie METAIS
  •  • 1 218 mots

L'expression « permanence de l'objet » est due à Jean Piaget. Il l'a proposée dans les années 1940 pour rendre compte de tout un ensemble d'observations que ses travaux relatifs à la psychogenèse de l'enfant lui avaient fait découvrir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/permanence-de-l-objet-psychologie/#i_11975

PHÉNOMÈNE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DUMONT
  •  • 3 344 mots

soulevé : celui de la correspondance entre la nature effective de l'objet empirique et l'apparence phénoménale que lui confère la perception qui s'efforce de s'en emparer. Pour étudier le concept de phénomène, il est indispensable de remonter, par-delà ces présupposés philosophiques, à l'origine scientifique ou même préscientifique du terme. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phenomene/#i_11975

PHÉNOMÉNOLOGIE

  • Écrit par 
  • Renaud BARBARAS, 
  • Jean GREISCH
  •  • 7 227 mots

Dans le chapitre « La phénoménologie après Husserl »  : […] Mais une troisième voie est possible, qui profite des acquis heideggériens sans renoncer pour autant à l'inspiration de Husserl et, en particulier, à la dimension fondatrice que celui-ci conférait à la perception sensible. S'appuyant sur de nombreuses suggestions husserliennes, une telle perspective voit dans la phénoménologie du corps propre – […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phenomenologie/#i_11975

PLATON

  • Écrit par 
  • Monique DIXSAUT
  •  • 13 742 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La question du savoir »  : […] sont de simples corrélatifs que rien ne relie vraiment ni entre eux ni à eux-mêmes. Une perception aurait lieu quand un organe sensoriel dans un certain état rencontrerait une qualité sensible : la relativité n'est plus relativité d'une qualité à un sujet, elle est absolue. Si l'un n'est pas, il n'y a plus ni sujet percevant ni objet perçu et, en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/platon/#i_11975

PRIMATES

  • Écrit par 
  • Bertrand L. DEPUTTE
  •  • 23 055 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre «  Processus cognitifs »  : […] Depuis plusieurs années, la perception et plus particulièrement le traitement cognitif des signaux et des autres types d'information sont l'objet d'une attention particulière. L'analyse de la perception visuelle a été et est encore largement consacrée aux problèmes de discrimination et de catégorisation. C'est encore l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/primates/#i_11975

PROJECTION, psychanalyse

  • Écrit par 
  • Jacques POSTEL
  •  • 1 771 mots

Dans le chapitre « Projection et image du corps »  : […] ce qu'on refuse d'y reconnaître à l'intérieur, elle pose le problème des relations entre perceptions internes et externes, lequel est dominé par celui de l'image du corps considéré à la fois comme la limite entre le « dedans » et le « dehors » et comme objet libidinal narcissique (P. Schilder). On peut donc dire que toute projection passe du réel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/projection-psychanalyse/#i_11975

PSYCHOLOGIE EN MILIEU CARCÉRAL

  • Écrit par 
  • Nathalie PRZYGODZKI-LIONET
  •  • 1 639 mots

Dans le chapitre « Interventions des psychologues auprès des personnels pénitentiaires »  : […] Ces perceptions sociales négatives peuvent entraîner un certain nombre de troubles psychologiques (stress aigu, épuisement professionnel…) chez ces personnels et des demandes croissantes de soutien. Les « psychologues du personnel pénitentiaire » proposent alors une aide personnalisée (entretiens et suivis individuels) et/ou collective ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-en-milieu-carceral/#i_11975

PSYCHOLOGIE HISTOIRE DE LA

  • Écrit par 
  • Serge NICOLAS
  •  • 4 964 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Une diversification des approches : l’émergence de nouveaux courants  »  : […] (1859-1932) fut le premier à parler des « qualités de forme » en les distinguant des sensations. Ainsi, la perception n’est pas seulement un composé de sensations élémentaires comme le pensaient les psychologues de l’époque. Par exemple, en écoutant une musique jouée sur un instrument, on perçoit non seulement les notes particulières dont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-la-psychologie/#i_11975

