FRANÇAISE PEINTURE, XXe et début du XXIe s. : de 1939 à nos jours

ABSTRACTION LYRIQUE, peinture

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 195 mots

Expression d'origine discutée, l'abstraction lyrique apparut en France vers 1947 et sert à désigner toutes les formes d'abstraction qui ne relèvent pas de l'abstraction dite géométrique. C'est ainsi qu'on l'a appliquée à l' action painting de Pollock, de même qu'aux premiers travaux de peinture gestuelle de Mathieu, lui-même tributaire de l'œuvre de Wols. Par la suite, le te […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abstraction-lyrique-peinture/#i_2625

AILLAUD GILLES (1928-2005)

  • Écrit par 
  • Jean JOURDHEUIL
  •  • 790 mots

Né en 1928 à Paris, le peintre Gilles Aillaud, fils de l'architecte Émile Aillaud, étudia la philosophie après guerre, puis revint à la peinture qu'il avait pratiquée avec assiduité durant son adolescence. Son devenir-peintre n'eut pas lieu dans une école des Beaux-Arts mais silencieusement, dans un isolement qui dura plus d'une décennie. De cette période il gardera une étonnante capacité à se ten […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gilles-aillaud/#i_2625

ART SOUS L'OCCUPATION

  • Écrit par 
  • Laurence BERTRAND DORLÉAC
  •  • 7 392 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le grand retour »  : […] Si l'art fut utilisé par le pouvoir économique et politique, il était, depuis longtemps, largement appelé au chevet de la nation malade et sommé de redescendre sur la place publique par les critiques et les artistes eux-mêmes. À gauche comme à droite, dès le début des années 1930, on n'avait cessé de rappeler à l'artiste sa mission de citoyen engagé au service du « peuple » ou de la « masse ». Le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-sous-l-occupation/#i_2625

ATLAN JEAN-MICHEL (1913-1960)

  • Écrit par 
  • Michel FRIZOT
  •  • 238 mots

Né à Constantine, Jean-Michel Atlan vient à Paris en 1930 pour y étudier la philosophie et obtient sa licence en 1933. C'est pendant la Seconde Guerre mondiale, alors que ses origines juives et son activité dans la Résistance lui valent de grandes difficultés, que s'affirme sa vocation de peintre autodidacte tandis que parallèlement il s'adonne à la poésie. Ses premiers tableaux, d'une matière épa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-michel-atlan/#i_2625

BALTHUS BALTHAZAR KLOSSOWSKI DE ROLA dit (1908-2001)

  • Écrit par 
  • Virginie MONNIER
  •  • 904 mots

La personnalité et l'œuvre de Balthus sont masquées aux yeux du grand public par la légende dont il s'est entouré et qu'il a soigneusement alimentée dès sa jeunesse. D'ascendance polonaise par son père et russe par sa mère (mais tous deux ressortissants prussiens ce qui explique que le jeune Balthus, né à Paris en 1908, ait vécu de 1914 à 1924 à Berlin puis en Suisse), il s'attribua un titre de co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/balthus/#i_2625

BARRÉ MARTIN (1924-1993)

  • Écrit par 
  • Ann HINDRY
  • , Universalis
  •  • 1 232 mots

Peintre abstrait ayant réduit le geste de l'artiste à une forme minimale, Martin Barré fait partie de cette génération de peintres, qui, dans les années 1950, ont orienté toutes leurs recherches vers l'abstraction. Si, par sa rigueur et sa radicalité, on l'a parfois placé dans la lignée de Mondrian ou de Malevitch, il n'a cependant jamais adhéré aux mouvements du néo-plasticisme et du suprématis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/martin-barre/#i_2625

BAUCHANT ANDRÉ (1873-1958)

  • Écrit par 
  • Pierre ROBIN
  •  • 197 mots

Paysan de Touraine, André Bauchant n'a commencé à peindre qu'à l'âge de quarante-sept ans ; il expose pour la première fois, en 1921, au Salon d'automne. Très vite, il va occuper une place de premier plan parmi les « maîtres populaires de la réalité » (popularité consacrée par Diaghilev qui lui commande le décor d' Apollon Musagète ). On retrouve, dans la minutie fervente de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-bauchant/#i_2625

BAUQUIER GEORGES (1910-1997)

  • Écrit par 
  • Hélène LASSALLE
  •  • 659 mots

Le nom de Georges Bauquier est associé à l'œuvre de Fernand Léger. Mais il ne faut méconnaître ni sa carrière de peintre ni son engagement politique. Né en 1910 à Aigues-Mortes, il entre dans l'atelier de Léger en 1936 et il en devient le massier (le trésorier), sensible, comme Léger et certains élèves, à l'orientation sociale du Front populaire qui arrive au pouvoir cette année-là. Sous l'Occupat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-bauquier/#i_2625

BAZAINE JEAN (1904-2001)

  • Écrit par 
  • Thierry DUFRÊNE
  •  • 844 mots

Jean Bazaine est né à Paris le 21 décembre 1904, il est mort à Clamart le 4 mars 2001. D'abord intéressé par la sculpture, il suit les cours de Paul Landowski. Dès 1924, il se consacre à la peinture en même temps qu'il suit des cours de lettres et d'histoire de l'art. Son double talent de peintre et d'écrivain s'affirme au contact de Gromaire, auquel il gardera une grande admiration, et dont le de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-bazaine/#i_2625

BEAUREPAIRE ANDRÉ (1924-2012)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 251 mots

André Beaurepaire fut un peintre-scénographe, dont les constructions aux géométries complexes et mystérieuses ont séduit les grands noms du théâtre français avec qui il a collaboré. Ce dessinateur autodidacte est né à Paris en 1924. Il illustre Sagesse de Paul Verlaine en 1944, et est alors remarqué par Jean Cocteau et l'illustrateur et décorateur Christian Bérard. Tous deux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-beaurepaire/#i_2625

BERTRAND JEAN-PIERRE (1937- )

  • Écrit par 
  • Élisabeth LEBOVICI
  •  • 586 mots

Le travail du peintre Jean-Pierre Bertrand, né en 1937 à Paris, a toujours été considéré comme un unicum , l'artiste ne se pliant à aucun « mouvement », à aucune « école ». Il ne s'est inscrit sur la scène artistique que tardivement ; sa première exposition personnelle (Ludwigshafen, Allemagne) date en effet de 1970. Figure de l'art contemporain, Jean-Pierre Bertrand ne se re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-pierre-bertrand/#i_2625

BETTENCOURT PIERRE (1917-2006)

  • Écrit par 
  • Pierre VILAR
  •  • 968 mots

Né en 1917 à Saint-Maurice-d'Ételan (Seine-Maritime), Pierre Bettencourt avait su conserver pendant quatre-vingt-neuf ans une vive curiosité dont il concevait mal qu'elle pût être restreinte par tel ou tel choix d'application ou vocation spéciale. Entre le dessin, la poésie, l'imprimerie, la théologie, la bicyclette, la peinture, l'entomologie ou la correspondance, il n'avait pas trouvé de raison […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-bettencourt/#i_2625

BOISSONNET EDMOND (1906-1995)

  • Écrit par 
  • Max BOISSONNET, 
  • Françoise GARCIA
  •  • 337 mots

Edmond Boissonnet, né le 20 juillet 1906 à Bordeaux, est un artiste français du xx e  siècle. Son indépendance ne l’empêchera pas de suivre de près les grands courants artistiques de son temps. Après un apprentissage en sculpture sur bois à l’école des Beaux-Arts de Bordeaux, il travaille dans une entreprise de décoration. Il participe en 1929 à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edmond-boissonnet/#i_2625

BOMBOIS CAMILLE (1883-1970)

  • Écrit par 
  • Pierre ROBIN
  •  • 245 mots

Fils d'un batelier, Camille Bombois fut tour à tour gardien de troupeaux, valet de ferme, hercule de foire, terrassier, typographe, avant de pouvoir, à partir de 1922, se consacrer entièrement à la peinture. L'œuvre de ce maître de l'art naïf est l'un des plus authentiquement et des plus savoureusement populaires, même si, la célébrité venue, il a un peu trop cédé à la tentation de se répéter et d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/camille-bombois/#i_2625

BONNARD PIERRE (1867-1947)

  • Écrit par 
  • Gérard BERTRAND
  •  • 3 594 mots

Dans le chapitre « La couleur pure »  : […] Pour définir les œuvres des dix dernières années du peintre, Bernard Dorival a trouvé l'expression adéquate : une peinture visionnaire. En effet, plus rien ne compte désormais pour Bonnard que le lyrisme exacerbé de la couleur. Toute référence au réel est définitivement écartée : les salles de bains , avec leur carrelage en mosaïque de pierres précieuses, se transforment en palais des Mille et Un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-bonnard/#i_2625

BONNARD. L'ŒUVRE D'ART, UN ARRÊT DU TEMPS (exposition)

  • Écrit par 
  • Jean-Marc HUITOREL
  •  • 982 mots

Au terme de longs mois de travaux, le musée d'Art moderne de la Ville de Paris a choisi de rouvrir ses portes avec une importante exposition consacrée, du 2 février au 7 mai 2006, à Pierre Bonnard (1867-1947). Il faut remonter à 1984 pour trouver rassemblé à Paris un ensemble aussi considérable des œuvres de l'artiste, avec l'exposition organisée par Jean Clair au Musée national d'art moderne-C […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bonnard-l-oeuvre-d-art-un-arret-du-temps/#i_2625

BRAQUE GEORGES (1882-1963)

  • Écrit par 
  • Dominique BOZO
  •  • 3 251 mots

Dans le chapitre « Les « Ateliers » »  : […] La peinture de Braque va connaître désormais et jusqu'à la fin de sa vie une évolution stylistique homogène. Seuls les thèmes changent pour atteindre une dimension d'une rare ambition. Dès 1938 s'amorce la série des Ateliers , interrompue par la guerre. Braque demeure à Paris jusqu'à la Libération. L'austérité ramène provisoirement ses préoccupations au quotidien . Il entrepr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/braque-georges-1882-1963/#i_2625

BRAYER YVES (1907-1990)

  • Écrit par 
  • Philippe PIGUET
  •  • 346 mots

Le peintre Yves Brayer mériterait d'être surnommé le « peintre-soleil » tant son œuvre rayonne de cette « vertu première : une exigeante luminosité », dont a parlé l'écrivain Henri Bosco à son sujet. Né en 1907 à Versailles, il passe sa jeunesse à Bourges, fait ses études à l'École des beaux-arts de Paris, obtient en 1930 le premier grand prix de Rome et enseigne dès 1935 à l'Académie de la Grand […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yves-brayer/#i_2625

BRYEN CAMILLE (1907-1977)

  • Écrit par 
  • René PASSERON
  •  • 1 126 mots

Peintre, poète et créateur d'objets, qui se plaçait dans la ligne de Dada. Il a persisté à travers une œuvre dont l'évolution, au cours des années, fut pourtant considérable. Des premiers poèmes d' Opopanax (1927) aux grandes toiles discrètes et impressionnistes d'après la guerre, un cheminement s'est opéré vers la sérénité et le silence. Né à Nantes, Camille Bryen s'est fix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/camille-bryen/#i_2625

BUFFET BERNARD (1928-1999)

  • Écrit par 
  • Philippe BOUCHET
  •  • 813 mots
  •  • 1 média

À trente ans, en 1958, le peintre Bernard Buffet voit son œuvre consacrée par une rétrospective à la galerie Charpentier, dont le catalogue est préfacé par Claude Roger-Marx. Jusqu'en 1999, l'artiste fournit au moins une centaine de tableaux par an, sans compter les dessins et les estampes. La maladie a pourtant vaincu ce bourreau de travail, qui s'est donné la mort dans sa propriété de Tourtour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernard-buffet/#i_2625

BURAGLIO PIERRE (1939- )

  • Écrit par 
  • Paul-Louis RINUY
  •  • 736 mots

Originaire de la banlieue parisienne – Charenton, dans le Val-de-Marne –, le peintre Pierre Buraglio, né en 1939, travaille à Paris. Il est professeur à l'École nationale supérieure des beaux-arts, où il avait été élève à partir de 1959 dans l'atelier de Roger Chastel, en compagnie de Viallat, Buren, Parmentier, Bioulès et Rouan, qui transformèrent en profondeur la scène artistique française à par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-buraglio/#i_2625

BUREN DANIEL (1938- )

  • Écrit par 
  • Marcella LISTA
  •  • 1 410 mots

Lorsqu'en 1998 le critique Jérôme Sans interrogeait Daniel Buren sur la récurrence de « l'idée du décoratif » dans son travail, l'artiste répondait sans polémique : « La phobie engendrée par ce terme „décoratif“ m'intéresse, car je me demande ce qu'elle recouvre, ce qu'elle cache exactement. » La même année, une importante exposition collective, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/daniel-buren/#i_2625

CAMOIN CHARLES (1879-1965)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul BOUILLON
  •  • 284 mots

Avec Matisse, Rouault et Marquet, Charles Camoin est l'un des élèves illustres de l'atelier de Gustave Moreau. Très lié avec Marquet, dont il a laissé un beau portrait (1904-1905, musée national d'Art moderne, Paris) ; il est impressionné par Cézanne, qu'il rencontre en 1902 et dont l'influence est sensible dans le Portrait de sa mère (1904), et surtout par Matisse avec qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-camoin/#i_2625

CARELMAN JACQUES (1929-2012)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 542 mots

Dessinateur humoristique, illustrateur de livres, peintre, sculpteur et décorateur de théâtre, Jacques Carelman est surtout connu pour son Catalogue d'objets introuvables . Né à Marseille en 1929, Jacques Carelman s'installe comme dentiste à Paris en 1956. Il se consacre également à diverses activités artistiques : décoration théâtrale, illustration de livres, peinture et sc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-carelman/#i_2625

CARZOU JEAN (1907-2000)

  • Écrit par 
  • Philippe BOUCHET
  •  • 798 mots

Le peintre Jean Carzou, de son vrai nom Garnik Zouloumian, est né dans une famille arménienne le 1 er  janvier 1907 à Moligt, près d'Alep (Syrie). Il est élevé en Égypte où il fait sa scolarité chez les Frères maristes puis au lycée français du Caire. Ses résultats scolaires lui permettent d'obtenir une bourse et de venir en 1924 à Paris où il s'installe définitivement. In […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-carzou/#i_2625

CHAGALL MARC (1887-1985)

  • Écrit par 
  • Francine-Claire LEGRAND
  •  • 905 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un peintre poète »  : […] Peu avant 1940, l'angoisse perce à travers les Crucifixions  ; La Chute de l'ange est une toile dramatique ; même les scènes de cirque se doublent d'allusions menaçantes. En 1941, Chagall se réfugie aux États-Unis. Il crée décors et costumes pour le ballet Aleko , puis, après la mort de Bella, il travaille pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marc-chagall/#i_2625

CHAISSAC GASTON (1910-1964)

  • Écrit par 
  • Dominique ALLAN MICHAUD
  •  • 1 318 mots

Gaston Chaissac a pu être présenté comme l'« un des grands inventeurs du xx e  siècle », de la modernité. C ' était à l'occasion de la rétrospective qui réunissait 350 œuvres de ce peintre à Paris, en 2000, à la Galerie nationale du Jeu de paume. Quelle revanche, pour celui qui n'aura cessé de se plaindre de « faux bruits  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaston-chaissac/#i_2625

CHAISSAC-DUBUFFET (expositions et livre)

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET
  •  • 1 023 mots

Dans le chapitre « Peintres novateurs »  : […] Si la correspondance sert de base à l’exposition Entre plume et pinceau , elle fait la part belle à leurs œuvres à tous deux, qu’il s’agisse de peintures, sculptures ou dessins. Avec la gouache très souvent avec l’huile ou avec du ripolin, sur papier marouflé sur toile ou toutes sortes de matériau de récupération, Gaston Chaissac joue d’une ligne d’une extrême liberté qui se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chaissac-dubuffet/#i_2625

CLOSON HENRI-JEAN (1888-1975)

  • Écrit par 
  • Françoise BORGNIET
  •  • 882 mots

Le peintre Henri-Jean Closon est né à Liège. En 1898, son père l'envoie aux Pays-Bas chez le professeur Charles Salden, qui lui fait découvrir les maîtres de la peinture, notamment Rembrandt, et lui apprend à dessiner. Quelques événements importants jalonnent son adolescence : en 1903, il lit l'ouvrage du grand chimiste Chevreul, De la loi du contraste simultané des couleurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-jean-closon/#i_2625

COGNÉE PHILIPPE (1957- )

  • Écrit par 
  • Philippe BOUCHET
  •  • 955 mots

Né en 1957, Philippe Cognée a étudié à l'École des beaux-arts de Nantes, sa ville natale. À partir de 1982-1983, il se consacre entièrement à la peinture et participe à des expositions collectives. Ses travaux à l'écriture « expressionniste » font alors intervenir les souvenirs de son enfance au Bénin où son père était en poste et s'inspirent aussi bien, par exemple, de tissus du Dahomey et de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-cognee/#i_2625

COMBAS ROBERT (1957- )

  • Écrit par 
  • Bernard MARCADÉ
  •  • 1 112 mots

Le peintre Robert Combas est né à Lyon en 1957. Après des études à Sète et à l'école des Beaux-Arts de Montpellier, il accède très vite à la notoriété, puisqu'il participe, dès 1980, à l'exposition Après le classicisme , organisée au musée de Saint-Étienne, qui rend compte des nouvelles tendances de l'art contemporain. Partie prenante de la mouvance de la Figuration libre (e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-combas/#i_2625

CONCRET ART

  • Écrit par 
  • Arnauld PIERRE
  •  • 2 729 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Morellet et l'art systématique »  : […] En France, la relève de l'art concret a été assurée très tôt par François Morellet (1926-2016). Autodidacte, il découvre l'œuvre de Bill en 1951 et imagine aussitôt ses premiers systèmes régissant à la fois l'organisation de la couleur et l'occupation tabulaire de la surface par de petites unités formelles identiques . L'objectif de réaliser un tableau comprenant le minimum de décisions subjecti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-concret/#i_2625

DEBRÉ OLIVIER (1920-1999)

  • Écrit par 
  • Philippe BOUCHET
  •  • 805 mots

Né le 14 avril 1920 à Paris, Olivier Debré est le troisième enfant d'une famille bourgeoise intellectuelle – son père, Robert Debré, est professeur de médecine et sa mère, interne des hôpitaux, est la fille du peintre d'histoire Édouard Debat-Ponsan. La peinture est pour l'adolescent « une manière d'être » et il entre, après des études secondaires classiques, à l'École des beaux-arts de Paris, sec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/olivier-debre/#i_2625

DEGOTTEX JEAN (1918-1988)

  • Écrit par 
  • Servane ZANOTTI
  •  • 509 mots

C'est à vingt et un ans, lors d'un voyage en Algérie et en Tunisie, que Jean Degottex (né à Sathonay dans l'Ain) commence à peindre. Il obtient le prix Kandinsky en 1951 et participe à la création du Salon d'octobre, qui défend l'abstraction lyrique. « La vision s'efface au profit de l'impulsion gestuelle », dit Renée Beslon, qui signale que, dès 1953, l'expression par le signe est acquise. André […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-degottex/#i_2625

DEL MARLE FÉLIX (1889-1952)

  • Écrit par 
  • Michel FRIZOT
  •  • 365 mots

La carrière du peintre Félix Del Marle s'organise autour de deux périodes principales, l'une futuriste, l'autre néo-plastique. Del Marle, très intéressé par le Manifeste de Marinetti publié le 20 février 1909 dans Le Figaro , fréquente à Paris les peintres futuristes Boccioni et Severini. Il fait sienne leur théorie mais donne à celle-ci une résonance lo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/felix-del-marle/#i_2625

DERAIN ANDRÉ (1880-1954)

  • Écrit par 
  • Michel HOOG
  •  • 1 262 mots

André Derain est un homme plein de contradictions. Auteur de quelques-uns des chefs-d'œuvre les plus importants du fauvisme, il est aussi responsable de tableaux bien dépourvus d'invention ; novateur extrêmement hardi et, en même temps, homme délibérément tourné, et avec une sorte de passion, vers la tradition ; esprit intelligent et cultivé, il affecte en même temps un côté rustre. Derain conquit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-derain/#i_2625

DESGRANDCHAMPS MARC (1960- )

  • Écrit par 
  • Erik VERHAGEN
  •  • 762 mots
  •  • 1 média

Né en 1960 à Sallanches (Haute-Savoie), Marc Desgrandchamps est une figure majeure de la scène picturale contemporaine . Il entreprend à la fin des années 1970 des études d’arts plastiques à Aix-en-Provence, les poursuit à l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris, puis s’installe à Lyon en 1984. Il expose une première fois, avec Vincent Corpet et Pierre Moignard, à la Maison de la cult […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marc-desgrandchamps/#i_2625

DEVADE MARC (1943-1983)

  • Écrit par 
  • Ramón TÍO BELLIDO
  •  • 936 mots

Le peintre Marc Devade est mort alors qu'il allait avoir quarante ans, laissant une œuvre déjà riche et complexe. Marc Devade était peintre, mais aussi écrivain. Membre du comité de rédaction de la revue Tel Quel , cofondateur et rédacteur de Peinture, cahiers théoriques , il était l'un des principaux animateurs des débats sur les relations entre pratiq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marc-devade/#i_2625

DEWASNE JEAN (1921-1999)

  • Écrit par 
  • Philippe BOUCHET
  •  • 812 mots

Né le 21 mai 1921 à Hellemmes-lès-Lille, le peintre Jean Dewasne commence à dessiner dès l'adolescence, lorsque le lycée et ses études de musique lui en laissent le loisir. Pendant plusieurs années, il travaille d'après le plâtre et le nu et peint des tableaux pointillistes. Entré à l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris, il suit des cours d'architecture, copiant les monuments ancien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-dewasne/#i_2625

DMITRIENKO PIERRE (1925-1974)

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET
  •  • 612 mots

Peintre et sculpteur français, Pierre Dmitrienko est né à Paris en 1925 d'une mère grecque et d'un père russe qui avait fui sa patrie lors de la révolution. Après des études secondaires au lycée Pasteur, à Neuilly, il s'inscrit en 1944 à l'École des beaux-arts de Paris, où il étudie pendant deux ans l'architecture avant de se consacrer à la peinture. En 1946, il devient l'élève du peintre hollan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-dmitrienko/#i_2625

DOUCET JACQUES (1924-1994)

  • Écrit par 
  • Guillaume GARNIER
  •  • 406 mots

Peintre français. Pour Jacques Doucet, seuls comptent les jeux de la matière, ceux dont il peut varier à l'infini les textures et ceux dont il tire parti avec subtilité et fantaisie dans ses peintures, ses papiers collés et ses « pétrifications ». Artiste solitaire, encouragé dès 1941 par Max Jacob, qui lui trouve de l'humour, il est un des rares peintres français à se sentir, en compagnie d'Atlan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/doucet-jacques-1924-1994/#i_2625

DUBUFFET JEAN (1901-1985)

  • Écrit par 
  • Marianne JAKOBI
  •  • 2 700 mots

Dans le chapitre « Les années d'initiation »  : […] La vocation artistique de Jean Dubuffet, né au Havre en 1901 dans une famille de négociants en vins, débute dès l'immédiat après-guerre. Arrivé à Paris en 1918, il se détourne rapidement de l'enseignement de l'académie Julian pendant que se déroulent les événements dada, nihilistes et provocateurs. Avec Georges Limbour, son ami d'enfance, il suit la bohème littéraire et artistique de Montmartre (S […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-dubuffet/#i_2625

DUFOUR BERNARD (1922-2016)

  • Écrit par 
  • Fabrice HERGOTT
  •  • 1 038 mots

Peintre, dessinateur, mais aussi photographe et écrivain, Bernard Dufour, né à Paris le 21 novembre 1922, est l'auteur d'une œuvre considérable. Élevé dans une famille d'artistes et de médecins, il connaît une jeunesse parisienne heureuse. Sa découverte passionnée de la nature dans la propriété de son père en pleine forêt de Rambouillet le conduira à entrer à l'Institut national agronomique de Pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernard-dufour/#i_2625

DUFY RAOUL (1877-1953)

  • Écrit par 
  • Antoine TERRASSE
  •  • 487 mots

« Parce que Fragonard riait, on a eu vite fait de dire que c'était un petit peintre. » Le mot de Renoir pourrait s'appliquer aussi à Raoul Dufy dont l'œuvre, toujours sereine et souvent spirituelle, cache si bien les tourments de l'artiste. Mais Dufy a cherché sans cesse. Ayant d'abord étudié au Havre, sa ville natale, auprès d'un maître qui reçut les leçons de Dominique Ingres, il découvre ensuit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raoul-dufy/#i_2625

DUNOYER DE SEGONZAC ANDRÉ (1884-1974)

  • Écrit par 
  • Cariss BEAUNE
  •  • 429 mots

Peintre, graveur et illustrateur français. Artiste réaliste, il est l'héritier des Le Nain, Courbet et Millet. Peintre indépendant, lié d'amitié avec Apollinaire, Max Jacob, Raoul Dufy, Vlaminck, Dunoyer de Segonzac n'adhéra jamais à aucun des grand mouvements esthétiques du début du siècle. Son style témoigne de l'exigence d'une nouvelle sobriété chromatique et d'une grande rigueur graphique ; sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-dunoyer-de-segonzac/#i_2625

DUVILLIER RENÉ (1919-2002)

  • Écrit par 
  • Philippe BOUCHET
  •  • 790 mots

René Duvillier est né à Oyonnax dans l'Ain le 3 avril 1919. Douloureusement marquée par la mort de sa mère, son enfance voit s'éveiller sa vocation pour la peinture lorsque son père, professeur de dessin, lui apprend les différentes techniques et l'emmène visiter les musées. De 1935 à 1938, il fréquente le cours de Charles Guérin, disciple de Gustave Moreau, à l'École nationale supérieure des beau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-duvillier/#i_2625

LES ÉCRITS 1965-2012 (D. Buren) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET
  •  • 1 022 mots

Dans le chapitre « La question du décoratif »  : […] L’aventure des É crits a commencé en 1989, alors que Daniel Buren préparait son exposition pour le C.A.P.C. (Centre d’arts plastiques contemporains-musée d’Art contemporain) de Bordeaux. Son directeur, Jean-Louis Froment, fit alors le pari de retrouver et de publier l’ensemble des textes depuis 1965. Réédités en 2013 par Flammarion […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-ecrits-1965-2012/#i_2625

ÉCRITS ET PROPOS SUR L'ART, Henri Matisse - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Marianne JAKOBI
  •  • 1 004 mots

Écrits et propos sur l'art d'Henri Matisse (1869-1954) est l'unique ouvrage réunissant la quasi-totalité des textes écrits par l'un des plus grands peintres du xx e  siècle. Ces textes – des propos, des entretiens, des correspondances et des articles de journaux – s'échelonnent sur près d'un demi-siècle, de 1908 à 1953. C'es […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecrits-et-propos-sur-l-art/#i_2625

ENSEIGNEMENT DE L'ART

  • Écrit par 
  • Annie VERGER
  •  • 16 047 mots

Dans le chapitre « L'enseignement de l'art : la réflexion théorique »  : […] La dichotomie des systèmes de production de l'artiste se maintient pendant une grande partie du xx e  siècle avec, d'un côté, les écoles d'art qui enseignent toujours le dessin d'après l'antique, la gravure, la sculpture et une peinture de type « post-bonnardien » ; de l'autre côté, un ensemble d'agents (directeurs de galeries, critiques, éditeurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enseignement-de-l-art/#i_2625

ESTÈVE MAURICE (1904-2001)

  • Écrit par 
  • Philippe BOUCHET
  •  • 759 mots

Né le 2 mai 1904 à Culan (Cher), Maurice Estève était l'un des derniers peintres de la génération qui constitua, dans l'immédiat après-guerre, la Nouvelle École de Paris dont il fut d'ailleurs l'un des principaux représentants. Élevé à la campagne par ses grands-parents, il rejoint son père, cordonnier, et sa mère, modiste, à Paris en 1913 avant de retourner vivre dans le Berry pendant la guerre. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-esteve/#i_2625

FAUTRIER JEAN (1898-1964)

  • Écrit par 
  • Catherine VASSEUR
  •  • 1 305 mots

Dans le chapitre « La matérialité de la peinture »  : […] Jean Fautrier est né à Paris le 16 mai 1898 ; enfant illégitime, il est élevé par sa grand-mère. En 1908, il rejoint sa mère à Londres, puis entre, à treize ans, à la Royal Academy pour y étudier la peinture, fréquente ensuite la Slade School of Fine Art, et découvre à la Tate Gallery l'art de Turner. Après la Première Guerre mondiale, le jeune artiste se fixe à Paris et y rencontre Jeanne Castel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-fautrier/#i_2625

FIGURATION LIBRE, mouvement artistique

  • Écrit par 
  • Bernard MARCADÉ
  •  • 992 mots

L'expression « figuration libre » a été forgée au cours de l'été de 1981 par l'artiste Ben qui avait invité Robert Combas et Hervé Di Rosa à exposer dans sa galerie de Nice ( 2   Sétois à Nice ). Cette appellation qui, un an plus tard, désignera une vingtaine d'artistes des années 1980, s'est finalement restreinte à quatre protagonistes, tous peintres : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/figuration-libre-mouvement-artistique/#i_2625

FIGURATION NARRATIVE, Paris 1960-1972 (exposition)

  • Écrit par 
  • Anne TRONCHE
  •  • 1 032 mots
  •  • 1 média

Depuis l'exposition de 1965 présentée à la galerie Creuze, à Paris, qui accompagna la naissance de la figuration narrative, aucune rétrospective au niveau national n'avait permis de prendre la mesure de ce courant qui, en affirmant une nouvelle « imagerie », inventa un langage pictural. Longtemps considérée comme une réponse française au formalisme du pop art, la figuration narrative souffrit qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/figuration-narrative-paris-1960-1972-exposition/#i_2625

FINI LÉONOR (1908-1996)

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 280 mots

Peintre français, d'origine italienne, née à Buenos Aires. Après une enfance passée en Italie, à Trieste, Leonor Fini s'installe fort jeune à Paris. Elle participe en 1936 à l'exposition surréaliste de Londres, mais se refusera toujours à faire partie du mouvement. Dès cette époque, sa peinture présente un caractère narcissique à peine transposé dans des silhouettes d'adolescentes ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leonor-fini/#i_2625

FLEURY LUCIEN (1928-2004)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 216 mots

Peintre français, Lucien Fleury aura participé à l'aventure singulière d'une création collective. Élève de Gromaire, lauréat du prix Fénéon en 1954, il expose à la première biennale de Paris en 1959, puis opte pour la voie de l'engagement. Vice-président du Salon de la jeune peinture de 1965 à 1971, il est parmi ceux qui animent, en 1968, l'Atelier populaire de l'École nationale supérieure des be […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lucien-fleury/#i_2625

FONTANAROSA LUCIEN (1912-1975)

  • Écrit par 
  • Marguerite NEVEUX
  •  • 392 mots

Peintre, lithographe, illustrateur, Lucien Fontanarosa est né à Paris de parents italiens. En 1932, il est refusé au concours d'entrée à l'École des beaux-arts, mais entre comme élève libre à l'atelier de Lucien Simon. En 1936, il obtient le premier grand prix de Rome. De 1937 à 1939, il séjourne à la villa Médicis et fait la connaissance d'André Gide. En 1946, il fait partie du jury au concours […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lucien-fontanarosa/#i_2625

FOUGERON ANDRÉ (1913-1998)

  • Écrit par 
  • Philippe BOUCHET
  •  • 573 mots

Le peintre André Fougeron trouve sa place dans l'histoire de l'art de l'immédiat après-guerre, précisément dans la chronique des années 1947-1953, lorsque le Parti communiste tente d'imposer un art social, au service de la classe ouvrière et de ses luttes, un art de propagande directement lié aux événements de la politique intérieure française : le « réalisme socialiste ». Il en sera la figure of […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-fougeron/#i_2625

FOUJITA LÉONARD ou FUJITA TSUGUHARU (1886-1968)

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET
  •  • 206 mots

Artiste français d'origine japonaise. Peintre des chats, des petites filles, des jolies femmes, Foujita, ce personnage pittoresque de la bohème de Montparnasse puis du Tout-Paris, converti au catholicisme en grand tapage, a fait plus souvent l'objet de l'attention des échotiers que de celle des critiques d'art. Peintre authentique cependant, il fut un élève très doué de l'École des beaux-arts de T […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/foujita-fujita/#i_2625

FRANCIS BACON (exposition)

  • Écrit par 
  • Jacinto LAGEIRA
  •  • 1 447 mots

La plus grande rétrospective consacrée à Francis Bacon – depuis celles de Lugano et de la biennale de Venise, toutes deux présentées en 1993, un an après la mort du peintre (1909-1992) – rassemblait en 1996 au Musée national d'art moderne quatre-vingt-huit œuvres datées de 1933 à 1990. Elle eut le même effet de révélation pour le public que la rétrospective organisée au Grand Palais, à Paris, en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francis-bacon/#i_2625

FRIESZ OTHON (1879-1949)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MARQUIS
  •  • 296 mots

Né au Havre, Othon Friesz fut, en compagnie de Raoul Dufy dont il restera l'ami, élève du peintre local Charles Lhuillier, auprès de qui il prit le goût du dessin. À Paris, il préfère la fréquentation du Louvre aux leçons du peintre académique Léon Bonnat, et adhère rapidement à l'esthétique fauve, qui se manifeste dans ses œuvres peintes à Anvers, puis à La Ciotat, où il se rend en compagnie de G […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/othon-friesz/#i_2625

FROMANGER GÉRARD (1939- )

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  •  • 1 084 mots

Jacques Prévert révéla Gérard Fromanger à Paris en 1965 en le présentant par un texte d'introduction à une exposition collective à la galerie Maeght (« Gérard Fromanger », in Derrière le miroir ). Il a célébré ensuite sa peinture par le texte qu'il lui consacra en 1971 ( Gérard Fromanger boulevard des Italiens , par Jacques Prévert et Alain Jouffroy). Ay […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerard-fromanger/#i_2625

GAROUSTE GÉRARD (1946- )

  • Écrit par 
  • Jacinto LAGEIRA
  •  • 813 mots

Parcours singulier que celui de Gérard Garouste, né à Paris en 1946. Peintre avant tout, mais aussi sculpteur et graveur, il se situe hors des courants et des modes artistiques par un travail souvent en décalage avec les pratiques artistiques dominantes, mais dont la puissance sémantique et formelle est aujourd'hui enfin reconnue. Si l'originalité de l'œuvre de Garouste a pu se détacher dès 1979 s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerard-garouste/#i_2625

GASIOROWSKI GÉRARD (1930-1986)

  • Écrit par 
  • Élisabeth LEBOVICI
  •  • 381 mots

Figure marginale et solitaire, qui se condamna, à certains moments de son histoire, à la réclusion ou à la disparition, Gérard Gasiorowski, né à Paris, n'a cessé de vouloir vivre la peinture — s'y engloutir — et, en même temps, de s'en détacher. Composée de séries, son œuvre apparaît comme autant d'effets de ce « paradoxe du peintre », comme autant « d'intensités productives, hors des conventions […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerard-gasiorowski/#i_2625

GASSIOT-TALABOT GÉRALD (1929-2002)

  • Écrit par 
  • Jean-Luc CHALUMEAU
  •  • 891 mots

Gérald Gassiot-Talabot, né à Alger le 13 novembre 1929, est mort à Paris le 13 juin 2002 ayant accompli une double et brillante carrière. Éditeur imaginatif (il fut notamment l'inventeur du Guide du Routard lorsqu'il dirigeait les Guides bleus chez Hachette) et critique d'art capable d'imprimer sa marque à l'histoire (il fut le concepteur de la Figuration narrative), Gérald Gassiot-Talabot fut au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerald-gassiot-talabot/#i_2625

LES GRANDES BAIGNEUSES (P. Cézanne)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 203 mots
  •  • 1 média

On s'accorde aujourd'hui à penser que la version des Grandes Baigneuses conservée au Philadelphia Museum of Art (Philadelphie) est la dernière version d'un thème cher à Paul Cézanne (1839-1906). C'était en tout cas celle qui restait à sa mort dans son atelier des Lauves à Aix-en-Provence. Elle est d'ailleurs moins achevée que les versions, antérieures semble-t-il, de la Nati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-grandes-baigneuses/#i_2625

GROMAIRE MARCEL (1892-1971)

  • Écrit par 
  • Charles SALA
  •  • 454 mots

Peintre et décorateur français, Marcel Gromaire s'est formé aux académies libres de Montmartre. Dès le début, son œuvre trouve sa source dans une iconographie fondée sur la figuration, et ses premières toiles montrent qu'il est déjà en possession de l'essentiel de son style et de son répertoire. Dans un tableau comme Le Faucheur (1924, musée d'Art moderne), le moule sévère d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcel-gromaire/#i_2625

HANTAÏ SIMON (1922-2008)

  • Écrit par 
  • Cécile GODEFROY
  •  • 893 mots

Né à Bia en Hongrie le 7 décembre 1922, Simon Hantaï se forme à l'école des beaux-arts de Budapest (1942-1948), puis quitte son pays tombé sous la domination communiste. Après avoir séjourné en Italie, il s'installe à Paris en 1949 et rejoint le mouvement surréaliste. Les œuvres qu'il présente en 1953 à la galerie dont André Breton assure la direction artistique, À l'étoile scellée, révèlent l'em […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/simon-hantai/#i_2625

HARTUNG HANS (1904-1989)

  • Écrit par 
  • Jean-Clarence LAMBERT
  •  • 699 mots

Né à Leipzig en 1904, Allemand s'étant formé comme artiste sous la République de Weimar, Hans Hartung est venu vivre à Paris dès l'apparition du nazisme. « Je ne voulais pas céder. Je ne pouvais pas céder. J'aurais pu accepter les compromis, les compromissions. Essayer de faire une peinture plus à la mode et revenir en Allemagne, supporter Hitler, Si j'avais cédé, j'aurais cédé sur tout. » À Paris […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-hartung/#i_2625

HÉLION JEAN (1904-1987)

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  •  • 1 012 mots

Peintre français, né à Couterne (Orne). Rien ne prédisposait Jean Hélion, élève à l'Institut industriel d'Amiens, où il a étudié la chimie, à devenir peintre. Pourtant, on peut le considérer, avec Fernand Léger, comme l'un des plus grands peintres français du xx e siècle ; le plus dérangeant, aussi. Apprenti dans un bureau d'architecte en 1921, i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-helion/#i_2625

HENRY MAURICE (1907-1984)

  • Écrit par 
  • Marc THIVOLET
  •  • 780 mots

Le meilleur propagateur de l'esprit surréaliste par voie de presse fut sans doute Maurice Henry. André Breton n'a-t-il pas écrit, en 1946 : « L'idée-image surréaliste, dans toute sa fraîcheur originelle, pour moi continue à se découvrir en Maurice Henry chaque fois qu'un matin encore mal éveillé m'apporte la primeur d'un de ses dessins dans le journal. » Les désastres de la Grande Guerre, avec leu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-henry/#i_2625

HERBIN AUGUSTE (1882-1960)

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 317 mots

Peintre français, Herbin représente l'un des rares cas manifestes de passage du cubisme à la stricte « géométrie ». Il n'a jamais été cubiste au sens historique du terme, car il travailla longtemps en isolé. Ayant débuté, sous l'influence des fauves, par des natures mortes et des paysages aux structures affirmées sous leurs teintes ardentes, il évolue vers l'interprétation du sujet par l'emploi d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/auguste-herbin/#i_2625

HÉROLD JACQUES (1910-1987)

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  •  • 964 mots

Tout destinait Jacques Hérold à rejoindre les surréalistes, et d'abord la révolte. Né en 1910 à Piatra, dans la Moldavie roumaine, il suit les cours de l'école des Beaux-Arts en même temps que ceux du lycée. Mais, découvrant avec stupeur que la « statue » autour de laquelle les élèves travaillaient en silence était une femme vivante, il ne comprend pas qu'on reste de glace devant sa nudité et ref […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-herold/#i_2625

HUCLEUX JEAN OLIVIER (1923-2012)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 417 mots

Dessinateur et peintre, Jean Olivier Hucleux fut un pionnier du mouvement hyperréaliste qui s'est développé en Europe et aux États-Unis dans les années 1960. Jean Olivier Hucleux, né en 1923 à Chauny (Aisne), travaille dans l'entreprise familiale de 1945 à 1965, puis s'établit comme brocanteur aux puces de Clignancourt à Paris. Il se remet à peindre, encouragé par des artistes tels que Jean-Pierre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-olivier-hucleux/#i_2625

INFORMEL ART

  • Écrit par 
  • Hubert DAMISCH
  •  • 3 500 mots

Selon qu'on y reconnaît une catégorie critique ou un opérateur théorique, le concept d'« informel » revêt rétrospectivement, dans la conjoncture artistique de l'après-guerre, une extension très variable : soit qu'il serve à distinguer et à qualifier une production picturale strictement datée et localisée (et qui n'aura connu, en définitive, qu'une fortune limitée), celle du Paris des années 1950 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-informel/#i_2625

JACQUET ALAIN (1939-2008)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 262 mots

Peintre français. Après deux années passées à l'École nationale des beaux-arts, dans les classes d'architecture, Alain Jacquet s'installe à New York au début des années 1960. Proche du Nouveau Réalisme, l'artiste travaille alors à partir de tableaux classiques et de découpages de publicités et de magazines. Dès 1963, à Paris, il prend part au groupe Mec Art (pour Mechanical Art), qui réunit nota […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alain-jacquet/#i_2625

KIJNO LADISLAS (1921-2012)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 420 mots

Peintre français d'origine polonaise, Ladislas Kijno réalise des œuvres dans lesquelles il expérimente notamment les techniques du froissage du papier et de la vaporisation de peinture. Né en 1921 à Varsovie d'un père polonais et d'une mère française, Ladislas Kijno s'installe en 1925 dans le nord de la France, à Nœux-les-Mines. Parallèlement à des études littéraires, il dessine et peint. Attiré p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ladislas-kijno/#i_2625

KLEIN YVES (1928-1962)

  • Écrit par 
  • Denys RIOUT
  •  • 2 784 mots

Yves Klein se consacra au judo avant d'opter pour une carrière artistique. Répudiant l'opposition entre abstraction et figuration, il s'identifia à la monochromie. « Yves le Monochrome », météore apparu au milieu des années 1950, a construit en huit ans une véritable saga – « l'aventure monochrome », ses développements et ses multiples rebondissements. Son œuvre comporte des tableaux, des sculptur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yves-klein/#i_2625

LANSKOY ANDRÉ (1902-1976)

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET
  •  • 643 mots

Peintre français d'origine russe, Andreï Mikhaliovitch Lanskoy est né à Moscou. Élevé à l'École des pages, il se destine tout d'abord au métier militaire, et lorsque éclate la Révolution de 1917, il s'engage dans l'armée blanche à Kiev, où il s'est réfugié. C'est en arrivant à Paris, en 1921, qu'il décide de se consacrer exclusivement à la peinture. Pratiquement autodidacte, il apprend les rudimen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-lanskoy/#i_2625

LAVIER BERTRAND (1949- )

  • Écrit par 
  • Bernard MARCADÉ
  • , Universalis
  •  • 1 440 mots

Dans le chapitre « Prendre à la lettre les choses de l'art »  : […] La logique visuelle mise en place par Bertrand Lavier possède la clarté et la distinction de l'évidence cartésienne : « Je pense, donc je suis une chose pensante. » Ainsi, pour peindre un objet, il le recouvrira de peinture. Gabriel Gaveau (1981), un piano peint, à l'aide d'une touche qu'il qualifie lui-même de « touche Van Gogh », d'une couleur identique à celle qu'elle rec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bertrand-lavier/#i_2625

LÉGER FERNAND (1881-1955)

  • Écrit par 
  • Arnauld PIERRE
  •  • 3 696 mots

La place de Fernand Léger dans son siècle s'est définie avec plus de lenteur que pour certains de ses grands contemporains. Lenteur sans doute à l'image du personnage et de sa légendaire silhouette de paysan normand, à l'image aussi de l'artiste au cheminement régulier et obstiné, qui construit son œuvre avec la certitude de l'objectif visé et la confiance en ses capacités à l'atteindre. Rien n'es […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leger-fernand-1881-1955/#i_2625

LEROY EUGÈNE (1910-2000)

  • Écrit par 
  • Bernard MARCADÉ
  •  • 731 mots

Le peintre Eugène Leroy est né à Tourcoing en 1910. Après de courtes études à l'école des Beaux-Arts de Lille, il suit à Paris des cours de dessin à la Grande Chaumière. De retour dans le Nord en 1932, il mène de front son activité de peintre et une carrière d'enseignant de latin et de grec au collège Notre-Dame-des-Victoires de Roubaix. Sa première exposition personnelle a lieu à Lille en 1937. S […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugene-leroy/#i_2625

LHOTE ANDRÉ (1885-1962)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MARQUIS
  •  • 263 mots

Peintre d'origine bordelaise, André Lhote a joué un rôle important dans l'histoire du cubisme français, surtout par son enseignement. Après avoir appris la sculpture sur bois, il décide, à l'âge de vingt et un ans, de se consacrer exclusivement à la peinture, fortement impressionné par l'art de Gauguin. Sa palette est alors celle d'un peintre fauve. En 1910, à Paris, il découvre Cézanne, ce qui l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-lhote/#i_2625

MALAVAL ROBERT (1937-1980)

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET
  •  • 785 mots

Le 20 août 1980, on retrouvait, dans ce qu'il appelait son atelier-bunker de la rue du Pont-Louis-Philippe à Paris, le corps du peintre Robert Malaval qui s'était suicidé en se tirant une balle dans la tête. Ce geste mettait un terme dramatique à la vie et à la carrière de l'un des plus singuliers créateurs des années 1960-1970. Profondément individualiste, marginal bien souvent, rebelle aux modes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-malaval/#i_2625

MANESSIER ALFRED (1911-1993)

  • Écrit par 
  • Pierre ENCREVÉ
  •  • 1 214 mots

Le peintre Alfred Manessier est mort le 1 er août 1993 des suites d'un accident d'automobile, au terme d'une année où le renouveau de son audience nationale et internationale s'était traduit par une grande rétrospective de son œuvre dans les galeries nationales du Grand Palais à Paris, présentée ensuite à Rome et à Budapest, une autre étant consacrée à ses vitraux, une tr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-manessier/#i_2625

MARCHAND ANDRÉ (1907-2007)

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 371 mots

Par son opiniâtreté et par le commentaire perpétuel qu'il fait de ses propres œuvres dans ses carnets, l'autodidacte André Marchand occupe dans la peinture française contemporaine une place tout à fait à part. Vers 1933, alors qu'il travaille à Paris, son œuvre consiste surtout en grandes figures influencées par le style pompéien de Picasso. Ce sont des personnages aux corps monumentaux porteurs d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-marchand/#i_2625

MARQUET ALBERT (1875-1947)

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 296 mots

Le plus sage des fauves ne doit peut-être qu'à son amitié avec Matisse et Manguin, ses condisciples dans l'atelier de Gustave Moreau, d'avoir été « enrégimenté » par eux. Si Albert Marquet participa au fameux Salon d'automne de 1905, il fit rapidement figure d'isolé. À partir de 1920, il ne quittera plus guère son atelier du quai Saint-Michel que pour des voyages réguliers (surtout à Alger où il r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-marquet/#i_2625

MARTIAL RAYSSE (exposition)

  • Écrit par 
  • Didier SEMIN
  •  • 1 024 mots

Dans le chapitre « Départs et ruptures »  : […] Né en 1936 à Golfe-Juan, Martial Raysse fut l’un des plus jeunes peintres défendus par Pierre Restany, le « père » du nouveau réalisme, et n’eut pas à attendre son trentième anniversaire pour que le Stedelijk Museum d’Amsterdam lui consacre, en 1965, une rétrospective. De 1963 à 1968, il fait de nombreux allers-retours entre la France et les États-Unis. En 1967, sa notoriété était quasi équivalen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/martial-raysse-exposition/#i_2625

MASSON ANDRÉ (1896-1987)

  • Écrit par 
  • Françoise LEVAILLANT
  •  • 1 501 mots

Dans le chapitre « Les figures de l'inconscient »  : […] De 1934 à 1937, Masson séjourne en Espagne, où il se marie avec Rose Maklès et où naissent ses deux fils, Diego et Luis. Il est revenu en 1933 dans l'équipe de Kahnweiler, le marché de sa peinture se diversifie, sa vie personnelle se stabilise. Sa peinture prend des couleurs de feu et se développe dans un esprit de légende et de faste, avec des épisodes marqués par la parodie et le grotesque. L'œu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-masson/#i_2625

MATHIEU GEORGES (1921-2012)

  • Écrit par 
  • Charles SALA
  •  • 471 mots

Georges Mathieu est né en 1921 à Boulogne-sur-Mer, d'une famille de banquiers. Après des études de droit et de philosophie, il s'oriente vers les arts plastiques en 1942. En 1947, il expose au Salon des réalités nouvelles des toiles dont la texture est composée par des taches jaillies directement du tube (technique identique à celle du dripping de Pollock en 1943 et de Ernst […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-mathieu/#i_2625

MATISSE HENRI (1869-1954)

  • Écrit par 
  • Hervé VANEL
  •  • 3 015 mots

Face à la vie et à l'œuvre d'Henri Matisse, l'histoire de l'art a forgé le cliché durable d'un artiste ambivalent. D'abord, au début du xx e  siècle, le révolutionnaire, instigateur du fauvisme, initialement méprisé en France ; ensuite, le peintre d'un bonheur de vivre douceâtre servant, après les premières avant-gardes abstraites des années 1910, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-matisse/#i_2625

MESSAGIER JEAN (1920-1999)

  • Écrit par 
  • Michel FRIZOT
  •  • 391 mots

Le peintre français Jean Messagier fréquente en 1942 l'École des arts décoratifs de Paris où il travaille avec Brianchon et Oudot, mais son véritable apprentissage se fait dans la nature, avec laquelle il maintient un contact constant dans sa retraite de Colombier-Fontaine, près de Montbéliard, sa ville natale où il meurt en 1999. Après un voyage qu'il fait en Italie et en Algérie (1946-1948), son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-messagier/#i_2625

METZINGER JEAN (1883-1956)

  • Écrit par 
  • Charles SALA
  •  • 582 mots

Le 30 septembre 1911 s'ouvrait le Salon d'automne où étaient exposés, parmi d'autres œuvres, des tableaux de Jean Metzinger qui provoquèrent de vives réactions et des discussions violentes. L'accueil du public fut d'ailleurs hostile. Pourtant, depuis 1907, le réalisme avait été mis en question par Les Demoiselles d'Avignon de Picasso, la grande brèche ouverte dans la figurat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-metzinger/#i_2625

MICHAUX HENRI (1899-1984)

  • Écrit par 
  • Robert BRECHON, 
  • Pierre ROBIN
  •  • 3 506 mots

Dans le chapitre « Le peintre »  : […] Il est particulièrement difficile de « donner à voir », à l'aide des mots, ce que Michaux , contre les mots, invente, de traduire sa vision au moyen d'un langage qu'il a voulu, justement, fuir dans l'image. Et il ne saurait être question de retracer, en quelques lignes, un itinéraire aussi sinueux que le sien, à travers tant de techniques diverses : huile, lavis, gouache, aquarelle, dessin, encre, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-michaux/#i_2625

MOLINIER PIERRE (1900-1976)

  • Écrit par 
  • Jean-François POIRIER
  •  • 1 110 mots

Pierre Molinier est de ces figures insurgées et provocatrices qui font corps avec une ville natale de province, en l'occurrence Bordeaux, nourrissant à leur égard une solide incompréhension mêlée d'indignation. Cette situation semble avoir été aussi insupportable à Molinier que nécessaire à son activité artistique. Il naquit à Bordeaux un Vendredi saint, 13 avril de surcroît, et il s'y suicida le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-molinier/#i_2625

MONGILLAT JANINE (1930-2002)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 147 mots

Artiste française. Formée aux Beaux-Arts de Paris (1951-1956), Janine Mongillat passe vite du figuratif à l'abstraction informelle. Ses toiles arborent des couleurs chaudes, des décalages de plans, du « cartonnage » intégrant des éléments décoratifs découverts en Inde (elle est l'épouse du peintre indien Sayed Haider Raza). Dans les années 1970, ses travaux d'assemblage en relief l'entraînent ver […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/janine-mongillat/#i_2625

MONORY JACQUES (1924-2018)

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  • , Universalis
  •  • 1 338 mots
  •  • 1 média

Devant le monde contemporain, Jacques Monory, né à Paris le 25 juin 1924, a décidé d'adopter, en tant que peintre, l'attitude d'un rêveur éveillé. Sa peinture saisit les images de la grande ville, Paris ou New York, et les plonge dans un espace chromatique si particulier que les portes, les fenêtres, les couloirs, les ascenseurs, les barrières, les routes parlent d'abord de son aventure individue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-monory/#i_2625

MORELLET FRANÇOIS (1926-2016)

  • Écrit par 
  • Jacinto LAGEIRA
  •  • 866 mots

De l'œuvre de François Morellet, que l'on associe toujours et uniquement à l'art cinétique ou à l'op art, on pourrait dire qu'elle relève d'une abstraction géométrique . Ironie mise à part (un trait marquant de Morellet), cela est déjà beaucoup. Car se pose immédiatement le bien-fondé de cette double appellation à propos d'une production où l'« abstrait » est sans cesse remis en cause, et où la «  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-morellet/#i_2625

MORETTI RAYMOND (1931-2005)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 171 mots

Peintre, sculpteur et affichiste français. Né dans une famille italienne ayant fui le fascisme, Raymond Moretti réalise à seize ans sa première sculpture, Moïse brisant les Tables de la Loi (musée de l'université de Jérusalem). Il pratique aussi bien la fresque monumentale (son Histoire de l'humanité couvre en 1979 deux cents mètres carrés au Forum de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raymond-moretti/#i_2625

NEMOURS AURÉLIE (1910-2005)

  • Écrit par 
  • Anne TRONCHE
  •  • 772 mots

Lors de l'importante rétrospective que le Centre Georges-Pompidou consacra, en 2004, à l'artiste Aurélie Nemours, quelques mois avant sa disparition, fut célébrée unanimement la radicalité d'une œuvre conciliant au plus haut point le pouvoir de la vision et celui de la révélation. Plus d'un demi-siècle après sa première exposition personnelle, en 1953, à la galerie Colette Allendy à Paris, se fai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aurelie-nemours/#i_2625

NOËL GEORGES (1924-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 445 mots

Peintre informel, Georges Noël recourt à une calligraphie abstraite favorisant l'improvisation libre, voire une gestualité proche de l'automatisme. Né à Béziers en 1924, il s'initie aux techniques de la peinture et du travail sur bois auprès de son père. Il conduit des études d'ingénieur et consacre son temps libre à l'apprentissage du dessin et de la peinture. Après la Seconde Guerre mondiale, e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-noel/#i_2625

NOUVEAU RÉALISME

  • Écrit par 
  • Catherine VASSEUR
  •  • 2 605 mots

Retraçant en 1969, dans un livre sur les avant-gardes publié avec Pierre Cabanne, l'histoire du Nouveau Réalisme, mouvement artistique dont il avait été le théoricien et le promoteur, le critique d'art Pierre Restany relevait que le « pouvoir coagulateur » de cette expression, autour de laquelle se constitua, en 1960, un collectif d'artistes aux styles fort disparates, ne reposait sur aucun conse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nouveau-realisme/#i_2625

OLIVIER OLIVIER O. (1931-2011)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 235 mots

Peintre français de l'absurde, de l'inquiétant et de la dérision, Olivier O. Olivier, de son patronyme Pierre Marie Olivier, est né en 1931 à Paris. Olivier O. Olivier obtient une licence de philosophie à la Sorbonne en 1954 et intègre l'École des beaux-arts de Paris. Dès 1955, il devient membre du Collège de pataphysique, où il occupera le poste de régent d'onirographie, et adhère en 1999 à l'O […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/olivier-o-olivier/#i_2625

OZENFANT AMÉDÉE (1886-1966)

  • Écrit par 
  • Michel FRIZOT
  •  • 268 mots

Après avoir suivi les cours de l'école de dessin de Saint-Quentin, Ozenfant vient à Paris pour y apprendre l'architecture. Il fonde avec Max Jacob et Apollinaire la revue L'Élan pour établir une liaison avec les artistes et le front (1915-1917). En 1917, il rencontre Charles-Édouard Jeanneret, le futur Le Corbusier. Ils publient en commun, en 1918, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amedee-ozenfant/#i_2625

PAGAVA VERA (1907-1988)

  • Écrit par 
  • Philippe PIGUET
  •  • 355 mots

Le peintre Vera Pagava aura attendu soixante-quinze ans pour qu'un musée lui consacre l'hommage auquel elle avait droit. C'est à Pierre Granville que revint le mérite d'organiser en 1982 la première rétrospective de ses œuvres, au musée des Beaux-Arts de Dijon, en une exposition couvrant cinquante années d'activité et qui révélait d'un coup au grand public la peinture silencieuse et subtile de ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vera-pagava/#i_2625

PARDO FRÉDÉRIC (1944-2005)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 184 mots

Peintre français. Petit-fils d'un antiquaire, fils d'un galeriste (et filleul de Sartre), Frédéric Pardo, tôt familier du Louvre, s'y imprègne de l'art des primitifs flamands, des maîtres du Grand Siècle, des symbolistes et des préraphaélites. Initié à la tempera, il pratique cette technique patiente et rare sous l'effet d'hallucinogènes, produisant une imagerie minutieuse et psychédélique. Dandy […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederic-pardo/#i_2625

PARIS ÉCOLES DE

  • Écrit par 
  • Claire MAINGON
  •  • 2 615 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La seconde école de Paris »  : […] L'expression « seconde, ou nouvelle, école de Paris » renvoie, quant à elle, à un ensemble d'artistes bien différents. Comprise dans sa définition la plus large, elle se réfère à tout ce que la capitale compta d'artistes indépendants dans les années entourant la Seconde Guerre mondiale, et intègre aussi bien les tendances figuratives réalistes que les expressions picturales abstraites. Dans un so […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecoles-de-paris/#i_2625

PARMENTIER MICHEL (1938-2000)

  • Écrit par 
  • Bernard MARCADÉ
  •  • 844 mots

Le peintre Michel Parmentier est né à Paris en 1938. Son œuvre reste historiquement liée aux quatre manifestations auxquelles il participa en 1967, en compagnie de Daniel Buren, Olivier Mosset et Niele Toroni. Cette œuvre, qu'il interrompit volontairement en 1968 et qu'il reprit en 1983, est marquée par son radicalisme, son absence de parti pris expressif et son refus de tout compromis formel et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-parmentier/#i_2625

PIAUBERT JEAN (1900-2002)

  • Écrit par 
  • Philippe BOUCHET
  •  • 647 mots

Né le 27 janvier 1900 à Feydieu, en Gironde, dans une famille de viticulteurs, Jean Piaubert passe sa jeunesse dans le vignoble bordelais. En 1918, après des études classiques, il s'inscrit à l'école des Beaux-Arts de Bordeaux tout en travaillant dans un atelier de décors de théâtre. Au retour du service militaire, en 1922, il s'installe à Paris et fréquente l'académie de la Grande Chaumière et pl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-piaubert/#i_2625

PICABIA FRANCIS (1879-1953)

  • Écrit par 
  • Arnauld PIERRE
  •  • 4 881 mots

Dans le chapitre « La peinture : grandeur et servitude »  : […] Plus homogène, l'ensemble de toiles réalistes (des couples érotiques, des nus jeunes et sportifs, quelques scènes de genre...) que Picabia entreprend pendant les années de guerre est celui qui a fait peser les plus graves soupçons sur la valeur du projet artistique de son auteur : soupçon d'attirance inavouée pour certains critères de la peinture académique, soupçon d'adhésion à l'idéologie de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francis-picabia/#i_2625

PIGNON ÉDOUARD (1905-1993)

  • Écrit par 
  • Philippe BOUCHET
  •  • 1 092 mots

Le peintre Édouard Pignon est issu d'une famille de mineurs du Pas-de-Calais (il est né à Bully) ; il fut lui-même galibot avant de devenir cimentier-plafonneur parce qu'il ne supportait pas l'absence de lumière au fond de la mine. En 1926, il décide, contre l'avis de tous, de devenir peintre et part s'installer à Paris. Il exerce alors plusieurs métiers : manœuvre aux usines Citroën, pointeau, fi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edouard-pignon/#i_2625

PIGNON-ERNEST ERNEST (1942- )

  • Écrit par 
  • Gilbert LASCAULT
  •  • 2 007 mots

Le dessinateur, peintre, créateur d'événements à travers le monde Ernest Pignon-Ernest est né à Nice en 1942. Travaillant la ville comme un matériau plastique et symbolique, Ernest Pignon-Ernest crée des œuvres éphémères par nature dont les traces nous sont offertes, dans les musées et dans les galeries, également dans les livres et les films : dessins préparatoires faits à l'atelier, photographie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernest-pignon-ernest/#i_2625

PINCEMIN JEAN-PIERRE (1944-2005)

  • Écrit par 
  • Anne BALDASSARI
  •  • 821 mots

« Mener d'une manière paradoxale des principes rigoureux et construits, et d'autres empruntés et imagés, sans jamais faire de choix » : c'est ainsi que, peu avant sa brutale disparition, à l'âge de soixante et un ans, l'artiste français Jean-Pierre Pincemin anticipait avec humour ce qui pourrait, dans un article de dictionnaire, résumer la singularité de son travail. Il plaçait la liberté d'impro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-pierre-pincemin/#i_2625

POLIAKOFF SERGE (1900-1969)

  • Écrit par 
  • Michèle GRANDIN
  •  • 143 mots

Originaire de Russie, le peintre Serge Poliakoff quitte son pays en 1918 et voyage en Europe avant de s'établir à Paris en 1923. Il joue de la guitare pour assurer sa subsistance et fait de la peinture figurative à la Grande Chaumière. En 1937, il se convertit à la peinture abstraite sous l'influence de Robert et de Sonia Delaunay, de Wassili Kandinsky, et il participe au Salon des réalités nouvel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serge-poliakoff/#i_2625

POMMEREULLE DANIEL (1937-2003)

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  •  • 953 mots

Ayant décidé de se consacrer à la peinture, Daniel Pommereulle (né en 1937 à Sceaux-Robinson) fut interrompu dans cette activité par la guerre d'Algérie, où il a été envoyé en 1957 ; il en revint révolté. Dès le début des années 1960, il fut l'un des rares artistes qui aient alors rompu en France avec l'héritage cézannien des esthétismes de l'époque. Après avoir peint quelques tableaux ironiques à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/daniel-pommereulle/#i_2625

POUGNY JEAN (1894-1956)

  • Écrit par 
  • Yve-Alain BOIS
  •  • 306 mots

Avec Giorgio De Chirico, Pougny partage le fait de s'être absolument renié. Il y a deux Pougny : le protagoniste important de l'avant-garde russe jusqu'en 1922, puis, à partir des années 1930, le néo-académique postnabi. Il était d'une certaine manière conscient de cette dichotomie radicale : en Russie, il signait Ivan Puni ; à Paris (ses œuvres sont désormais un pâle reflet de Bonnard), il franci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-pougny/#i_2625

PRASSINOS MARIO (1916-1985)

  • Écrit par 
  • René PASSERON
  •  • 919 mots

Comme tant d'autres artistes qui ont illustré l'école de Paris, Mario Prassinos est d'abord un immigré. Né à Constantinople en 1916, il fut chassé par Ataturk, comme tous les Grecs de Turquie en 1922, et vint en France avec sa sœur Gisèle.Après le lycée Condorcet, les « Langues O ». C'est par Gisèle, sans doute, dont les premiers poèmes sont publiés dès 1934 (elle a quatorze ans) dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mario-prassinos/#i_2625

PUY JEAN (1876-1960)

  • Écrit par 
  • Antoine TERRASSE
  •  • 300 mots

Très vite, Jean Puy, ce peintre au caractère vif, aime les couleurs franches. À vingt-quatre ans, il se met à fréquenter l'académie Carrière, où l'on peut peindre « suivant son propre désir et son propre tempérament ». Il y rencontre notamment Laprade, Derain et Matisse et il est tout de suite intéressé par les recherches et par la personnalité de ce dernier. « Matisse, qui avait dépassé la trenti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-puy/#i_2625

RAYSSE MARTIAL (1936- )

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET
  •  • 1 651 mots

Dans le chapitre « La couleur dans l'objet »  : […] Né en 1936 à Golfe-Juan (Vallauris), Martial Raysse cherche sa voie entre écriture et peinture pour opter définitivement en faveur de cette dernière à l'âge de dix-neuf ans. « Je voulais être écrivain. Mais je me suis aperçu qu'il y avait un phénomène tragique, celui de la communication des langages... Cela m'a conduit à chercher un au-delà des mots... L'au-delà des mots c'est la peinture, le lang […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/martial-raysse/#i_2625

RÉALISME RETOUR AU

  • Écrit par 
  • Jean CLAIR
  •  • 5 144 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « « De l'art à la nature, de la nature à l'art » »  : […] La Biennale de Venise, en juin 1978, avait proposé comme thème : « De l'art à la nature, de la nature à l'art ». Du côté des courants de la « modernité », ce programme naturaliste n'offrait guère de surprises au hasard des divers pavillons nationaux : poncifs et ennui. En revanche, au pavillon italien, une rétrospective de peinture découvrait le talent de Piero Guccione et révélait Attilio Forgio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/retour-au-realisme/#i_2625

REBEYROLLE PAUL (1926-2005)

  • Écrit par 
  • Philippe PIGUET
  •  • 772 mots

Célébré en 1995 par la construction d'un espace portant son nom, dans sa ville natale d'Eymoutiers, près de Limoges, Paul Rebeyrolle, né le 3 novembre 1926, s'est éteint le 7 février 2005 à Boudreville, en Bourgogne. Peintre et sculpteur, il laisse une œuvre figurative violente et engagée, d'une rare puissance d'expression. Après une enfance passée à la campagne, où ses parents étaient institute […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-rebeyrolle/#i_2625

RÉQUICHOT BERNARD (1929-1961)

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  •  • 537 mots

L'œuvre de Bernard Réquichot, qui ne fut reconnue qu'après son suicide le 4 décembre 1961, se compose d'environ cent tableaux (huiles, « papiers choisis », « reliquaires ») et deux cents dessins (encres de Chine, collages), et l'ensemble de ses écrits ( Fautus , Journal sans dates , Poèmes ) a été publié à Bruxelles en 1973. Réquich […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernard-requichot/#i_2625

ROBERT COMBAS, GREATEST HITS (exposition)

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET
  •  • 969 mots

Apparue sur la scène artistique parisienne au début des années 1980, l'œuvre de Robert Combas a rapidement fait l'objet d'une série d'expositions personnelles. Cependant, devant la surabondance de la production de l'artiste, ces manifestations ne pouvaient être que fragmentaires. Du 24 février au 17 juillet 2012, Thierry Raspail, responsable du musée d'Art contemporain de Lyon, a fait le pari d'o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-combas-greatest-hits/#i_2625

ROUAN FRANÇOIS (1943- )

  • Écrit par 
  • Servane ZANOTTI
  •  • 486 mots

À la fin de ses études faites à l'École des beaux-arts de Montpellier, sa ville natale, puis à celle de Paris dans l'atelier de Roger Chastel, François Rouan, comme d'autres peintres de sa génération, se trouve confronté, au milieu des années 1960, non seulement au refus du lyrisme abstrait de la précédente décennie, mais surtout à la remise en question radicale de la peinture. Ces jeunes artistes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-rouan/#i_2625

ROUAULT GEORGES (1871-1958)

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 2 670 mots

Dans le chapitre « Origines et formation »  : […] Georges Rouault est né le 27 mai 1871 dans une cave de Belleville, dernier bastion de la Commune, sous la canonnade des Versaillais. L'idée qu'il devait se faire par la suite des circonstances de sa propre naissance ne pouvait que marquer sa vision du monde, à jamais dramatique, et éclairer d'un jour particulier le sens de sa destinée : « Je crois [...], au milieu des massacres, des incendies et d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-rouault/#i_2625

ROUX GASTON-LOUIS (1904-1988)

  • Écrit par 
  • Philippe PIGUET
  •  • 549 mots

Le peintre Gaston-Louis Roux est né à Provins en 1904. Élève de Maurice Denis et de Paul Sérusier à la célèbre académie Ranson de 1919 à 1922, il débuta dans la carrière sur le mode décoratif, en travaillant dans l'atelier de Raoul Dufy, puis il fut chargé par André Malraux d'illustrer une série d'œuvres littéraires, dont celles de Stendhal, de Mérimée et d'Apollinaire. Mais l'événement marquant f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaston-louis-roux/#i_2625

RUSTIN JEAN (1928-2013)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 436 mots

Le peintre Jean Rustin est né en 1928 à Montigny-lès-Metz (Moselle). De 1948 à 1952, il se forme à l’École des beaux-arts de Paris. Dans ses premières œuvres, il réalise une peinture abstraite, riche en matière et au chromatisme vif, influencée par les peintres du groupe Cobra et de l’art informel, tels que Jean Fautrier et Jean Dubuffet. Des éléments figuratifs apparaissent à la fin des années 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-rustin/#i_2625

SAINT PHALLE NIKI DE (1930-2002)

  • Écrit par 
  • Thierry DUFRÊNE, 
  • Universalis
  •  • 1 274 mots

Dans le chapitre « Les « Tirs » »  : […] Développer l'imaginaire à partir de la vie, en autodidacte, parfois à des fins quasi thérapeutiques, c'est ce que fait d'emblée Niki de Saint Phalle dans ses premières toiles des années 1950, hautes pâtes brutes à la manière d'un Dubuffet, monde de l'enfance, de la fête ou de la peur où les châteaux se détachent toujours sur un fond noir de violence rentrée. Découvert lors d'un séjour en France, l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/niki-de-saint-phalle/#i_2625

SCHNEIDER GÉRARD (1896-1986)

  • Écrit par 
  • Élisabeth LEBOVICI
  •  • 480 mots

Disparu à l'âge de quatre-vingt-dix ans, Gérard Schneider est toujours resté fidèle à l'abstraction lyrique. Éminent représentant de l'école de Paris, il avait reçu, en 1975, le grand prix national des arts, et la médaille de vermeil de la Ville de Paris, en 1983. Né en Suisse, le 24 avril 1896, Gérard Schneider passa la plus grande partie de son enfance et de son adolescence à Neuchâtel, avant d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerard-schneider/#i_2625

SINGIER GUSTAVE (1909-1984)

  • Écrit par 
  • Pierre ENCREVÉ
  •  • 749 mots

La mort de Gustave Singier, le 5 mai 1984, est venue rappeler la vitalité et l'éclat qu'ont eus, de la Libération aux années 1960, les diverses tendances de la peinture abstraite s'épanouissant à Paris. Occultées aujourd'hui, non seulement par les divers néo-réalismes, néo-dadaïsmes, ou néo-fauvismes qui leur ont succédé tour à tour en position « d'avant-garde », mais plus encore par l'attitude de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustave-singier/#i_2625

SOULAGES (exposition)

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET
  •  • 1 056 mots

L'exposition consacrée en 2009 à Pierre Soulages, au Centre Georges-Pompidou, n'est pas la première du genre. En effet, l'artiste a été l'objet de très nombreuses manifestations un peu partout dans le monde. À Paris, on se souvient de l'exposition organisée dans ce même lieu en 1979, et de celle qui eut lieu en 1996 au musée d'Art moderne de la ville de Paris. La rétrospective proposée par Alfred […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/soulages/#i_2625

SOULAGES PIERRE (1919- )

  • Écrit par 
  • Pierre ENCREVÉ
  •  • 1 508 mots

Surgie dans l'après-guerre, radicalement abstraite mais éloignée de l'art géométrique, reçue favorablement aux États-Unis, la peinture de Pierre Soulages a pu être un temps rapprochée de l' action painting , quand on ne la rangeait pas du côté d'un art gestuel à la française. Mais, travaillant hors de tout groupe, n'obéissant qu'à son impératif intérieur, ce peintre a toujour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-soulages/#i_2625

STAËL NICOLAS DE (1914-1955)

  • Écrit par 
  • Anne MALHERBE
  •  • 1 731 mots

Nicolas de Staël est considéré comme l'un des maîtres de l'art abstrait en France après la Seconde Guerre mondiale. Ses origines russes et sa mort précoce ont entretenu autour de lui la légende de l'artiste maudit. En réalité, sa peinture, d'apparence abstraite mais toujours fondée sur la perception du monde réel – peinture en quête d'harmonie colorée et de sensualité de la pâte –, a connu le su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-de-stael/#i_2625

SUPPORTS / SURFACES

  • Écrit par 
  • Didier SEMIN
  •  • 2 479 mots

Dans le chapitre « Inspiration américaine et cadre théorique  »  : […] Dans les années 1960, la scène abstraite en France était encore dominée par une École de Paris vieillissante, académisée, incapable de répondre aux attentes d’une nouvelle génération d’artistes. Ils se tournèrent, assez naturellement, vers d’autres horizons : celui de la peinture américaine en particulier (Barnett Newman, Ad Reinhardt, Ellsworth Kelly), que le critique Marcelin Pleynet s’appliquai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/supports-surfaces/#i_2625

SZENES ARPAD (1897-1985)

  • Écrit par 
  • Pierre GEORGEL
  •  • 759 mots

Le peintre Arpad Szenes est mort à Paris à l'âge de quatre-vingt-sept ans ; il n'a connu la consécration officielle que dans ses dernières années (1974, rétrospective au musée d'Art moderne de la Ville de Paris ; 1978, Prix national des arts...), mais sa carrière s'est déroulée au sein d'une élite qui l'a entouré de sa ferveur. À Budapest, où il était né en 1897, il avait vécu dans un milieu raffi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arpad-szenes/#i_2625

TAL COAT PIERRE JACOB dit (1905-1985)

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 954 mots

Le peintre Tal Coat est décédé le 12 juin 1985 à son domicile de la « Chartreuse » de Dormont à Saint-Pierre-de-Bailleul dans l'Eure. Fils de pêcheur, né à Clohars-Carnoët près de Quimperlé le 12 décembre 1905, Pierre Jacob ne prendra le pseudonyme de Tal Coat (« Front de bois ») qu'en 1926, pour se distinguer d'un autre Quimpérois déjà célèbre, Max Jacob. Attiré très tôt par le dessin et la sculp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tal-coat/#i_2625

TASLITZKY BORIS (1911-2005)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 176 mots

Peintre français. À dix-sept ans Boris Taslitzky entre à l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris. En 1933, il adhère à l'Association des écrivains et artistes révolutionnaires (A.E.A.R.) et, deux ans plus tard, au Parti communiste. Il peint Les Grèves de juin 1936 et, à partir de 1937, illustre le journal Ce Soir . Prisonnier en 1940, il s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/boris-taslitzky/#i_2625

TATAH DJAMEL (1959- )

  • Écrit par 
  • Paul-Louis RINUY
  •  • 862 mots

Le peintre Djamel Tatah est né à Saint-Chamond (Loire) en 1959. Il est passé par l'École des beaux-arts de Saint-Étienne de 1981 à 1986 et a connu sa première exposition personnelle à la galerie Art actuel de Toulouse en 1989. Sa brillante carrière au fil des années 1990 est révélatrice du regain d'intérêt porté à une figuration dénuée de toute nostalgie, qui s'inscrit résolument dans le champ de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/djamel-tatah/#i_2625

TÉLÉMAQUE HERVÉ (1937- )

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET
  •  • 532 mots

Peintre français né le 5 novembre 1937 à Port-au-Prince (Haïti), Hervé Télémaque aime à tracer, en une sorte d'inventaire ambigu et mystérieux, les images les plus banales et les objets les plus quotidiens, cela non point pour les charger de leur pouvoir expressif habituel, mais au contraire pour les couper et les isoler de leur contexte en suggérant, comme le souligne Anne Tronche ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/herve-telemaque/#i_2625

TITUS-CARMEL GÉRARD (1942- )

  • Écrit par 
  • Dominique VIART
  •  • 985 mots

Très tôt remarqué comme dessinateur, notamment par Aragon, Alain Robbe-Grillet, Jacques Derrida ou Pascal Quignard, Gérard Titus-Carmel (né en 1942 à Paris) a engagé depuis 1970 une œuvre picturale en de longues « séries » attachées à travailler successivement les mêmes motifs. Dans la lignée d'un Cézanne, il explore avec obstination un cône de lumière ( Intérieurs , 1987-1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerard-titus-carmel/#i_2625

TORONI NIELE (1937- )

  • Écrit par 
  • Bernard MARCADÉ
  •  • 994 mots

L'artiste suisse Niele Toroni est né en 1937 à Muralto. En 1959, il quitte son Tessin natal, où il était instituteur, et décide de venir à Paris pour « faire de la peinture ». À partir de 1966, il formule la méthode de son travail de la peinture qui consiste à appliquer un pinceau plat, large de 50 mm, sur une surface donnée, à intervalles réguliers de 30 cm. Il n'a jamais dérogé à cette méthode. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/niele-toroni/#i_2625

TOULOUSE ROGER (1918-1994)

  • Écrit par 
  • Guy BELOUET
  •  • 615 mots

En 1936, Max Jacob dépose un petit mot chez le libraire orléanais qui expose quelques toiles à sa devanture, à l'intention de leur auteur : « Monsieur, votre peinture m'intéresse, venez à Saint-Benoît ». Il venait à l'instant même de découvrir Roger Toulouse. Le choc de la rencontre entre les deux hommes fut décisif, et durable l'amitié complice entre le jeune homme alors âgé de dix-huit ans et le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roger-toulouse/#i_2625

UTRILLO MAURICE (1883-1955)

  • Écrit par 
  • Gérard BERTRAND
  •  • 1 254 mots

De Maurice Utrillo, peintre paysagiste français de l'école de Paris, la légende populaire et quelques biographes trop zélés ont fait un peintre maudit. En sacrifiant à la description d'une vie que la peinture sauva de la pire déchéance, on risque de ne pas accorder toute l'attention qu'elle mérite à une œuvre extrêmement abondante, limitée dans son propos, mais d'une incontestable originalité pen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-utrillo/#i_2625

VAN DONGEN CORNELIS THEODORUS MARIE dit KEES (1877-1968)

  • Écrit par 
  • Charles SALA
  •  • 471 mots

Parmi les peintres du groupe fauve, un certain nombre d'artistes font figure d'isolés. Le plus intéressant d'entre eux est le Hollandais Van Dongen, par l'ampleur de son œuvre et par sa personnalité. Né près de Rotterdam, Van Dongen arrive à Paris en 1897. Sans ressources, il va exercer divers métiers avant de s'installer à Montmartre au Bateau-Lavoir. Le marchand Vollard lui organise en 1904 une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/van-dongen-cornelis-theodorus-marie-dit-kees/#i_2625

VIALLAT CLAUDE (1936- )

  • Écrit par 
  • Jacinto LAGEIRA
  •  • 815 mots

L'œuvre du peintre Claude Viallat appartient à une esthétique née au milieu des années 1960, pour laquelle la question du renouvellement total des formes n'est pas pertinente. Partir d'une forme première, la développer et la différencier, la faire évoluer dans le temps et l'espace sans abandonner la configuration d'origine, telle fut dès 1966, la problématique de Viallat. Dans un ouvrage publié en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-viallat/#i_2625

VILLON JACQUES (1875-1963)

  • Écrit par 
  • Michel MELOT
  •  • 1 260 mots

L'importance de l'œuvre de Villon n'a guère été reconnue que depuis 1950, alors que l'artiste avait déjà, au cours d'une carrière de plus de cinquante ans, exécuté sept à huit cents toiles et près de cinq cents gravures, dans différentes manières qui toutes, dès 1910, furent riches de nouveautés. La raison de cette reconnaissance tardive réside en partie dans la discrétion de l'artiste qui poursui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-villon/#i_2625

VLAMINCK MAURICE DE (1876-1958)

  • Écrit par 
  • Charles SALA
  •  • 626 mots
  •  • 1 média

Issu d'une famille d'origine flamande, Maurice de Vlaminck vint à la peinture sans passer par les écoles ni par les académies. Aîné de cinq enfants, élevé dans un milieu de mélomanes et de bohèmes, il chercha longtemps sa voie dans la musique avant de s'intéresser aux arts plastiques. Il avait une douzaine d'années lorsqu'il commença à peindre des paysages représentant les bords de la Seine, mais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-de-vlaminck/#i_2625

ZARCATE PIERRE (1951-2009)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 190 mots

Monteur d'images et peintre. Né en 1951 à Paris, Pierre Zarcate réalise des dessins et des aquarelles sur papier, fondés sur la volonté de construire des formes par le jeu de la réflexion, à l'image de Klee et Kupka. Dès 1975, la galerie Chiron à Paris organise une exposition de ses œuvres. Dans les années 1980, Karl Flinker accueillera également les travaux de l'artiste. Figuratif à la fin des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-zarcate/#i_2625


Affichage 

Bernard Buffet dans son atelier

photographie

Bernard Buffet dans son atelier, dans les années 1960, devant quelques-uns des portraits d'Anabelle, modèle et compagne du peintre 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Marie Laurencin

photographie

Marie Laurencin dans son studio-atelier, 1948 

Crédits : G. Milli/ Time&Life Pictures/ Getty

Afficher

Sans titre, Marc Desgrandchamps

photographie

Marc Desgrandchamps, Sans titre, 2011 Diptyque 200 cm × 300 cm Fondation Salomon, Alex Le peintre construit une œuvre entre figuration et abstraction : superposition de formes diaphanes, fluidification de la matière picturale, citations et effets photographiques et cinématographiques 

Crédits : A. Wetter/ Fondation Salomon, Alex

Afficher

Bernard Buffet dans son atelier
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Marie Laurencin
Crédits : G. Milli/ Time&Life Pictures/ Getty

photographie

Sans titre, Marc Desgrandchamps
Crédits : A. Wetter/ Fondation Salomon, Alex

photographie