FRANÇAISE PEINTURE, XIXe s.

UN SUBLIME XIXe SIÈCLE : LA PEINTURE SOUS LA RESTAURATION ET LA MONARCHIE DE JUILLET (expositions)

  • Écrit par 
  • Adrien GOETZ
  •  • 1 530 mots

Le xixe siècle n'est pas tout entier au musée d'Orsay dont les collections commencent en 1848. Ce xixe siècle est celui de la montée de l'industrie, des trains qui remplacent les canaux, de l'aluminium concurrençant la fonte, des impressionnistes, de l'affaire Dreyfus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/un-sublime-xixe-siecle-la-peinture-sous-la-restauration-et-la-monarchie-de-juillet/#i_2599

ACADÉMIE DE FRANCE À ROME

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 3 048 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Gloire et usure d'une institution »  : […] C'est au xviii e  siècle, quoi qu'il en soit, que l'Académie de France devait connaître son apogée. Logée à partir de 1725 dans le somptueux palais Mancini à l'entrée du Corso, elle est alors parfaitement intégrée à la « Ville éternelle ». La fécondité du foyer romain, l'importance stratégique qu'il revêt à nouveau au milieu du siècle à la suite d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/academie-de-france-a-rome/#i_2599

ACADÉMIES

  • Écrit par 
  • Nathalie HEINICH
  •  • 5 955 mots

Dans le chapitre « Triomphe et déclin »  : […] Cette incontestable réussite ne fut pas éphémère, et marqua profondément toute la peinture française du xviii e siècle, époque ou l'Académie exerça quasiment un monopole non seulement sur la « grande » peinture – dont on établit les règles au cours des conférences et dans les nombreux écrits qui se mirent à paraître sur le sujet – mais également […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/academies/#i_2599

AMAURY-DUVAL EUGÈNE EMMANUEL PINEU-DUVAL dit (1808-1885)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 441 mots

Sans doute l'un des plus originaux et des mieux doués des élèves d'Ingres, Amaury-Duval se contenta d'une carrière honorable et discrète. Peintre à la production rare, appartenant par sa famille à l'intelligentsia parisienne (son père, membre de l'Institut, fondateur de la Décade philosophique , rédacteur du Mercure , était un remarquable érudit et histo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amaury-duval/#i_2599

AQUAFORTISTES MOUVEMENT DES

  • Écrit par 
  • Ségolène LE MEN
  •  • 854 mots

En 1862, la fondation de la Société des aquafortistes fut la première manifestation d'un mouvement de renaissance de l'eau-forte originale de peintre ; la Société était animée par l'imprimeur Auguste Delâtre (1822-1907) et par le marchand d'estampes Alfred Cadart (1828-1875). Ils publièrent trois cents eaux-fortes originales entre septembre 1862 et août 1867 dans la publication mensuelle de la Soc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mouvement-des-aquafortistes/#i_2599

ART (Aspects culturels) - L'objet culturel

  • Écrit par 
  • Jean-Louis FERRIER
  •  • 6 281 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Fonctions traditionnelles »  : […] Elle repose, en premier lieu, sur l'idée que la peinture a pour fonction ancestrale de représenter ou copier la nature ; les frondaisons, les ciels d'orage, les cours d'eau seraient les thèmes éternels que l'artiste ne peut abandonner sous peine d'engager la création picturale dans l'impasse. Cette opinion est moins ancienne et moins nécessaire qu'on ne le croit généralement. Lorsque Léonard de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-aspects-culturels-l-objet-culturel/#i_2599

ARTISTE L', revue d'art

  • Écrit par 
  • Adrien GOETZ
  •  • 2 542 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « « Faire l'histoire, jour par jour, de l'art français » »  : […] Ce mot d'ordre de L'Artiste , qui se donne pour but de parler de peinture, de sculpture, d'architecture, d'arts décoratifs et de musique, signifie que le but de la revue est de laisser parler tous les artistes, romantiques ou non, même si la préférence des rédacteurs va aux plus jeunes. L'idée d'une nécessaire « association » des artistes, similaire à la Société des gens de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-artiste-revue-d-art/#i_2599

L'ATELIER D'INGRES, Eugène Emmanuel Amaury-Duval - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Adrien GOETZ
  •  • 1 026 mots
  •  • 1 média

À la suite d'Étienne Jean Delécluze, élève de David et critique d'art, qui avait publié, en 1855, Louis David, son école et son temps , Eugène Emmanuel Amaury Pineu-Duval dit Amaury-Duval (1808-1885), disciple d'Ingres, rend hommage à son maître dans un ouvrage vivant, fourmillant d'anecdotes mais aussi d'idées, qui connut à sa parution en 1878 un succès immédiat. Réédité av […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-atelier-d-ingres/#i_2599

L'ATELIER DU PEINTRE (G. Courbet)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 196 mots

L'Exposition universelle de 1855, à Paris, qui succède à celle de Londres, en 1851, fut une manifestation exceptionnelle, en grande partie grâce à sa section artistique. Remplaçant le traditionnel Salon, celle-ci était consacrée à tous les artistes vivants, français et étrangers, et n'était plus limitée, comme c'était la règle au Salon, aux œuvres récentes. C'est ainsi que, à la demande du gouvern […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-atelier-du-peintre/#i_2599

BARBIZON ÉCOLE DE

  • Écrit par 
  • Jacques de CASO
  •  • 3 463 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les origines de Barbizon »  : […] Les années de formation des peintres de Barbizon – les trois premières décennies du xix e  siècle – furent pour la peinture française une période de variété et de richesse exceptionnelles. Il faut toutefois remarquer que la peinture de paysage n'a pas de place dans l'œuvre de David, de Gros, et qu'elle en occupe peu dans celle d'Ingres et de Dela […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-de-barbizon/#i_2599

BAUDRY PAUL (1828-1886)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 549 mots

Dans le kaléidoscope de la peinture du xix e siècle, Paul Baudry représente une des tendances qui a le moins bien survécu : celle d'une peinture décorative fortement inspirée des exemples vénitiens et romains, reprenant les registres d'une mythologie aimable ou de l'allégorie la plus traditionnelle, jointe à une sensualité et à un esprit tout « m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-baudry/#i_2599

BAZILLE FRÉDÉRIC (1841-1870)

  • Écrit par 
  • Alain MADELEINE-PERDRILLAT
  •  • 2 468 mots
  •  • 5 médias

Un peintre qui eut la chance de rencontrer très tôt Monet et Renoir, et de travailler avec eux, la chance de voir son talent vite reconnu par Émile Zola et par de bons critiques comme Edmond Duranty et Zacharie Astruc, la chance aussi de n'avoir jamais été dans le besoin ; mais qui eut le malheur de disparaître très jeune, moins de quatre ans avant la première exposition de groupe de ses amis les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederic-bazille/#i_2599

BERNARD ÉMILE (1868-1941)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul BOUILLON
  •  • 374 mots

Peintre lillois qui vient à Paris en 1881 et fréquente l'atelier de Cormon où il rencontre Van Gogh et Toulouse-Lautrec. Exclu de l'atelier en 1886, Émile Bernard voyage en Normandie et en Bretagne, fait la connaissance de Schuffenecker, puis, lors de son retour à Pont-Aven en 1888, se lie durablement avec Gauguin. Après des débuts impressionnistes et pointillistes, c'est l'élaboration en commun d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emile-bernard/#i_2599

BESNARD ALBERT (1849-1934)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 483 mots
  •  • 1 média

Malgré ses réussites officielles (prix de Rome en 1874, il sera directeur de la villa Médicis), Besnard est resté, au milieu des mouvements artistiques de son temps, un indépendant. Par l'enseignement de Jean Bremond, un des plus discrets mais non des moins doués des élèves d'Ingres, il se rattache, certes, à la tradition d'un art construit ; mais son sens de la couleur, sa vitalité le mettent aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-besnard/#i_2599

BOILLY LOUIS LÉOPOLD (1761-1845)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 435 mots
  •  • 1 média

L'œuvre de ce peintre s'étend sur plus de soixante-dix ans et compte plusieurs milliers de toiles, de dessins et de lithographies, précieux témoignages des mœurs de la société française du règne de Louis XVI à la monarchie de Juillet . Boilly a fait remarquer très jeune ses dons de portraitiste, qui excelle aussi dans les petits tableaux, voire dans la décoration des éventails. N'étant pas membre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-leopold-boilly/#i_2599

BONHEUR MARIE ROSALIE dite ROSA (1822-1899)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 438 mots
  •  • 1 média

La Bordelaise Rosa Bonheur a sans doute été, plus que Troyon par exemple, le peintre animalier le mieux aimé et le plus célèbre de la seconde moitié du xix e siècle. L'impératrice Eugénie, puis le président Carnot ne se déplacèrent-ils pas pour lui conférer la croix, puis la rosette de la Légion d'honneur ! La vente aux États-Unis du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bonheur-marie-rosalie-dite-rosa/#i_2599

BONHOMMÉ FRANÇOIS (1809-1881)

  • Écrit par 
  • Marc LE BOT
  •  • 389 mots

L'histoire de l'art doit retenir le nom de François Bonhommé parce qu'il fut le premier peintre de l'industrie et parce qu'il a consacré la quasi-totalité de son œuvre à l'illustration de la première révolution industrielle. Cette œuvre n'est pas seulement un témoignage historique unique sur une révolution de l'ordre technologique. Elle marque aussi, en tant que production artistique, un aspect pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-bonhomme/#i_2599

BONNARD PIERRE (1867-1947)

  • Écrit par 
  • Gérard BERTRAND
  •  • 3 594 mots

Dans le chapitre « Le « nabi japonard » »  : […] Pierre Bonnard est né à Fontenay-aux-Roses. Son père, Eugène Bonnard, était d'origine dauphinoise, sa mère, Élisabeth Mertzdorff, alsacienne. D'aucuns expliquent par cette ascendance certains traits de caractère du peintre, goût de l'indépendance et abord réservé. Retenons surtout que c'est en Dauphiné, au Grand-Lemps, dans la propriété familiale du Clos où il passe chaque ét […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-bonnard/#i_2599

BONNARD. L'ŒUVRE D'ART, UN ARRÊT DU TEMPS (exposition)

  • Écrit par 
  • Jean-Marc HUITOREL
  •  • 982 mots

Au terme de longs mois de travaux, le musée d'Art moderne de la Ville de Paris a choisi de rouvrir ses portes avec une importante exposition consacrée, du 2 février au 7 mai 2006, à Pierre Bonnard (1867-1947). Il faut remonter à 1984 pour trouver rassemblé à Paris un ensemble aussi considérable des œuvres de l'artiste, avec l'exposition organisée par Jean Clair au Musée national d'art moderne-C […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bonnard-l-oeuvre-d-art-un-arret-du-temps/#i_2599

BONNAT LÉON (1833-1922)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 502 mots
  •  • 1 média

Originaire de Bayonne, Bonnat fait ses études de peintre à Madrid où sa famille est installée, et c'est à l'Académie San Fernando qu'il est l'élève de Federico de Madrazo. Bonnat est en contact direct avec la peinture réaliste espagnole, à une époque où des peintres comme Manet, Carolus-Duran, Ribot tournent leurs regards vers Ribera ou Velázquez. Il en gardera, outre un sens profond du naturalism […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leon-bonnat/#i_2599

BOUDIN EUGÈNE (1824-1898)

  • Écrit par 
  • Charles SALA
  •  • 455 mots
  •  • 1 média

Fils d'un marin de Honfleur, Eugène Boudin, un des précurseurs de l'impressionnisme, exerce la profession de papetier-encadreur au Havre. En 1849, il se rend à Paris pour y étudier la peinture sous la direction d'Eugène Isabey, qui construisait ses tableaux selon un système chromatique vif et clair. Ce n'est que dix ans plus tard que Boudin expose au Salon de 1859, avec un tableau anecdotique ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugene-boudin/#i_2599

BOUGUEREAU WILLIAM (1825-1905)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 473 mots
  •  • 1 média

Par sa formation et surtout par les étapes de sa carrière soigneusement franchies, William Bouguereau appartient à la peinture académique française qui a eu droit à tous les triomphes officiels comme au mépris et à l'oubli des historiens de l'art moderne. Après un apprentissage à l'école des Beaux-Arts de Bordeaux, le jeune peintre originaire de La Rochelle est admis à Paris dans l'atelier de Pico […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-bouguereau/#i_2599

BOULANGER LOUIS (1806-1867)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 390 mots

Avec Célestin Nanteuil, Eugène et Achille Devéria, Louis Boulanger appartient à cette pléiade de peintres-graveurs étroitement liés au mouvement romantique, dont ils sont les fidèles illustrateurs et compagnons de combat, tandis que Delacroix mène, avec la liberté du génie, une carrière beaucoup plus indépendante. C'est en 1824 que Boulanger, qui avait lui-même des ambitions poétiques, fait la con […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-boulanger/#i_2599

BOUTET DE MONVEL MAURICE (1851-1913)

  • Écrit par 
  • Laura NOESSER
  •  • 1 098 mots

Né à Orléans dans une famille qui comptait des comédiens et des musiciens, le jeune Maurice n'a pas de difficulté à faire admettre sa vocation de dessinateur et suit les cours de Cabanel et de Boulanger, ce qui explique l'académisme de sa formation où l'accent est mis sur la conception graphique du sujet. Avec Carolus-Duran, dont l'utilisation de la couleur est alors jugée révolutionnaire, il comp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-boutet-de-monvel/#i_2599

BRION GUSTAVE (1824-1877)

  • Écrit par 
  • Ségolène LE MEN
  •  • 830 mots

Comme Schuler (qui fut d'abord un illustrateur), Brion est un peintre de l'Alsace, dont l'œuvre, après 1870, touche le public du Salon par la fibre patriotique des « provinces perdues ». Né à Rothau dans les Vosges dans une famille où l'on se faisait volontiers pasteur, il était le petit-neveu de Frédérique Brion, l'amie de Goethe. En 1831, sa famille s'installe à Strasbourg, où il reçoit sa forma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustave-brion/#i_2599

CABANEL ALEXANDRE (1823-1889)

  • Écrit par 
  • Arnauld BREJON DE LAVERGNÉE
  •  • 1 119 mots

Faut-il adopter vis-à-vis du peintre Alexandre Cabanel l'attitude de « juste mesure » que réclamait Lafenestre dans son livre, La Tradition dans la peinture française  : « [Le peintre n'est pas à] placer aussi haut que l'ont pu rêver un instant ses admiratrices des deux mondes, ni aussi bas que le voudraient voir précipiter les sectateurs violents d'un réalisme exclusif » ? L […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-cabanel/#i_2599

CAILLEBOTTE GUSTAVE (1848-1894)

  • Écrit par 
  • Éric DARRAGON
  •  • 2 410 mots
  •  • 1 média

Gustave Caillebotte tient une place qui n'est pas séparable de l'histoire de l'impressionnisme. Il en fait intimement partie en tant que peintre, collectionneur, mécène, organisateur ayant activement participé à cinq des huit expositions de la Société anonyme coopérative en 1876, 1877, 1879, 1880, 1882. Le peintre meurt à quarante-cinq ans en février 1894, dans sa propriété des bords de Seine au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustave-caillebotte/#i_2599

CAROLUS-DURAN CHARLES ÉMILE AUGUSTE DURAND dit (1837-1917)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 473 mots

Peintre glorieux de la III e  République, Carolus-Duran expose au Salon, de 1866 à 1889, et termine sa carrière couvert d'honneurs comme directeur de l'académie de France à Rome. Comme peintre officiel, il est surtout le portraitiste de la haute société de son temps, rôle qu'il partage avec Léon Bonnat. Comme lui, il a eu, à Rome puis en Espagne, la révélation de la peintu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carolus-duran/#i_2599

CARRAND LOUIS (1821-1899)

  • Écrit par 
  • Antoine TERRASSE
  •  • 241 mots

La campagne de Lyon, entre le Rhône et la Saône, dans le climat vaporeux qui baigne les coteaux et les petites montagnes (les « monts »), a inspiré, dans la seconde moitié du xix e siècle qui vit l'essor du paysage, un groupe de peintres régionaux : François Vernay, Auguste Ravier, Louis Carrand. Ces peintres ont visité l'Italie, connu Corot et l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-carrand/#i_2599

CARRIÈRE EUGÈNE (1849-1906)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul BOUILLON
  •  • 388 mots
  •  • 2 médias

Formé dans l'atelier de Cabanel, Carrière a connu, après 1870, des débuts difficiles de lithographe commercial. Ses premiers tableaux exposés ( La Jeune Mère , 1879, Avignon) se caractérisent déjà par l'intimisme discret qui marquera la plupart de ses sujets. C'est dans les années 1880 qu'il élabore peu à peu une manière très particularisée, renonçant presque totalement à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugene-carriere/#i_2599

CÉZANNE PAUL (1839-1906)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 3 960 mots
  •  • 4 médias

La popularité de Cézanne n'a probablement jamais été aussi grande qu'un siècle après la première grande exposition que lui consacra son marchand, Ambroise Vollard, en 1895, et qui le révéla véritablement à ses contemporains. La reconnaissance avait été longue à lui venir : elle fut d'abord le fait de jeunes peintres comme Émile Bernard ou Maurice Denis qui virent en lui un maître autant qu'un pré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-cezanne/#i_2599

CHASSÉRIAU THÉODORE (1819-1856)

  • Écrit par 
  • Christine PELTRE
  •  • 987 mots
  •  • 2 médias

Le siècle du peintre Théodore Chassériau a souvent lu dans son œuvre multiple la conciliation de tendances opposées. Élève d'Ingres, l'artiste aurait associé la couleur de Delacroix au dessin de son maître. Certains pourtant, comme Théophile Gautier, exégète fidèle et avisé, avaient saisi la singularité d'une sensibilité personnelle, ouverte aux « poètes de ces derniers temps » et proche des figur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chasseriau-theodore-1819-1856/#i_2599

CHENAVARD PAUL (1807-1895)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 542 mots

Penseur autant que peintre, Chenavard, qui fut l'ami estimé de Delacroix, illustre, dans ses ambitions comme dans son échec, le problème de la peinture à tendance philosophique qui est un des plus curieux moments de l'art du xix e  siècle. Lyonnais, Chenavard relève des cercles religieux et mystiques qui abondent dans cette ville. Profondément mar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-chenavard/#i_2599

CHINTREUIL ANTOINE (1814-1873)

  • Écrit par 
  • Arnauld BREJON DE LAVERGNÉE
  •  • 788 mots

Né à Pont-de-Vaux dans l'Ain, Antoine Chintreuil se forme à Paris à partir de 1838. Il est curieux que ce paysagiste n'ait pas été attiré par les peintres paysagistes de l'école de Lyon (Appian, Carrand, Ravier, Vernay), ville toute voisine de Pont-de-Vaux. Il choisit plutôt de s'installer à Paris, et la réputation de Corot n'y est peut-être pas étrangère. Ce dernier, qu'il rencontre en 1843, est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-chintreuil/#i_2599

CLAUDE MONET ET L'IMPRESSIONNISME - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 560 mots

1862-1863 Monet, à Paris, se lie avec Bazille, Renoir et sans doute Sisley qui fréquentent comme lui l'atelier de Gleyre : c'est un des groupes d'artistes à l'origine du mouvement impressionniste. 1865 Monet commence Le Déjeuner sur l'herbe (fragments au musée d'Orsay), abandonné inachevé l'année suivante. C'est son pre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-monet-et-l-impressionnisme-reperes-chronologiques/#i_2599

CONCORDIA ET BELLUM (P. Puvis de Chavannes)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 243 mots

Concordia ( La Paix ) et Bellum ( La Guerre ) sont à l’origine du premier grand ensemble de peintures murales décoratives réalisé par Pierre Puvis de Chavannes (1824-1898), entre 1861et 1882, et l’un des plus significatifs. L’artiste avait exécuté ces deux tableaux sans destination précise lorsqu’il les expos […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concordia-et-bellum/#i_2599

COROT JEAN-BAPTISTE CAMILLE (1796-1875)

  • Écrit par 
  • Adrien GOETZ
  •  • 1 653 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Corot et l'école du “paysage historique” »  : […] Les Salons très politisés de l'époque révolutionnaire ont paradoxalement consacré en France le succès du paysage et du portrait. La production dans ces domaines – à Paris, en province, dans le groupe européen des artistes vivant à Rome – accompagne un relatif désintérêt du public pour la peinture d'histoire officielle. Élève d'Achille-Etna Michallon (1796-1822), premier lauréat du prix de Rome de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/camille-corot/#i_2599

COURBET GUSTAVE (1819-1877)

  • Écrit par 
  • Pierre GEORGEL
  •  • 3 489 mots
  •  • 3 médias

Courbet est un des peintres les plus puissants mais aussi les plus complexes du xix e  siècle. Contemporain du positivisme et du matérialisme dont il partage, de la monarchie de Juillet à la III e  République, le refus des traditions défaillantes et l'exigence d'objectivité, lié par l'esprit et par le cœur au mouvement dé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/courbet-gustave-1819-1877/#i_2599

COURBET ET SON PUBLIC - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 551 mots

1848 Gustave Courbet (1819-1877), qui exposait au Salon depuis 1844 sans vraiment y percer, est cette année-là remarqué avec Le Violoncelliste , 1847, Stockholm Nationalmuseum. 1849 L'Après-Dînée à Ornans remporte au Salon un succès d'estime (la toile est appréciée à la fois par Ingres et par Delac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/courbet-et-son-public-reperes-chronologiques/#i_2599

CRITIQUE D'ART EN FRANCE AU XIXe SIÈCLE

  • Écrit par 
  • Christine PELTRE
  •  • 6 626 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre «  Écrivains et critiques d'art »  : […] «  salon (faire le). Début littéraire qui pose très bien son homme. » Cette boutade de Flaubert n'est pas qu'une « idée reçue », c'est un constat : de fort nombreux écrivains ont mis cette stratégie en pratique, au point que l'approche de la critique d'art fut longtemps l'affaire des seuls historiens de la littérature. Jusque vers 1890, il n'existe pas vraiment de commen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/critique-d-art-en-france-au-xixe-siecle/#i_2599

CROSS HENRI EDMOND DELACROIX dit HENRI (1856-1910)

  • Écrit par 
  • Antoine TERRASSE
  •  • 308 mots
  •  • 1 média

« Mais n'est-il pas possible d'instituer un tableau de façon précise et consciente ? — M. Georges Seurat en prit l'initiative et en établit les termes dans son tableau Un dimanche à la Grande Jatte (1884-1886). » Félix Fénéon a défini ainsi le départ du néo-impressionnisme, et Henri Cross allait devenir, après sa rencontre avec Seurat et Signac, l'un des principaux adeptes d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cross-henri-edmond-delacroix-dit-henri/#i_2599

DAUBIGNY CHARLES FRANÇOIS (1817-1878)

  • Écrit par 
  • Ségolène LE MEN
  •  • 754 mots
  •  • 1 média

Issu d'une lignée d'artistes qui compte plusieurs peintres en miniatures, Charles François Daubigny est initié à la peinture par son père, Edme François, qui est un élève de Victor Bertin. Très jeune, il doit travailler :« Il eut à naître artiste, dans une famille d'artistes, trouver dans son berceau d'enfant deux puissances irréconciliées encore, le génie et la pauvreté ; entrer dans la vie sous […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-francois-daubigny/#i_2599

DAUMIER HONORÉ (1808-1879)

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 2 959 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Daumier peintre »  : […] La révolution de 1848 et la III e  République, qui instaurent un nouvel ordre et voient l'arrivée de ses amis au pouvoir (Jeanron, entre autres, est nommé directeur des musées), vont permettre à Daumier de donner libre cours à sa passion pour la peinture. Outre qu'il participe au concours institué le 18 mars 1848 pour commémorer, par une figure peinte de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/honore-daumier/#i_2599

DAVID JACQUES LOUIS (1748-1825)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 4 765 mots
  •  • 6 médias

La place du peintre David n'est désormais plus discutée : il compte parmi les artistes français les plus illustres, et son rôle capital dans le renouveau classique de la fin du xviii e  siècle est reconnu par tous. L'artiste est-il cependant vraiment aimé ? Les réactions parfois mitigées qui ont accueilli la rétrospective qui lui a été consacrée e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-louis-david/#i_2599

DECAMPS ALEXANDRE (1803-1860)

  • Écrit par 
  • Arnauld BREJON DE LAVERGNÉE
  •  • 1 178 mots

Dans une lettre autobiographique adressée en 1854 au docteur Véron ( Les Mémoires d'un bourgeois de Paris ), Alexandre Decamps nous apprend qu'il est né à Paris, dans une famille d'origine picarde. Une vague formation chez le peintre d'architecture Étienne Bouhot, puis chez Abel de Pujol, n'influence pas le peintre autodidacte qui hésite un moment entre Ingres, qu'il admire s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-decamps/#i_2599

DEGAS EDGAR (1834-1917)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 3 813 mots
  •  • 8 médias

Degas avait un souhait : « Je voudrais être illustre et inconnu. » Il fit beaucoup pour le satisfaire, notamment lorsqu'il eut dépassé la soixantaine, en paraissant s'isoler de la vie artistique et du monde parisien dont il resta, en réalité, une personnalité fort active. Pendant longtemps, la postérité a paru souscrire à son vœu : quoique célèbre, il paraissait moins admiré que Monet, Cézanne, Va […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edgar-degas/#i_2599

DEGAS ET LE NU (exposition)

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 1 084 mots
  •  • 2 médias

La place éminente qu'occupe la représentation du nu dans l'œuvre d'Edgar Degas (1834-1917) a fait l'objet pour la première fois, au musée d'Orsay à Paris (du 13 mars au 1 er  juillet 2012), d'une exposition conçue par George T. M. Shackelford, alors conservateur au Museum of Fine Arts de Boston, et Xavier Rey. Célèbre pour ses danseuses, ses chevaux de course, ses portrait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/degas-et-le-nu/#i_2599

DELACROIX EUGÈNE (1798-1863)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 3 466 mots
  •  • 5 médias

« Quand j'ai fait un beau tableau, je n'ai pas écrit une pensée. C'est ce qu'ils disent. Qu'ils sont simples ! Ils ôtent à la peinture tous ses avantages. L'écrivain dit presque tout pour être compris. Dans la peinture, il s'établit comme un pont mystérieux entre l'âme des personnages et celle du spectateur. Il voit des figures, de la nature extérieure ; mais il pense intérieurement, de la vraie p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugene-delacroix/#i_2599

DELACROIX (1798-1863) (exposition)

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 1 187 mots
  •  • 1 média

Depuis l’exposition du centenaire de sa mort en 1963, aucune rétrospective n’avait été consacrée en France à Eugène Delacroix, l’un des « phares » de Baudelaire et une référence de la modernité, de Cézanne à Picasso. L’exposition organisée par le musée du Louvre en 2018 (29 mars - 23 juillet 2018) en collaboration avec le Metropolitan Museum of Art de New York s’est donc imposée comme une étape i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/delacroix-1798-1863-exposition/#i_2599

DELACROIX AU SALON - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 292 mots

1822 Premier envoi de Delacroix au Salon ( La Barque de Dante ). Le tableau obtient un succès d'estime et est acheté par le gouvernement. 1824 Scènes des massacres de Scio suscite des réactions contrastées. Malgré ses aspects peu académiques et novateurs, la toile est néanmoins acquise et exposée a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/delacroix-au-salon-reperes-chronologiques/#i_2599

DELAROCHE HIPPOLYTE dit PAUL (1797-1856)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 624 mots
  •  • 2 médias

« À côté de M. Ingres et de M. Delacroix qui n'avaient et ne pouvaient avoir, en raison de leur absolutisme, qu'une action circonscrite sur le goût public, il y avait place pour un artiste dont le rôle consisterait à concilier, au moins en apparence, les doctrines ennemies et à se faire l'interprète des aspirations de tous. M. Delaroche prit ce rôle difficile et il le remplit avec un plein succès. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/delaroche-hippolyte-dit-paul/#i_2599

DELÉCLUZE ÉTIENNE JEAN (1781-1863)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 751 mots

Critique d'art. Témoin lucide des événements — et des bouleversements artistiques — qui ont marqué la France de la Révolution au second Empire, Delécluze a, tout au long de sa très abondante production de critiques (plus d'un millier d'articles), manifesté une inlassable fidélité aux valeurs classiques. Ses chroniques — ou ses souvenirs édités — sont le témoignage sur la première moitié du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etienne-jean-delecluze/#i_2599

DENIS MAURICE (1870-1943)

  • Écrit par 
  • Paul-Louis RINUY
  •  • 1 505 mots

Situé à la charnière du xix e et du xx e  siècle, le peintre Maurice Denis a vu sa place réévaluée dans l'histoire de l'art contemporain depuis les années 1980. Alors qu'on ne connaissait plus de lui que son mot d'ordre dans lequel on lisait à tort une justification précoce de l'art abstrait, « s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-denis/#i_2599

DIAZ DE LA PEÑA NARCISSE VIRGILE (1807-1876)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 477 mots
  •  • 1 média

Fils d'un exilé espagnol, Narcisse Virgile Diaz de la Peña a une jeunesse errante : de Bordeaux, sa ville natale, à Paris en passant par l'Angleterre ou le Languedoc. Jeune apprenti dans une fabrique de porcelaines de Paris, il s'initie à l'emploi des couleurs et fait la connaissance des peintres Jules Dupré, Raffet, Troyon. En autodidacte, il essaie de peindre les environs immédiats de Paris avan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/narcisse-virgile-diaz-de-la-pena/#i_2599

DUPRÉ JULES (1811-1889)

  • Écrit par 
  • Bernard PUIG CASTAING
  •  • 937 mots

Fort apprécié pour ses paysages, considéré souvent comme l'un des précurseurs de l'impressionnisme, Jules Dupré est issu de cette génération de peintres qui, à partir de 1830, formèrent autour de Théodore Rousseau l'école de Barbizon, l'une des tendances du courant réaliste. Le doyen des critiques réalistes, Théophile Thoré (Thoré-Bürger), ne concevait-il pas l'art comme une manifestation de l'amo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jules-dupre/#i_2599

LES ÉCRIVAINS DEVANT L'IMPRESSIONNISME, Denys Riout - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jacinto LAGEIRA
  •  • 1 216 mots

Si les principaux peintres à qui l'on doit la naissance de la peinture moderne en France – Paul Cézanne, Edgar Degas, Édouard Manet, Claude Monet, Berthe Morisot, Camille Pissarro, Auguste Renoir, Alfred Sisley – commencent à renouveler la pratique et l'esthétique picturale au début des années 1860, ce n'est qu'à l'occasion de l'exposition de la Société anonyme des artistes en 1874, boulevard des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-ecrivains-devant-l-impressionnisme/#i_2599

EDGAR DEGAS ET LE SPECTACLE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 635 mots

1868 Degas expose au Salon, pour la première fois, une scène de ballet : Portrait de M lle Eugénie Fiocre : à propos du ballet « La Source » (the Brooklyn Museum, New York). Le tableau, qui n'évoque d'ailleurs que très lointainement la scène, n'obtient que peu d'écho. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edgar-degas-et-le-spectacle-reperes-chronologiques/#i_2599

ÉDOUARD VUILLARD, PEINTRE DÉCORATEUR - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 729 mots

1892 Vuillard exécute sa première commande de panneaux décoratifs à Paris, six dessus-de-porte pour Paul Desmarais, un cousin de Thadée Natanson, directeur de la Revue blanche . L'année suivante, il réalise, pour le même commanditaire, un paravent, Les Couturières , où il emploie pour la première fois la peinture à la colle, q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edouard-vuillard-peintre-decorateur-reperes-chronologiques/#i_2599

ENSEIGNEMENT DE L'ART

  • Écrit par 
  • Annie VERGER
  •  • 16 047 mots

Dans le chapitre « La formation des « refusés » : un autre style de vie »  : […] Mais la cohérence du système, marqué par l'homogénéité sociologique des différents agents du monde artistique (parents, enseignants, membres du jury, artistes, clients) ne peut être effective que si toutes les parties de ce jeu social restent stables. Or les comportements économiques d'une partie de la classe dominante évoluent vers le milieu du xix e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enseignement-de-l-art/#i_2599

FABRE FRANÇOIS-XAVIER (1766-1837)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 435 mots

Élève de David, prix de Rome en 1787, François-Xavier Fabre est, comme Wicar, l'un de ces artistes français profondément marqués par le néo-classicisme, qui menèrent en Italie la plus grande partie de leur carrière. En 1826 seulement, Fabre revint s'installer à Montpellier, sa ville natale, à laquelle il légua ses collections, comme Wicar le fit pour Lille. C'est ainsi que le musée de Montpellier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-xavier-fabre/#i_2599

FANTIN-LATOUR IGNACE HENRI (1836-1904)

  • Écrit par 
  • Pierre GEORGEL
  •  • 493 mots
  •  • 1 média

Peintre français. L'œuvre de Henri Fantin-Latour réalise éminemment le vœu de Baudelaire qui, dans le Salon de 1845 , souhaitait l'avènement de peintres sachant exprimer la poésie de la vie moderne. Il appartient à la génération qui commence à s'affirmer vers 1860 (plus particulièrement au groupe hétéroclite qui exposa en 1863 au Salon des refusés). Il bénéficie donc de l'acq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ignace-henri-fantin-latour/#i_2599

FLANDRIN HIPPOLYTE (1809-1864) & PAUL (1811-1902)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 765 mots

Faut-il croire Henri Delaroche qui saluait Flandrin, en 1859, dans la Revue des Deux Mondes , comme « le plus grand peintre religieux que la France ait vu naître depuis Lesueur » ? Il est vrai en tout cas qu'Hippolyte Flandrin a, sous la bannière de l'ingrisme, incarné en France une renaissance de l'art religieux, comparable à celles dont nazaréens et préraphaélites furent le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/flandrin-hippolyte-et-paul/#i_2599

FORAIN JEAN-LOUIS (1852-1931)

  • Écrit par 
  • Cécile COUTIN, 
  • Nelly FEUERHAHN
  •  • 973 mots
  •  • 1 média

Peintre, dessinateur, graveur, témoin de la Belle Époque comme de la Première Guerre mondiale, Jean-Louis Forain a connu une grande célébrité de son vivant. L'artiste, reconnu dès qu'il intègre la mouvance impressionniste, l'est plus encore par l'esprit caustique des dessins qu'il donne à une presse alors à son apogée. Né à Reims le 23 octobre 1852, Forain manifeste très tôt un goût pour le dessin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-louis-forain/#i_2599

FRAGONARD ALEXANDRE ÉVARISTE (1780-1850)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 418 mots

Le fils de Jean Honoré Fragonard, sans participer au génie de son père, a su tenir une place non négligeable dans la peinture des premières décennies du xix e siècle, illustrant en particulier ce que l'on appelle le style troubadour. « Il fut élève de son père et de David, et malheureusement, il prit beaucoup plus au second maître qu'au premier » […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-evariste-fragonard/#i_2599

FRANÇAIS FRANÇOIS LOUIS (1814-1897)

  • Écrit par 
  • Ségolène LE MEN
  •  • 372 mots

Né à Plombières-les-Bains, François Louis Français arriva en 1825 à Paris, où il travailla chez un libraire. Au bout de cinq ans, il put vivre de ses dessins, exécuta des vignettes sur bois pour des éditions de luxe et se fit un nom dans la lithographie. Élève de Corot, il exposa au Salon de 1857 son premier paysage, Une chanson sous les saules , peint avec H. Baron. En 1855, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-louis-francais/#i_2599

FROMENTIN EUGÈNE (1820-1876)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 1 201 mots

Issu d'une lignée de juristes et de médecins, Eugène Fromentin passe son enfance dans le domaine familial de Saint-Maurice (près de La Rochelle) et il en gardera des impressions ineffaçables. Excellent élève au collège de la ville, il se lie d'amitié avec une jeune fille, de quatre ans son aînée, qui se marie en 1834. Continuant ses études dans la capitale, il revoit son amie à l'occasion des vaca […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugene-fromentin/#i_2599

GAUGUIN PAUL (1848-1903)

  • Écrit par 
  • Philippe VERDIER
  •  • 3 177 mots
  •  • 3 médias

Peintre maudit et martyr, Gauguin fut consacré comme l'initiateur de la peinture moderne à l'exposition du centenaire à l'Orangerie en 1949. Une partie de l'œuvre, les sculptures et les céramiques, reste encore dans le cône d'ombre projeté par le rayonnement du peintre. La personnalité de Gauguin renforce le message de ses créations, car il fut l'un de ces artistes dont la biographie ne se confon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-gauguin/#i_2599

GAUGUIN ET LE "PRIMITIVISME" - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 895 mots

1886 Gauguin vient s'établir en Bretagne, à Pont-Aven, où il séjourne de juillet à octobre, en quête d'un contact avec une civilisation encore peu marquée par le monde moderne, dans laquelle il veut refonder sa peinture et sa sculpture. Lors de son second séjour breton en 1888, il écrira : « J'aime la Bretagne : j'y retrouve le sauvage, le primitif. Quand mes sabots rés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gauguin-et-le-primitivisme-reperes-chronologiques/#i_2599

GEOFFROY HENRI JULES JEAN (1853-1924)

  • Écrit par 
  • Laura NOESSER
  •  • 668 mots

Peintre et illustrateur, né à Marennes, mort à Paris où son épitaphe au cimetière de Pantin précise qu'il était le « peintre des enfants et des humbles ». Humble et laborieux, il l'était lui-même, vivant au milieu des gens du faubourg qui lui servaient de modèles. Après avoir suivi les cours de gravure et de lithographie d'Eugène Levasseur, Geoffroy expose régulièrement aux Salons à partir de 1874 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-jules-jean-geoffroy/#i_2599

GÉRARD FRANÇOIS baron (1770-1837)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 637 mots
  •  • 1 média

Peintre d'histoire et portraitiste dont l'activité et la faveur s'étendent de la Révolution à la Restauration, qui lui confère le titre de baron, François Gérard est né à Rome, où son père est l'intendant du cardinal de Bernis, ambassadeur de France auprès du Saint-Siège. Venu à Paris à l'âge de douze ans, il est d'abord l'élève de Pajou et de Brenet, peintre d'histoire, avant d'entrer en 1786 dan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-gerard/#i_2599

GÉRICAULT THÉODORE (1791-1824)

  • Écrit par 
  • Henri ZERNER
  •  • 2 704 mots
  •  • 1 média

Géricault, autant qu'Ingres, est, en France, aux origines de l'art moderne. Mort jeune à la fin d'une vie passionnée, ce peintre est de ceux qui incarnent le plus purement l' art romantique dans ce pays. Il est vrai qu'il avait un sentiment particulièrement profond de l'art antique, mais cela n'est pas contradictoire comme on l'a prétendu parfois, bien au contraire. Autant prétendre que Byron n'e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theodore-gericault/#i_2599

GÉRICAULT, LA FOLIE D'UN MONDE (exposition)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 1 002 mots

Depuis la mémorable rétrospective de 1991 au Grand Palais, à Paris, due principalement à Régis Michel, conservateur au Louvre, il n'y avait pas eu en France de grande exposition consacrée à Géricault – hormis, en 1997, la présentation par l'École nationale supérieure des beaux-arts à Paris du très riche fonds de dessins et d'estampes appartenant à cette institution. Or la recherche, l'analyse, l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gericault-la-folie-d-un-monde/#i_2599

GÉRÔME JEAN LÉON (1824-1904)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 473 mots
  •  • 3 médias

Les honneurs dont a été couvert Gérôme, sa célébrité contrastent avec la défaveur qui suivit bientôt une carrière tard prolongée. Son hostilité à l'impressionnisme (il proteste en vain, en 1884, contre l'exposition Manet à l'École des beaux-arts où il professe, mène campagne en 1894-1895 contre le legs Caillebotte) devait assimiler à un « pompier » un artiste remarquablement doué qui a illustré, d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-leon-gerome/#i_2599

GILL LOUIS ANDRÉ GOSSET DE GUINES dit ANDRÉ (1840-1885)

  • Écrit par 
  • Pierre GEORGEL
  •  • 153 mots

Peintre et dessinateur français. On doit à André Gill quelques peintures (certaines figurèrent au Salon entre 1875 et 1884, par exemple L'Homme ivre au Salon de 1880) et surtout une énorme production de caricatures, publiées notamment dans Le Charivari , Le Hanneton et surtout La Lune (1868-1876), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gill-louis-andre-gosset-de-guines-dit-andre/#i_2599

GIRODET (exposition)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 1 014 mots

La magistrale rétrospective Girodet, 1767-1824 , tenue au musée du Louvre du 22 septembre 2005 au 2 janvier 2006, avant de gagner, légèrement modifiée, l'Art Institute de Chicago, le Metropolitan Museum de New York, puis le musée des Beaux-Arts de Montréal, a remporté à Paris un succès public mérité mais inattendu, l'artiste n'étant vraiment connu que des spécialistes. Elle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/girodet/#i_2599

GIRODET-TRIOSON ANNE LOUIS GIRODET dit (1767-1824)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 730 mots
  •  • 1 média

Girodet fait partie, avec Drouais, Gérard, Fabre et Gros, de la première génération des élèves de David, qui étudièrent avant la Révolution dans son atelier, non d'ailleurs sans rivalités. Mais, comme les plus doués d'entre eux, il sut s'affranchir de son maître et développer une veine très personnelle, tout en s'inscrivant dans le même cadre théorique et en suivant, au moins à ses débuts, une car […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/girodet-trioson/#i_2599

LA GRANDE ODALISQUE (J. A. D. Ingres)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 238 mots
  •  • 1 média

Commandée par la reine de Naples Caroline Murat, en pendant à une Dormeuse (aujourd'hui disparue), La Grande Odalisque (musée du Louvre) fut envoyée à Paris par Ingres (1780-1867), resté en Italie, pour être exposée au Salon de 1819. Le tableau surprit notamment par le traitement incorrect de l'anatomie, Ingres ayant préféré allonger le dos contre tout […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-grande-odalisque-j-a-d-ingres/#i_2599

GRANET FRANÇOIS MARIUS (1775-1849)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 289 mots

C'est à Aix-en-Provence que Granet reçoit sa première formation dans une de ces écoles gratuites de dessin qui ont préparé toute une génération d'artistes à la fin du xviii e  siècle. Il décide de devenir peintre d'histoire et de monuments, sous l'influence du paysagiste aixois Constantin. Vers la fin de la Révolution, il est à Paris, travaille da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-marius-granet/#i_2599

GREUZE JEAN-BAPTISTE (1725-1805)

  • Écrit par 
  • Jacques GUILLERME
  •  • 2 730 mots
  •  • 1 média

Vouée à l'Éros larmoyant ou à la scénographie des vertus familiales, l'œuvre de Greuze est marquée par la liaison qu'il a nouée entre moyens picturaux, superbement dominés, et thématisation littéraire. Son œuvre révèle les goûts explicités et les aliénations secrètes de la brillante société de la France des « philosophes ». Il conduisit sa carrière de peintre hors des moyens traditionnels, s'élev […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-baptiste-greuze/#i_2599

GROS ANTOINE JEAN baron (1771-1835)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 1 113 mots
  •  • 1 média

Les parents de Gros étaient miniaturistes, et il fut grâce à eux introduit dans le milieu artistique parisien. Lui-même entra très jeune, en 1785, dans l'atelier de David, qui devait beaucoup plus tard, lors de son départ en exil, lui en confier la responsabilité. Après avoir concouru sans succès pour le grand prix de peinture (1792), il partit à ses frais pour l'Italie (1793) où il vécut plusieur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-jean-gros/#i_2599

GUÉRIN PIERRE NARCISSE baron (1774-1833)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 659 mots

Contemporain de la seconde génération des élèves de David, active à partir de l’extrême fin du xviii e  siècle, Guérin, par ses peintures, est de ceux qui se sont le plus rapprochés de lui. Il n’étudia pourtant pas dans son atelier, mais dans ceux de ses rivaux Nicolas Guy Brenet et Jean-Baptiste Regnault. Grand Prix de peinture en 1797 avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-narcisse-guerin/#i_2599

GUILLAUMIN ARMAND (1841-1927)

  • Écrit par 
  • Pierre GEORGEL
  •  • 328 mots

Peintre français, Guillaumin fut l'un des membres historiques du groupe impressionniste. Il prit part aux principaux épisodes de son histoire : formation à l'Académie suisse, Salon des refusés (1863), la plupart des « expositions impressionnistes » entre 1874 et 1886. Mais, à l'intérieur de ce groupe, il représente, avec ses amis Cézanne et Pissarro, la tendance la plus constructive, celle dont la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armand-guillaumin/#i_2599

GUSTAVE COURBET (exposition)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 1 110 mots

En 1977-1978, une rétrospective mémorable des Galeries nationales du Grand Palais avait été consacrée à Gustave Courbet. Fallait-il, une génération plus tard, en organiser une autre au même endroit et selon des principes analogues, c'est-à-dire le rassemblement de l'essentiel de son œuvre ? On ne peut que répondre positivement, tant pour des raisons purement visuelles et esthétiques que pour d'au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustave-courbet/#i_2599

HUBERT ROBERT, 1733-1808. UN PEINTRE VISIONNAIRE (exposition)

  • Écrit par 
  • Marie-Josèphe BONNET
  •  • 1 016 mots
  •  • 1 média

Avec Hubert Robert (1733-1808). Un peintre visionnaire , le musée du Louvre, associé à la National Gallery of Art de Washington, présentait du 9 mars au 30 mai 2016 la première exposition monographique du grand peintre des Lumières depuis le bicentenaire de sa naissance. On peut s’étonner d’avoir dû attendre si longtemps lorsqu’on d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hubert-robert-1733-1808-un-peintre-visionnaire/#i_2599

HUET PAUL (1803-1869)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 352 mots

Un des premiers peintres français de la génération romantique à avoir consacré son œuvre au paysage. Paul Huet, d'abord élève du néo-classique Guérin puis de Gros, rencontre Delacroix et le paysagiste anglais Bonington. Ses premières œuvres, à la technique large et nerveuse, témoignent d'une sensibilité tourmentée ( Les Ormes de Saint-Cloud , 1823). La forêt, l'île Séguin prè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-huet/#i_2599

IMPRESSIONNISME

  • Écrit par 
  • Jean CASSOU
  •  • 9 461 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « Une philosophie du changement »  : […] Au milieu du siècle, Baudelaire avait découvert l'héroïsme de la vie moderne et introduit dans la méditation du beau l'idée de modernité. L'esprit, en concevant cette idée et en s'y tenant, choisit la position la plus propre à percevoir le temps en son essence, c'està-dire en son écoulement. Position difficile et restreinte, véritab […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/impressionnisme/#i_2599

IMPRESSION, SOLEIL LEVANT (C. Monet)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 190 mots

Impression, soleil levant (musée Marmottan, Paris) tient une place capitale dans l'histoire de l'art pour avoir été à l'origine de la dénomination du mouvement « impressionniste ». Ce néologisme inventé, peut-être par boutade, par un journaliste à partir du titre donné par Claude Monet (1840-1926) à son tableau devint vite générique pour désigner les tenants de la « nouvelle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/impression-soleil-levant/#i_2599

INGRES JEAN AUGUSTE DOMINIQUE (1780-1867)

  • Écrit par 
  • Jean LACAMBRE
  •  • 2 425 mots
  •  • 6 médias

Proclamé l'émule, l'égal de Raphaël, celui qui fut, selon Castagnary, « le messie du classicisme », apparaît malgré lui comme l'un des initiateurs du romantisme et du réalisme en France. Déjà, en 1855, Baudelaire remarquait dans son compte rendu de l'Exposition universelle : « Aux gens du monde, M. Ingres s'imposait par un emphatique amour de l'Antiquité et de la tradition. Aux excentriques, aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-auguste-dominique-ingres/#i_2599

INGRES ET LE NU - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 482 mots

1808 Ingres, pensionnaire de l'Académie de France à Rome à la villa Médicis, présente comme étude obligatoire deux nus, La Baigneuse Valpinçon et Œdipe et le Sphynx (tous deux au musée du Louvre). La Baigneuse inaugure une série poursuivie par l'artiste durant toute sa vie, où il s'attache à la représe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ingres-et-le-nu-reperes-chronologiques/#i_2599

INGRES et L'ILLUSION GRECQUE. INGRES ET L'ANTIQUE (expositions)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 983 mots

Deux expositions, l'une à Paris, l'autre à Montauban et en Arles, ont ramené en 2006 « Monsieur Ingres » sous les feux de l'actualité, sans qu'il ait été besoin pour cela d'une quelconque date anniversaire. On ne peut que s'en féliciter, tant le calendrier des manifestations culturelles tend à devenir purement commémoratif, au risque d'une trop grande planification de la recherche et des publica […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ingres-l-illusion-grecque-ingres-et-l-antique/#i_2599

ISABEY JEAN-BAPTISTE (1767-1855)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 481 mots
  •  • 2 médias

« Peintre en miniature » — comme il est simplement gravé sur la tombe du Père-Lachaise où repose également son fils Eugène (1803-1886), le peintre romantique — mais aussi, selon la titulature dont il bénéficie sous le Premier Empire, « peintre dessinateur du cabinet de S.M. l'Empereur, des cérémonies et relations extérieures », Jean-Baptiste Isabey a tenu une place considérable dans la vie artisti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-baptiste-isabey/#i_2599

JARDINS PUBLICS (É. Vuillard)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 213 mots

La série de neuf panneaux qu'Édouard Vuillard (1868-1940) exécute en 1894 sur le thème des Jardins publics est son premier grand ensemble décoratif. Vuillard y met en pratique l'expérience accumulée tant dans son activité liée au théâtre (décors pour le théâtre de l'Œuvre fondé par Lugné-Poe) que dans ses recherches picturales (simplification des formes, effets formels obten […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jardins-publics/#i_2599

LACOMBE GEORGES (1868-1916)

  • Écrit par 
  • Antoine TERRASSE
  •  • 310 mots

Trois rencontres auront marqué la vie de Georges Lacombe : celles de Sérusier en 1892, de Gauguin un an plus tard, de Théo van Risselberghe en 1904. Lacombe adopta très vite les idées de Paul Sérusier et s'intégra aux nabis. Ses tableaux s'inspirent de la technique des teintes plates cernées de lignes décoratives, dans l'esprit des paysages de Pont-Aven ; il y montre toutefois, surtout dans le des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-lacombe/#i_2599

LANDON CHARLES-PAUL (1760-1826)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 546 mots

Peintre, critique d'art et éditeur. Élève de F.-A. Vincent et de J.-B. Regnault (dont les ateliers étaient rivaux de celui de David), Landon remporta le grand prix de Rome en 1792 et exposa au Salon jusqu'en 1812 des tableaux mythologiques et des allégories. Son style précieux, à la composition harmonieuse et au coloris frais, est empreint de la suavité aimable chère à une époque qui n'oublia jama […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-paul-landon/#i_2599

LEBOURG ALBERT (1849-1928)

  • Écrit par 
  • Pierre GEORGEL
  •  • 321 mots

Peintre français. Les conflits parfois dramatiques de l'avant-garde et de la tradition, dans le dernier quart du xix e siècle, risquent de cacher l'accord qui exista parfois entre l'impressionnisme et certains tempéraments d'artistes, rebutés par la production académique, mais plus sensibles qu'audacieux. C'est ce que prouve l'œuvre de Lebourg, q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-lebourg/#i_2599

LÉPINE LOUIS STANISLAS (1835-1892)

  • Écrit par 
  • Georges BRUNEL
  •  • 199 mots

Peintre français. Ce petit maître, élève de Corot, à qui sont dues presque toutes les formules de son art, illustre admirablement, dans d'étroites limites, une certaine tradition du paysage naturaliste français au xix e siècle : celle dont la prédilection se porte sur les éléments mobiles et fluides de la nature, et dont la manière est discrète, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-stanislas-lepine/#i_2599

LUCE MAXIMILIEN (1858-1941)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul BOUILLON
  •  • 403 mots

« Maximilien Luce. Un nouveau venu, un brutal et un loyal au talent fruste et musculeux. Dans des mansardes sans femmes, un ouvrier nu-torse se débarbouille, un autre trempe une croûte dans un bol. Les plus lépreux abords des fortifications, il les peint... » En prenant ces quelques notes à la troisième exposition de la Société des artistes indépendants, en 1887, Félix Fénéon définissait avec la j […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maximilien-luce/#i_2599

MANET ÉDOUARD

  • Écrit par 
  • Éric DARRAGON
  •  • 3 201 mots
  •  • 7 médias

Longtemps défini par sa modernité et quelque peu statufié dans ce rôle, Édouard Manet se situe toujours au cœur d'une interprétation générale de l'art du xix e siècle, mais exposé de manière plus libre à l'exercice du jugement avec le renouveau des études historiques consacrées à ses contemporains, ses amis comme Alfred Stevens, Carolus-Duran ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edouard-manet/#i_2599

MANET. LES NATURES MORTES (exposition)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 955 mots

Les natures mortes occupent dans l'œuvre de Manet une place considérable : un cinquième de ses tableaux relèvent spécifiquement de ce genre, qui est également présent dans certains portraits ou certaines compositions plus ambitieuses de l'artiste. L'une de ses œuvres les plus célèbres, Le Déjeuner sur l'herbe , autrefois dénommée par l'artiste lui-même […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manet-les-natures-mortes/#i_2599

MANET-VELÁZQUEZ. LA MANIÈRE ESPAGNOLE AU XIXe siècle (exposition)

  • Écrit par 
  • Robert DUPIN
  •  • 1 182 mots

Le musée d'Orsay à Paris, du 16 septembre 2002 au 5 janvier 2003, puis le Metropolitan Museum à New York (24 février-8 juin 2003), ont accueilli une exposition consacrée à l'influence de la peinture espagnole sur la peinture française du romantisme à la fin du xix e  siècle, Manet-Velázquez. La manière espagnole au XIX […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manet-velazquez-la-maniere-espagnole-au-xixe-siecle/#i_2599

MARILHAT PROSPER (1811-1847)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 447 mots

L'orientalisme français a été trop longtemps réduit à quelques noms (Delacroix et Chassériau presque exclusivement, Decamps pour mémoire, Fromentin, car on se souvient de l'auteur de Dominique ) pour qu'on ne voie pas avec satisfaction l'intérêt se porter sur d'autres artistes : Marilhat bien sûr, mais aussi Adrien Dauzats (1804-1868), Adrien Guignet (1816-1854), Léon Belly ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prosper-marilhat/#i_2599

MAUFRA MAXIME (1861-1918)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul BOUILLON
  •  • 224 mots

Lancé par un article d'Octave Mirbeau après une exposition chez Le Barc de Bouteville (1894), Maufra a d'abord fait partie, avec des peintres comme Moret et Chamaillard, du groupe le moins bien connu de l'école de Pont-Aven, plus lié à Émile Bernard qu'à Gauguin qu'il ne suit d'ailleurs pas au Pouldu. Après avoir ainsi souscrit à l'esthétique de la peinture « symboliste et synthétiste », il l'aban […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maxime-maufra/#i_2599

MEISSONIER JEAN-LOUIS ERNEST (1815-1891)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 672 mots
  •  • 1 média

« Le succès qu'il obtient, les honneurs dont on l'accable me font toujours chercher en lui un homme que je ne trouve pas » : ce scepticisme de Zola, proféré dès 1867, marque bien la paradoxale situation de Meissonier. Peintre admiré, adulé, dont les toiles valaient si cher qu'il n'entra en force au Louvre qu'en 1909, grâce au legs du richissime Chauchard, Jean-Louis Meissonier est tombé presque au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-louis-ernest-meissonier/#i_2599

MILLET JEAN-FRANÇOIS (1814-1875)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 968 mots
  •  • 2 médias

La peinture de Millet, longtemps très populaire, a été appréciée en vertu de critères d'ordre social ou moral, mais rarement en tant qu'œuvre plastique : c'est ce qu'a justement entrepris la critique récente. Par ses origines, comme par l'univers de toute son œuvre, Millet fait figure de personnalité à part, généralement estimée pour ses qualités de générosité et de probité. Né dans le Cotentin, c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-francois-millet/#i_2599

MONET CLAUDE (1840-1926)

  • Écrit par 
  • Françoise CACHIN
  •  • 2 113 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Un nouvel art du paysage »  : […] Claude Monet, bien que né à Paris, passe sa jeunesse et son enfance au Havre où ses parents tiennent une épicerie. Il manifeste très tôt de grand dons pour le dessin, en particulier pour la caricature. C'est Eugène Boudin qui encourage le jeune homme à peindre et l'emmène « sur le motif », en plein air (« Ce fut tout à coup comme un voile qui se déchire. J'avais saisi ce que pouvait être la pein […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-monet/#i_2599

MONTICELLI ADOLPHE (1824-1886)

  • Écrit par 
  • Françoise LEMPERT
  •  • 324 mots

L'œuvre de Monticelli surprend par le grand nombre d'influences dont elle témoigne. Le personnage de l'artiste lui-même exprime cet éclectisme : ami de Díaz de la Peña, il admire Rubens, Véronèse et Watteau ; lié à Cézanne, il est admiré par Van Gogh. On retrouve dans toutes ses peintures des affinités plus ou moins grandes avec ces artistes, et l'on est parfois irrité par une telle assimilation d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adolphe-monticelli/#i_2599

MOREAU GUSTAVE (1826-1898)

  • Écrit par 
  • Pierre-Louis MATHIEU
  •  • 2 076 mots
  •  • 2 médias

L'histoire de l'art n'a longtemps reconnu à Gustave Moreau que le mérite d'avoir été le professeur de Rouault, de Matisse, de Marquet. Quant au peintre, une boutade de Degas tenait lieu de jugement : « Il met des chaînes de montre aux dieux de l'Olympe. » Seuls des surréalistes comme André Breton ou Salvador Dalí, fascinés par ses évocations troublantes, fréquentaient au cœur du quartier de la No […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustave-moreau/#i_2599

MORISOT BERTHE (1841-1895)

  • Écrit par 
  • Emmanuelle AMIOT-SAULNIER
  •  • 962 mots
  •  • 2 médias

Un peu à l'écart du groupe impressionniste, comme le remarque Paul Valéry dans un texte publié à l'occasion de la rétrospective de 1941 au musée de l'Orangerie, se tient une dame : Berthe Morisot. Dans cet écart, fait de modestie et de contraintes liées à son identité de femme, tiennent toute l'ambiguïté et les défis de ce statut nouveau : être femme et peintre. Longtemps connue comme le modèle p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/berthe-morisot/#i_2599

LA MORT DE SARDANAPALE (E. Delacroix)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 256 mots

Le Salon de 1824 avait marqué l'avènement, au sein de l'école française de peinture, d'un fort courant romantique. Le Salon suivant, organisé dans les derniers mois de 1827 et au début de l'année 1828, confirma l'opposition entre les tenants d'une esthétique classique se réclamant, en particulier, de l'exemple de David, et une jeune génération d'artistes qui bousculaient la conception traditionnel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-mort-de-sardanapale/#i_2599

NABIS

  • Écrit par 
  • Antoine TERRASSE
  •  • 3 178 mots
  •  • 4 médias

Nabi ( nebiim au pluriel) signifie prophète en hébreu. À la fin de l'année 1888, quelques très jeunes peintres, entraînés par l'aîné d'entre eux, Paul Sérusier, choisirent de se grouper sous ce terme quelque peu mystérieux, qui leur fut révélé par leur ami Auguste Cazalis. Sérusier, en effet, subjugué par la personnalité et par l'art de Paul Gauguin qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nabis/#i_2599

NANTEUIL CÉLESTIN (1813-1873)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 393 mots

À dix-neuf ans, Célestin Nanteuil atteint en même temps la célébrité et sans doute le sommet de son talent. Ce « jeune homme moyen âge », selon l'expression de Théophile Gautier, s'impose dans ses eaux-fortes et ses lithographies comme l'interprète idéal des romantiques, de Victor Hugo à Alexandre Dumas, de Gérard de Nerval à Pétrus Borel. Les quatre frontispices commandés en 1832 par le libraire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/celestin-nanteuil/#i_2599

NATURE MORTE

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 5 707 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « XIXe et XXe siècles : déclin et retour de l'objet »  : […] Bien que le trompe-l'œil, avec des artistes comme Boilly et Leroy de Barde ( Réunion d'oiseaux étrangers placés dans différentes caisses , 1810, Cabinet des dessins, musée du Louvre) et la peinture de fleurs, avec l'école lyonnaise, adepte d'un faire méticuleux et porcelainé (A. Berjon, Saint-Jean), y produisent des œuvres d'un grand raffinement et d'une indéniable poésie, la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nature-morte/#i_2599

NÉO-IMPRESSIONNISME

  • Écrit par 
  • Pierre GEORGEL
  •  • 1 312 mots
  •  • 6 médias

Mouvement dont l'activité s'affirme avec le plus de cohérence entre 1885 et 1890 environ, et dont Seurat , Signac , Cross, Angrand et Camille Pissarro sont, en France, les principaux représentants. Le néo-impressionnisme se définit d'abord, comme son nom l'indique, par rapport à l'impressionnisme ; mais « néo » est un préfixe ambigu : il indique une renaissance, ce qui signifie à la fois mort et h […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neo-impressionnisme/#i_2599

LA NUIT ÉTOILÉE (V. Van Gogh)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 218 mots
  •  • 1 média

En peignant, en septembre 1888, La Nuit étoilée (musée d'Orsay, Paris), avec le Rhône à l'avant-plan, Vincent Van Gogh (1858-1890) poursuivait, comme il l'écrivit à son frère Théo, un double objectif : démontrer qu'il fallait peindre les tableaux de nuit sur le motif, et non dans l'atelier à la lumière du jour, et que de nombreuses couleurs, en dehors de la gamme sombre des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-nuit-etoilee/#i_2599

ORIENTALISME, art et littérature

  • Écrit par 
  • Daniel-Henri PAGEAUX, 
  • Christine PELTRE
  •  • 11 010 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La rêverie et l'Histoire »  : […] Avant le xix e  siècle, les artistes ont entrevu dans l'ailleurs levantin la lumière d'un renouveau. Confronté aux échos des échanges cosmopolites, Rembrandt (1606-1669) peint à Amsterdam un Orient imaginaire que n'oublieront pas les voyageurs futurs. Plus attendues et plus précises, les références exotiques sont nombreuses dans l'art vénitien : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orientalisme-art-et-litterature/#i_2599

PATRIMOINE ARTISTIQUE DES ÉGLISES DE PARIS

  • Écrit par 
  • Georges BRUNEL
  •  • 2 818 mots

Un touriste qui parcourrait aujourd'hui les églises de Rome, de Naples ou de Venise en se servant d'un guide du xviii e  siècle trouverait généralement dans son livre l'explication de ce qu'il voit. À Paris, ce ne serait pas le cas. Dans les capitales italiennes, le patrimoine des églises est le produit d'une accumulation lente et continue ; aucun […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/patrimoine-artistique-des-eglises-de-paris/#i_2599

PAUL CÉZANNE ET LE THÈME DES BAIGNEUSES ET DES BAIGNEURS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 606 mots

1867 Cézanne peint pour son ami de jeunesse Émile Zola L'Enlèvement (King's College, en dépôt au Fitzwilliam Museum, Cambridge), au sujet en réalité mal défini, mais qui manifeste son souci de peindre le nu, et de l'inscrire dans un paysage, dans cette toile, la campagne aixoise. 1875-1876 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-cezanne-et-le-theme-des-baigneuses-et-des-baigneurs-reperes-chronologiques/#i_2599

LES PEINTURES DÉCORATIVES DE PIERRE PUVIS DE CHAVANNES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 1 013 mots

1854-1855 Puvis réalise, pour la salle à manger de la maison de son frère au Brouchy, en Saône-et-Loire, quatre peintures à contenu religieux pour illustrer le thème des Quatre saisons , complété par une grande composition centrale, Le Retour de l'Enfant prodigue . C'est son premier essai de peinture décorative, mettant en pla […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-peintures-decoratives-de-pierre-puvis-de-chavannes-reperes-chronologiques/#i_2599

PEINTURE DE GENRE

  • Écrit par 
  • Anne le PAS de SÉCHEVAL
  •  • 3 539 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Le XIXe siècle : la contribution réaliste et impressionniste ; vers la dissolution des genres »  : […] La peinture de genre se fait discrète au plus fort de la vogue des thèmes héroïques sous la Révolution et l'Empire. La révolution de 1848 ouvre une phase de militantisme social et esthétique. Jean-François Millet se consacre à des représentations monumentales de la condition laborieuse des paysans, qui expriment une intense nostalgie face aux progrès rapides de l'industrialisation . Gustave Courb […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peinture-de-genre/#i_2599

PEYRON JEAN FRANÇOIS PIERRE (1744-1814)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 527 mots

La réputation et le génie de David ont précipité dans des ténèbres, à peine dissipées aujourd'hui par la curiosité des historiens d'art, plusieurs peintres français, relevant du néo-classicisme ; Peyron est l'un d'eux. « Il m'a ouvert les yeux », devait pourtant dire David de celui qui, en 1773, obtint contre lui le prix de Rome et put passer pour un des grands maîtres de la nouvelle école, de cel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-francois-pierre-peyron/#i_2599

PHOTOGRAPHIE (art) - Photographie et peinture

  • Écrit par 
  • Jean-Luc DAVAL
  •  • 5 269 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Reproduire »  : […] Si les inventeurs de la photographie sont des hommes de sciences (Niepce , Talbot , Herschel...), ses premiers grands praticiens viennent de l'art (Hill , Nadar , Carjat, Nègre, Le Gray, Fenton ...). Plusieurs d'entre eux avaient senti la nécessité de se reconvertir à un mode de production qui condamnait le simple rôle de reproduction auquel on réduisait trop souvent le dessin et la gravure. Trop […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photographie-art-photographie-et-peinture/#i_2599

PICOT FRANÇOIS-ÉDOUARD (1786-1868)

  • Écrit par 
  • Sylvain BELLENGER
  •  • 543 mots

Fils de François-André Picot, brodeur de l'empereur Napoléon I er , le peintre François-Édouard passa son enfance dans le milieu de l'artisanat de luxe qui contribuait avec les artistes aux fastes de l'Empire. Dès quatorze ans, il entre dans les ateliers de Léonor Mérimée, secrétaire perpétuel de l'Académie des beaux-arts, et de François-André Vincent. Il reçoit de leur en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-edouard-picot/#i_2599

PISSARRO CAMILLE (1830-1903)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 1 459 mots
  •  • 6 médias

Moins populaire que Renoir et Monet, à première vue moins raffiné ou savant que Cézanne ou Degas, Pissarro n'en est pas moins un acteur capital de l'impressionnisme, tant par son œuvre que par son rôle au sein du mouvement. Sa formation l'inscrivait directement dans la tradition du paysage français de Valenciennes à Corot, avec laquelle il rompit progressivement, devenant l'un des plus actifs me […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/camille-pissarro/#i_2599

POMPIER, art

  • Écrit par 
  • Jacques THUILLIER
  •  • 4 036 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La genèse d'un concept »  : […] Première constatation : comme la plupart des mots appelés à s'imposer dans l'histoire de l'art (gothique, maniérisme, baroque, rococo, etc.), le terme « pompier » est à l'origine franchement dépréciatif. On n'a pu encore préciser ni le moment exact de son apparition (est-il en usage dans les ateliers de peintres dès la première moitié du xix e si […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pompier-art/#i_2599

PONT-AVEN ÉCOLE DE

  • Écrit par 
  • Antoine TERRASSE
  •  • 1 004 mots
  •  • 1 média

En mai 1886, à Paris, eut lieu la huitième et dernière exposition des impressionnistes : douze années s'étaient écoulées depuis leur première manifestation chez Nadar. Au sein du groupe, des divisions s'étaient opérées. Les uns, comme Monet, demeuraient attachés à une analyse fidèle de la nature ; d'autres, à la suite de Manet (dont la disparition en 1883 avait été durement ressentie) et de Cézann […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-de-pont-aven/#i_2599

PORTRAIT

  • Écrit par 
  • Galienne FRANCASTEL
  •  • 6 167 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Le portrait psychologique »  : […] Dans ce domaine comme dans d'autres, la Régence, succédant à un règne despotique et austère, apporta une détente et un assouplissement qui ne devaient plus se démentir malgré des retours en force de consignes de grandeur émises plus tard par la direction des Bâtiments sous Louis XVI. Avec la mode du portrait au pastel, introduit en France par Rosalba Carriera et poussé à la perfection technique p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/portrait/#i_2599

PRUD'HON PIERRE PAUL (1758-1823)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 638 mots
  •  • 2 médias

Celui que l’on surnommait le « Corrège français » est le seul artiste d’envergure de son temps à être resté en dehors de l’influence de David. Prud’hon ne s’est imposé que très progressivement, grâce aux amateurs friands de ses petits tableaux et surtout de ses dessins, un des meilleurs aspects de son œuvre. De son vivant même, il avait alterné périodes de réussite et d’insuccès. Le début de sa ca […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-paul-prud-hon/#i_2599

PUVIS DE CHAVANNES PIERRE (1824-1898)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul BOUILLON
  •  • 455 mots
  •  • 1 média

Puvis n'est pas le peintre froid et académique dont l'image s'est peu à peu imposée au public au cours du xx e siècle . Jusqu'à la dernière décennie de sa vie, son œuvre fut l'objet de vives critiques et de controverses, surtout de la part des milieux officiels. En revanche, les peintres d'avant-garde, de Gauguin à Seurat, lui portèrent toujours […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-puvis-de-chavannes/#i_2599

LE RADEAU DE LA MÉDUSE (T. Géricault)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 251 mots
  •  • 1 média

La courte carrière de Théodore Géricault (1793-1824) commence sous l'Empire et s'achève avant la reconnaissance du mouvement romantique dans la peinture française, aux Salons de 1824 et 1827. Il fut cependant un modèle pour la génération des peintres qui représentent le romantisme au plein sens du terme : Delacroix, Sigalon, Horace Vernet ou Eugène Devéria. Malgré sa date précoce, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-radeau-de-la-meduse/#i_2599

RAFFET DENIS AUGUSTE MARIE (1804-1860)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 475 mots

« Raffet ! le plus grand nom de l'estampe originale du siècle. Ce n'est pas encore assez dire : l'un des plus grands noms de l'art français. » Ce jugement hyperbolique et catégorique d'un amateur aussi averti qu'Henri Béraldi, qui a dressé le catalogue de l'œuvre gravé, doit faire réfléchir. Raffet n'est pas seulement l'épigone de Charlet dont il reçut technique et thèmes. Moins anecdotique, moins […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/denis-auguste-marie-raffet/#i_2599

RANSON PAUL (1864-1909)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul BOUILLON
  •  • 263 mots
  •  • 1 média

Après avoir fait des études à l'école des Arts décoratifs de Limoges, sa ville natale, Ranson travaille à Paris, à l'académie Julian, où il rencontre les futurs nabis : Maurice Denis, Bonnard, Sérusier, Vuillard. Quand le groupe sera constitué, c'est dans son appartement du boulevard Montparnasse, baptisé « Temple », qu'il tiendra ses réunions. Lui-même s'intéresse plus particulièrement aux arts d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-ranson/#i_2599

RÉALISME, art et littérature

  • Écrit par 
  • Gerald M. ACKERMAN, 
  • Henri MITTERAND
  •  • 6 488 mots
  •  • 3 médias

Tout comme en littérature, le réalisme a été le mouvement dominant en art pendant la seconde moitié du xix e  siècle. Pourtant, il n'a fait l'objet, de la part des chercheurs, que d'investigations fragmentaires, et ses limites tant géographiques que chronologiques restent mal définies. En outre, les spécialistes discutent toujours sur le point de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/realisme-art-et-litterature/#i_2599

REDOUTÉ PIERRE JOSEPH (1759-1840)

  • Écrit par 
  • Adrien GOETZ
  •  • 976 mots
  •  • 1 média

Peintre de fleurs, aquarelliste, graveur, lithographe Pierre Joseph Redouté est né dans une famille de peintres. Son père Charles Joseph Redouté (1715-1776), peintre lui-même, eut en outre pour fils Antoine Ferdinand (1756-1809), peintre décorateur de théâtre, et Henri Joseph (1766-1852), qui fit partie des artistes et savants que Bonaparte s'adjoignit pour l'expédition d'Égypte et finit peintre d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-joseph-redoute/#i_2599

REGNAULT HENRI (1843-1871)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 453 mots

La mort héroïque d'Henri Regnault, engagé volontaire lors de la guerre de 1870, a donné au peintre une gloire de légende. Il y a en effet, dans cette courte destinée, bien des aspects qui rappellent Géricault, et l'on peut imaginer la place que Regnault aurait pu tenir dans l'art français s'il avait vécu plus longtemps... Fils du chimiste Victor Regnault, il est prix de Rome en 1866 avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-regnault/#i_2599

REGNAULT JEAN-BAPTISTE (1754-1829)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 528 mots

Par l'importance de son œuvre, la qualité de ses élèves (Guérin par exemple), les honneurs qu'il reçut (membre de l'Institut en 1795, décoré par Napoléon et anobli), Regnault a pu être considéré et s'est en tout cas voulu comme le rival et l'égal de David. Aussi bien, le règne et le génie davidiens ont-ils obscurci toute une famille de peintres néo-classiques, moins marqués par la passion de l'Ant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-baptiste-regnault/#i_2599

RENOIR AUGUSTE (1841-1919)

  • Écrit par 
  • Antoine TERRASSE
  •  • 2 827 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les débuts »  : […] Auguste Renoir est né à Limoges, sixième et avant-dernier enfant de Léonard Renoir, tailleur, et de Marguerite Merlet, couturière ; son grand-père paternel, François Renoir, était sabotier : milieu d'artisans modestes, possédant cette intelligence de la main qui va bien au-delà du métier, et incite au goût des belles choses. En 1844, la famille s'était installée à Paris, non loin du Louvre d'abord […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/auguste-renoir/#i_2599

ROMANTISME

  • Écrit par 
  • Henri PEYRE, 
  • Henri ZERNER
  •  • 22 144 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Problème de l'art romantique en France »  : […] Le romantisme ayant trouvé sa vocation en Allemagne comme mouvement antirationaliste et antifrançais, il n'est pas surprenant qu'il ait eu des difficultés à se redéfinir en France. Il s'est posé à ses débuts comme anticlassique. Mais si cette formule fut assez efficace chez les littérateurs, elle jeta dans l'art une grande confusion. En effet, on assimilait volontiers le concept de classicisme à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/romantisme/#i_2599

ROUSSEAU HENRI (1844-1910)

  • Écrit par 
  • Dora VALLIER
  •  • 1 736 mots
  •  • 6 médias

Définir la place d' Henri Rousseau, le Douanier, l'ancêtre des peintres naïfs, dans l'histoire de l'art moderne est impossible, puisque sa peinture ne relève ni de la tradition ni de son contraire, l'avant-garde. Rousseau est tout simplement un autodidacte de génie, sans culture ni métier : d'où son originalité. C'est cette originalité, du reste, qui l'a rendu célèbre après sa mort, faisant de lui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-rousseau/#i_2599

ROUSSEAU THÉODORE (1812-1867)

  • Écrit par 
  • Jeremy STRICK
  •  • 4 134 mots
  •  • 3 médias

Avec Corot, Théodore Rousseau domine la peinture de paysage française du milieu du xix e siècle . Figure symbolique de l' école de Barbizon tout comme Millet, son ami intime, il incarne la lutte de la génération de 1830 contre les conventions et les règles académiques. Malgré des appuis importants, sa carrière fut marquée, des années durant, par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theodore-rousseau/#i_2599

SALONS, histoire de l'art

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 4 108 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'époque contemporaine : liberté ou sélection »  : […] La Révolution française consacra le principe des Salons, mais en transforma l'esprit en en faisant une exposition publique et internationale des artistes vivants et non plus des seuls membres d'une corporation. Le 21 août 1791, l'Assemblée nationale, « considérant qu'il n'y avait plus pour aucune partie de la nation ni pour aucun individu aucun privilège, qu'il n'y avait plus ni jurandes ni corpor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salons-histoire-de-l-art/#i_2599

SCHEFFER ARY (1795-1858)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 338 mots
  •  • 2 médias

Peintre très célèbre de l'époque romantique, Ary Scheffer est d'origine néerlandaise mais il fait carrière en France. À Paris, où il s'installe, il devient l'élève de Guérin, expose au Salon de 1812 et se lie avec les jeunes peintres Géricault et Delacroix. Ses premières œuvres sont des scènes de genre assez mièvres, inspirées parfois de la littérature, caractéristiques du style troubadour ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ary-scheffer/#i_2599

SCHULER THÉOPHILE (1821-1878)

  • Écrit par 
  • Ségolène LE MEN
  •  • 679 mots

Né à Strasbourg et fils de pasteur, Théophile Schuler est un artiste lié au mouvement dit du « romantisme alsacien », auquel se rattache également Gustave Brion, comme l'a bien montré, en 1979, l'exposition Théophile Schuler, un romantique alsacien 1821-1876 , au château des Rohan à Strasbourg. Il se forma très jeune à la peinture avant de faire l'apprentissage de la gravure […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theophile-schuler/#i_2599

SÉRUSIER PAUL (1863-1927)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul BOUILLON
  •  • 445 mots
  •  • 2 médias

Sérusier, le « nabi à la barbe rutilante », selon la dénomination des nabis eux-mêmes, est avant tout, avec Maurice Denis, le théoricien et l'« intellectuel » du mouvement. Après des études brillantes il avait été massier à l'académie Julian, où il avait retrouvé Denis, Bonnard, Ranson, Ibels. En 1888, il se rend à Pont-Aven : Gauguin le convertit à la peinture « symboliste et synthétiste » et lui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-serusier/#i_2599

SEURAT GEORGES (1859-1891)

  • Écrit par 
  • Éric DARRAGON
  •  • 2 530 mots
  •  • 7 médias

« Seurat est un grand peintre inconnu », écrivait Lucie Cousturier en 1921 dans une des premières biographies consacrées au peintre d' Un dimanche à la Grande Jatte. 1884 (The Art Institute, Chicago). Malgré une place très vite établie dans l'histoire de l'art moderne, notamment au moment du cubisme, la gloire des « bons vieux impressionnistes » comme i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-seurat/#i_2599

SIGNAC PAUL (1863-1935)

  • Écrit par 
  • Charles SALA
  •  • 555 mots
  •  • 2 médias

Peintre français, né à Paris. Débutant sous l'influence de Monet, Paul Signac est, en 1884, à l'âge de vingt et un ans, parmi les fondateurs de la Société des artistes indépendants, où il connaît Georges Seurat. C'est en étroite collaboration avec ce dernier que Signac va jeter les bases théoriques du néo-impressionnisme, mouvement charnière qui relie les tendances les plus avancées du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-signac/#i_2599

SISLEY ALFRED (1839-1899)

  • Écrit par 
  • Antoine TERRASSE
  •  • 436 mots

« La vie et le mouvement sont nécessaires, ils dépendent de l'émotion de l'artiste, qui doit modifier sa facture selon cette émotion... » Voilà ce que disait Alfred Sisley, peintre de sentiment dans la lignée de Corot, à qui il fait souvent penser. Même délicatesse, même goût de l'harmonie, même attrait pour la transcription du jeu le plus secret des ombres et des lumières entre elles ; et une sem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-sisley/#i_2599

THÉODORE CHASSÉRIAU (C. Peltre)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 980 mots

Beaucoup reste encore à redécouvrir ou à interpréter dans la peinture française de la première moitié du xix e  siècle. C'est dire l'intérêt de la publication d'une monographie consacrée à Théodore Chassériau ( Théodore Chassériau , Gallimard, Paris, 2001), écrite par Christine Peltre, professeur à l'université de Strasbourg […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theodore-chasseriau/#i_2599

THÉODORE GÉRICAULT ET LE ROMANTISME - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 560 mots

1812 Géricault présente au Salon Portrait de M. D*** , dit aujourd'hui Officier de chasseurs à cheval chargeant (musée du Louvre). L'œuvre surprend par sa composition en diagonale et en profondeur, par la vigueur de la touche et du coloris, par l'ambiguïté du sujet, à la fois un portrait et un tableau de bataille, enfin par s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theodore-gericault-et-le-romantisme-reperes-chronologiques/#i_2599

TOULOUSE-LAUTREC HENRI DE (1864-1901)

  • Écrit par 
  • Jean CASSOU
  •  • 2 870 mots
  •  • 7 médias

Toulouse-Lautrec , c'est une vie. Une vie singulière, entièrement commandée par un événement initial, accidentel, aux conséquences effroyables. Comme cet homme ainsi marqué d'un sceau fatal fut un artiste, on ne peut étudier son art sans tenir compte de sa biographie. Au reste, son cas est analogue à celui de quelques grands artistes et grands poètes contemporains, apparus dans une société bourgeo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-de-toulouse-lautrec/#i_2599

TROUBADOUR STYLE

  • Écrit par 
  • Marie-Claude CHAUDONNERET
  •  • 1 386 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La peinture troubadour : l'anecdote historique »  : […] Quand Fleury Richard, visiteur assidu du musée de Lenoir, où il chercha son inspiration, exposa Valentine de Milan pleurant la mort de son époux Louis d'Orléans (musée de l'Ermitage, Saint-Pétersbourg) au Salon de 1802, la critique salua cette œuvre comme appartenant à un genre nouveau. Ce nouveau type de peinture, reconnu comme inclassable selon la hiérarchie des genres, fu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/style-troubadour/#i_2599

TROYON CONSTANT (1810-1865)

  • Écrit par 
  • Arnauld BREJON DE LAVERGNÉE
  •  • 883 mots
  •  • 2 médias

Les parents de Constant Troyon travaillaient à la manufacture de Sèvres, son père comme peintre décorateur, sa mère comme brunisseuse. L'enfant fut encouragé dans le domaine des arts par Riocreux, conservateur du Musée céramique, qui lui fit peindre des fleurs et des paysages « classiques », sous la direction d'un professeur, mais l'élève se tourna vite vers les études et croquis d'après nature. I […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/constant-troyon/#i_2599

UN BAR AUX FOLIES-BERGÈRE (E. Manet)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 225 mots

Même s'il fut toujours très proche des membres du groupe impressionniste et s'il lui arriva, au cours de sa carrière, de travailler assez étroitement avec eux, en particulier avec Monet, Renoir et Caillebotte à Argenteuil, en 1874, Manet ne participa jamais aux différentes expositions que ses amis organisèrent à partir de 1874 et qui se poursuivirent jusqu'en 1886 après la mort du peintre. Manet é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/un-bar-aux-folies-bergeres/#i_2599

VALENCIENNES PIERRE HENRI DE (1750-1819)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 545 mots

En dépit d'une formation dans l'atelier d'un peintre d'histoire, Gabriel Doyen, Pierre Henri de Valenciennes se consacre entièrement au paysage. C'est un peintre qui a beaucoup voyagé et qui possède une véritable culture encyclopédique. Sa carrière marque ses efforts pour faire triompher le genre du paysage historique : admis à l'Académie royale de peinture et de sculpture, grâce à De Machy (1787) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-henri-de-valenciennes/#i_2599

VAN GOGH ET GAUGUIN (expositions)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 921 mots

Les neuf semaines passées ensemble par Paul Gauguin et Vincent Van Gogh à Arles, entre la fin octobre et la fin décembre 1888, ont toujours été considérées comme un des épisodes majeurs du post-impressionnisme : d'abord par l'union de deux de ses personnalités les plus marquantes, à un moment crucial, pour chacune, de son évolution artistique et personnelle, ensuite par le nombre et la qualité d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/van-gogh-et-gauguin/#i_2599

VERNET ANTOINE CHARLES HORACE dit CARLE (1758-1836)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 430 mots

« Je ressemble au grand dauphin : fils de roi, père de roi, jamais roi. » Authentique ou non, ce mot de Carle Vernet donne assez bien la position d'un peintre, éminemment talentueux, comme on l'était dans cette famille, mais qui ne sut imposer sa prééminence dans aucune spécialité, comme Joseph, son père, dans le paysage, ou Horace, son fils, dans la peinture de batailles. La souplesse du talent d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vernet-antoine-charles-horace-dit-carle/#i_2599

VERNET HORACE (1789-1863)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 570 mots

« Pour définir M. Horace Vernet d'une manière claire, c'est l'antithèse absolue de l'artiste ; il substitue le chic au dessin, le charivari à la couleur et les épisodes à l'unité ; il fait des Meissonier grands comme le monde » (Salon de 1846). Horace Vernet ne s'est pas encore relevé des fureurs de Baudelaire. L'éreintage est à la mesure du succès que connut le peintre, mais l'injustice est évide […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/horace-vernet/#i_2599

VIGÉE LE BRUN ÉLISABETH LOUISE (1755-1842)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 707 mots
  •  • 1 média

Dans l'histoire du goût français, Élisabeth Louise Vigée Le Brun tient la place du peintre des grâces, célèbre pour avoir mis à la mode une image flatteuse, au moral et au physique, de la société de la fin de l'Ancien Régime. L'« amie de la reine », comme l'ont appelée les historiens du xix e  siècle, a pourtant survécu à la civilisation chère aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elisabeth-louise-vigee-lebrun/#i_2599

VINCENT VAN GOGH : D'ARLES À AUVERS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 540 mots

20 février 1888 Van Gogh arrive à Arles sous la neige où il désire installer un « atelier du Midi ». Il commence à peindre dès le 22 février (une vieille Arlésienne, un paysage sous la neige, la boutique d'un boucher). Il loge à l'hôtel, louant à partir de mai quatre chambres dans « la Maison jaune ». Il peint sans cesse, mais, par mesure d'économie, décide, fin avril, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vincent-van-gogh-d-arles-a-auvers-reperes-chronologiques/#i_2599

LA VISION APRÈS LE SERMON OU LA LUTTE DE JACOB AVEC L'ANGE (P. Gauguin)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 201 mots
  •  • 1 média

La Vision après le sermon (National Gallery of Scotland, Édimbourg), que Paul Gauguin (1848-1903) peignit durant l'été de 1888 lors de son séjour à Pont-Aven, n'est pas à proprement parler une œuvre « primitiviste » : c'est l'influence japonaise qui y prédomine, en particulier celle d'Hirochige dont plusieurs gravures sur bois sont proches de tel ou tel élément du tableau (l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-vision-apres-le-sermon-ou-la-lutte-de-jacob-avec-l-ange/#i_2599

VITRAIL

  • Écrit par 
  • Catherine BRISAC, 
  • Louis GRODECKI
  •  • 5 925 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les XIXe et XXe siècles »  : […] Vers le milieu du xviii e  siècle apparaissent les premiers collectionneurs de vitraux anciens, en Angleterre tout d'abord (Horace Walpole). L'intérêt pour cet art se réveille, comme en témoigne le livre de Pierre Le Vieil (1774). Après la Révolution et les guerres qui ont provoqué de très nombreuses destructions, des tentatives sont faites en Fra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vitrail/#i_2599

VUILLARD ÉDOUARD (1868-1940)

  • Écrit par 
  • Pierre GEORGEL
  •  • 1 741 mots

Les premières œuvres connues de Vuillard, après des académies qu'il signe « Vuillard, élève de M. Gérôme », datent des années héroïques, entre 1888 et 1890, où se forme le futur groupe des nabis. Son art, comme celui de Bonnard et de Roussel à la même époque, reste traditionnel et révèle l'attrait qu'exercent sur lui Chardin, les Hollandais, Corot. L'observation est fidèle et précise, la couleur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edouard-vuillard/#i_2599

WICAR JEAN-BAPTISTE (1762-1834)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 449 mots

Le collectionneur et donateur du musée de Lille a fait oublier le peintre. Pourtant, l'élève de David, appliqué, au néo-classicisme strict sinon scolaire, qui mène en Italie une carrière plus qu'honorable, est, de par ses limites mêmes, un bon témoin de la vie artistique de son temps. D'emblée, Wicar se révèle plus volontiers dessinateur que peintre ; son grand titre de gloire est l'élaboration de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-baptiste-wicar/#i_2599

WILLETTE ADOLPHE (1857-1926)

  • Écrit par 
  • Marc THIVOLET
  •  • 722 mots

De tous les caricaturistes de son temps, Willette a été sans doute celui qui a connu l'activité la plus variée : décorations pour le Chat-Noir et l'auberge du Clou, verrière du cabaret le Veau d'or, peintures murales de la salle des Communications de l'Hôtel de Ville de Paris et, bien entendu, activités graphiques pour différents journaux dont le plus célèbre demeure […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adolphe-willette/#i_2599

ZIEGLER JULES (1804-1856)

  • Écrit par 
  • Stéphane GUÉGAN
  •  • 1 949 mots

Élève d'Ingres et disciple de la première heure, Jules Ziegler appartient à l'histoire du romantisme français. Il en a fréquenté les acteurs, artistes et poètes, et partagé les valeurs. Son œuvre peint, marqué par l'Espagne de Zurbarán, témoigne de l'indépendance d'esprit qui régnait parmi les représentants de l'ingrisme sous la monarchie de Juillet. Mais sa contribution au renouvellement artistiq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jules-ziegler/#i_2599


Affichage 

À l'Élysée Montmartre, H. de Toulouse-Lautrec

photographie

Henri de Toulouse-Lautrec, «À l'Élysée Montmartre», 1888 Huile sur toile, 73,3 cm × 50,8 cm Collection particulière 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Alexis de Tocqueville (1805-1859)

photographie

Théodore Chassériau, Alexis Charles Henri Clérel de Tocqueville 1850 Huile sur toile 163 cm X 130 cm Musée national du Château et des Trianons, Versailles 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Alphonse Daudet et sa fille Edmée, E. Carrière

photographie

Eugène CARRIÈRE, Alphonse Daudet et sa fille Edmée, vers 1891 Huile sur toile, 90 cm × 116,5 cm Musée d'Orsay, Paris 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Après le bain, femme s'essuyant la nuque, E. Degas

photographie

Edgar Degas, Après le bain, femme s’essuyant la nuque, 1895-1898 Pastel sur papier vélin fin collé sur carton, 62,2 cm × 65 cm Musée d’Orsay, Paris 

Crédits : Josse/ Leemage/ Corbis/ Getty Images

Afficher

Au bal, B. Morisot

photographie

Berthe Morisot, «Au bal», 1875 Huile sur toile, 62 cm × 52 cm Musée Marmottan, Paris 

Crédits : AKG

Afficher

Autoportrait, Paul Gauguin

photographie

Paul Gauguin (1848-1903), autoportrait avec la dédicace «Les misérables, à l'ami Vincent», Pont-Aven, fin septembre 1888 Huile sur toile (H 0,45 m ; L 0,55 m) Rijksmuseum Vincent van Gogh, Amsterdam 

Crédits : AKG

Afficher

Autoportrait, P. Cézanne

photographie

Paul Cézanne, «Autoportrait», 1880 Huile sur toile, 33,5 cm × 24,5 cm Nouvelle Pinacothèque, Munich 

Crédits : AKG

Afficher

Autoportrait, V. Van Gogh

photographie

Vincent Van Gogh, Autoportrait, 1889 Huile sur toile, 57,2 cm x 43,8 cm National Gallery of Art, Washington 

Crédits : Courtesy National Gallery of Art, Washington

Afficher

Avenue de l'Opéra, soleil, matinée d'hiver, C. Pissarro

photographie

Camille Pissarro, Avenue de l'Opéra, soleil, matinée d'hiver 1898 Huile sur toile 73 cm x 91,8 cm Musée des Beaux-Arts, Reims 

Crédits : C. Devleeschauwer, Musée des Beaux-Arts, Reims

Afficher

Bain mauresque, J. L. Gérôme

photographie

Jean Léon Gérôme, «Bain mauresque», 1880 Huile sur toile, 57 cm × 43 cm Collection Najd, Londres 

Crédits : AKG

Afficher

Bal masqué à l'Opéra, É. Manet

photographie

Édouard Manet, Bal masqué à l'Opéra 1872-1873 Huile sur toile 60 cm x 73 cm National Gallery of Art, Washington 

Crédits : Gift of Mrs. Horace Havemeyer in memory of her mother-in-law Louisine W. Havemeyer, © 2000 Board of Trustees, National Gallery of Art, Washington

Afficher

Bataille de Marengo

photographie

Le 14 juin 1800, ce n'est qu'avec l'arrivée in extremis du corps d'armée de Desaix que Napoléon peut retourner la situation et l'emporter sur les Autrichiens Huile sur toile de Louis-François Lejeune (1775-1848) Château de Versailles 

Crédits : VISIOARS/ AKG

Afficher

Bataille du pont de Lodi

photographie

Le général Bonaparte donne ses ordres à la bataille du pont de Lodi Huile sur toile de Louis-François Lejeune, vers 1804 Château de Versailles 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Bibliothèque du Palais-Bourbon

photographie

Bibliothèque du Palais-Bourbon, Paris Décor peint par Eugène Delacroix, 1838-1847 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Boulevard des Capucines, C. Monet

photographie

Claude Monet, «Boulevard des Capucines», 1873-1874 Huile sur toile, 80,3 cm × 60,3 cm Nelson-Atkins Museum of Art, Kansas City 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Boulevard Montmartre, effet de nuit, Pissarro

photographie

Camille PISSARRO, Boulevard Montmartre, effet de nuit, 1897, huile sur toile, 54 cm X 65 cm National Gallery, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Bretonnes et veau, P. Gauguin

photographie

Paul Gauguin, «Bretonnes et veau», 1888 Huile sur toile, 91,1 cm × 72 cm Ny Carlsberg Glyptothek, Copenhague 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Capo di Noli près de Gênes, P. Signac

photographie

Paul Signac, «Capo di Noli près de Gênes», 1898 Huile sur toile, 91,5 cm × 73 cm Collection Corboud, Wallraf-Richartz-Museum, Cologne 

Crédits : AKG

Afficher

Cathédrale de Rouen, C. Monet

photographie

Claude Monet, «Cathédrale de Rouen», 1893-1894 Huile sur toile, 1007 cm × 730 cm Musée d'Orsay, Paris De 1892 à 1894, Monet exécute une série d'une trentaine de représentations de la façade de la cathédrale de Rouen à différentes heures du jour et selon différentes harmonies (bleue,... 

Crédits : AKG

Afficher

Chahut, G. Seurat

photographie

Georges Seurat, Chahut 1889-1890 Huile sur toile 171,5 cm x 140,5 cm Kröller Müller Museum, Otterlo, Pays-Bas 

Crédits : Stichting Kröller-Müller Museum, Otterlo, Pays-Bas

Afficher

Coucher de soleil à Rouen, le déchargement du bois, C. Pissarro

photographie

Camille Pissarro, «Coucher de soleil à Rouen, le déchargement du bois», 1896 Huile sur toile, 57 cm × 73,5 cm Collection particulière 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Création du Conseil d'État, 1799

photographie

Louis-Charles-Auguste Couder (1790-1873), Installation du Conseil d'État au Palais du Petit-Luxembourg le 25 décembre 1799, 1856 Huile sur toile Musée de Versailles Napoléon Bonaparte ainsi que les deux autres consuls reçoivent les serments des présidents du Conseil d'État 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Cupidon et Psyché, A. Legros

photographie

Alphonse Legros, «Cupidon et Psyché», 1867 Huile sur toile, 116,8 cm × 141,4 cm Tate Gallery, Londres 

Crédits : AKG

Afficher

Dalila, G. Moreau

photographie

Gustave Moreau, «Dalila», 1890 Aquarelle 

Crédits : AKG

Afficher

Dans un café, E. Degas

photographie

Edgar Degas (1834-1917), Dans un café, dit aussi l'absinthe (Ellen Andrée et Marcellin Desboutin), 1876 Huile sur toile (H 0,92 m ; L 0,68 m) Musée d'Orsay, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Danse à la campagne, A. Renoir

photographie

Auguste Renoir, «Danse à la campagne», 1883 Huile sur toile, 180 cm × 90 cm Musée d'Orsay, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Danse à la ville, A. Renoir

photographie

Auguste Renoir, «Danse à la ville», 1883 Huile sur toile, 180 cm × 90 cm Musée d'Orsay, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Devant le décor, J.-L. Forain

photographie

Jean-Louis Forain, Devant le décor, vers 1895-1900 Pastel, 49,5 cm × 60,5 cm The Dixon Gallery and Gardens, Memphis 

Crédits : Dixon Gallery and Gardens, Memphis

Afficher

Don Quichotte et Sancho Pança, A. Decamps

photographie

Alexandre Decamps (1803-1860), Don Quichotte et Sancho Pança, huile sur toile Musée des Beaux-Arts, Pau 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Émile Zola, É. Manet

photographie

Édouard Manet, Émile Zola, 1868 Huile sur toile, 146,5 cm × 114 cm Musée d'Orsay, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Ève bretonne ou Mélancolie, P. Sérusier

photographie

Paul Sérusier, Ève bretonne ou Mélancolie, 1890 Huile sur toile, 72,6 cm × 58,3 cm Musée d'Orsay, Paris 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Exécution du maréchal Ney, J. L. Gerôme

photographie

Jean Léon GERÔME, Exécution du maréchal Ney Sheffield Galleries and Museums Trust, Royaume-Uni 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Femme à l'ombrelle sur la plage, E. Boudin

photographie

Eugène Boudin, «Femme à l'ombrelle sur la plage», 1880 Huile sur toile Musée Eugène Boudin, Honfleur 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Femme au parasol dans un jardin, A. Renoir

photographie

Auguste Renoir, «Femme au parasol dans un jardin», 1875 Huile sur toile, 54,5 cm × 65 cm Collection Thyssen-Bornemisza, Madrid 

Crédits : AKG

Afficher

Femme en rouge, P. Ranson

photographie

Paul RANSON, Femme en rouge Collection Ranson, Paris 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Femme et enfant dans le jardin de Bougival, B. Morisot

photographie

Berthe MORISOT, Femme et enfant dans le jardin de Bougival, 1882 Huile sur toile, 60,1 cm × 73,3 cm The Davies Sisters Collection, National Museum Wales, Royaume-Uni 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Femme nue couchée, V. Van Gogh

photographie

Vincent Van Gogh, «Femme nue couchée», hiver 1886-1887 Huile sur toile, 38 cm × 61 cm Collection particulière, Paris 

Crédits : AKG

Afficher

Frédéric Bazille peignant "Le Héron aux ailes déployées", A. Renoir

photographie

Auguste RENOIR, Frédéric Bazille peignant "Le Héron aux ailes déployées", huile sur toile Musée d'Orsay, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Georges Clemenceau, É. Manet

photographie

Édouard Manet, Georges Clemenceau, 1879-1880 Huile sur toile, 94,5 cm × 74 cm Musée d'Orsay, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Halte dans une auberge, J.-L. E. Meissonier

photographie

Jean-Louis Ernest MEISSONIER, Halte dans une auberge, huile sur toile, 19 cm X 24 cm Wallace Collection, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Intérieur d'atelier, O. Tassaert

photographie

Octave Tassaert, Intérieur d'atelier, 1845 Huile sur toile, 46 cm × 38 cm Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Art Media/ Print Collector/ Getty Images

Afficher

Jeanne d'Arc au sacre du roi Charles VII dans la cathédrale de Reims, J. D. A. Ingres

photographie

Jean Auguste Dominique INGRES, Jeanne d'Arc au sacre du roi Charles VII dans la cathédrale de Reims, huile sur toile Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Jeanne d'Arc malade est interrogée dans sa prison par le cardinal de Winchester, P. Delaroche

photographie

Paul Delaroche, Jeanne d'Arc malade est interrogée dans sa prison par le cardinal de Winchester 1824 Huile sur toile Musée des Beaux-Arts, Rouen, France 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Jeanne d'Arc prisonnière à Rouen, P. Révoil

photographie

Pierre Révoil, «Jeanne d'Arc prisonnière à Rouen», 1819 Huile sur toile, 174 cm × 138 cm Musée des Beaux-Arts, Rouen 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Jérusalem, Jérusalem, J. J. J. Tissot

photographie

James Jacques Joseph TISSOT, Jérusalem, Jérusalem, illustration pour La Vie du Christ, gouache Brooklyn Museum of Art, New York, États-Unis 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Jeune Femme à la voilette, A. Renoir

photographie

Auguste Renoir, «Jeune Femme à la voilette», vers 1870 Huile sur toile, 61 cm × 51 cm Musée d'Orsay, Paris 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Jeune Femme se poudrant, G. Seurat

photographie

Georges Seurat (1859-1891), Jeune Femme se poudrant, 1890 Courtauld Gallery, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Jules Grévy, président de la République (1807-1891)

photographie

Léon Bonnat, Jules Grévy, président de la République 1880 Huile sur toile, 152 cm X 116 cm Musée national du Château et des Trianons, Versailles 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

La Banlieue, G. Seurat

photographie

Georges Seurat, «La Banlieue», 1882 Huile sur toile, 32 cm × 42 cm Collection Pierre Lévy Musée d'Art moderne, Troyes 

Crédits : AKG

Afficher

La Charcutière, C. Pissarro

photographie

Camille Pissarro, «La Charcutière», 1883 Huile sur toile, 65 cm × 54 cm Tate Gallery, Londres 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

La Chevelure, H.-E. Cross

photographie

Henri-Edmond Cross, «La Chevelure», 1892 Huile sur toile, 61 cm × 46 cm Musée d'Orsay, Paris 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

La Clairière, N. Diaz de la Peña

photographie

Narcisse Virgile Diaz de la Peña, «La Clairière», 1870 Huile sur toile, 84 cm × 65,5 cm Collection Marion et Hans-Peter Bühler 

Crédits : AKG

Afficher

La Femme en bleu, C. Corot

photographie

Camille Corot, « La Femme en bleu » Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

La Grande Odalisque, J. A. D. Ingres

photographie

Jean Auguste Dominique Ingres, La Grande Odalisque, 1814 Huile sur toile 91 cm X 162 cm Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

La Guerre, H. Rousseau

photographie

Henri Rousseau dit le Douanier Rousseau (1844-1910), La Guerre, ou la Chevauchée de la discorde, tableau exposé au Salon des Artistes indépendants de 1894 Huile sur toile 114 cm X 195 cm Musée d'Orsay, Paris 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

La Justice et la Vengeance divine poursuivant le Crime, P.-P. Prud'hon

photographie

Pierre-Paul Prud'hon, La Justice et la Vengeance divine poursuivant le Crime 1808 Huile sur toile 244 cm X 294 cm Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

La Leçon de danse, E. Degas

photographie

Edgar Degas, La Leçon de danse, vers 1879 Huile sur toile, 38 cm x 88 cm National Gallery of Art, Washington 

Crédits : Courtesy National Gallery of Art, Washington

Afficher

La Liberté guidant le peuple, E. Delacroix

photographie

Eugène Delacroix, La Liberté guidant le peuple, 1830 Huile sur toile (H 2,60 ; L 3,25) Musée du Louvre, Paris Le 2 juillet 1830, Charles X publie une série d'ordonnances suspendant les libertés, en particulier celle de la presse, un acte qui déclenche le mouvement insurrectionnel des 27, 28... 

Crédits : AKG

Afficher

La Montagne Sainte-Victoire, P. Cézanne

photographie

La Montagne Sainte-Victoire, huile sur toile, 1885-1887, du Français Paul Cézanne (1839-1906) Metropolitan Museum of Art, New York 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

La Mort de Géricault, A. Scheffer

photographie

Ary Scheffer (1795-1858), La Mort de Géricault, (Paris, le 26 janvier 1824, avec ses amis le colonel Bro de Comeres et le peintre Joseph Dedreux-Dorcy) Huile sur toile (H 0,36 m ; L 0,46 m) Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

La Nuit étoilée, V. Van Gogh

photographie

Vincent Van Gogh, La Nuit étoilée, 17-18 juin 1889 Huile sur toile 73,7 cm X 92,1 cm The Museum of Modern Art, New York 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

La Paye des moissonneurs, L. A. Lhermitte

photographie

Léon Augustin Lhermitte (1844-1925), La Paye des moissonneurs, 1882 Musée d'Orsay, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

La Petite Baigneuse, J. A. D. Ingres

photographie

Jean Auguste Dominique Ingres, «La Petite Baigneuse», 1826 Huile sur toile, 32 cm × 25 cm Collection Phillips, Washington 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

La Place du Théâtre-Français, C. Pissarro

photographie

Camille Pissarro, La Place du Théâtre-Français 1898 Huile sur toile 73 cm x 92 cm County Museum of Art, Los Angeles, États-Unis 

Crédits : 2000 Museum Associates, Los Angeles County Museum of Art, États-Unis. Mr and Mrs. George Gard De Sylva Collection.

Afficher

La Plage à Trouville, C. Monet

photographie

Claude Monet, «La Plage à Trouville», 1870 Huile sur toile, 37,5 cm × 45,7 cm National Gallery, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

La Poésie, C. Corot

photographie

Camille Corot, «La Poésie», 1868 Huile sur toile, 55 cm × 46 cm Wallraf-Richartz Museum, Cologne 

Crédits : AKG

Afficher

La Provende des poules, C. Troyon

photographie

Constant Troyon, «La Provende des poules», 1850 Huile sur toile, 51 cm × 70,5 cm Musée du Louvre, Paris 

Crédits : AKG

Afficher

La Robe rose, dit Vue de Castelnau-le-Lez, Hérault, F. Bazille

photographie

Frédéric Bazille, «La Robe rose», dit «Vue de Castelnau-le-Lez, Hérault», 1864 Huile sur toile, 147 cm × 110 cm Musée d'Orsay, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

La Roche percée d'Étretat, G. Courbet

photographie

Gustave Courbet (1819-1877), La Roche percée d'Étretat, 1869, huile sur toile Université de Birmingham, Grande-Bretagne 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

La Rue Mosnier aux paveurs, É. Manet

photographie

Édouard Manet, «La Rue Mosnier aux paveurs», 1878 Huile sur toile, 64 cm × 80 cm Collection particulière 

Crédits : AKG

Afficher

La Toilette, F. Bazille

photographie

Frédéric Bazille, «La Toilette», 1870 Huile sur toile, 132 cm × 127 cm Musée Fabre, Montpellier 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

La Toilette, H. de Toulouse-Lautrec

photographie

Henri de Toulouse-Lautrec, «La Toilette», 1896 Huile sur carton, 67 cm × 54 cm Musée d'Orsay, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

La Vérité, A. Besnard

photographie

Albert Besnard, La Vérité, entraînant les Sciences à sa suite, répand sa lumière sur les hommes, 1891 Fresque Mairie du Ier arrondissement, Paris 

Crédits : De Agostini

Afficher

L'Atelier de Bazille, F. Bazille

photographie

Frédéric Bazille, « L'Atelier de Bazille, 9, rue de la Condamine à Paris », 1870 Huile sur toile, 98 cm × 128,5 cm Musée d'Orsay, Paris Au XIXe siècle, l'atelier devient ce lieu mythique où peintres et écrivains se retrouvent Lieu de travail, il devient également l'espace d'une... 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Le Berceau, B. Morisot

photographie

Berthe Morisot, Le Berceau, 1872 Huile sur toile, 56 cm × 46 cm Musée d'Orsay, Paris 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Le Catalpa. Souvenir de Ville d'Avray, C. Corot

photographie

Camille Corot, «Le Catalpa Souvenir de Ville-d'Avray», 1869 Huile sur toile, 93 cm × 133 cm Musée d'Orsay, Paris 

Crédits : AKG

Afficher

Le Compositeur Cherubini et la muse de la poésie lyrique, J. D. A. Ingres

photographie

Jean Auguste Dominique INGRES, Le Compositeur Cherubini et la muse de la poésie lyrique, huile sur toile Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Le Cyclope, O. Redon

photographie

Odilon Redon (1840-1916), Le Cyclope,1898 Rijksmuseum Kroller-Muller, Otterlo, Pays-Bas 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Le Déjeuner des canotiers, A. Renoir

photographie

Auguste Renoir, Le Déjeuner des canotiers, 1880-1881 Huile sur toile, 129,5 cm × 172,7 cm Phillips Collection, Washington 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Le Déjeuner sur l'herbe, C. Monet

photographie

Claude MONET, Le Déjeuner sur l'herbe, 1865-1866 Détail À gauche, le peintre Gustave Courbet, au centre, le peintre Frédéric Bazille Huile sur toile, 248 cm × 217 cm Musée d'Orsay, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Le Dimanche sur la Seine (Argenteuil), É. Manet

photographie

Édouard Manet, «Le Dimanche sur la Seine (Argenteuil)», 1874 Huile sur toile, 149 cm × 115 cm Musée des Beaux-arts, Tournai 

Crédits : P. M. R. Maeyaert/ AKG

Afficher

Le Fils prodigue, P. Puvis de Chavannes

photographie

Pierre Puvis de Chavannes, Le Fils prodigue, vers 1879 Huile sur toile, 106,5 cm x 146,7 cm National Gallery of Art, Washington 

Crédits : Courtesy National Gallery of Art, Washington

Afficher

Le Jardin d'essai à Alger, A. Renoir

photographie

Auguste Renoir, «Le Jardin d'essai à Alger» Huile sur toile, 1882 

Crédits : Sotheby's/ AKG

Afficher

Le Massage. Scène de hammam, E B. Debat-Ponsan

photographie

Édouard Bernard Debat-Ponsan, «Le Massage Scène de hammam», 1883 Huile sur toile, 127 cm × 210 cm Musée des Augustins, Toulouse 

Crédits : AKG

Afficher

Le Pêcheur, C. Corot

photographie

Camille Corot, «Le Pêcheur», 1860 Huile sur toile, 343 cm × 420 cm Hugh Lane Municipal Gallery of Modern Art, Dublin 

Crédits : AKG

Afficher

Le Pin parasol aux caroubiers, P. Signac

photographie

Paul Signac, «Le Pin parasol aux caroubiers», 1898 Huile sur toile, 65 cm × 81 cm Musée de l'Annonciade, Saint-Tropez 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Le Pont Boieldieu à Rouen, soleil couchant, temps brumeux, C. Pissarro

photographie

Camille Pissarro, «Le Pont Boieldieu à Rouen, soleil couchant, temps brumeux», 1896 Huile sur toile, 54 cm × 65 cm Musée d'Orsay, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Le Pont de l'Europe, G. Caillebotte

photographie

Gustave Caillebotte, Le Pont de l'Europe 1876 Huile sur toile 125 cm X 180 cm Musée du Petit Palais, Genève, Suisse 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Le Pont japonais, C. Monet

photographie

Claude Monet, Le Pont japonais, 1899 Huile sur toile, 81,3 cm x 101,6 cm National Gallery of Art, Washington 

Crédits : Courtesy National Gallery of Art, Washington

Afficher

Le Printemps, J.-F. Millet

photographie

Jean-François Millet, Le Printemps 1868-1873 Huile sur toile 86 cm X 111 cm Musée d'Orsay, Paris 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Le Radeau de la Méduse, T. Géricault

photographie

Théodore Géricault, Le Radeau de la Méduse, 1819 Huile sur toile 4,91 m X 7,16 m Musée du Louvre, Paris 

Crédits : AKG

Afficher

Le Talisman, ou Paysage du bois d'Amour, P. Sérusier

photographie

Paul SÉRUSIER, Le Talisman, ou Paysage du bois d'Amour, 1888, huile sur bois, 27 cm X 22 cm Musée d'Orsay, Paris Mention autographe au verso: "fait en octobre 88 sous la direction de Gauguin, par Paul Sérusier à Pont Aven" 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Le Tub, E. Degas

photographie

Edgar Degas (1834-1917), Le Tub 1886 Pastel sur carton 60 cm X 83 cm Musée d'Orsay, Paris 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

L'Embranchement de Bois-Colombes, P. Signac

photographie

Paul Signac (1863-1935), L'Embranchement de Bois-Colombes Cette œuvre figurait à la huitième et dernière Exposition impressionniste (Paris, 1886) City Art Gallery, Leeds, Grande-Bretagne 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Les Enfants d'Édouard, P. Delaroche

photographie

Hippolyte dit Paul DELAROCHE, Édouard V, roi mineur d'Angleterre et Richard, duc d'York, son frère puîné, dit "Les Enfants d'Édouard", huile sur toile Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Les Îles d'or, Henri-Edmond Cross

photographie

Henri-Edmond Cross, Les Îles d'or, 1891-1892 Huile sur toile, 59 cm × 54 cm Musée d’Orsay, Paris 

Crédits : Josse/ Leemage/ Corbis/ Getty Images

Afficher

Les Jeunes Baigneuses, W. A. Bouguereau

photographie

William Bouguereau, «Les Jeunes Baigneuses», 1879 Huile sur toile Collection privée 

Crédits : Sotheby's/ AKG

Afficher

Les Natchez, E. Delacroix

photographie

Eugène Delacroix, Les Natchez 1823-1835 (?) Exposé au Salon de 1835 Huile sur toile 90,2 cm X 117 cm Metropolitan Museum of Art, New York 

Crédits : Christie's Images, Bridgeman Images

Afficher

Les Poseuses, G. Seurat

photographie

Georges Seurat, «Les Poseuses», 1888 Huile sur toile, 39,4 cm × 48,9 cm Collection Artemis, Luxembourg 

Crédits : AKG

Afficher

Les Scieurs, J.-F. Millet

photographie

Jean-François MILLET, Les Scieurs, 1848, huile sur toile Victoria and Albert Museum, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

L'Excommunication de Robert le Pieux, J.P. Laurens

photographie

Jean-Paul Laurens, «L'Excommunication de Robert le Pieux», 1875 Huile sur toile, 130 cm × 218 cm Musée d'Orsay, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Le Torero mort, É. Manet

photographie

Édouard Manet, Le Torero mort, 1864 Huile sur toile, 75,9 cm × 153,3 cm National Gallery of Art, Washington 

Crédits : Courtesy National Gallery of Art, Washington

Afficher

L'Impératrice Joséphine, , P.-P. Prud'hon

photographie

Pierre-Paul PRUD'HON, L'Impératrice Joséphine, huile sur toile Wallace Collection, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

L'Orchestre de l'Opéra, E. Degas.

photographie

Edgar Degas (1834-1917), L'Orchestre de l'Opéra, vers 1870 Huile sur toile H 0,565 m; L 0,462 m Au premier plan, le bassoniste Désiré Dihau (1833-1909) Musée d'Orsay, Paris 

Crédits : AKG

Afficher

L’Empereur Napoléon dans son cabinet de travail aux Tuileries, J.-L. David

photographie

Jacques-Louis David, L'Empereur Napoléon dans son cabinet de travail aux Tuileries, 1812 Huile sur toile, 203,9 cm x 125,1 cm National Gallery of Art, Washington 

Crédits : Courtesy National Gallery of Art, Washington

Afficher

Mare et lisière de bois, T. Rousseau

photographie

Théodore Rousseau, «Mare et lisière de bois», vers 1860 Huile sur toile, 61 cm × 81 cm Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Mars désarmé par Vénus et les Grâces, J.-L. David

photographie

Jacques-Louis David (1748-1825), Mars désarmé par Vénus et les Grâces 1824 Huile sur toile, 308 cm X 265 cm Musée royaux des Beaux-Arts, Bruxelles 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Mélancolie, E. Degas

photographie

Edgar Degas (1834-1917), Mélancolie, 1874 Huile sur toile (H 0,19 m ; L 024 m) Phillips Collection, Washington 

Crédits : AKG

Afficher

Moi-même. Portrait-paysage, H. Rousseau

photographie

Henri Rousseau dit le Douanier Rousseau (1844-1910), Moi-même Portrait-paysage Autoportrait 1890 Musée national de Prague 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Moisson, C.-F. Daubigny

photographie

Charles François Daubigny, «Moisson», 1851 Huile sur toile, 135 cm × 196 cm Musée d'Orsay, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Mort de Charles le Téméraire

photographie

Mort de Charles le Téméraire (1433-1477), duc de Bourgogne, le 5 janvier 1477, au cours du siège de Nancy Eugène Delacroix, La Bataille de Nancy Huile sur toile, 1831 Musée des Beaux-Arts, Nancy 

Crédits : AKG

Afficher

Moutons dans les Highlands, R. Bonheur

photographie

Marie Rosalie dite Rosa BONHEUR, Moutons dans les Highlands Wallace Collection, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Neige fondue à l'Estaque, P. Cézanne

photographie

Paul Cézanne, «Neige fondue à l'Estaque», 1870 Huile sur toile, 72,5 cm × 92 cm Collection particulière, Zurich 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Nymphe endormie, T. Chassériau

photographie

Théodore Chassériau, Nymphe endormie, 1850, huile sur toile, 137 cm x 210 cm Musée Calvet, Avignon, France 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Oscar Wilde, Toulouse-Lautrec

photographie

Henri de TOULOUSE-LAUTREC, Oscar Wilde, huile sur carton The Collection M Conrad H Lester, Beverly Hills 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Paolo et Francesca, A. Scheffer

photographie

Ary SCHEFFER, Paolo et Francesca, huile sur toile, 171 cm X 239 cm Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Paul Verlaine, E. Carrière

photographie

Eugène CARRIÈRE, Paul Verlaine, huile sur toile Musée d'Orsay, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Paysage avec massif d'arbres. Scène pastorale, C. Corot

photographie

Camille Corot, «Paysage avec massif d'arbres Scène pastorale», 1850 Huile sur toile, 20 cm × 39 cm Musée Bonnat, Bayonne 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Paysage, site d'Auvergne, T. Rousseau

photographie

Théodore Rousseau (1812-1867), Paysage, site d'Auvergne, huile sur toile The Barber Institute of Fine Arts, université de Birmingham, Grande-Bretagne 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Pierre-Auguste Renoir, F. Bazille

photographie

Frédéric BAZILLE, Pierre-Auguste Renoir, 1867 Huile sur toile, 62 cm × 51 cm Musée d'Orsay, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Pin au soleil couchant et silhouette de femme, V. Van Gogh

photographie

Vincent Van Gogh, «Pin au soleil couchant et silhouette de femme», novembre 1889 Huile sur toile, 92 cm × 73 cm Kröller-Müller Museum, Otterlo 

Crédits : Electa/ AKG

Afficher

Place du Théâtre-Français, effet de pluie, C. Pissarro

photographie

Camille Pissarro, Place du Théâtre-Français, effet de pluie 1898 Huile sur toile 73 cm x 92 cm Institute of Arts, Minneapolis, États-Unis 

Crédits : The Minneapolis Institute of Arts, the William Hood Dunwoody Fund

Afficher

Port-en-Bessin, avant-port, marée haute, G. Seurat

photographie

Georges Seurat, «Port-en-Bessin, avant-port, marée haute», 1888 Huile sur toile, 67 cm × 82 cm Musée d'Orsay, Paris 

Crédits : AKG

Afficher

Portrait de Juliette de Villeneuve, J. L. David

photographie

Jacques Louis David (1748-1825), Portrait de Juliette de Villeneuve, 1824 Huile sur toile H 1,98 m; L 1,23 m Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Portrait de Madame de Staël, F. Gérard

photographie

François GÉRARD, Portrait de Madame de Staël, huile sur toile Château de Coppet 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Portrait de madame Monet, A. Renoir

photographie

Auguste Renoir, «Portrait de madame Monet», 1874 Huile sur toile, 53 cm × 71,7 cm Museu Calouste Gulbenkian, Lisbonne 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Portrait de Napoléon Ier, Girodet-Trioson

photographie

Anne Louis GIRODET dit GIRODET-TRIOSON, Portrait de Napoléon Ier - Étude pour "Remise des clés de la ville de Vienne le 13 novembre 1805", huile sur toile Musée Bonnat, Bayonne 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Portrait de Pierre Loti, H. Rousseau

photographie

Henri Rousseau, Portrait de Pierre Loti, 1891 Huile sur toile, 62 cm × 52 cm Kunsthaus, Zurich, Suisse 

Crédits : De Agostini

Afficher

Portrait équestre de Joachim Murat, roi de Naples, A. J. Gros

photographie

Antoine Jean GROS, Portrait équestre de Joachim Murat, roi de Naples, huile sur toile Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Poseuse de profil, G. Seurat

photographie

Georges Seurat, «Poseuse de profil», 1887 Huile sur bois, 25 cm Georges Seurat, «Poseuse de profil» 16 cm Musée d'Orsay, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Poseuses, G. Seurat

photographie

Georges Seurat, Poseuses 1888 Huile sur toile 200 cm x 250 cm Barnes Foundation, Merion, États-Unis 

Crédits : All rights reserved, reproduced with the permission of The Barnes Foundation, Merion, États-Unis

Afficher

Réception des ambassadeurs du Siam à Fontainebleau, J. L. Gerôme

photographie

S'il est fameux pour ses œuvres d'inspiration orientaliste ou ses sujets antiquisants, Gérôme peint également des sujets à caractère historique, où s'affirme le goût du décorum propre au second Empire Jean Léon Gérôme, Réception des ambassadeurs du Siam à Fontainebleau, 1864 Huile sur... 

Crédits : DEA / G. Dagli Orti/ De Agostini/ Getty Images

Afficher

Rolla, H. Gervex

photographie

Henri Gervex, Rolla, 1878 Huile sur toile, 175 cm × 220 cm Musée d'Orsay, Paris Ce tableau, inspiré d’un poème d'Alfred de Musset, est exclu du Salon en raison du caractère jugé immoral de la scène Notamment, les vêtements épars au pied du lit et qui sont au premier plan du tableau... 

Crédits : Fine Art Photographic Library/ Corbis/ Getty Images

Afficher

Route de Versailles. Louveciennes dans le soleil d'hiver avec neige, C. Pissarro

photographie

Camille Pissarro, «Route de Versailles Louveciennes dans le soleil d'hiver avec neige», vers 1869-1870 Collection Thyssen Bornemisza, Madrid 

Crédits : AKG

Afficher

Rue Saint-Lazare, Paris, C. Pissarro

photographie

Camille Pissarro, La Rue Saint-Lazare, Paris, 1893 Huile sur toile, 73 cm × 60 cm Collection particulière 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Salon du Roi, Palais-Bourbon

photographie

Salon du Roi, Palais-Bourbon, Paris Décor peint par Eugène Delacroix, 1833-1838 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Sappho, G. Moreau

photographie

Gustave Moreau, Sappho, 1884 Aquarelle, 18,4 cm × 12,4 cm Victoria and Albert Museum, Londres 

Crédits : De Agostini

Afficher

Scène d'été, J. F. Bazille

photographie

Jean Frédéric BAZILLE, Scène d'été, huile sur toile Fogg Art Museum, Cambridge, États-Unis 

Crédits : Don de M. et Mme F. Meynier de Salinelles, Bridgeman Images

Afficher

Scène pastorale, C. Troyon

photographie

Constant TROYON, Scène pastorale Musée des Beaux-Arts, Budapest, Hongrie 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Stéphane Mallarmé, É. Manet

photographie

Édouard Manet, Stéphane Mallarmé, 1876 Huile sur toile, 27,5 cm × 36 cm Musée d'Orsay, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Toulouse-Lautrec

photographie

Le peintre Henri de Toulouse-Lautrec (1864-1901), en costume japonais, vers 1899 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Un coin de table, Fantin-Latour

photographie

Ignace Henri Fantin-Latour, Un coin de table, 1872 Huile de toile, 160 cm × 225 cm Musée d'Orsay, Paris Assis au premier plan, de gauche à droite : Paul Verlaine, Arthur Rimbaud, Léon Valade, Ernest d'Hervilly et Camille Pelletan ; debout, au second plan : Pierre Elzéar, Emile Blémont et Jean... 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Un marais dans les landes, T. Rousseau

photographie

Théodore Rousseau, «Un marais dans les landes», 1853 Huile sur toile, 63 cm × 97 cm Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Un pénitent honorable, A. Legros

photographie

Alphonse LEGROS, Un pénitent honorable, huile sur toile Musée d'Orsay, Paris 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Une baignade, Asnières, G. Seurat

photographie

Georges Seurat (1859-1891), Une baignade, Asnières 1884 Huile sur toile 201 cm X 300 cm The National Gallery, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Une femme à sa fenêtre, H. de Toulouse-Lautrec

photographie

Henri de Toulouse-Lautrec, «Une femme à sa fenêtre», 1893 Huile sur carton, 58,5 cm × 46,6 cm Musée Toulouse-Lautrec, Albi 

Crédits : J. Martin/ AKG

Afficher

Une lecture chez Madame Geoffrin, A.C.G. Lemonnier

photographie

Commande de Joséphine de Beauharnais, ce tableau reconstitue, sous forme de portrait de groupe, la société des salons C'est aussi un hommage à Voltaire, dont on voit le buste au centre du tableau Entre autres invités figurent Mlle de Lespinasse, d'Alembert, Diderot, Rameau, Réaumur, Rousseau,... 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Une scène galante, J.-L. Forain

photographie

Jean-Louis Forain (1852-1931), Une Scène galante, 1885 Huile sur toile (H 0,45 m ; L 0,37 m) Sotheby's, London Caricaturiste au trait précis et incisif, il a croqué avec férocité les portraits anonymes des profiteurs et des politiciens véreux 

Crédits : Sotheby's/ AKG

Afficher

Vase aux iris, V. Van Gogh

photographie

Vincent Van Gogh, «Vase aux iris», mai 1890 Huile sur toile, 73,7 cm × 92,1 cm Don Adele R Levy, Metropolitan Museum of Art, New York 

Crédits : AKG

Afficher

Vision après le sermon, P. Gauguin

photographie

Paul Gauguin, Vision après le sermon ou Le Combat de Jacob avec l'Ange, mi-août-mi-septembre 1888 Huile sur toile 73 cm X 92 cm National Gallery of Scotland, Édimbourg 

Crédits : AKG

Afficher

Vue à Rouelles, C. Monet

photographie

Claude Monet, Vue à Rouelles, 1858, huile sur toile, 46 cm x 65 cm 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Vue de Florence depuis les jardins de Boboli, C. Corot

photographie

Camille Corot, « Vue de Florence depuis les jardins de Boboli » Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

«Un bar aux Folies-Bergères», É. Manet

photographie

Édouard Manet, «Un bar aux Folies-Bergères», 1882 Huile sur toile, 96 cm × 130 cm Courtauld Institute Galleries, Londres 

Crédits : Courtauld Institute Galleries, London

Afficher

Œdipe et le Sphinx, Ingres

photographie

Jean-Auguste-Dominique Ingres (1780-1867), Œdipe et le Sphinx, 1808 La victoire d'Œdipe signifie l'écroulement d'une mentalité superstitieuse et obscurantiste que soutenait l'adhésion sans réserve à la croyance aux puissances mythologiques Huile sur toile (H 1,89 m ; L 1,44 m) Musée du... 

Crédits : Maurice Babey/ AKG-Images

Afficher

À l'Élysée Montmartre, H. de Toulouse-Lautrec
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Alexis de Tocqueville (1805-1859)
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Alphonse Daudet et sa fille Edmée, E. Carrière
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Après le bain, femme s'essuyant la nuque, E. Degas
Crédits : Josse/ Leemage/ Corbis/ Getty Images

photographie

Au bal, B. Morisot
Crédits : AKG

photographie

Autoportrait, Paul Gauguin
Crédits : AKG

photographie

Autoportrait, P. Cézanne
Crédits : AKG

photographie

Autoportrait, V. Van Gogh
Crédits : Courtesy National Gallery of Art, Washington

photographie

Avenue de l'Opéra, soleil, matinée d'hiver, C. Pissarro
Crédits : C. Devleeschauwer, Musée des Beaux-Arts, Reims

photographie

Bain mauresque, J. L. Gérôme
Crédits : AKG

photographie

Bal masqué à l'Opéra, É. Manet
Crédits : Gift of Mrs. Horace Havemeyer in memory of her mother-in-law Louisine W. Havemeyer, © 2000 Board of Trustees, National Gallery of Art, Washington

photographie

Bataille de Marengo
Crédits : VISIOARS/ AKG

photographie

Bataille du pont de Lodi
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Bibliothèque du Palais-Bourbon
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Boulevard des Capucines, C. Monet
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Boulevard Montmartre, effet de nuit, Pissarro
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Bretonnes et veau, P. Gauguin
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Capo di Noli près de Gênes, P. Signac
Crédits : AKG

photographie

Cathédrale de Rouen, C. Monet
Crédits : AKG

photographie

Chahut, G. Seurat
Crédits : Stichting Kröller-Müller Museum, Otterlo, Pays-Bas

photographie

Coucher de soleil à Rouen, le déchargement du bois, C. Pissarro
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Création du Conseil d'État, 1799
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Cupidon et Psyché, A. Legros
Crédits : AKG

photographie

Dalila, G. Moreau
Crédits : AKG

photographie

Dans un café, E. Degas
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Danse à la campagne, A. Renoir
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Danse à la ville, A. Renoir
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Devant le décor, J.-L. Forain
Crédits : Dixon Gallery and Gardens, Memphis

photographie

Don Quichotte et Sancho Pança, A. Decamps
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Émile Zola, É. Manet
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Ève bretonne ou Mélancolie, P. Sérusier
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Exécution du maréchal Ney, J. L. Gerôme
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Femme à l'ombrelle sur la plage, E. Boudin
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Femme au parasol dans un jardin, A. Renoir
Crédits : AKG

photographie

Femme en rouge, P. Ranson
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Femme et enfant dans le jardin de Bougival, B. Morisot
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Femme nue couchée, V. Van Gogh
Crédits : AKG

photographie

Frédéric Bazille peignant "Le Héron aux ailes déployées", A. Renoir
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Georges Clemenceau, É. Manet
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Halte dans une auberge, J.-L. E. Meissonier
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Intérieur d'atelier, O. Tassaert
Crédits : Art Media/ Print Collector/ Getty Images

photographie

Jeanne d'Arc au sacre du roi Charles VII dans la cathédrale de Reims, J. D. A. Ingres
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Jeanne d'Arc malade est interrogée dans sa prison par le cardinal de Winchester, P. Delaroche
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Jeanne d'Arc prisonnière à Rouen, P. Révoil
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Jérusalem, Jérusalem, J. J. J. Tissot
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Jeune Femme à la voilette, A. Renoir
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Jeune Femme se poudrant, G. Seurat
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Jules Grévy, président de la République (1807-1891)
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

La Banlieue, G. Seurat
Crédits : AKG

photographie

La Charcutière, C. Pissarro
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

La Chevelure, H.-E. Cross
Crédits : Bridgeman Images

photographie

La Clairière, N. Diaz de la Peña
Crédits : AKG

photographie

La Femme en bleu, C. Corot
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

La Grande Odalisque, J. A. D. Ingres
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

La Guerre, H. Rousseau
Crédits : Bridgeman Images

photographie

La Justice et la Vengeance divine poursuivant le Crime, P.-P. Prud'hon
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

La Leçon de danse, E. Degas
Crédits : Courtesy National Gallery of Art, Washington

photographie

La Liberté guidant le peuple, E. Delacroix
Crédits : AKG

photographie

La Montagne Sainte-Victoire, P. Cézanne
Crédits : Bridgeman Images

photographie

La Mort de Géricault, A. Scheffer
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

La Nuit étoilée, V. Van Gogh
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

La Paye des moissonneurs, L. A. Lhermitte
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

La Petite Baigneuse, J. A. D. Ingres
Crédits : Bridgeman Images

photographie

La Place du Théâtre-Français, C. Pissarro
Crédits : 2000 Museum Associates, Los Angeles County Museum of Art, États-Unis. Mr and Mrs. George Gard De Sylva Collection.

photographie

La Plage à Trouville, C. Monet
Crédits : Bridgeman Images

photographie

La Poésie, C. Corot
Crédits : AKG

photographie

La Provende des poules, C. Troyon
Crédits : AKG

photographie

La Robe rose, dit Vue de Castelnau-le-Lez, Hérault, F. Bazille
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

La Roche percée d'Étretat, G. Courbet
Crédits : Bridgeman Images

photographie

La Rue Mosnier aux paveurs, É. Manet
Crédits : AKG

photographie

La Toilette, F. Bazille
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

La Toilette, H. de Toulouse-Lautrec
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

La Vérité, A. Besnard
Crédits : De Agostini

photographie

L'Atelier de Bazille, F. Bazille
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Le Berceau, B. Morisot
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Le Catalpa. Souvenir de Ville d'Avray, C. Corot
Crédits : AKG

photographie

Le Compositeur Cherubini et la muse de la poésie lyrique, J. D. A. Ingres
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Le Cyclope, O. Redon
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Le Déjeuner des canotiers, A. Renoir
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Le Déjeuner sur l'herbe, C. Monet
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Le Dimanche sur la Seine (Argenteuil), É. Manet
Crédits : P. M. R. Maeyaert/ AKG

photographie

Le Fils prodigue, P. Puvis de Chavannes
Crédits : Courtesy National Gallery of Art, Washington

photographie

Le Jardin d'essai à Alger, A. Renoir
Crédits : Sotheby's/ AKG

photographie

Le Massage. Scène de hammam, E B. Debat-Ponsan
Crédits : AKG

photographie

Le Pêcheur, C. Corot
Crédits : AKG

photographie

Le Pin parasol aux caroubiers, P. Signac
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Le Pont Boieldieu à Rouen, soleil couchant, temps brumeux, C. Pissarro
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Le Pont de l'Europe, G. Caillebotte
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Le Pont japonais, C. Monet
Crédits : Courtesy National Gallery of Art, Washington

photographie

Le Printemps, J.-F. Millet
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Le Radeau de la Méduse, T. Géricault
Crédits : AKG

photographie

Le Talisman, ou Paysage du bois d'Amour, P. Sérusier
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Le Tub, E. Degas
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

L'Embranchement de Bois-Colombes, P. Signac
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Les Enfants d'Édouard, P. Delaroche
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Les Îles d'or, Henri-Edmond Cross
Crédits : Josse/ Leemage/ Corbis/ Getty Images

photographie

Les Jeunes Baigneuses, W. A. Bouguereau
Crédits : Sotheby's/ AKG

photographie

Les Natchez, E. Delacroix
Crédits : Christie's Images, Bridgeman Images

photographie

Les Poseuses, G. Seurat
Crédits : AKG

photographie

Les Scieurs, J.-F. Millet
Crédits : Bridgeman Images

photographie

L'Excommunication de Robert le Pieux, J.P. Laurens
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Le Torero mort, É. Manet
Crédits : Courtesy National Gallery of Art, Washington

photographie

L'Impératrice Joséphine, , P.-P. Prud'hon
Crédits : Bridgeman Images

photographie

L'Orchestre de l'Opéra, E. Degas.
Crédits : AKG

photographie

L’Empereur Napoléon dans son cabinet de travail aux Tuileries, J.-L. David
Crédits : Courtesy National Gallery of Art, Washington

photographie

Mare et lisière de bois, T. Rousseau
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Mars désarmé par Vénus et les Grâces, J.-L. David
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Mélancolie, E. Degas
Crédits : AKG

photographie

Moi-même. Portrait-paysage, H. Rousseau
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Moisson, C.-F. Daubigny
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Mort de Charles le Téméraire
Crédits : AKG

photographie

Moutons dans les Highlands, R. Bonheur
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Neige fondue à l'Estaque, P. Cézanne
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Nymphe endormie, T. Chassériau
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Oscar Wilde, Toulouse-Lautrec
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Paolo et Francesca, A. Scheffer
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Paul Verlaine, E. Carrière
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Paysage avec massif d'arbres. Scène pastorale, C. Corot
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Paysage, site d'Auvergne, T. Rousseau
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Pierre-Auguste Renoir, F. Bazille
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Pin au soleil couchant et silhouette de femme, V. Van Gogh
Crédits : Electa/ AKG

photographie

Place du Théâtre-Français, effet de pluie, C. Pissarro
Crédits : The Minneapolis Institute of Arts, the William Hood Dunwoody Fund

photographie

Port-en-Bessin, avant-port, marée haute, G. Seurat
Crédits : AKG

photographie

Portrait de Juliette de Villeneuve, J. L. David
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Portrait de Madame de Staël, F. Gérard
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Portrait de madame Monet, A. Renoir
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Portrait de Napoléon Ier, Girodet-Trioson
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Portrait de Pierre Loti, H. Rousseau
Crédits : De Agostini

photographie

Portrait équestre de Joachim Murat, roi de Naples, A. J. Gros
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Poseuse de profil, G. Seurat
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Poseuses, G. Seurat
Crédits : All rights reserved, reproduced with the permission of The Barnes Foundation, Merion, États-Unis

photographie

Réception des ambassadeurs du Siam à Fontainebleau, J. L. Gerôme
Crédits : DEA / G. Dagli Orti/ De Agostini/ Getty Images

photographie

Rolla, H. Gervex
Crédits : Fine Art Photographic Library/ Corbis/ Getty Images

photographie

Route de Versailles. Louveciennes dans le soleil d'hiver avec neige, C. Pissarro
Crédits : AKG

photographie

Rue Saint-Lazare, Paris, C. Pissarro
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Salon du Roi, Palais-Bourbon
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Sappho, G. Moreau
Crédits : De Agostini

photographie

Scène d'été, J. F. Bazille
Crédits : Don de M. et Mme F. Meynier de Salinelles, Bridgeman Images

photographie

Scène pastorale, C. Troyon
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Stéphane Mallarmé, É. Manet
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Toulouse-Lautrec
Crédits : Hulton Getty

photographie

Un coin de table, Fantin-Latour
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Un marais dans les landes, T. Rousseau
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Un pénitent honorable, A. Legros
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Une baignade, Asnières, G. Seurat
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Une femme à sa fenêtre, H. de Toulouse-Lautrec
Crédits : J. Martin/ AKG

photographie

Une lecture chez Madame Geoffrin, A.C.G. Lemonnier
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Une scène galante, J.-L. Forain
Crédits : Sotheby's/ AKG

photographie

Vase aux iris, V. Van Gogh
Crédits : AKG

photographie

Vision après le sermon, P. Gauguin
Crédits : AKG

photographie

Vue à Rouelles, C. Monet
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Vue de Florence depuis les jardins de Boboli, C. Corot
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

«Un bar aux Folies-Bergères», É. Manet
Crédits : Courtauld Institute Galleries, London

photographie

Œdipe et le Sphinx, Ingres
Crédits : Maurice Babey/ AKG-Images

photographie