PEPTIDES

ÉTUDE DES SUCRES ET DES PEPTIDES

  • Écrit par 
  • Arnaud HAUDRECHY
  •  • 207 mots
  •  • 1 média

Élève d'Adolf von Baeyer, l'Allemand Emil Hermann Fischer (1852-1919) soutient à Strasbourg une thèse en partie consacrée à l'étude d'hydrazines, ce qui l'amène à étudier ultérieurement les sucres (glucides), à Würzburg, en 1888. Après avoir montré la structure aldéhydique du glucose, il synthétise, en 1901, des phénylhydrazones et osazones, com […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etude-des-sucres-et-des-peptides/#i_45957

ADDICTION

  • Écrit par 
  • Bernard Pierre ROQUES, 
  • Eduardo VERA OCAMPO
  •  • 7 782 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Fonctions du système hédonique »  : […] L'existence d'un système hédonique dispensateur de plaisir permet à l'homme, comme aussi aux animaux, de reconnaître dans l'environnement des éléments gratifiants. Ceux-ci favorisent l'adaptation au milieu et de ce fait le système de récompense participe de façon positive au processus de l'évolution. Ce système hédonique fonctionne selon le principe des « processus opposants », représenté très sc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/addiction/#i_45957

ALDOSTÉRONE

  • Écrit par 
  • Pierre KAMOUN
  •  • 1 642 mots

Dans le chapitre « Régulation de la sécrétion »  : […] Le plus important stimulus de la synthèse et de la sécrétion de l'aldostérone est l' angiotensine II . Celle-ci est le produit de l'activation de la rénine. La rénine est une enzyme protéolytique (protéase acide de la famille de la chymotrypsine) synthétisée sous forme de préprorénine par les cellules de l'appareil juxta-glomérulaire (cellules particul […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aldosterone/#i_45957

ALIMENTATION (Aliments) - Prise alimentaire

  • Écrit par 
  • Jacques LE MAGNEN, 
  • Jean-Louis SCHLIENGER
  •  • 4 268 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Hormones agissant sur la satiété »  : […] La cholécystokinine (CCK), sécrétée par l'intestin proximal sous l'effet de l'arrivée des graisses et des protéines alimentaires, stimule la contraction de la vésicule biliaire et la sécrétion des enzymes pancréatiques et ralentit la vidange gastrique. Elle inhibe la prise alimentaire par une action sur le tronc cérébral et l'hypothalamus médiée par le nerf vague. Administrée sur un mode chroniqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alimentation-aliments-prise-alimentaire/#i_45957

AMINOACIDES ou ACIDES AMINÉS

  • Écrit par 
  • Pierre KAMOUN
  •  • 4 605 mots
  •  • 7 médias

Les vingt acides aminés étudiés dans cet article sont les unités structurales de la plupart des protéines. On les a nommés acides aminés, car ce sont des substances organisées autour d'un atome de carbone portant : la fonction acide-COOH, la fonction basique amine-NH 2 (d'où le nom acide aminé ), un atome d'hydrogène et un radical R qui distingue et caractérise les vingt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amino-acides-acides-amines/#i_45957

ANTIGÈNES

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF
  •  • 7 370 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Épitopes reconnus par les récepteurs T »  : […] Les épitopes T correspondent aux motifs structuraux des protéines, motifs « vus » et reconnus par les lymphocytes T. Contrairement aux épitopes B, ces épitopes sont toujours des segments courts continus d'acides aminés qui résultent de la fragmentation de la protéine native en petits peptides à l'intérieur des cellules présentatrices de l'antigène. Ces fragments sont ultérieurement exposés à l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antigenes/#i_45957

BRADYKININE

  • Écrit par 
  • Philippe COURRIÈRE
  •  • 208 mots

De formule générale C 50 H 75 O 11 N 15 , la bradykinine est un nonapeptide dont la séquence des acides aminés correspond à la formule : H-Arg-Pro-Pro-Gly-Phe-Ser-Pro-Phe-Arg-OH. Sa synthèse a été réalisée par Boissonas et Elliott. C'est le Brésilien Mauricio Rocha e Silva qui, en faisant agir de la trypsine sur du plasma (ou sur des globulines plasmatiques), a découvert en 1949 cette substance ca […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bradykinine/#i_45957

CHIMIE - La nomenclature chimique

  • Écrit par 
  • Nicole J. MOREAU
  •  • 5 112 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Nomenclature en chimie du vivant »  : […] C'est la nomenclature systématique, mais cette chimie est particulièrement riche en noms triviaux, puisqu'elle a suscité beaucoup d'intérêt avant que la nomenclature ne soit fixée. Le « livre blanc » de l'I.U.P.A.C. en donne tous les détails. Les sucres sont des polyalcools (polyols) oxydés. Leur nom se termine par le suffixe -ose , et on peut préciser […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chimie-la-nomenclature-chimique/#i_45957

CHIMIE COMBINATOIRE

  • Écrit par 
  • Rebecca POULAIN, 
  • André TARTAR
  •  • 1 773 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Synthèse et criblage de mélanges : la chimie combinatoire de première génération »  : […] Appliquée essentiellement au cas des peptides et oligonucléotides, la chimie combinatoire de première génération a fait largement appel aux méthodes de synthèse sur support solide (cf. synthèse sur support solide ). Le mélange obtenu, après clivage de la liaison qui relie chaque combinaison au polymère, comprend de quelques dizaines à quelques milliers de composés. Plusie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chimie-combinatoire/#i_45957

CYCLE MENSTRUEL

  • Écrit par 
  • Pierre KONOPKA
  •  • 3 101 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Étage hypothalamo-hypophysaire »  : […] Les phénomènes hormonaux qui régissent le déroulement physiologique du cycle menstruel se trouvent sous l'influence de l'hypothalamus. Cette région minuscule, qui se trouve à la base du cerveau à proximité du III e  ventricule, fabrique des substances peptidiques qui stimulent et modulent l'activité hypophysaire. Leur particularité est liée à leur mode d'action. En effet, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cycle-menstruel/#i_45957

DÉCOUVERTE DES DÉFENSES IMMUNITAIRES DES INSECTES

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 659 mots

Ilia (Élie) Metchnikov démontre, en 1882, la capacité des cellules intestinales de l’étoile de mer à ingérer et détruire des particules étrangères, dont les microbes. Il appelle ces cellules des « phagocytes ». Ce phénomène, la phagocytose, est universel ; c’est une réponse défensive spontanée, innée. À partir de 1890, Paul Ehrlich et Émile Roux démontrent chacun l’existence d’une réponse égaleme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-des-defenses-immunitaires-des-insectes/#i_45957

DIGESTIF APPAREIL

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques BERNIER, 
  • Jean-Louis FRESLON, 
  • Claude GILLOT
  • , Universalis
  •  • 15 446 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les hormones digestives »  : […] C'est vers 1930 que l'on a commencé à parler d'hormones digestives : on savait que l'extrait de muqueuse duodénale, injecté par voie sanguine, faisait contracter la vésicule biliaire, sécréter le pancréas, inhibait la sécrétion gastrique. Par ailleurs, on soupçonnait l'existence d'une hormone faisant sécréter l'estomac. On l'appelait la gastrine, mais pour beaucoup ce n'était qu'un fantôme. Il fal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/appareil-digestif/#i_45957

ENDOCRINIEN SYSTÈME

  • Écrit par 
  • René LAFONT
  •  • 5 252 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Biosynthèse »  : […] Les dérivés d'acides aminés sont les catécholamines (adrénaline et noradrénaline), la dopamine, la thyroxine et la mélatonine. Ces petites molécules ont peu évolué et pour certaines d'entre elles se retrouvent à l'identique dans un grand nombre d'espèces animales. Les messagers peptidiques et protéiques sont issus de la traduction d'ARNs conduisant à la formation de précurseurs protéiques qui dev […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systeme-endocrinien/#i_45957

ENTÉROGASTRONES

  • Écrit par 
  • Jean-Louis SCHLIENGER
  •  • 403 mots

Hormones peptidiques gastro-intestinales, les entérogastrones sont produites par certains constituants du système APUD, et apparentées à la sécrétine et au glucagon. Sécrété dans le duodénum et le jéjunum par les cellules K, le GIP ( gastric inhibitory peptide ) appartient à la famille de la sécrétine. Synthétisé, il peut être dosé par méthode radio-immunologique. Sa sécrétio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enterogastrones/#i_45957

ESTOMAC

  • Écrit par 
  • Miguel LEWIN
  •  • 4 215 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'estomac endocrine »  : […] Comme les cellules exocrines, les cellules endocrines de l'estomac sont des cellules épithéliales. Il en existe plus d'une dizaine d'espèces contenant des peptides régulateurs différents (ou, parfois, de simples acides aminés comme l' histamine). Ces peptides sont stockés sous forme de granules visibles au microscope au niveau du pôle basal, c'est-à-dire du côté opposé à la lumière gastrique (à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/estomac/#i_45957

