MONUMENTALE PEINTURE

AGUT PEP (1961- )

  • Écrit par 
  • Jacinto LAGEIRA
  •  • 776 mots

L'artiste catalan Pep Agut est né en 1961 à Terrassa, près de Barcelone où il est installé et étudie l’art à l’école Sant Jordi de l’université de Barcelone de 1979 à 1984. Il est régulièrement exposé à la galerie Estranyi, à Barcelone, et à la galerie des Archives, à Paris. Son œuvre explore le thème de la vision à travers des médias tels que la photographie, l'architecture, des installations mai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pep-agut/#i_34235

ARMÉNIE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre ALEM, 
  • Françoise ARDILLIER-CARRAS, 
  • Christophe CHICLET, 
  • Sirarpie DER NERSESSIAN, 
  • Kegham FENERDJIAN, 
  • Marguerite LEUWERS-HALADJIAN, 
  • Kegham TOROSSIAN
  •  • 23 738 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Peinture »  : […] Il nous reste peu d'exemples de la peinture monumentale. L'église d'Aght'amar était aussi somptueusement décorée à l'intérieur qu'à l'extérieur ; le cycle christologique et les portraits des saints qui recouvraient les parois sont conservés en majeure partie, malheureusement les couleurs sont délavées et se détériorent de plus en plus. À Tat'ev, les fragments d'une grande composition du Jugement d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armenie/#i_34235

L'ART RELIGIEUX DE LA FIN DU MOYEN ÂGE EN FRANCE. ÉTUDE SUR L'ICONOGRAPHIE DU MOYEN ÂGE ET SUR SES SOURCES D'INSPIRATION (É. Mâle) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Daniel RUSSO
  •  • 1 046 mots

Dans le chapitre « Sous le signe de saint François »  : […] Émile Mâle poursuit dans ce domaine une réflexion qu'il avait amorcée dans sa thèse sur l'art du xiii e  siècle, puis continuée dans différentes contributions données, dans les années qui suivirent, à des revues ou à des ouvrages collectifs, tel son article sur la « peinture monumentale » en France, au Moyen Âge, paru en 1905 dans la grande […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-art-religieux-de-la-fin-du-moyen-age-en-france-etude-sur-l-iconographie-du-moyen-age-et-sur-ses-sources-d-inspiration/#i_34235

BLANCHET THOMAS (1614?-1689)

  • Écrit par 
  • Lucie GALACTEROS-DE BOISSIER
  •  • 839 mots

Peintre, architecte et sculpteur ayant joué à Lyon un rôle semblable à celui de Le Brun à Paris, Blanchet fut vite oublié car son œuvre avait été rapidement mutilé et la critique fut longtemps déroutée par un style paradoxal. Depuis les années 1980, dessins et modelli ont permis de restituer des décors disparus, tandis que d'anciens textes expliquaient leurs sujets incompris […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-blanchet/#i_34235

BYZANCE - Les arts

  • Écrit par 
  • Catherine JOLIVET-LÉVY, 
  • Jean-Pierre SODINI
  •  • 13 613 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « L'époque des Macédoniens et des Comnènes (IXe-XIIe s.) »  : […] À la suite de la crise iconoclaste, un système cohérent de décoration d'église, dont les principes de base resteront à peu près immuables, est élaboré et mis en place à Constantinople. Conçu pour le type architectural alors dominant (l'église en croix inscrite à coupole), il reflète les conceptions politico-mystiques contemporaines de l'Empire byzantin comme royaume chrétien idéal, reflet sur terr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/byzance-les-arts/#i_34235

CARAVAGE (vers 1571-1610)

  • Écrit par 
  • Arnauld BREJON DE LAVERGNÉE, 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 4 799 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les tableaux de Saint-Louis-des-Français »  : […] La faveur que certains mécènes témoignent à Caravage lui permet de peindre pour des églises (San Agostino, Saint-Louis-des-Français, Sainte-Marie-du-Peuple) ou pour des particuliers de grands tableaux religieux. La nouvelle dimension conférée à sa peinture, son aspect monumental dérivent d'Annibal Carrache qui était présent à Rome depuis 1595. Pour la chapelle Contarelli de Saint-Louis-des-França […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caravage/#i_34235

CAROLINGIENS

  • Écrit par 
  • Robert FOLZ, 
  • Carol HEITZ
  •  • 12 134 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les grands cycles de peinture murale »  : […] Il n'y eut pas que la peinture sur manuscrits. Plusieurs découvertes ont permis de mieux connaître la peinture monumentale carolingienne. Les hautes vallées des Alpes cachent de grands trésors : ainsi, à Mustair, aux confins de la Suisse et de l'Italie, un ensemble grandiose de 78 scènes peintes à fresque a été découvert par les religieuses bénédictines de ce monastère, fondé à la fin du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carolingiens/#i_34235

CHASSÉRIAU THÉODORE (1819-1856)

  • Écrit par 
  • Christine PELTRE
  •  • 987 mots
  •  • 2 médias

Le siècle du peintre Théodore Chassériau a souvent lu dans son œuvre multiple la conciliation de tendances opposées. Élève d'Ingres, l'artiste aurait associé la couleur de Delacroix au dessin de son maître. Certains pourtant, comme Théophile Gautier, exégète fidèle et avisé, avaient saisi la singularité d'une sensibilité personnelle, ouverte aux « poètes de ces derniers temps » et proche des figur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chasseriau-theodore-1819-1856/#i_34235

DEBRÉ OLIVIER (1920-1999)

  • Écrit par 
  • Philippe BOUCHET
  •  • 805 mots

Né le 14 avril 1920 à Paris, Olivier Debré est le troisième enfant d'une famille bourgeoise intellectuelle – son père, Robert Debré, est professeur de médecine et sa mère, interne des hôpitaux, est la fille du peintre d'histoire Édouard Debat-Ponsan. La peinture est pour l'adolescent « une manière d'être » et il entre, après des études secondaires classiques, à l'École des beaux-arts de Paris, sec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/olivier-debre/#i_34235

DENIS MAURICE (1870-1943)

  • Écrit par 
  • Paul-Louis RINUY
  •  • 1 505 mots

Dans le chapitre « Une ambition classique et monumentale  »  : […] Un premier séjour à Rome en 1898 conduit Maurice Denis à un tournant majeur dans sa vie comme dans son œuvre. Il découvre ce qu'il nomme la « méthode classique » qu'il comprend comme « une morale en même temps qu'une psychologie ». Plus qu'à Michel-Ange dont il critique la manière torturée dans les fresques de la chapelle Sixtine, il s'attache à Raphaël, qui « a dû plus qu'aucun autre se tenir en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-denis/#i_34235

ÉDOUARD VUILLARD, PEINTRE DÉCORATEUR - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 729 mots

1892 Vuillard exécute sa première commande de panneaux décoratifs à Paris, six dessus-de-porte pour Paul Desmarais, un cousin de Thadée Natanson, directeur de la Revue blanche . L'année suivante, il réalise, pour le même commanditaire, un paravent, Les Couturières , où il emploie pour la première fois la peinture à la colle, q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edouard-vuillard-peintre-decorateur-reperes-chronologiques/#i_34235

FROMANGER GÉRARD (1939- )

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  •  • 1 084 mots

Jacques Prévert révéla Gérard Fromanger à Paris en 1965 en le présentant par un texte d'introduction à une exposition collective à la galerie Maeght (« Gérard Fromanger », in Derrière le miroir ). Il a célébré ensuite sa peinture par le texte qu'il lui consacra en 1971 ( Gérard Fromanger boulevard des Italiens , par Jacques Prévert et Alain Jouffroy). Ay […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerard-fromanger/#i_34235

GOTHIQUE ART

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG
  •  • 14 842 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « La peinture »  : […] La question de fond que soulève cette période concerne la peinture ; on ne peut plus considérer, comme on l'admettait jusqu'à une date récente, le vitrail et l'enluminure comme des relais suffisants de l'art pictural. À l'intérieur des églises, il y avait un décor peint qui prolongeait le rythme coloré des vitraux translucides : mais le maillage original est délicat à restituer. Pour ce qui est du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-gothique/#i_34235

HAḌḌA

  • Écrit par 
  • Zémaryalai TARZI
  •  • 1 953 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Influences helléniques ou gréco-romaines »  : […] Dans la sculpture en stuc comme en argile, Haḍḍa témoigne de l'enracinement profond de l' hellénisme. Dans la niche V 2 de Tapa-é-Shotor, Vajrapāṇi, représenté sous les traits de l'Héraclès barbu à la musculature athlétique, rappelle les œuvres de Lysippe. Dans la même niche, Hāritī, la divinité indienne à l'image des Tyché hellénistiques, porte un chitôn talaire serré sous les seins pour mettre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hadda/#i_34235

HODLER FERDINAND (1853-1918)

  • Écrit par 
  • Pierre GEORGEL
  • , Universalis
  •  • 1 626 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La période symboliste »  : […] Hodler est d'abord apprenti chez son beau-père, peintre d'enseignes, et ensuite chez un peintre de vues alpestres pour touristes – à une époque où n'existaient pas encore les cartes postales. Il gagne l'amitié de personnages influents dans le monde artistique et intellectuel, avec des poètes, des critiques et des journalistes. Ainsi de Louis Duchosal, Mathias Morhardt, Edouard Rod, admirateurs de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferdinand-hodler/#i_34235

JOUVENET JEAN (1644-1717)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 572 mots
  •  • 1 média

Jeune peintre rouennais installé à Paris, Jouvenet est remarqué par Charles Le Brun, qui l'intègre à l'équipe des décorateurs des résidences royales : Saint-Germain-en-Laye, Les Tuileries et Versailles, où il peint avec Audran et Houasse dans le pur esprit de Le Brun. Il se détache assez tard de cette influence et reste toute sa vie un admirateur de Poussin. Ce grand travailleur n'ira jamais à Rom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-jouvenet/#i_34235

KRASNER LEE (1908-1984)

  • Écrit par 
  • Yve-Alain BOIS
  •  • 872 mots

Comme la plupart de ses critiques l'ont remarqué, ce fut à la fois un atout et un handicap considérable pour Lee Krasner d'avoir été l'épouse puis la veuve de Jackson Pollock : avantage de pouvoir tenir un dialogue d'artiste avec un des très grands peintres du xx e siècle, inconvénient de devoir jouer le rôle de figure d'accompagnement, pour le m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lee-krasner/#i_34235

LORRAIN CLAUDE GELLÉE dit CLAUDE (1600-1682)

  • Écrit par 
  • Marcel ROETHLISBERGER
  •  • 2 623 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le paysage classique »  : […] Le paysage classique a deux composantes principales, l'une stylistique, l'autre thématique. Comme le peintre de figures étudie son modèle et l'idéalise afin d'éliminer les imperfections de la nature, Claude se pénètre de la campagne romaine ; mais il la modifie suivant un sens idéal de la beauté. Devant ses tableaux, on pressent toujours la présence de Rome et de ses environs . Mais Claude n'est p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lorrain-claude-gellee-dit-claude/#i_34235

MAESTÀ

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 239 mots
  •  • 1 média

Terme italien désignant, en Toscane et plus particulièrement à Sienne, les représentations de la Vierge en Majesté. Les plus anciens exemples conservés sont conçus sur le type des madones byzantines dites Hodigitria (Vierges en trône, soutenant l'Enfant sur le bras gauche, la main droite ramenée devant le buste) : celle de Guido da Siena, par exemple (pinacothèque de Sienne) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maesta/#i_34235

MATHIEU GEORGES (1921-2012)

  • Écrit par 
  • Charles SALA
  •  • 471 mots

Georges Mathieu est né en 1921 à Boulogne-sur-Mer, d'une famille de banquiers. Après des études de droit et de philosophie, il s'oriente vers les arts plastiques en 1942. En 1947, il expose au Salon des réalités nouvelles des toiles dont la texture est composée par des taches jaillies directement du tube (technique identique à celle du dripping de Pollock en 1943 et de Ernst […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-mathieu/#i_34235

MICHEL-ANGE (1475-1564)

  • Écrit par 
  • Martine VASSELIN
  •  • 12 223 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Le dessin et l'idée »  : […] « Le dessin, que d'un autre nom nous appelons trait, est ce en quoi consiste et ce qui constitue la source et le corps de la peinture, de l'architecture et de tous les autres genres d'art, et la racine de toutes les sciences », fait dire à l'artiste le miniaturiste portugais Francisco da Hollanda dans ses Dialogues avec Michel-Ange écrits à la suite de leurs conversations à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-ange/#i_34235

MOSAÏQUE, art

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DARMON, 
  • Henri STERN
  •  • 4 216 mots
  •  • 13 médias

À l'encontre de la peinture et de la sculpture, la mosaïque est une technique d'art limitée à la civilisation gréco-romaine et au monde paléochrétien et byzantin. Ses « renaissances » au Moyen Âge et à l'époque moderne, en Occident, furent éphémères et sporadiques. Le terme « mosaïque », utilisé dans toutes les langues européennes, vient du latin musiuum opus . Né à Rome au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mosaique-art/#i_34235

MOTHERWELL ROBERT (1915-1991)

  • Écrit par 
  • Hervé GAUVILLE
  •  • 1 069 mots

Le nom du peintre américain Robert Motherwell est associé aux débuts de l'expressionnisme abstrait, c'est-à-dire au premier grand mouvement artistique, aux États-Unis, qui soit émancipé de l'influence du Vieux Continent. Pourtant, Motherwell est sans doute le plus européen des membres de l'École de New York, ainsi nommée pour la distinguer de (et l'opposer à) celle de Paris. Dès 1938, le jeune h […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-motherwell/#i_34235

MUNCH EDVARD (1863-1944)

  • Écrit par 
  • Hans BISANZ, 
  • Frank CLAUSTRAT
  •  • 1 793 mots

Dans le chapitre « France et Allemagne »  : […] Dès 1885, Munch avait commencé trois tableaux qui annoncent La Frise  : La Jeune Fille malade (en souvenir de sa sœur), Le Jour d'après et Puberté . Dans ces trois tableaux, qui furent en partie détruits puis reconstitués, la scène d'intérieur est débarrassée de la mièvrerie du réalisme bourgeois. En 1885, au c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edvard-munch/#i_34235

MURALISME

  • Écrit par 
  • Claude FELL
  •  • 2 226 mots

Dans le chapitre « Un art pour le peuple »  : […] La recherche d'un énoncé propre à cette peinture qui sort des musées conduit les muralistes – à l'exception notoire de José Clemente Orozco – à abandonner la symbolique plus ou moins ésotérique qui caractérisait leurs premières fresques. Un certain nombre de thèmes dominants compose le code figuratif du muralisme : l'exaltation de l'homme mexicain dans ses fêtes, ses activités productives, son as […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/muralisme/#i_34235

NAVARRE

  • Écrit par 
  • Roland COURTOT, 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 4 087 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Dépouillement cistercien et exubérance du roman finissant »  : […] Dans le domaine de l'architecture, un véritable renouvellement se produisit vers le milieu du xii e  siècle avec l'installation des moines cisterciens. Leurs fondations de La Oliva en 1134 et de Fitero en 1140 ont déterminé la construction de deux églises robustes qui comptent parmi les premières œuvres de l'architecture ogivale en Espagne. Leur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/navarre/#i_34235

NAZARÉENS, peinture

  • Écrit par 
  • Jens Christian JENSEN
  •  • 2 624 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Esthétique »  : […] Le principe essentiel des nazaréens est l'idée de « vérité », qu'ils opposèrent aux exercices schématiques des académiciens comme à la peinture du baroque tardif. De l'héritage des classiques (David, Flaxman), ils conservèrent la ligne comme principal élément du tableau. Les nazaréens surent exprimer dans leur dessin et dans leur trait une très haute sensibilité. La couleur reste dans l'esprit du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nazareens-peinture/#i_34235

PEINTURE - Les catégories

  • Écrit par 
  • Antoine SCHNAPPER
  •  • 4 716 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Définition »  : […] Si le critère essentiel de la peinture monumentale est de faire partie du mur qu'elle décore, il n'en faut pas moins nuancer une telle affirmation : un grand tableau encastré dans une boiserie, un dessus de cheminée ne sont pas fondamentalement différents d'une peinture marouflée qui sera toujours tenue pour une peinture monumentale ; certaines peintures murales pompéiennes, de petite ou moyenne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peinture-les-categories/#i_34235

LES PEINTURES DÉCORATIVES DE PIERRE PUVIS DE CHAVANNES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 1 013 mots

1854-1855 Puvis réalise, pour la salle à manger de la maison de son frère au Brouchy, en Saône-et-Loire, quatre peintures à contenu religieux pour illustrer le thème des Quatre saisons , complété par une grande composition centrale, Le Retour de l'Enfant prodigue . C'est son premier essai de peinture décorative, mettant en pla […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-peintures-decoratives-de-pierre-puvis-de-chavannes-reperes-chronologiques/#i_34235

PHILOXÉNOS D'ÉRÉTRIE (fin IVe - déb. IIIe s. av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Alain MAHUZIER
  •  • 224 mots

Peintre hellénistique, Philoxénos d'Érétrie est l'auteur présumé de la Bataille d'Issos , exécutée pour le roi Cassandre (~ 301-~ 297). Cette œuvre est connue par deux répliques en mosaïque : la première, provenant d'Alexandrie, fut trouvée à Rome près du temple de la Paix, la seconde, conservée au Musée national de Naples, date du ~ iii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philoxenos-d-eretrie/#i_34235

RAPHAËL (1483-1520)

  • Écrit par 
  • Vincenzo GOLZIO
  •  • 3 573 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La période romaine (1509-1520) »  : […] À Rome, l'activité de Raphaël se déroule sous les pontificats de Jules II (1503-1513) et de Léon X (1513-1521). Comme il n'avait exécuté qu'une seule fresque, celle de San Severo, le projet de lui confier les stanze était sans conteste audacieux. Raphaël commence son travail par la chambre du milieu, dite chambre de la Signature, à laquelle il se consacre certainement dès ja […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raphael/#i_34235

REBEYROLLE PAUL (1926-2005)

  • Écrit par 
  • Philippe PIGUET
  •  • 772 mots

Célébré en 1995 par la construction d'un espace portant son nom, dans sa ville natale d'Eymoutiers, près de Limoges, Paul Rebeyrolle, né le 3 novembre 1926, s'est éteint le 7 février 2005 à Boudreville, en Bourgogne. Peintre et sculpteur, il laisse une œuvre figurative violente et engagée, d'une rare puissance d'expression. Après une enfance passée à la campagne, où ses parents étaient institute […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-rebeyrolle/#i_34235

RUBENS PIERRE PAUL (1577-1640)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 6 872 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La révélation de l'Italie (1600-1608) »  : […] Ultime prolongement de la première période maniérisante, les œuvres peintes en Italie (à partir de 1600) manifestent d'abord la même maturation un peu lente et embarrassée ; les effets choisis le sont toujours avec insistance, ainsi dans le recours au langage caravagesque du clair-obscur. L'enthousiasme créateur du jeune génie, débordant de vie, de dons et d'ambitions, perce à travers la multipli […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-paul-rubens/#i_34235

SALVIATI FRANCESCO DE' ROSSI dit (1510-1563)

  • Écrit par 
  • Catherine MONBEIG GOGUEL
  •  • 1 404 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le protégé du cardinal Salviati »  : […] Francesco, surnommé Cecchino, puis Salviati du nom de son protecteur le cardinal Giovanni Salviati, était le fils de Michelangelo de' Rossi, tisserand de velours. Après un premier apprentissage chez un orfèvre, il passa rapidement dans l'atelier du peintre florentin Giuliano Buggiardini (1523), puis dans ceux du sculpteur Baccio Bandinelli (1526-1527), du Siennois Raffaello Brescianino et enfin da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salviati/#i_34235

SCANDINAVIE

  • Écrit par 
  • Martin Edvard BLINDHEIM, 
  • Régis BOYER, 
  • Georges CHABOT, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Nicole PÉRIN, 
  • Jean-Michel QUENARDEL
  •  • 22 094 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Sculpture et peinture »  : […] La Scandinavie est assez pauvre en sculptures de pierre du premier art gothique. Les plus intéressantes sont les têtes décoratives d'inspiration anglaise de la cathédrale de Trondheim datant des trois premiers quarts du xiii e  siècle. Le fronton magnifiquement sculpté du portail sud de la nef de Ribe au Danemark est une œuvre exceptionnelle. Il d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/scandinavie/#i_34235

SLAVES DU SUD (ART DES)

  • Écrit par 
  • Athanas BOJKOV, 
  • Vajislav DJURIC
  •  • 7 399 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La domination turque (XVe-XIXe s.) »  : […] Après la conquête de la péninsule balkanique par les Osmanlis, l'autocéphalie de l'Église serbe est abolie, Serbes et Macédoniens relèvent désormais de l'archevêché d'Ohrid. L'archevêché, grâce à la générosité de citoyens aisés, continue à élever de modestes églises à une nef, décorées de peintures murales. L'architecture et la peinture de la fin du xv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/slaves-du-sud-art-des/#i_34235

VITRAIL

  • Écrit par 
  • Catherine BRISAC, 
  • Louis GRODECKI
  •  • 5 925 mots
  •  • 6 médias

Le mot « vitrail » a pris peu à peu un sens précis et désigne actuellement une clôture de baie, généralement de fenêtre, faite de verre à vitre découpé suivant une composition décorative ou figurative et assemblée au moyen de plombs. Par ce principe d' assemblage, le vitrail se distingue des clôtures en vitres non découpées (vitrages), des assemblages, au moyen de ciment armé, des verres très épai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vitrail/#i_34235

VROUBEL MIKHAÏL ALEXANDROVITCH (1856-1910)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 400 mots
  •  • 1 média

Peintre russe. De 1880 à 1884, Vroubel fait de brillantes études à l'Académie des beaux-arts de Saint-Pétersbourg où il est l'élève de Tchistiakov. En 1884, il est invité à Kiev pour restaurer les peintures murales de l'église Saint-Cyrille ( xii e  s.), puis pour décorer la nouvelle cathédrale Saint-Vladimir (1887). En 1889, il s'installe à Mosco […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mikhail-alexandrovitch-vroubel/#i_34235


Affichage 

Christ bénissant, monastère de Sucevita

photographie

Christ bénissant, 1582-1584, fresque du monastère de Sucevita, Roumanie 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

La Création d'Adam, Michel-Ange

photographie

Une allégorie de l'information? Les grandes œuvres d'art constituent un réservoir de sens pour toutes les époques Dans une conception aristotélicienne de l'esprit «informant» la matière, le Créateur arrache à l'inertie la créature qu'il forme à son image Michel-Ange, «La Création... 

Crédits : AKG

Afficher

La Nuit, F. Hodler

photographie

Ferdinand Hodler, La Nuit1890 Huile sur toile 116 cm X 239 cm Kunstmuseum, Berne, Suisse 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Le Triomphe de Galatée, Raphaël

photographie

Raphaël (1483-1520), Le Triomphe de Galatée, 1511, fresque Farnesina, Rome 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Voûte de la chapelle Sixtine, Michel-Ange

photographie

Michel-Ange (1475-1564), la voûte de la chapelle Sixtine, 1508 -1512, fresque Musée du Vatican, Rome 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Christ bénissant, monastère de Sucevita
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

La Création d'Adam, Michel-Ange
Crédits : AKG

photographie

La Nuit, F. Hodler
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Le Triomphe de Galatée, Raphaël
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Voûte de la chapelle Sixtine, Michel-Ange
Crédits : Bridgeman Images

photographie