PSYCHOLOGIE COGNITIVE ET CONSCIENCE

  • Écrit par 
  • Axel CLEEREMANS
  •  • 1 620 mots

s’en ajoute une deuxième, tripartite, et qui fait plutôt référence aux différences entre conscience perceptuelle, conscience de soi, et conscience d’autrui. Les rapports qu’entretiennent entre eux la conscience que j’ai du monde, la conscience de mon existence en tant que sujet et la conscience que j’ai du fait que les autres ont également des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-cognitive-et-conscience/#i_11975

PSYCHOLOGIE SOCIALE

  • Écrit par 
  • Laurent BÈGUE
  •  • 4 474 mots

Dans le chapitre « Panorama historique »  : […] jour avec les théories de Heider et de Kelley. Ces dernières ont amplement contribué à développer l’étude de la perception sociale, domaine portant sur les qualités que les individus perçoivent chez les autres (individus, groupes) et les facteurs qui y contribuent, tant chez la personne qui perçoit que l’objet de cette perception. Ces recherches […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-sociale/#i_11975

PSYCHOPHYSIQUE

  • Écrit par 
  • Muriel BOUCART
  •  • 1 851 mots
  •  • 1 média

Les informations issues de la perception peuvent être caractérisées par une description verbale qui fournit une information qualitative de ce qui est perçu (par exemple, la couleur orange d’un fruit ou la différence de taille entre deux objets : « plus petit que », « moins long que », etc.). Cependant, une étude plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychophysique/#i_11975

REPRÉSENTATION, géographie

  • Écrit par 
  • Antoine BAILLY
  •  • 1 113 mots

Dans le chapitre « Subjectivité et représentations »  : […] (La Formation du symbole chez l'enfant, 1946), la distinction entre perception et représentation est essentielle. La perception est un acte instantané de nature physiopsychologique par lequel l'esprit se représente des objets en leur présence. Le concept de représentation, utilisé maintenant par les géographes, est plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/representation-geographie/#i_11975

SARTRE JEAN-PAUL

  • Écrit par 
  • Jacques LECARME, 
  • Juliette SIMONT
  •  • 8 906 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Image et émotion »  : […] conversion par quoi la présence des choses se révèle le fruit de nos jugements ; chez Leibniz, elle est un niveau de perception confuse de ce qui doit être amené à aperception claire ; et dans l'associationnisme de Hume où, toute essentialité abandonnée, elle règne sans partage, sa généralisation même fait obstacle à sa consistance […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-paul-sartre/#i_11975

SCEPTICISME

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DUMONT
  •  • 7 747 mots

Dans le chapitre « Rationalisme et scepticisme »  : […] La spéculation philosophique du xviiie siècle est entièrement dominée par le problème de la perception. En un sens, Hume est l'héritier à la fois du pyrrhonisme et du cartésianisme. « Si nous portons notre enquête au-delà des apparences sensibles des objets, écrit-il à propos de Newton, la plupart de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/scepticisme/#i_11975

SOI (psychologie sociale)

  • Écrit par 
  • Delphine MARTINOT
  •  • 914 mots

le soi en étudiant principalement son organisation, sa construction et ses motivations. Pour étudier son organisation, les chercheurs ont conceptualisé le soi comme une structure cognitive, c’est-à-dire un ensemble de représentations mentales de soi ou « perceptions de soi » correspondant à ce que les individus perçoivent ou croient être vrais sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/soi-psychologie-sociale/#i_11975

SONS - Audiométrie

  • Écrit par 
  • André DIDIER
  •  • 3 400 mots
  •  • 8 médias

Il est facile de constater que la sensation sonore dépend des caractéristiques physiques des sons et des bruits. Un son trop faible n'est pas perçu. Un son trop fort provoque une gêne, voire une douleur. Il existe donc des limites d'intensité du stimulus physique hors desquelles l'écoute est impossible. Il en est de même quant à la hauteur ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sons-audiometrie/#i_11975

TAJFEL HENRI (1919-1982)

  • Écrit par 
  • Olivier KLEIN
  •  • 322 mots

où il obtient un doctorat en psychologie. Naturalisé britannique en 1957, il se distingue tout d’abord par ses travaux sur la catégorisation perceptive menés à Oxford au début des années 1960. Son attention se porte ensuite sur l’influence de ce processus sur la perception des individus (catégorisation sociale) et l’hostilité à l’égard d’ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-tajfel/#i_11975

TERMINOLOGIE

  • Écrit par 
  • Loïc DEPECKER
  •  • 6 205 mots

Dans le chapitre « Concept et percept »  : […] de la conception sans avoir encore entièrement fixé le concept sur lequel on travaille (par exemple dans la réalisation d'un nouveau produit). « Perçu » renvoie à percevoir, perception, percept. L'articulation du perçu au conçu est importante. Elle permet notamment d'expliquer pourquoi des langues ne nomment pas certains objets du réel, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/terminologie/#i_11975

UEXKÜLL JAKOB VON (1864-1944)

  • Écrit par 
  • Françoise ARMENGAUD
  •  • 675 mots

Naturaliste et biologiste allemand, Jakob von Uexküll fit ses études à Heidelberg. En 1925, il fonda à Hambourg l'Institut für Umweltforschung (Institut d'étude du milieu et de l'environnement), dont il fut le directeur. Parti de l'étude des invertébrés, il s'intéressa au comportement animal en général ; la valeur de ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jakob-von-uexkull/#i_11975

VALEURS, philosophie

  • Écrit par 
  • Pierre LIVET
  •  • 10 285 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Existe-t-il une « perception » des valeurs ? »  : […] après Hume, peut-on imaginer que les valeurs soient des réalités indépendantes de nous ? On se demandera alors s'il n'en va pas des valeurs comme des couleurs. Elles sont à première vue subjectives, mais en fait on peut en tenter une analyse « dispositionnelle ». Ainsi, un objet rouge possède des propriétés (de réflectance, de relations avec les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/valeurs-philosophie/#i_11975

VISION - Perception visuelle et conscience

  • Écrit par 
  • Sylvie CHOKRON, 
  • Christian MARENDAZ
  •  • 4 534 mots
  •  • 3 médias

L'approche scientifique de la conscience, du fait de sa nature subjective, a été très tardive. Elle a essentiellement concerné la perception visuelle car, outre qu'elle est la modalité sensorielle dominante chez les primates, elle se prête particulièrement bien à une approche […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vision-perception-visuelle-et-conscience/#i_11975

WERTHEIMER MAX (1880-1943)

  • Écrit par 
  • Pierre LECOCQ
  •  • 581 mots

Un des maîtres de l'école gestaltiste. Né à Prague, Wertheimer étudie le droit pendant deux ans et demi à l'université. Il s'oriente ensuite vers la philosophie et la psychologie et suit les cours de C. von Ehrenfels, C. Stumpf et O. Külpe jusqu'en 1904. Il enseigne à Francfort de 1912 à 1916, puis à Berlin, puis de nouveau à Francfort à partir de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/max-wertheimer/#i_11975

ZEN

  • Écrit par 
  • Claude GRÉGORY
  •  • 18 848 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le regard et le miroir »  : […] que nous négligeons d'ordinaire et justement dans le moment où nous nous contemplons : l'image de notre visage perçue « de l'autre côté », et symétriquement au plan réfléchissant, n'existe nulle part dans l'espace. L'optique la dit virtuelle ; c'est seulement sur notre rétine qu'elle se structure. À distance égale de celle qui nous sépare du miroir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zen/#i_11975

Voir aussi

Pour citer l’article

Georges THINÈS, « PERCEPTION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/perception/