GASTRINE

  • Écrit par 
  • Jean-Louis SCHLIENGER
  •  • 768 mots

Hormone digestive la mieux connue, découverte en 1964 par R. A. Gregory, la gastrine est sécrétée par les cellules G . Authentifiées par leurs caractères ultrastructuraux, celles-ci prédominent dans l'antre gastrique, mais sont également présentes dans le duodénum, les premières anses intestinales et le pancréas. La gastrine est un peptide composé de trente-quatre acides amin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gastrine/#i_45957

HISTOCOMPATIBILITÉ

  • Écrit par 
  • Jean DAUSSET, 
  • David GRAUSZ
  •  • 4 807 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Classe I »  : […] Les parties extracellulaires des molécules de classe 1 sont organisées, comme on l'a signalé plus haut, en trois domaines formant une poche ou cavité dans laquelle se logent les peptides. Cette cavité presque fermée (contrairement aux molécules de classe II) ne peut fixer que des peptides de huit à dix aminoacides (dits résidus) de longueur. En premier lieu, cette association se réalise dans la c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histocompatibilite/#i_45957

IMMUNITÉ, biologie

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF, 
  • Michel FOUGEREAU, 
  • Dominique KAISERLIAN-NICOLAS, 
  • Jean-Pierre REVILLARD
  •  • 21 516 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « L'immunisation par voie orale »  : […] Quelques expériences chez l'homme ont montré que l'on pouvait induire la production d'anticorps sécrétoires par application locale de virus herpès ou polio inactivés dans le vagin ou le colon. La réponse est alors strictement locale. Chez le singe, l'application sur la lèvre de Streptococcus mutans (bactérie responsable de la formation de la plaque dentaire à l'origine des c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/immunite-biologie/#i_45957

MACROPHAGES

  • Écrit par 
  • Laurent DEGOS
  •  • 929 mots

Les macrophages sont de grandes cellules situées en sentinelle dans des « postes » toujours proches de l'extérieur du corps afin de capter et d'intercepter toute particule étrangère. Ils représentent donc des éclaireurs à l'affût, prêts à intercepter tout ennemi. Ils dérivent de la même cellule souche que les polynucléaires (lignée myéloïde fabriquée dans la moelle osseuse). Alors que les polynucl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/macrophages/#i_45957

MÉLANOCORTINES

  • Écrit par 
  • Jacques HANOUNE
  •  • 375 mots

Les progrès récents de la biologie moléculaire ont révélé les relations entre des phénomènes aussi éloignés que l'obésité et la pigmentation de la peau ou du pelage. Ces progrès sont dus au clonage de récepteurs pour les mélanocortines. Les mélanocortines sont des peptides dérivant d'un précurseur protéique synthétisé dans la glande hypophyse, la proopiomélanocortine. Ces peptides sont essentiell […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/melanocortines/#i_45957

MERRIFIELD ROBERT BRUCE (1921-2006)

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 942 mots

Les grands scientifiques inventent ou découvrent. Le chimiste américain Robert Bruce Merrifield, né à Fort Worth (Texas) le 15 juillet 1921, fut un inventeur. Ses études universitaires se déroulèrent à l'université de Californie, à Los Angeles, où il obtint son Ph.D. en 1949. Puis il reçut immédiatement un engagement dans le laboratoire du Dr. D. W. Woolley à l'Institut Rockefeller de recherches […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-bruce-merrifield/#i_45957

OPIOÏDES

  • Écrit par 
  • Bernard Pierre ROQUES
  •  • 3 138 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre «  Découverte des enképhalines et des endorphines »  : […] L'i solement des substances endogènes analgésiques morphinomimétiques a été réalisé en purifiant des extraits de cerveau par chromatographie. Certaines fractions chromatographiques se montrèrent capables de déplacer un analgésique radioactif de sa liaison à des fragments de membranes de cerveau, ce qui prouvait la présence dans ces fractions de substances entrant en compétition avec l'analgésique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/opioides/#i_45957

ORIGINE DE LA VIE

  • Écrit par 
  • André BRACK
  •  • 11 454 mots

Dans le chapitre « Les enzymes »  : […] Dans une cellule contemporaine, la copie de l'information contenue dans l'ADN est assurée par des protéines chimiquement actives, les enzymes. Celles-ci peuvent être comparées à des mots constitués à partir de vingt lettres différentes, les acides aminés. Les « mots » des enzymes contiennent en moyenne près de deux cents lettres. Les vingt acides α-aminés utilisés par les enzymes, de type NH 2 -CH […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/origine-de-la-vie/#i_45957

PEPTIDE P ou POLYPEPTIDE PANCRÉATIQUE (PP)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis SCHLIENGER
  •  • 92 mots

Le peptide P (PP), ou polypeptide pancréatique, est sécrété de l'estomac au colon par les cellules EC1, mais il est avant tout d'origine pancréatique. Sa concentration augmente rapidement après un repas d'épreuve, mais son rôle physiologique n'est pas élucidé. Il semble participer aux signaux transmis de l'intestin vers le pancréas et passe pour un régulateur de la croissance intestinale, pancréat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peptide-p-polypeptide-pancreatique/#i_45957

PROTÉINES

  • Écrit par 
  • Yves BRIAND, 
  • Philippe BRION, 
  • René LAFONT, 
  • Jean-Claude MEUNIER, 
  • Pierre VIGNAIS
  •  • 20 685 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Le protéasome 20S »  : […] Le protéasome représente près de 1 p. 100 des protéines cellulaires et se trouve chez toutes les cellules eucaryotes, dans le cytoplasme, dans le noyau, ou associé au réticulum. Chez certains procaryotes telles les archaebactéries, il existe un protéasome 20S plus simple. Le protéasome 20S typique se présente sous la forme d'un cylindre composé de quatre anneaux empilés. Ces anneaux sont constitué […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proteines/#i_45957

TEIXOBACTINE

  • Écrit par 
  • Michel ARTHUR
  •  • 1 232 mots

Dans le chapitre « Structure et synthèse de la teixobactine »  : […] Après purification de la teixobactine, sa structure a été déterminée par des méthodes d’analyse physico-chimique classiques. Il s’agit d’un peptide cyclique comprenant des acides aminés différents de ceux retrouvés dans les protéines. Ce type de peptides cycliques est synthétisé par des complexes multi-enzymatiques de très grande taille, les polycétides synthétases. Le séquençage du génome de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/teixobactine/#i_45957

THÉRAPEUTIQUE - Immunorégulation

  • Écrit par 
  • Didier FRADELIZI
  •  • 6 834 mots

Dans le chapitre « Immunosuppresseurs peptidiques cycliques d'origine bactérienne ou fongique »  : […] La découverte, en 1976, des effets immunosuppresseurs de la ciclosporine A par J. Borel, chercheur de la firme pharmaceutique bâloise Sandoz, a constitué un tournant extraordinaire dans la transplantation d'organe. Cette molécule est le représentant principal d'une famille de peptides cycliques d'origine fongique. Ses remarquables propriétés immunosuppressives furent découv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/therapeutique-immunoregulation/#i_45957

THÉRAPEUTIQUE - Thérapie génique

  • Écrit par 
  • Olivier DANOS
  •  • 3 975 mots

Dans le chapitre «  Vecteurs non viraux »  : […] On oppose souvent l'approche « naturellement efficace » de la vectorologie virale à celle qui base le développement d'outils de transfert de gène sur la rationalisation et la synthèse chimique. En contrôlant chacun des composants du vecteur, on cherche à s'affranchir de la complexité, de la reproductibilité difficile et du coût important des préparations obtenues à partir de cellules en culture. O […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/therapeutique-therapie-genique/#i_45957

VIEILLISSEMENT

  • Écrit par 
  • Claude JEANDEL, 
  • Marc PASCAUD
  •  • 11 831 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre «  Incidences pathologiques »  : […] Au-delà de soixante-dix ans, rares sont les sujets en parfaite santé, ne présentant aucun handicap physique ou psychique. Différentes maladies chroniques plus ou moins invalidantes se manifestent. L'avancement en âge étant la source d'altérations cytologiques et métaboliques qui rendent l'organisme plus vulnérable, de nouvelles maladies qu'on peut qualifier d'opportunistes, par exemple infectieus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vieillissement/#i_45957


Affichage 

Peptides et neurotransmetteurs régulateurs de l'appétit

tableau

Peptides et neurotransmetteurs contribuant à la prise alimentaire et à la régulation de la dépense énergétique 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Peptides et système endocrinien

dessin

La maturation des messagers peptidiques ou protéiques comporte le clivage d'un peptide signal, suivi selon le cas de plusieurs étapes de clivage spécifiques libérant les peptides biologiquement actifs 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Emil Fischer

photographie

Le chimiste allemand Emil Fischer (1852-1919) obtint le prix Nobel de chimie en 1902 pour la synthèse de molécules organiques (sucres, acides aminés et peptides) Il a largement contribué à l'essor de la chimie thérapeutique en Allemagne 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Peptides et neurotransmetteurs régulateurs de l'appétit
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Peptides et système endocrinien
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Emil Fischer
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie