ITALIENNE PEINTURE, XVIIe s.

ALBANE FRANCESCO ALBANI dit L' (1578-1660)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 612 mots

Comme le Dominiquin et Guido Reni, le peintre bolonais Francesco Albani travaille chez Denis Calvaert, un maniériste anversois fixé très tôt en Italie, avant d'entrer, vers 1595, dans l'atelier des Carrache. Le plus célèbre de ceux-ci, Annibal, est déjà parti pour Rome à cette époque. C'est pourtant son influence, sans doute par l'intermédiaire des œuvres qu'il a laissées à Bologne, qui marque le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albane/#i_5572

ALLÉGORIE

  • Écrit par 
  • Frédéric ELSIG, 
  • Jean-François GROULIER, 
  • Jacqueline LICHTENSTEIN, 
  • Daniel POIRION, 
  • Daniel RUSSO, 
  • Gilles SAURON
  •  • 11 638 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le XVIIe siècle »  : […] Stimulée par les prescriptions du concile de Trente, héritant de la tradition humaniste du xvi e  siècle, la peinture allégorique prend, au xvii e  siècle, une extension considérable dans tous les pays catholiques. L'Europe protestante, particulièrement l'Allemagne et la Hollande, la diffusera s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allegorie/#i_5572

ARPIN GIUSEPPE CESARI dit LE CAVALIER D' (1568-1640)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 307 mots

Issu du maniérisme romain (certains dessins de jeunesse montrent notamment l'influence des Zuccari), le Cavalier d'Arpin en prolonge d'abord la tradition avec une certaine force. À Naples, où il séjourne de 1589 à 1591, les œuvres qu'il laisse à la chartreuse de San Martino ( Scènes de l'Ancien et du Nouveau Testament ) orienteront pour un temps les peintres locaux, avant qu' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arpin/#i_5572

BACICCIA GIOVANNI BATTISTA GAULLI dit (1639-1709)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 199 mots

À Gênes, Baciccia étudie les œuvres de Perino del Vaga, de Barocci et aussi celles de Rubens, de Van Dyck, avant de partir pour Rome en 1657. Attiré par Bernin, alors au faîte de sa gloire, mais désormais occupé exclusivement d'architecture, Baciccia adhère totalement à sa vision plastique. Un séjour à Parme (1661) lui fait connaître l'art de Corrège, dont il retiendra le charme lumineux ; revenu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baciccia/#i_5572

BASSANO LES

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 399 mots

Fils d'un modeste peintre de l'arrière-pays vicentin, Jacopo da Ponte, dit Bassano, fut le fondateur d'une dynastie de peintres dont la production devait avoir un écho dans toute l'Europe. Jacopo (1510-1592) s'était formé parmi les émules de Titien : Bonifacio de' Pitati, Pordenone, Paris Bordone ( La Fuite en Égypte , env. 1534, musée de Bassano, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-bassano/#i_5572

BELLUCCI ANTONIO (1654-1726)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 159 mots

Formé à Venise près des peintres d'orientation naturaliste initiés par Luca Giordano aux effets de lumière contrastés — l'Allemand C. Loth, le Padouan Zanchi — Bellucci peint notamment, à San Pietro di Castello, un Saint Laurent priant pour la fin de la peste , intéressant par l'animation de la composition et la saveur de la touche, qui annoncent l'art du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonio-bellucci/#i_5572

CARAVAGE (vers 1571-1610)

  • Écrit par 
  • Arnauld BREJON DE LAVERGNÉE, 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 4 799 mots
  •  • 7 médias

Si tout le xvii e  siècle garde l'empreinte des Bolonais (Carrache, Reni, Dominiquin), force nous est de reconnaître que les plus grands peintres de cette époque – à l'exception de Nicolas Poussin – bénéficient sous une forme ou sous une autre de l'exemple de Caravage : Velázquez et Zurbarán en Espagne, Rubens, Rembrandt et Vermeer dans le nord de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caravage/#i_5572

CARAVAGE. LES DERNIÈRES ANNÉES (exposition)

  • Écrit par 
  • Alain MADELEINE-PERDRILLAT
  •  • 998 mots

Caravage est l'un des peintres les plus suivis (au sens quasi médical du mot) par les historiens de l'art. Sans parler des livres de vulgarisation ni de l'énième récit romançant sa vie, pas une année ne passe qui n'apporte sa moisson de documents inédits et d'ouvrages ou d'articles érudits sur sa carrière et son œuvre. Ces avancées de la connaissance expliquent, en matière d'expositions, le besoi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caravage-les-dernieres-annees/#i_5572

CARRACHE LES

  • Écrit par 
  • Antoine SCHNAPPER
  •  • 1 840 mots
  •  • 7 médias

Comme celui de leur contemporain Caravage, le rôle des Carrache dans l'évolution de la peinture européenne à la fin du xvi e et au début du xvii e  siècle est à la fois révolutionnaire et capital. À la tradition artificielle et raffinée d'un maniérisme qui s'épuise, ils opposent le retour à l'ét […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-carrache/#i_5572

CERANO GIOVAN BATTISTA CRESPI dit LE (1567 ou 1568-1632)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 333 mots

Peintre italien né en 1575 ou 1576 à Cerano, près de Novara (duché de Milan), mort le 23 octobre 1632 à Milan. Giovan Battista Crespi, dit le Cerano, est l'un des grands peintres lombards du xvii e  siècle initiateur du réalisme lombard. Cerano se rend à Rome en 1586. Il se lie d'amitié avec le cardinal Frédéric Borromée, qui devient son protecte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cerano-le/#i_5572

DÉCORS D'ANNIBAL CARRACHE, PALAIS FARNÈSE (Rome)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 210 mots
  •  • 1 média

Lorsqu'il est appelé à Rome, en 1595, Annibal Carrache est déjà un peintre célèbre. À Bologne, avec son frère Augustin et son cousin Ludovic, ils ont fondé en 1585 l'Accademia degl'incamminati, une académie appelée à servir de modèle, réalisé de nombreux tableaux d'autel, décoré le palais Fava (1584), le palais Magnani (vers 1590) et le palais Sampieri (1593-1594). Ils ont imposé une nouvelle ma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decors-d-annibal-carrache-palais-farnese/#i_5572

DOMINIQUIN DOMENICO ZAMPIERI dit LE (1581-1641)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 504 mots
  •  • 1 média

Après un premier apprentissage orageux chez Calvaert, peintre flamand établi à Bologne, le Dominiquin travaille chez Ludovic Carrache et participe, sous l'autorité de celui-ci, au décor de l'oratoire de San Colombano, en même temps que Guido Reni et l'Albane (vers 1600-1601). Appelé à Rome par Annibal Carrache, il collabore à la galerie Farnèse, qu'il achèvera, de 1605 à 1608, avec Lanfranco et Ba […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dominiquin/#i_5572

FETI DOMENICO (1589 env.-1624)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 179 mots

Élève de Cigoli, initié à Rome au naturalisme des Caravagesques, Domenico Feti dut à la faveur du cardinal Frédéric de Gonzague d'être appelé à Mantoue en 1613 comme peintre de la cour. Dans la galerie ducale, il découvre Rubens et les peintres vénitiens du xvi e siècle. Après les grandes fresques de la cathédrale de Mantoue ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/domenico-feti/#i_5572

FONTANA LAVINIA (1552-1614)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 411 mots

Liée à l'école maniériste, Lavinia Fontana fut l'une des plus importantes portraitistes de Bologne à la fin du xvi e  siècle. Elle fut aussi l'une des premières femmes à exécuter de grandes commandes publiques. Née à Bologne en 1552, Lavinia Fontana étudie la peinture maniériste auprès de son père, Prospero Fontana (1512 env.-1597), représentant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lavinia-fontana/#i_5572

GENTILESCHI ARTEMISIA (1593-vers 1654)

  • Écrit par 
  • Milovan STANIC
  •  • 1 130 mots
  •  • 1 média

L'œuvre et la carrière de peintre d'Artemisia Gentileschi (1593-vers 1654) sont attentivement étudiés depuis les travaux pionniers du début du xx e  siècle de Roberto Longhi, celui-là même qui, le premier, avait établi la filiation de la peinture d'Artemisia avec celle du Caravage. Ces études ont évolué, et d'une manière tout à fait spectaculaire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/artemisia-gentileschi/#i_5572

GENTILESCHI ORAZIO (1563-1639)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 389 mots
  •  • 1 média

Peintre italien baroque né en 1563 à Pise, mort vers 1639 à Londres. Orazio Gentileschi, de son vrai nom Orazio Lomi, étudie tout d'abord la peinture avec son demi-frère, Aurelio Lomi. Vers 1585, il se rend à Rome où, entre 1590 et 1600, en compagnie du peintre paysagiste Agostino Tassi, il peint des fresques pour les basiliques Sainte-Marie-Majeure, Saint-Jean-de-Latran et San-Nicola-in-Carcere […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orazio-gentileschi/#i_5572

GIORDANO LUCA (1632-1705)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 270 mots
  •  • 2 médias

L'influence des caravagesques napolitains et celle de Ribera, qui inspire jusqu'au pastiche les premiers dessins de Luca Giordano, ne sont qu'une étape rapidement franchie par cet artiste fougueux, à l'imagination foisonnante, au tempérament passionné. Venu très jeune à Rome, il copie les maîtres (notamment les dessins de Cambiaso) avec une virtuosité qui lui vaut une grande réputation et son surn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luca-giordano/#i_5572

GUERCHIN GIOVANNI FRANCESCO BARBIERI dit (1591-1666)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 418 mots
  •  • 1 média

Marqué à ses débuts par les Ferrarais Scarsellino et Bonone, Guerchin se forme ensuite près de Ludovic Carrache. Mais il affirme très tôt une inspiration personnelle, une maîtrise dans l'emploi des contrastes lumineux et des gammes chaudes de couleurs, qui donnent une grande force expressive à ses premières œuvres ( Et in Arcadia ego , palais Corsini, Rome ; […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerchin/#i_5572

CLASSICISME

  • Écrit par 
  • Pierre DU COLOMBIER, 
  • Henri PEYRE
  •  • 13 796 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Portée européenne »  : […] L'ouvrage de Wölfflin L'Art classique porte en sous-titre : Initiation au génie de la Renaissance italienne , de sorte que l'art classique se trouve étroitement limité quant au temps et quant aux lieux. Mais ici l'autorité de Wölfflin n'a pas prévalu. Car le sens du mot « Renaissance », quasi-synonyme du xvi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/classicisme/#i_5572

LOMBARDIE

  • Écrit par 
  • Franco MAZZINI
  •  • 3 758 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Caravage »  : […] Personne n'ignore la portée révolutionnaire, en Europe, du caravagisme. Avec Caravage, l'art lombard a atteint l'un des points culminants de son développement. Le caravagisme est un phénomène « lombard », non seulement parce que Caravage est né quelque part entre Bergame et Crémone, mais surtout parce qu'il a cultivé son sens du « réalisme » en regardant la peinture d'autres artistes lombards, com […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lombardie/#i_5572

MANNOZZI GIOVANNI (1592-1636)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 443 mots

Fuyant la maison paternelle de San Giovanni-Valdarno pour échapper au séminaire, Mannozzi se rend en 1610 à Florence, et commence son apprentissage de peintre chez Matteo Rosselli, qui fait alors figure de chef d'école. Il a pour condisciples Francesco Furini, Lorenzo Lippi, Il Volterrano, qui allaient travailler comme lui pour les grands-ducs Cosme II et Ferdinand de Médicis, notamment au palais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-mannozzi/#i_5572

MÉCÉNAT DE JULES II - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 296 mots

1503 Bramante est chargé de la reconstruction de la basilique Saint-Pierre. Le chantier, inauguré en 1506, sera en activité tout au long du xvi e  siècle, divers architectes en ayant repris la direction et modifié successivement le projet initial : Raphaël, Baldassare Peruzzi, Antonio da Sangallo, Michel-Ange, Vignole e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mecenat-de-jules-ii-reperes-chronologiques/#i_5572

MONSÙ DESIDERIO (1re moitié XVIIe s.)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 771 mots

On attribuait à un certain Monsù Desiderio un ensemble de tableaux représentant des paysages, des architectures imaginaires animées de figures fantomatiques — dont on savait, par des signatures ou des inscriptions au dos des toiles et par le témoignage de De Dominici, que l'auteur avait vécu à Naples dans la première moitié du xvii e  siècle. Bien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monsu-desiderio/#i_5572

NATURE MORTE

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 5 707 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'Italie et l'Espagne : réalisme et mysticisme »  : […] Avant même que la formule nordique de la table servie ne fasse l'objet en Italie d'interprétations dépouillées chez Lodovico de Susio et Fede Galizia notamment, le jeune Caravage, avec la Corbeille de fruits de l'Ambrosienne de Milan (vers 1596), atteint un point d'équilibre entre précision descriptive, force plastique, justesse chromatique et sens spatial, qui confère à sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nature-morte/#i_5572

NICOLAS RÉGNIER, L'HOMME LIBRE (exposition)

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 1 087 mots

Caravage et son influence suscitent un fort regain d’intérêt parmi les spécialistes du xvii e  siècle. Divers ouvrages et manifestations – rappelons Valentin de Boulogne au Louvre en 2016 – en témoignent. L’exposition Nicolas Régnier, l’homme libre, 1588-1667, au musée d’Arts de Nantes (1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-regnier-l-homme-libre/#i_5572

PALMA LE JEUNE JACOPO DI ANTONIO NEGRETTI dit (1544-1628)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 573 mots
  •  • 1 média

Fils du peintre Antonio Negretti, lui-même neveu de Palma le Vieux, Palma le Jeune se forme d'abord près de son père à Venise et étudie les œuvres de Titien avant de partir pour Urbin où il découvre Raphaël. Puis le duc d'Urbin l'envoie à Rome ; il y passe huit ans, copie Michel-Ange, Polydore de Caravage et, d'après C. Ridolfi, « toutes les statues célèbres de Rome ». Palma fréquente le milieu de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/palma-le-jeune/#i_5572

PEINTURE - Les catégories

  • Écrit par 
  • Antoine SCHNAPPER
  •  • 4 716 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Définition »  : […] Si le critère essentiel de la peinture monumentale est de faire partie du mur qu'elle décore, il n'en faut pas moins nuancer une telle affirmation : un grand tableau encastré dans une boiserie, un dessus de cheminée ne sont pas fondamentalement différents d'une peinture marouflée qui sera toujours tenue pour une peinture monumentale ; certaines peintures murales pompéiennes, de petite ou moyenne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peinture-les-categories/#i_5572

PEINTURES DE LA CHAPELLE CONTARELLI, CARAVAGE (Rome)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 256 mots
  •  • 1 média

Caravage, né à Milan, s'était formé dans la capitale lombarde auprès d'un peintre maniériste avant de s'installer à Rome en 1592, où le cardinal Contarelli lui commanda, sans doute en 1598, la décoration de la chapelle dédiée, dans l'église Saint-Louis des Français, à son saint patron, Matthieu. C'est la première d'une longue série de tableaux religieux tranchant avec les sujets que Caravage avait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peintures-de-la-chapelle-contarelli-caravage/#i_5572

PIÉMONT

  • Écrit par 
  • Andreina GRISERI, 
  • Michel ROUX
  • , Universalis
  •  • 4 918 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Renaissance et baroque »  : […] L'architecture de la Renaissance au Piémont révèle des influences toscano-romaines (cathédrale de Turin par Meo del Caprina, de 1491), la pression exercée par les réalisations lombardes, et des apports vénitiens (à Roccaverano, et à San Giorgio Canavese). Saluzzo se ressent de la présence de sculpteurs venus de la Chartreuse de Pavie et de l'œuvre de Matteo Sanmicheli (portails et monuments funéra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/piemont/#i_5572

PIERRE DE CORTONE (1596-1669)

  • Écrit par 
  • Giuliano BRIGANTI, 
  • Claude MIGNOT
  •  • 3 229 mots
  •  • 2 médias

La vie et l'œuvre de Pierre de Cortone , peintre et architecte, sont indissolublement liées à l'histoire du mouvement baroque, dont il fut un des premiers et des plus éminents représentants . Il a marqué de son empreinte l'évolution de la peinture italienne, en créant quelque chose de neuf, qui répondait en même temps aux exigences de la société contemporaine ; il est parvenu à réaliser un heureux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-de-cortone/#i_5572

POZZO ANDREA (1642-1709)

  • Écrit par 
  • Germain BAZIN
  •  • 1 993 mots
  •  • 1 média

L'importance de Pozzo dans l'histoire de la peinture a été reconnue très tardivement. Il a partagé le sort de tous les artistes qui se sont adonnés à la peinture de plafond. Pour la peinture moderne, les musées ont absorbé longtemps tout l'intérêt des historiens d'art, donnant ainsi une valeur exagérée aux tableaux de chevalet. La réhabilitation de l'art baroque, qui s'est accomplie au cours de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andrea-pozzo/#i_5572

PROCACCINI LES

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 595 mots

Peintres lombards d'origine bolonaise. Ercole Procaccini (1520-1591) a été l'élève de Prospero Fontana, émule bolonais de Vasari. Il a également subi l'ascendant de Corrège, sans s'éloigner pourtant d'un académisme sage et assez froid ( Conversion de saint Paul à San Giacomo Maggiore, 1573). Il part pour Milan en 1585, ouvre une école de peinture, exécute quelques tableaux p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-procaccini/#i_5572

RECCO GIUSEPPE (1634-1695)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 269 mots

Issu d'une famille de peintres, Giuseppe Recco se forma d'abord près de son père, Giacomo, dans un milieu auquel Aniello Falcone avait transmis l'impulsion décisive du caravagisme. Dans l'histoire de la nature morte napolitaine, Recco, peintre de fleurs, ne peut être considéré comme un chef d'école ; il lui revient pourtant d'avoir initié à ce genre quelques-uns de ses meilleurs représentants : Pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giuseppe-recco/#i_5572

RENI GUIDO, dit LE GUIDE (1575-1642)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 511 mots
  •  • 1 média

Avant de partir pour Rome (1600-1603), Guido Reni passa, à Bologne, comme l'Albane et le Dominiquin, de l'atelier de Calvaert à l'Académie des Carrache. Mais, à la différence de ses condisciples, il ne cherche pas sa voie près d'Annibal Carrache et ne participe pas aux travaux du palais Farnèse. Il est marqué lui aussi par Raphaël (fresque à Sainte-Cécile du Transtévère), mais surtout par Caravage […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guido-reni/#i_5572

RICCI SEBASTIANO (1659-1734)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 213 mots

Renouant avec les maîtres du xvi e siècle, Véronèse surtout, brisant en même temps le « provincialisme » où s'enlisaient les peintres de la lagune (il parcourt l'Italie, séjourne à Londres, à Paris, à Vienne), Sebastiano Ricci joue un rôle déterminant dans l'évolution qui devait rendre à la peinture vénitienne une suprématie européenne et dont Ti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sebastiano-ricci/#i_5572

ROME

  • Écrit par 
  • Géraldine DJAMENT, 
  • Sylvia PRESSOUYRE
  •  • 11 410 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Rome baroque »  : […] Cependant, le courant profane du maniérisme européen reculait devant l'imagerie officielle imposée par le concile de Trente ; un nouveau langage formel se constituait, grandiloquent mais vigoureux. C'est dans le milieu cosmopolite des artistes de Rome qu'eurent lieu les expériences décisives : en 1595, Annibal Carrache, de Bologne, commençait à décorer la galerie du palais Farnèse dans un style q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome/#i_5572

ROSA SALVATOR (1615-1673)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 342 mots
  •  • 1 média

Peintre napolitain, qui fut aussi graveur, musicien et poète. Salvator Rosa fit l'essentiel de sa carrière à Rome. Personnalité originale, instable et tourmentée, il connut un grand succès en peignant « des petites figures et des toiles pas très grandes, merveilleusement brossées » représentant « des fripons, des galériens, des matelots » (Passeri), mais c'est surtout comme paysagiste qu'il conqui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salvator-rosa/#i_5572

SACCHI ANDREA (1599-1661)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 311 mots

Peintre italien, né en 1599 à Nettuno (États pontificaux), mort le 21 juin 1661 à Rome. Après avoir été l'élève de l'Albane à Bologne, Andrea Sacchi s'installe à Rome en 1621 et y travaillera jusqu'à sa mort, à l'exception de quelques courts séjours en Italie du Nord après 1635 et à Paris en 1640. Sa formation bolonaise le porte vers le classicisme et lui donne le goût de la couleur, qualités que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andrea-sacchi/#i_5572

SARACENI CARLO (1585 env.-1620)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 210 mots
  •  • 1 média

Venu à Rome au début du xvii e  siècle, le peintre vénitien Saraceni entra dans le groupe des caravagesques, après avoir travaillé auprès d'Elsheimer, qui influence nettement ses premières œuvres ( Scènes mythologiques à Capodimonte, Le Repos pendant la fuite en Égypte , 1606, ermitage des Camaldules, F […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carlo-saraceni/#i_5572

SOLIMENA FRANCESCO (1657-1747)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 168 mots

Fils d'un peintre avec lequel il fait ses premières études, Solimena travaille ensuite chez Francesco de Maria mais se forme surtout au contact des œuvres de Lanfranco, de Matia Preti et de Luca Giordano. La verve décorative de celui-ci inspire sa manière tour à tour nuancée ou dramatique, tumultueuse ou délicate, qui reste très personnelle par la saveur et l'éclat des accents colorés. Il ne quitt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francesco-solimena/#i_5572

VÉDUTISTES

  • Écrit par 
  • Giuliano BRIGANTI
  •  • 4 225 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le rôle des Nordiques italianisés »  : […] Les éléments figuratifs, qui sont à l'origine du genre de la vue topographique, sont variés et parfois opposés, leurs racines pénètrent dans la culture artistique de la première moitié du xvii e siècle et dans certains cas remontent même au siècle précédent. Il s'ajoute à l'élément prospectif une vraisemblance optique, c'est-à-dire un élément r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vedutistes/#i_5572


Affichage 

Caravage, La Vocation de saint Matthieu

photographie

Pour la chapelle Contarelli dans l'église Saint-Louis-des-Français à Rome, Caravage réalise trois grandes toiles de 1599 à 1602 Ici, La Vocation de saint Matthieu, situé sur la paroi gauche de la chapelle Huile sur toile, 328 cm X 348 cm 

Crédits : Rabatti - Domingie/ AKG

Afficher

Glorification de la famille Médicis, L. Giordano

photographie

Luca Giordano, Glorification de la famille Médicis, détail d'une fresque réalisée en 1682 Voûte de la galerie du palais Medici-Riccardi, Florence 

Crédits : G. Nimatallah/ De Agostini

Afficher

Grégoire Ier

photographie

Carlo Saraceni (1585 env-1620), Grégoire Ier le grand, vers 1610 Huile sur toile, 102 cm x 73 cm Palazzo Barberini, Rome 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Judith et Holopherne, A. Gentileschi

photographie

Artemisia Gentileschi, Judith et Holopherne, vers 1613 Huile sur toile, 159 cm × 126 cm Museo Nazionale di Capodimonte, Naples 

Crédits : Fototeca soprintendenza speciale per il PSAE e il polo museale della città di Napoli

Afficher

La Messe de saint Grégoire, L. Giordano

photographie

Luca GIORDANO, La Messe de saint Grégoire, huile sur toile Église de l'hôpital de Afuera, Tolède, Espagne 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

La Mort de la Vierge, Caravage

photographie

Michelangelo Merisi, dit Caravage, La Mort de la Vierge, 1601-1606 Huile sur toile, 3,69 m × 2,45 m Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Le Massacre des Innocents, G. Reni

photographie

Guido RENI, Le Massacre des Innocents, 1611 Pinacothèque de Bologne, Italie 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Le Mensonge, S. Rosa

photographie

Salvator ROSA, Le Mensonge, huile sur toile Palazzo Pitti, Florence, Italie 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Le Triomphe de saint Ignace, A. Pozzo

photographie

Andrea Pozzo (1642-1709), Le Triomphe de saint Ignace, fresque de la voûte de l'église Saint-Ignace à Rome 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

L'Extase de sainte Marie-Madeleine, M. Franceschini

photographie

Marcantonio Franceschini, «L'Extase de sainte Marie-Madeleine», 1688 Huile sur cuivre, 42,6 cm × 55,3 cm Collection Molinari Pradelli, Bologne 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Martyre de saint Pierre, Guerchin

photographie

GUERCHIN, Martyre de saint Pierre, 1619, huile sur toile Pinacothèque de Modène, Italie 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Pietà, A. Carrache

photographie

Annibal Carrache (1560-1609), Pietà ou Le Christ mort pleuré par les trois Marie Vers 1600 Huile sur toile 92,8 cm X 103,2 cm National Gallery, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Plafond du palais Barberini, P. de Cortone

photographie

Plafond du palais Barberini, à Rome, peint par Pietro da Cortona, ou Pierre de Cortone (1596-1669) 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Procès de Galilée

photographie

Galilée devant l'Inquisition , à Rome (12 avril-22 juin 1633) Le savant (1564-1642) fut contraint de retirer publiquement les thèses qu'il avançait dans son ouvrage Dialogue sur les deux grands systèmes du monde Il fut réhabilité par l'Eglise en 1992 Peinture italienne anonyme réalisée en... 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Saint Jérôme, Caravage

photographie

Caravage, «Saint Jérôme», 1608 Huile sur toile, 117 cm × 157 cm Cathédrale Saint-Jean, La Valette, Malte 

Crédits : Electa/ AKG

Afficher

Sainte Cécile et un ange, O. Gentileschi et G. Lanfranco

photographie

Orazio Gentileschi et Giovanni Lanfranco, Sainte Cécile et un ange, vers 1617-1618 et 1621-1627 Huile sur toile, 87,5 cm x 108 cm National Gallery of Art, Washington  

Crédits : Courtesy National Gallery of Art, Washington

Afficher

Sainte Cécile, Le Dominiquin

photographie

Le Dominiquin, «Sainte Cécile», vers 1620 Musée du Louvre 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Vénus en chasseresse apparaît à Énée, P. de Cortone

photographie

Pierre de Cortone (1596-1669), Vénus en chasseresse apparaît à Énée, huile sur toile, vers 1635 Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Caravage, La Vocation de saint Matthieu
Crédits : Rabatti - Domingie/ AKG

photographie

Glorification de la famille Médicis, L. Giordano
Crédits : G. Nimatallah/ De Agostini

photographie

Grégoire Ier
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Judith et Holopherne, A. Gentileschi
Crédits : Fototeca soprintendenza speciale per il PSAE e il polo museale della città di Napoli

photographie

La Messe de saint Grégoire, L. Giordano
Crédits : Bridgeman Images

photographie

La Mort de la Vierge, Caravage
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Le Massacre des Innocents, G. Reni
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Le Mensonge, S. Rosa
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Le Triomphe de saint Ignace, A. Pozzo
Crédits : Bridgeman Images

photographie

L'Extase de sainte Marie-Madeleine, M. Franceschini
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Martyre de saint Pierre, Guerchin
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Pietà, A. Carrache
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Plafond du palais Barberini, P. de Cortone
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Procès de Galilée
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Saint Jérôme, Caravage
Crédits : Electa/ AKG

photographie

Sainte Cécile et un ange, O. Gentileschi et G. Lanfranco
Crédits : Courtesy National Gallery of Art, Washington

photographie

Sainte Cécile, Le Dominiquin
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Vénus en chasseresse apparaît à Énée, P. de Cortone
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie