FRANÇAISE PEINTURE, XVe et XVIe s.

BARTHÉLEMY D'EYCK Maître du roi René (vers 1415/1419-apr. 1472)

  • Écrit par 
  • Claude SCHAEFER
  •  • 2 717 mots

Barthélemy d'Eyck, originaire du Limbourg, s'est probablement formé dans cette contrée avant de devenir en France le peintre du roi René d'Anjou. Très proche de son maître, il l'accompagne en Provence et y travaille comme peintre et enlumineur. Il exécute assez jeune une partie de l'illustration d'un livre d'heures en collaboration avec Enguerrand Quarton. Ses œuvres majeures sont le triptyque de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/barthelemy-d-eyck/#i_2570

BELLECHOSE HENRI (connu entre 1415 et 1440)

  • Écrit par 
  • Nicole REYNAUD
  •  • 130 mots

Originaire du Brabant, Bellechose succède en 1415 à Jean Malouel comme peintre en titre du duc de Bourgogne à Dijon. Sa première œuvre attestée est la seule qui subsiste : le Retable de saint Denis (Louvre), peint pour la chartreuse de Champmol en 1416. Entre 1415 et 1430, il est chargé de plusieurs retables pour Champmol et les châteaux ducaux, ou pour les églises de Dijon. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-bellechose/#i_2570

BOURDICHON JEAN (1457 env.-1521)

  • Écrit par 
  • Nicole REYNAUD
  •  • 191 mots
  •  • 1 média

Peintre de quatre rois (Louis XI, Charles VIII, Louis XII puis François I er ), Bourdichon est le type même de l'artiste officiel, réalisateur avant tout d'ouvrages de luxe d'une exécution raffinée. On n'a conservé aucun des nombreux tableaux dont les archives signalent la commande ; seul un triptyque, La Vierge entre les deux saints Jean (musée de C […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-bourdichon/#i_2570

CARON ANTOINE (1520 env.-env. 1599)

  • Écrit par 
  • Michèle GRANDIN
  •  • 344 mots

Les premières œuvres d'Antoine Caron seraient des cartons pour des vitraux, composés dans sa ville natale, Beauvais, et qui n'existent plus. On retrouve Caron à Fontainebleau, où il travaille sous la direction de Primatice ; il acquiert alors ce style italianisant qui le caractérise, style élégant où la sécheresse du dessin est tempérée par la vivacité du coloris. Ses œuvres évoquent en de savante […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-caron/#i_2570

CLOUET FRANÇOIS (entre 1505 et 1510-1572)

  • Écrit par 
  • Michel MELOT
  •  • 380 mots
  •  • 3 médias

Fils de Jean Clouet, à qui il succéda dans la charge de peintre officiel de la Cour dès la mort de ce dernier, on ne possède guère plus de renseignements sur la vie de François Clouet que sur celle de son père ; son acte de décès indique qu'il n'était pas marié et qu'il avait deux filles naturelles. On ne sait rien de ses travaux pour François I er jusqu'aux obsèques de c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-clouet/#i_2570

CLOUET JEAN dit JANET (1485 env.-env. 1540)

  • Écrit par 
  • Michel MELOT
  •  • 444 mots

Peintre officiel de François I er , Jean Clouet figure parmi les valets de chambre du roi à partir de 1516, sous les ordres de ses confrères Jean Perréal et Jean Bourdichon. D'origine flamande, il apporta un nouveau style à la peinture de portraits d'apparat en pratiquant, outre la miniature traditionnelle (on lui attribue certaines des peintures des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clouet-jean-dit-janet/#i_2570

CORNEILLE DE LYON (entre 1500 et 1510-env. 1574)

  • Écrit par 
  • Sylvie BÉGUIN
  •  • 133 mots

Né à La Haye, Corneille doit son surnom à la ville où il travailla et où il résida jusqu'à sa mort ; il fut naturalisé français en 1574. Il est peintre et valet de chambre du roi en 1551. Sans doute formé en Flandre, comme l'indique sa technique soignée, il se spécialisa dans le portrait en buste, de petit format, sur fond bleu ou vert et, entre 1530 et 1570, il peignit la noblesse française. Son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/corneille-de-lyon/#i_2570

COUSIN JEAN, LE PÈRE (1490 env.-env. 1560) & LE FILS (1522 env.-env. 1594)

  • Écrit par 
  • Michèle GRANDIN
  •  • 448 mots

Après avoir travaillé comme géomètre en 1526 dans sa ville natale de Sens, où il séjourne jusqu'en 1540, et après avoir réalisé des cartons pour les vitraux de la cathédrale de Sens et un retable pour l'abbaye de Vauluisant en 1530, Jean Cousin le Père s'installe vers 1540 à Paris où il exécute des œuvres importantes. En 1541, on lui commande les cartons pour les tapisseries de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-cousin/#i_2570

DUBOIS AMBROISIUS BOSCHAERT dit AMBROISE (1543-1614)

  • Écrit par 
  • Sylvie BÉGUIN
  •  • 205 mots

On ignore tout de la formation d'Ambroise Dubois, né à Anvers et on ne sait pas avec certitude à quelle date il s'établit en France où il mourra (à Fontainebleau). Selon Félibien, il y serait venu déjà à l'âge de vingt-cinq ans. Mais la première trace de sa carrière ne date que de 1606 : il est alors nommé peintre de la reine. Dubois épousa la fille de Jean d'Hoey, garde des tableaux du roi et dev […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dubois-ambroisius-boschaert-dit-ambroise/#i_2570

DUBREUIL TOUSSAINT (1561 env.-1602)

  • Écrit par 
  • Sylvie BÉGUIN
  •  • 312 mots
  •  • 1 média

Né à Paris, élève de Médéric Fréminet, père de Martin Fréminet, Toussaint Dubreuil s'est surtout formé sur les chantiers de Fontainebleau, sans doute auprès du décorateur Ruggiero de Ruggieri, dont il épouse la fille en secondes noces et qui lui transmet l'influence de Primatice. Ses œuvres de Fontainebleau ont malheureusement disparu ; il peint avec Ruggieri au pavillon des Poêles ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/toussaint-dubreuil/#i_2570

DUMONSTIER, DUMOUSTIER ou DUMOÛTIER LES (XVIe et XVIIe s.)

  • Écrit par 
  • Sylvie BÉGUIN
  •  • 283 mots

Dynastie de peintres français travaillant en France au xvi e  siècle et dans la première moitié du xvii e  siècle. Jean Dumonstier était un enlumineur rouennais ; son fils Geoffroy, mort à Paris en 1573, travailla comme enlumineur pour François I er et Henri II ; il est m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dumonstier-dumoustier-dumoutier/#i_2570

FONTAINEBLEAU ÉCOLE DE

  • Écrit par 
  • Sylvie BÉGUIN
  •  • 3 781 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Un art raffiné et savant »  : […] Ses créateurs étant tous des maniéristes, l'école de Fontainebleau se rattache nettement au maniérisme international. Elle se rattache à Michel-Ange (qui domine chez le Rosso), à Raphaël et à ses disciples, Jules Romain, Perino del Vaga (par l'intermédiaire du Primatice), au Corrège et au Parmesan (grâce au Primatice et à Nicolò Dell'Abate) ; enfin à Léonard de Vinci, dont les chefs-d'œuvre, actu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-de-fontainebleau/#i_2570

FOUQUET JEAN (1420 env.-av. 1481)

  • Écrit par 
  • Claude SCHAEFER
  •  • 3 267 mots
  •  • 3 médias

Jean Fouquet est le peintre français le plus illustre de la fin du Moyen Âge. On ne possède malheureusement qu'une fraction infime de ses œuvres. Mais que l'on puisse reconstituer assez aisément sa biographie et son œuvre prouve sa célébrité : on peut en effet tracer de Fouquet un portrait plus fidèle et plus complet que celui d'autres artistes de la même époque. Fouquet est souvent considéré comm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-fouquet/#i_2570

FRÉMINET MARTIN (1567-1619)

  • Écrit par 
  • Sylvie BÉGUIN
  •  • 314 mots

Né à Paris, Martin Fréminet est formé par son père, Médéric Fréminet, médiocre peintre, dans un milieu artistique pénétré d'influences bellifontaines. Vers 1587-1588, Fréminet se rend à Rome, où il se lie avec le cavalier d'Arpin. Il est vite célèbre, mais on ne connaît rien de son œuvre de cette époque si ce n'est par des gravures de son ami Philippe Thomassin (décoration d'une façade de palais ; […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/martin-freminet/#i_2570

FROMENT NICOLAS (connu de 1461 à 1486)

  • Écrit par 
  • Nicole REYNAUD
  •  • 186 mots

Né à Uzès, puis fixé en Provence, peintre en titre du roi René, Nicolas Froment a dû se former en Flandre vers 1460, car il restera toute sa carrière fidèle à la manière et aux formules de l'art flamand dont son mécène était fervent amateur, mais qu'il réinterprète selon son tempérament méridional et dans une technique moins raffinée. Trois œuvres d'attribution certaine sont conservées de lui, deu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-froment/#i_2570

JEAN FOUQUET, PEINTRE ET ENLUMINEUR (expositions)

  • Écrit par 
  • Daniel RUSSO
  •  • 1 017 mots

La Bibliothèque nationale de France a présenté à Paris, du 25 mars au 22 juin 2003, dans la galerie Mazarine, une grande célébration des œuvres de Jean Fouquet, sous le titre Jean Fouquet, peintre et enlumineur du XV e  siècle . François Avril, commissaire de l'exposition, a réuni pour le visiteur l'essent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-fouquet-peintre-et-enlumineur/#i_2570

LIMBOURG LES

  • Écrit par 
  • François AVRIL
  •  • 1 226 mots

Si le souvenir des Limbourg ne s'effaça pas immédiatement de la mémoire des générations postérieures – la figure légendaire des « trois frères enlumineurs » est évoquée bien après leur mort par Guillebert de Mets, et Jean Pèlerin dans son traité De artificiali perspectiva (1501) parle avec éloge d'un peintre « Paoul », identifiable, semble-t-il, avec Pol de Limbourg –, ce n' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-limbourg/#i_2570

MAÎTRE DE FLORE (actif 2e moitié XVIe s.)

  • Écrit par 
  • Sylvie BÉGUIN
  •  • 153 mots

Nom donné à l'auteur inconnu d'une Flore (autrefois dans la collection d'Albenas, Montpellier) dont on rapproche un certain nombre de peintures, en particulier Le Triomphe de Flore (collection privée), La Naissance de l'amour (Metropolitan Museum, New York) et quelques dessins, Céphale et Procris (coll. G.  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maitre-de-flore/#i_2570

MAÎTRE DE MOULINS, JEAN HEY dit (actif entre 1480 et 1501)

  • Écrit par 
  • Sharon KATIC
  •  • 1 457 mots
  •  • 2 médias

Le Maître de Moulins, peintre du Triptyque de la Vierge en gloire de la cathédrale de Moulins, est considéré comme le plus grand peintre français actif dans le dernier quart du xv e  siècle. Il exécuta au moins une douzaine d'œuvres, auxquelles il faut ajouter une miniature pour les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maitre-de-moulins-hey/#i_2570

MAÎTRE DES HEURES DE ROHAN (1re moitié XVe s.)

  • Écrit par 
  • Nicole REYNAUD
  •  • 268 mots
  •  • 2 médias

Les Heures sans doute peintes pour un membre de la famille ducale d'Anjou, puis ornées ultérieurement des armes des Rohan (Bibliothèque nationale, Paris), ont donné son nom provisoire à un artiste resté anonyme dont on ignore tout. On sait seulement qu'il avait des attaches à Troyes, qu'il s'est installé à Paris vers 1415-1420 comme enlumineur dans une officine commerciale e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maitre-des-heures-de-rohan/#i_2570

MALOUEL JEAN (av. 1370-1415)

  • Écrit par 
  • Nicole REYNAUD
  •  • 217 mots

Né à Nimègue dans une famille d'artistes, Malouel (ou Maelwael) vient travailler à Paris où le duc de Bourgogne, Philippe le Hardi, l'engage en 1397 pour en faire son peintre en titre et le charger, à Dijon, des grands travaux de peinture de la Chartreuse de Champmol, récemment fondée ; il introduira auprès du duc ses neveux, les frères de Limbourg, et sera aussi peintre en titre du duc Jean sans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-malouel/#i_2570

MARMION SIMON (1425 env.-1489)

  • Écrit par 
  • Nicole VERONEE-VERHAEGEN
  •  • 620 mots

Peintre et enlumineur, né sans doute à Amiens. Marmion est signalé à Amiens de 1449 à 1454 et à Valenciennes de 1458 à sa mort ; en 1468, sans doute en vue d'un travail occasionnel, il se fait inscrire à la guilde de Saint-Luc à Tournai. Artiste du nord de la France, Marmion n'appartient pas clairement à une école française définie et, bien qu'ayant œuvré dans une région alors dépendante de l'État […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/simon-marmion/#i_2570

PERRÉAL JEAN (connu entre 1483 et 1530)

  • Écrit par 
  • Nicole REYNAUD
  •  • 364 mots

Artiste extrêmement actif, qui s'est adonné à la peinture, à l'enluminure, à la décoration, à l'architecture et à la poésie. Jean Perréal dit Jean de Paris a été au service de la ville de Lyon, où il a organisé de nombreuses « entrées » princières, celles des rois Charles VIII, Louis XII et François I er , celles de la reine Anne de Bretagne (pour laquelle il dessine les p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-perreal/#i_2570

QUARTON ENGUERRAND (av. 1419-env. 1466)

  • Écrit par 
  • Claude SCHAEFER
  •  • 2 814 mots
  •  • 2 médias

Enguerrand Quarton (ou Carton), originaire de la région de Laon où il s'est probablement formé, a exercé son activité de peintre et enlumineur en Provence, pour une nombreuse clientèle. On lui a demandé des retables de grandes dimensions, mais aussi l'illustration de livres d'heures. Après avoir collaboré, au début de sa carrière, avec Barthélemy d'Eyck comme enlumineur, il reste un peintre qui n' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enguerrand-quarton/#i_2570

ROCHETEL MICHEL (connu entre 1540 et 1552)

  • Écrit par 
  • Sylvie BÉGUIN
  •  • 162 mots

Artiste français, Michel Rochetel est actif à Fontainebleau après 1540. Il travaille dans l'équipe de Primatice et, d'après ses dessins, peint sur les armoires du cabinet du roi, Zaleucos et La Justice (1541-1545) ; il est également chargé, toujours d'après les dessins de Primatice, de préparer avec d'autres les patrons des Apôtres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-rochetel/#i_2570

SPICRE ou SPICKER PIERRE (mort apr. 1485)

  • Écrit par 
  • Nicole REYNAUD
  •  • 115 mots

Les documents d'archives présentent Pierre Spicre comme un peintre d'origine hollandaise, fixé à Dijon et ayant joué, en Bourgogne et jusqu'en Suisse, un rôle important comme peintre de retables et comme cartonnier de tapisseries. La seule œuvre documentée qui puisse donner une idée de son style est la tapisserie de la Vie de la Vierge (église Notre-Dame de Beaune), dont les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/spicre-spicker/#i_2570


Affichage 

Ange apparaissant aux bergers, Maître des Heures de Rohan

photographie

Maître des Heures de Rohan, Ange apparaissant aux bergers, enluminure des Heures dites d'Isabelle Stuart, vélin Fitzwilliam Museum, Cambridge, Royaume-Uni 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Avicenne

photographie

Au carrefour de la pensée orientale et de la pensée occidentale, l'œuvre encyclopédique d'Avicenne (980-1037) recouvre tout le champ du savoir : de la logique et de la linguistique aux mathématiques, de la métaphysique à la médecine Sur cette enluminure française du XVe siècle, on le voit... 

Crédits : AKG

Afficher

Charles IX, F. Clouet

photographie

François CLOUET, Charles IX, huile sur toile Agnew and Sons, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Diane de Poitiers au bain, F. Clouet

photographie

François Clouet, «Diane de Poitiers au bain», 1571 Huile sur toile, 92 cm × 81 cm Collection Samuel H Kress, National Gallery of Art, Washington 

Crédits : AKG

Afficher

Diane de Poitiers au bain, F. Clouet

photographie

François Clouet, Diane de Poitiers au bain, 1571 Huile sur toile, 92 cm × 81 cm Collection Samuel H Kress, National Gallery of Art, Washington 

Crédits : Courtesy National Gallery of Art, Washington

Afficher

Entrée triomphale de Louis XII dans Gênes, J. Bourdichon

photographie

Jean BOURDICHON, Entrée triomphale de Louis XII dans Gênes, illustration du Voyage de Gênes , vers 1508 Bibliothèque nationale de France, Paris 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Hugues Capet

photographie

Hugues Capet (940-996), roi de France et fondateur de la dynastie capétienne, recevant des mains de l'évêque Asselin les clés de la ville de Laon Enluminure du XVe siècle attribuée à Jean Fouquet, extraite des Grandes Chroniques de France Bibliothèque nationale de France,... 

Crédits : VISIOARS/ AKG

Afficher

La Nativité, Maître de Moulins

photographie

Maître de Moulins (actif entre 1480 et 1501), La Nativité Huile sur panneau, 56 cm × 75 cm Musée Rolin, Autun, France 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

La Pietà d'Avignon, attribué à Enguerrand Quarton

photographie

Attribué à Enguerrand Quarton (av 1419-1466), La Pietà d'Avignon, huile sur bois, entre 1455 et 1460 Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Lamentation, Maître des Heures de Rohan

photographie

Maître des Heures de Rohan, Lamentation, enluminure, vélin Bibliothèque nationale de France, Paris 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Le Couronnement de la Vierge, E. Quarton

photographie

Enguerrand Quarton (av 1419-1466), Le Couronnement de la Vierge 1453 Huile sur bois 183 cm X 220 cm Musée de Villeneuve-lès-Avignon 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Madeleine de Bourbon présentée par sainte Madeleine, Maître de Moulins

photographie

Maître de Moulins (actif entre 1480 et 1501), Madeleine de Bourbon présentée par sainte Madeleine, vers 1490-1495 Huile sur panneau, 56 cm × 40 cm Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Pietà de Nouans, J. Fouquet

photographie

Jean Fouquet, Pietà, vers 1460-1465 Huile sur bois, 146 cm x 237 cm Église de Nouans-les-Fontaines 

Crédits : G. Dagli Orti/ De Agostini

Afficher

Portrait de Charles VII, J. Fouquet

photographie

Jean FOUQUET, Portrait de Charles VII, huile sur bois Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Retable de l'Annonciation de Pierre de Wissant, Les Six Apôtres

photographie

Retable de l'Annonciation de Pierre de Wissant, panneau des Six Apôtres Vers 1410 Bois peint, 112,5 cm × 120 cm Musée d'Art et d'Archéologie de Laon Dans ce tableau restauré par le Centre de recherche et de restauration des musées de France, la technique du tratteggio permet de donner une... 

Crédits : G. de Puniet/ C2RMF

Afficher

Statuts de l'ordre de Saint-Michel, J. Fouquet

photographie

Jean FOUQUET, Statuts de l'ordre de Saint-Michel : tenue d'un chapitre de l'ordre de Saint-Michel devant Louis XI, enluminure Bibliothèque nationale de France, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Ange apparaissant aux bergers, Maître des Heures de Rohan
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Avicenne
Crédits : AKG

photographie

Charles IX, F. Clouet
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Diane de Poitiers au bain, F. Clouet
Crédits : AKG

photographie

Diane de Poitiers au bain, F. Clouet
Crédits : Courtesy National Gallery of Art, Washington

photographie

Entrée triomphale de Louis XII dans Gênes, J. Bourdichon
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Hugues Capet
Crédits : VISIOARS/ AKG

photographie

La Nativité, Maître de Moulins
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

La Pietà d'Avignon, attribué à Enguerrand Quarton
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Lamentation, Maître des Heures de Rohan
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Le Couronnement de la Vierge, E. Quarton
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Madeleine de Bourbon présentée par sainte Madeleine, Maître de Moulins
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Pietà de Nouans, J. Fouquet
Crédits : G. Dagli Orti/ De Agostini

photographie

Portrait de Charles VII, J. Fouquet
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Retable de l'Annonciation de Pierre de Wissant, Les Six Apôtres
Crédits : G. de Puniet/ C2RMF

photographie

Statuts de l'ordre de Saint-Michel, J. Fouquet
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie