PÈLERIN DE MARICOURT PIERRE (XIIIe s.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Sa vie

Les rares éléments biographiques concernant ce personnage du Moyen Âge sont fournis par l’en-tête et la dernière phrase de cette lettre. On y apprend qu’il est originaire de Picardie, du village de Maricourt, qui se trouve non loin de Péronne (actuel département de la Somme), et qu’il écrit à Sieger de Foucaucourt, ce dernier nom désignant un village voisin. Il était très probablement savant ingénieur au service de Charles Ier d'Anjou puisqu'il signe sa lettre durant le siège de Luceria (aujourd’hui Lucera, dans le sud de l’Italie) en avril-août 1269, ville alors aux mains des Sarrasins. Le terme Pèlerin indique qu'il a participé à une croisade.

Pour obtenir d’autres informations, des historiens ont cherché à retrouver dans les écrits de ses contemporains des évocations de son nom ou de ses travaux. Certains l’assimilent à deux noms mentionnés par Roger Bacon dans ses ouvrages. Il s’agit, d’une part de Maître Pierre (Magister Petrus) figurant dans son Opus majus (1267) et décrit comme le seul mathématicien digne de ce nom, et d’autre part de Pierre de Maharne-Curia, que l’auteur considère comme le maître des expériences (Dominis experimenterum) dans son Opus tertium (1267). Toutefois, rien ne permet d’affirmer que ces trois personnages ne font qu’un. Il faut reconnaître que les appellations de mathématicien et de maître des expériences conviennent bien à Pierre le Pèlerin de Maricourt.

Seules deux œuvres de Pierre le Pèlerin de Maricourt sont parvenues jusqu'à nous. L’une s'intitule Nova compositio astrolabii particularis, « Nouvelle composition d'un astrolabe particulier ». L'astrolabe est un instrument mathématiquement complexe, puisqu'il suppose la connaissance de la projection stéréographique de la voûte céleste pour différentes latitudes et la mise en concordance de cette dernière avec certaines étoiles. L'autre manuscrit est Epistola Petri Peregrini de Maricourt ad Sygerum de Foucaucourt militem : De magnete, « Lettre de Pierre le Pèlerin de Maricourt au chevalier Sieger de Foucaucourt : sur l'aimant ». Il est c [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  PÈLERIN DE MARICOURT PIERRE ( XIII e s.)  » est également traité dans :

ÉLECTRICITÉ - Histoire

  • Écrit par 
  • Jacques NICOLLE
  •  • 6 199 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Une première application »  : […] Au iii e  siècle, les Asiatiques savaient fabriquer des boussoles de divers types. D'abord constituées par des cuillères de magnétite placées sur des plans de marbre, elles étaient destinées à la divination, puis formées d'aiguilles aimantées flottant sur de l'eau (au moyen de brins de roseau) ; elles servirent à guider les navigateurs. Les crois […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electricite-histoire/#i_8520

MAGNÉTISME

  • Écrit par 
  • Damien GIGNOUX, 
  • Étienne de LACHEISSERIE, 
  • Louis NÉEL
  •  • 15 766 mots
  •  • 11 médias

Le magnétisme est l'un des phénomènes qui a le plus frappé l'imagination de l'homme, au point que ce mot désigne aujourd'hui des réalités très diverses : il s'agit d'abord d'une science fort ancienne et néanmoins toujours d'actualité dont le champ d'application ne cesse de s'étendre ; ensuite, par extension, on parlera du magnétisme d'une personne attrayante et capable de dynamiser son entourage ; […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/magnetisme/#i_8520

PERPÉTUEL MOUVEMENT

  • Écrit par 
  • Pierre COSTABEL
  •  • 2 792 mots

Dans le chapitre « L'apparition du « perpetuum mobile » »  : […] Dans la mesure où la physique d'Aristote établit une séparation radicale entre les cieux et la Terre, on ne saurait s'étonner que l'idée du perpetuum mobile soit absente de la science grecque. Elle apparaît en Inde, aux environs de 1150, dans un poème didactique de l'astronome et mathématicien Bhāskara II ; elle se diffuse jusqu'en Europe par l'intermédiaire de l'islam avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mouvement-perpetuel/#i_8520

Pour citer l’article

Patricia RADELET DE GRAVE, « PÈLERIN DE MARICOURT PIERRE (XIIIe s.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pelerin-de-maricourt-pierre-xiiie-s/