FLAMANDE PEINTURE

AERTSEN PIETER (1508-1575)

  • Écrit par 
  • Sylvie BÉGUIN
  •  • 355 mots

Surnommé Lange Pier (Pierre le Long), né à Amsterdam et franc-maître à Anvers, en 1535, dont il devient citoyen en 1542 et où il séjournera jusqu'en 1556 environ, après avoir logé dans ses débuts anversois chez le peintre Jan Mandyn, un suiveur habile de Jérôme Bosch, Pieter Aertsen est l'un des peintres qui assurent le mieux le lien entre l'école […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pieter-aertsen/#i_26648

ANTONELLO DE MESSINE (1430 env.-1479)

  • Écrit par 
  • Martine VASSELIN
  •  • 1 795 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Géopolitique et contacts culturels »  : […] Antonello de Messine fut un sujet de la couronne d'Aragon. Après le bref règne du roi René I er d'Anjou (1435-1442), Naples et la Sicile voient se développer le mécénat d'Alphonse V d'Aragon (1442-1458) et de son fils Ferrante I er . La lettre de renseignements sur l'histoire de la peinture méridionale adressée par l'humaniste napolitain Pietro Su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonello-de-messine/#i_26648

ANVERS

  • Écrit par 
  • Guido PEETERS, 
  • Christian VANDERMOTTEN, 
  • Carl VAN DE VELDE
  •  • 8 124 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Essor économique et développement artistique »  : […] Dès la fin du xv e siècle, l'essor favorable de la vie économique entraîne une brusque progression de l'activité artistique. De grandes fortunes se constituent, et les bourgeois riches ainsi que ceux dont la fortune est plus modeste commandent des œuvres d'art pour orner leurs maisons et les édifices publics. Les corporations veulent des tableaux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anvers/#i_26648

APOCALYPSE DE JEAN

  • Écrit par 
  • Jean HADOT
  •  • 6 530 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La peinture flamande »  : […] L'auteur des tapisseries d'Angers est originaire de Bruges. Quelques années plus tard, on assiste dans cette ville à la somptueuse éclosion de la peinture flamande, qui rivalise avec l'art de la première Renaissance italienne. Les deux frères Hubert et Jean van Eyck, peintres de la cour de Philippe le Bon, s'inspirent de l'Apocalypse pour composer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apocalypse-de-jean/#i_26648

AUTOPORTRAIT, peinture

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 3 584 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le peintre en saint Luc »  : […] Apparue, semble-t-il en Flandres, au xv e  siècle ( Rogier Van der Weyden, Dirk Bouts) et assez répandue jusqu'à la fin du siècle suivant (Niklaus Manuel Deutsch, Jan Gossaert dit Mabuse, Lancelot Blondeel...), la formule de l'autoportrait – réaliste ou symbolique – « en saint Luc peignant la Vierge » constitue une introduction idéale à l'histoire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autoportrait-peinture/#i_26648

BAROQUE

  • Écrit par 
  • Claude-Gilbert DUBOIS, 
  • Pierre-Paul LACAS, 
  • Victor-Lucien TAPIÉ
  •  • 20 831 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Les domaines de l'« hispanidad » »  : […] Cette diversité du baroque espagnol se retrouve dans plusieurs domaines de l' hispanidad . Le Levant de la Péninsule (Valence et Murcie) s'ouvrit à la fin du xvii e siècle et au xviii e à d'autres influences baroques, encore mal étudiées. Du moins la parenté est-elle frappante avec le baroque d'Europe centrale, peut-être pour avoir puisé à des so […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baroque/#i_26648

BEUCKELAER JOACHIM (1535 env.-env. 1574)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 536 mots
  •  • 2 médias

Neveu et élève de Pieter Aertsen (ce dernier épousa en 1542 sa tante Catherine Beuckelaer), Joachim Beuckelaer (ou Bueckelaer) donne un prolongement considérable à l'art, si puissamment réaliste, de ce dernier ; son apport dans la constitution d'une peinture de genre et de nature morte spécifiquement nordique est déterminant. Mort assez jeune, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joachim-beuckelaer/#i_26648

BOSCH JÉRÔME (1450-1460 env.-1516)

  • Écrit par 
  • Claude-Henri ROCQUET
  •  • 8 722 mots
  •  • 3 médias

L'œuvre de Bosch, qui fut ensevelie pendant trois siècles, occupe en notre esprit une place majeure . Elle a donné lieu aux sentiments les plus contraires, et parfois simultanément. On la tint pour l'expression même du Moyen Âge ; mais elle est contemporaine de Vinci. Elle passa pour plaisante et profonde, réaliste et extravagante, édifiante et lic […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jerome-bosch/#i_26648

BRIL ou BRILL PAUL (1554-1626)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 462 mots
  •  • 1 média

Figure importante de la peinture de paysage des premières années du xvii e siècle, Paul Bril est l'un des initiateurs de la vedute composée. Nordique transplanté en Italie, il exerce là une immense influence par son rôle capital d'artiste de transition entre le paysage maniériste fantastique et le paysage composé classicisant . Après une formatio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bril-brill/#i_26648

BROUWER ADRIAEN (1605/06-1638)

  • Écrit par 
  • J. BOUTON
  •  • 974 mots
  •  • 1 média

Peintre de genre, de paysages et de portraits, Adriaen Brouwer est né à Oudenaarde et mort à Anvers. D'abord élève de son père qui faisait des cartons de tapisseries, on le retrouve ensuite en Hollande : à Amsterdam, en 1626, puis à Haarlem, en 1628, dans l'atelier de Frans Hals. Au cours de cette première période, Brouwer a surtout peint des scène […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adriaen-brouwer/#i_26648

BRUEGEL L'ANCIEN PIETER (1525 env.-1569)

  • Écrit par 
  • Claude-Henri ROCQUET
  •  • 3 184 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Bosch et Bruegel »  : […] Peintre flamand, Bruegel puise à la source proverbiale et populaire ; mais la sagesse des nations n'est pas chez lui l'écho de la sagesse divine : c'est en philosophe qu'il en reprend les thèmes . Il a peint dans les Proverbes l'innombrable folie humaine. Est-ce par le démon que le monde est renversé ? De part et d'autre d'un pilier central, un pé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pieter-bruegel-l-ancien/#i_26648

BRUEGEL PIETER II, dit BRUEGEL D'ENFER (1564-1638)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 787 mots

Fils aîné de Pieter I Bruegel (le plus grand et le plus connu des Bruegel), tôt fixé à Anvers, Bruegel d'Enfer se forme chez un certain Gillis van Coninxloo qui ne serait pas, selon Marlier, le paysagiste, mais un peintre homonyme étroitement apparenté à la famille de Pieter Coecke dont Pieter II était le petit-fils. Dès 1585, il est reçu maître ; […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pieter-ii-bruegel/#i_26648

BRUEGEL JAN, dit BRUEGEL DE VELOURS (1568-1625)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 846 mots

Frère cadet de Pieter II, Jan reçut comme lui un sobriquet, dû à son goût raffiné pour les habits de velours ou à l'extrême finesse veloutée de sa peinture. Plus doué et plus original que son frère, Jan se forma dans un cadre plus large en se rendant, vers 1589, en Italie où il resta jusqu'en 1596 non sans se lier durablement avec le cardinal Feder […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jan-bruegel/#i_26648

CAMPIN ROBERT ou MAÎTRE DE FLÉMALLE (1380 env.-1444)

  • Écrit par 
  • Françoise HEILBRUN
  •  • 1 617 mots
  •  • 3 médias

Peintre tournaisien, Robert Campin est, avec Hubert et Jan van Eyck, un des points de départ de la peinture des Pays-Bas qui, détachée du style gothique international, va devenir un art local – surtout en ce qui concerne Campin – et indépendant. En effet, après la défaite d'Azincourt en 1415, après la mort du duc de Berry et le retour de Philippe l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/campin-maitre-de-flemalle/#i_26648

CANDIDO PIETER DE WITTE dit PIETRO (av. 1548-1628)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 946 mots

Comme Stradanus, Jean de Bologne, Paolo Fiammingo ou Pozzoserrato, Candido est un de ces artistes flamands du xvi e siècle parfaitement italianisés au point d'être encore aujourd'hui plus connus sous leur nom italien que sous leur premier patronyme nordique (Candido est la transcription italienne de wit , blanc). Sa date de naissance est mal assur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/candido-pieter-de-witte-dit-pietro/#i_26648

CASTILLE

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Philippe WOLFF
  • , Universalis
  •  • 10 282 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Le style flamand en peinture »  : […] Les débuts de la peinture gothique en Castille avaient été difficiles. La décoration murale de la chapelle Saint-Martin de la cathédrale romane de Salamanque – datant peut-être de 1300 – se révèle encore à demi romane. Par la suite, au xiv e  siècle, la Castille se mit à l'école de l'Italie, comme une bonne partie de la péninsule Ibérique. Le Flore […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/castille/#i_26648

CLAUS ÉMILE (1849-1924)

  • Écrit par 
  • Robert L. DELEVOY
  •  • 146 mots
  •  • 1 média

Peintre flamand de tradition impressionniste, spécialisé dans l'interprétation du paysage plat, humide et vaporeux que traverse la Lys en Flandre occidentale ( La Grève ensoleillée , musées royaux des Beaut-Arts, Bruxelles). Émile Claus s'établit en 1888 à Deurle, dans une villa bourgeoise à l'enseigne Zonneschijn ( Clair Soleil ) : indicatif d'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emile-claus/#i_26648

COECKE VAN AALST PIETER (1502-1550)

  • Écrit par 
  • Françoise HEILBRUN
  •  • 1 216 mots

Né à Alost, petite ville de Flandre, où son père était échevin, mort à Bruxelles, Pieter Coecke est, avec les Flamands Lambert Lombard, Michel Coxie, Lancelot Blondeel et le Hollandais Jan van Scorel, un des hérauts de la pré-Renaissance aux Pays-Bas ; comme ces derniers, Coecke est un artiste universel, peintre, architecte, décorateur et théoricie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pieter-coecke-van-aalst/#i_26648

COLOGNE ÉCOLE DE

  • Écrit par 
  • Victor BEYER
  •  • 1 232 mots
  •  • 1 média

Les antécédents de l'école de Cologne sont à rechercher dans la peinture romane, mais aussi dans l'orfèvrerie et dans le vitrail produits dans la région située entre Rhin et Meuse. Elle ne prend cependant sa physionomie véritable qu'à l'orée du xiv e siècle, au moment où Cologne, ville archiépiscopale de la Hanse, riche de ses 40 000 habitants et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-de-cologne/#i_26648

CONINXLOO GILLIS III VAN (1544-1607)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 1 168 mots

Issu d'une nombreuse famille de peintres, Gillis III van Coninxloo devient franc-maître à Anvers en 1570 après être passé selon Van Mander par les ateliers de Pieter Coecke fils (Coninxloo était apparenté à la famille de Coecke), de Leonard Kroes dont on ne sait pratiquement rien et de Gillis Mostaert, important paysagiste dont le cheminement esthé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gillis-iii-van-coninxloo/#i_26648

COXIE ou COXCIE MICHIEL (1499-1592)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MARQUIS
  •  • 417 mots
  •  • 1 média

Le « Raphaël flamand » ne bénéficie pas de l'indulgence de la critique actuelle qui juge son œuvre terne et son italianisme appliqué. Michel Coxie est né à Malines ; Vasari le rencontre à Rome en 1532 et considère qu'il a « la manière italienne ». S'il reste difficile de prouver qu'il fut effectivement l'élève de Raphaël, on peut noter qu'il s'insp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coxie-coxcie/#i_26648

ELLE LES

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 395 mots

Famille de peintres d'origine flamande. Ferdinand Elle l'Ancien (1585-1637) est né à Malines. Peintre et graveur, il travaille à Paris comme peintre de portraits à la cour de Louis XIII. Parmi les rares œuvres qui lui sont attribuées figure le Portrait de Henri de Lorraine , daté de 1631 (musée de Reims), œuvre pleine de concentration psychologique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-elle/#i_26648

FLORIS CORNELIS (1514-1575) & FRANS (1516-1571)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MARQUIS
  •  • 482 mots

Artistes flamands. Cornelis Floris fut un propagateur de l'italianisme dans le domaine de l'architecture et de la sculpture. On lui doit surtout l'hôtel de ville d'Anvers (1561) ; comme son frère Frans, Cornelis conserve, sous un vernis italien, une tradition flamande accusée. Frans I er de Vrient, dit François Floris, petit-fils et fils de sculpt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/floris-cornelis-et-frans/#i_26648

FRANCKEN FRANS II, dit LE JEUNE (1581-1642)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 463 mots
  •  • 1 média

Le plus grand des Francken, Frans II ou le Jeune, fils de Frans I, neveu de Hieronymus et d'Ambrosius I, se partagea entre la grande peinture d'autel et le petit tableau de cabinet (souvent peint sur bois ou sur cuivre). Jusqu'en 1616 au moins, il signe généralement De Jon F. Franck (De Jonge signifie le jeune) pour se distinguer de son père, qui s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frans-ii-francken/#i_26648

FRANCKEN LES

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 937 mots

Importante dynastie de peintres anversois des xvi e et xvii e  siècles. Frans I (1542-1616) et Ambrosius I le Vieux (1544-1618) appartiennent à l'école de Frans Floris et représentent à Anvers à la fin du xvi e  siècle le même courant conservateur et académique de grande peinture religieuse que Frans Pourbus I et Otto Van Veen (Venius), mais avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-francken/#i_26648

FRANCO-FLAMANDS ARTS

  • Écrit par 
  • Pierre QUARRÉ
  •  • 993 mots
  •  • 2 médias

On qualifie généralement de franco-flamand l'art des sculpteurs du temps de Charles V et celui des peintres travaillant à la cour de France au début du règne de Charles VI, et ce en raison de l'origine « flamande » de bon nombre de ces artistes. Il semble en effet qu'ils n'aient pas apporté une forme d'art pratiquée auparavant dans leur pays d'orig […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arts-franco-flamands/#i_26648

FYT JAN (1611-1661)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 557 mots
  •  • 1 média

D'abord apprenti chez l'obscur Jans Van den Berch en 1622, Jan Fyt semble bien avoir été l'élève de Snyders, même s'il manque pour l'affirmer de manière absolue une preuve documentaire ; en tout cas, Snyders aida financièrement la mère du jeune Fyt en 1629, alors que ce dernier devenait maître de la guilde d'Anvers, et encore en 1631. À Snyders il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jan-fyt/#i_26648

GOSSAERT JAN ou GOSSART JEAN, dit MABUSE (entre 1478 et 1488-1532)

  • Écrit par 
  • J. BOUTON
  •  • 659 mots
  •  • 2 médias

Peintre, dessinateur et graveur flamand, Jan Gossaert, dit Mabuse, est né à Maubeuge et mort à Breda. Il a probablement quitté fort jeune sa ville natale pour se rendre à Bruges, puis à Anvers où il s'inscrit à la gilde ; c'est là qu'il rencontre des maniéristes dont le goût pour l'ornement devait le marquer profondément. Ensuite Gossaert, bon arti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gossaert-gossart/#i_26648

GOTHIQUE ART

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG
  •  • 14 842 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « La peinture »  : […] L'histoire de la peinture apparaît plus contrastée, avec une réaction qui se veut dramatique contre l'emploi de formules répétées et souvent épuisées. Courajod a donné le nom de «  gothique international » à ce courant, qui se rattache au style courtois de la première moitié du xiv e  siècle et qui fut mis à l'écart entre 1360 et 1380. Il réappara […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-gothique/#i_26648

GRANDES COMMANDES DE RUBENS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 400 mots

1602 À Rome, Rubens, est chargé par l'archiduc Albert, gouverneur des Pays-Bas, de décorer de trois panneaux la chapelle Sainte Hélène, dans l'église Santa Croce in Gerusalemme (aujourd'hui à l'hôpital de Grasse). 1609 Dès son retour à Anvers, Rubens est chargé par la municipalité d'une Adoration des Mages pour la Chambre des États (musée du Pra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grandes-commandes-de-rubens-reperes-chronologiques/#i_26648

HOLBEIN LES

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 2 606 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Un peintre traditionnel »  : […] Hans Holbein l'Ancien diffère des peintres allemands du xv e siècle en ce que sa vie comme son œuvre, malgré d'importantes lacunes, sont relativement bien connues. Né à Augsbourg, il appartient à un milieu d'artisans dont il mène la modeste existence. Après un séjour à Ulm où il exécute, en collaboration avec le sculpteur Michel Erhart, un retabl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-holbein/#i_26648

HORENBOUT GHEERAERT (entre 1460 et 1470-av. 1541)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 359 mots

Peintre et enlumineur gantois, Gheeraert Horenbout acquiert la maîtrise en 1487. Dès 1498, on le voit à la tête d'un atelier d'enluminure très actif. En 1515, Marguerite d'Autriche, la régente des Pays-Bas, en fait son peintre et valet de chambre. Un de ses principaux travaux, à cette époque, est l'illustration des Heures Sforza (British Museum), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gheeraert-horenbout/#i_26648

HUMANISME

  • Écrit par 
  • André GODIN, 
  • Jean-Claude MARGOLIN
  •  • 11 427 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Thèmes érasmiens dans la peinture flamande ? »  : […] Dans un livre assez mal connu (1954), le critique et historien belge de l'art, Georges Marlier, a tenté d'établir l'influence d'Érasme sur des peintres anversois, ses contemporains, en particulier Quentin Metsys dont beaucoup de tableaux, par leur ferveur évangélique et la finesse psychologique dont ils témoignent, seraient une parfaite traductio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/humanisme/#i_26648

JANSSENS ABRAHAM (1575/76-1632)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 765 mots
  •  • 1 média

Au début du xvii e siècle, Abraham Janssens est un des plus intéressants peintres d'histoire du milieu anversois, ne serait-ce que par sa complexité stylistique qui le place en marge de Rubens. Il est, un moment, son seul vrai rival, comme le rapporte Sandrart, à la jonction du vieux romanisme flamand, du maniérisme tardif et du récent caravagisme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abraham-janssens/#i_26648

JÉRÔME BOSCH (expositions)

  • Écrit par 
  • Christian HECK
  •  • 1 120 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un paysage mental »  : […] Ce dernier point est sans nul doute essentiel. Les formes fantastiques que Bosch donne à de nombreux personnages de plusieurs de ses compositions, les visions étranges où cohabitent des humains et des êtres hybrides, où se croisent les caractères d’une animalité déformée et d’un monde diabolique et souvent pervers, tout cela pousse trop souvent à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jerome-bosch-expositions/#i_26648

JORDAENS JACOB (1593-1678)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 3 009 mots
  •  • 1 média

Plus encore que Rubens au génie plus universel, aux préoccupations humanistes plus avouées ou que Van Dyck aux curiosités inquiètes, Jacob Jordaens est le peintre flamand par excellence. Les sujets populaires, qu'il traite avec prédilection, l'allure héroïque et dense de son art, une sorte de généreuse placidité, de lyrisme solide suffiraient, en e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacob-jordaens/#i_26648

LE MAÎTRE DE FLÉMALLE et ROGIER VAN DER WEYDEN (expositions)

  • Écrit par 
  • Christian HECK
  •  • 1 092 mots

L'organisation, la même année, de deux expositions majeures consacrées à l'art des primitifs flamands, l'une Le Maître de Flémalle et Rogier Van der Weyden au Städel Museum de Francfort (21 novembre 2008-22 février 2009) reprise par la suite à la Gemäldegalerie de Berlin (20 mars-21 juin 2009), l'autre Rogier Van der Weyden 1400-1464. Maître des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-maitre-de-flemalle-rogier-van-der-weyden/#i_26648

MALOUEL JEAN (av. 1370-1415)

  • Écrit par 
  • Nicole REYNAUD
  •  • 217 mots

Né à Nimègue dans une famille d'artistes, Malouel (ou Maelwael) vient travailler à Paris où le duc de Bourgogne, Philippe le Hardi, l'engage en 1397 pour en faire son peintre en titre et le charger, à Dijon, des grands travaux de peinture de la Chartreuse de Champmol, récemment fondée ; il introduira auprès du duc ses neveux, les frères de Limbourg […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-malouel/#i_26648

MANIÉRISME

  • Écrit par 
  • Sylvie BÉGUIN, 
  • Marie-Alice DEBOUT
  •  • 10 194 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre « L'Europe du Nord »  : […] L'extension du phénomène maniériste dans l'Europe du Nord continue de faire l'objet de recherches et de mises au point qui visent à le situer par rapport aux courants italiens et à l'école de Fontainebleau. Comme le souligne B. Lossky, la peinture reste soumise, au début du xvi e  siècle, aux traditions du gothique tardif, mais certains de ses cara […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manierisme/#i_26648

MARINE, genre pictural

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 890 mots
  •  • 1 média

La peinture de marine, en tant que genre indépendant, se définit lentement dans la peinture occidentale, plus tard que le paysage et bien après le portrait ou la nature morte. Elle se développe pourtant à la faveur de la même évolution — naissance du tableau de chevalet, intérêt progressif pour les thèmes profanes — à laquelle s'ajoutent des facte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marine-genre-pictural/#i_26648

MOMPER JOOS DE (1564-1635)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 1 170 mots

Fils et élève du peintre et marchand d'art Bartholomeus Momper, franc-maître en 1581, puis doyen de la guilde des peintres en 1611, Joos de Momper dit Joos II le Jeune (lui-même petit-fils d'un peintre de Bruges, Joos I) paraît bien avoir mené presque toute sa carrière à Anvers où la présence d'apprentis dans son atelier est attestée dès 1591. L'hy […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joos-de-momper/#i_26648

NATURE MORTE

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 5 707 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Moyen Âge et Renaissance : réalité et symboles »  : […] Disparue pendant près d'un millénaire – l'art byzantin ne lui accorde pratiquement aucune place –, la nature morte réapparaît en Italie, au début du Trecento. Le sens spatial d'un Giotto et le goût siennois du détail réaliste réhabilitent en effet les objets à l'intérieur des compositions à figures, pour donner à celles-ci davantage de vérité et d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nature-morte/#i_26648

NÉERLANDAISE ET FLAMANDE PEINTURE

  • Écrit par 
  • Lyckle DE VRIES
  •  • 10 164 mots
  •  • 18 médias

Du xv e  au xvii e  siècle, l'art néerlandais a connu un développement remarquable, dans lequel on observe cependant une grande continuité : même le passage du gothique à la Renaissance se fit sans révolution. Le fait de rassembler trois siècles d'art néerlandais en une seule étude se justifie donc parfaitement. Mais continuité n'implique pas unité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peinture-neerlandaise-et-flamande/#i_26648

PATENIER ou PATINIR JOACHIM (1475 à 1480 env.-1524)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 772 mots
  •  • 2 médias

Avant Bruegel, Joachim Patenier est le principal créateur du paysage nordique et, comme tel, il est déjà célébré de son vivant par Dürer qui l'admire et lui rend visite à Anvers en 1520-1521. Son lieu de naissance n'est pas complètement assuré puisque, dès le xvi e  siècle, on prononçait tantôt le nom de Dinant (Lampsonius et Van Mander qui semble […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/patenier-patinir/#i_26648

PAYSAGE, peinture

  • Écrit par 
  • Eugenio BATTISTI
  •  • 6 547 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'Europe »  : […] L'Europe et le Proche-Orient ont eu une littérature érémitique et un culte des beautés naturelles comparables à ceux de l'Extrême-Orient. Cela est vrai si l'on en juge par la situation des plus anciens ermitages qui dominent de haut des groupes de montagnes et de vallées, des gorges et des forêts sauvages, des étendues d'eau. Toutefois, pendant to […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paysage-peinture/#i_26648

PEINTURE - Les techniques

  • Écrit par 
  • Marie MATHELIN, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Jean RUDEL, 
  • Pierre RYCKMANS
  •  • 13 202 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les techniques à l'huile »  : […] À partir du xv e siècle, on a préféré l'huile à toutes les recettes antérieures. Cette technique, en effet, répondait mieux aux nouvelles conceptions picturales et elle permettait d'associer d'une manière plus « douce » deux tonalités voisines, surtout dans le cas des effets de clair-obscur. Cette « fusion » entre couleurs participait aussi à cett […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peinture-les-techniques/#i_26648

PEINTURE DE GENRE

  • Écrit par 
  • Anne le PAS de SÉCHEVAL
  •  • 3 538 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « La peinture de genre à l'époque de la hiérarchie des genres (XVIIe et XVIIIe siècles) »  : […] Au xvii e  siècle, la peinture de genre rencontre un succès croissant, parallèlement à l'estampe, qui accueille largement les thèmes « bas » (J. Callot, J. Bellange, A. Bosse...). Après les expériences caravagesques, les peintres italiens, absorbés par la grande peinture narrative, abandonnent aux artistes nordiques ce champ pictural encore à peine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peinture-de-genre/#i_26648

PERSPECTIVE

  • Écrit par 
  • Marisa DALAI EMILIANI
  •  • 8 113 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Théorie et pratique de la perspective pendant la Renaissance en Europe »  : […] On reconnaît communément à la Renaissance italienne le mérite de la découverte des lois de la perspective : découverte révolutionnaire, qui non seulement transforme le cours des arts figuratifs, qu'elle soustrait aux méthodes artisanales et à la spatialité contradictoire du Moyen Âge – bidimensionnalité et perspective inversée byzantine, multiples […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perspective/#i_26648

PORTRAIT

  • Écrit par 
  • Galienne FRANCASTEL
  •  • 6 167 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Condamnation et renaissance »  : […] Toutefois, l'invasion des Barbares et le rôle que ceux-ci se mirent à jouer aux dépens des populations plus anciennement établies sur le sol des provinces de l'Empire romain finirent par changer radicalement l'idée qui présidait jusqu'au v e  siècle environ à l'usage du portrait. Sa légitimité absolue fut notamment mise en cause. Dans la plupart de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/portrait/#i_26648

PORTUGAL

  • Écrit par 
  • Roger BISMUT, 
  • Cristina CLIMACO, 
  • Michel DRAIN, 
  • José-Augusto FRANÇA, 
  • Michel LABAN, 
  • Jorge MORAÏS-BARBOSA, 
  • Eduardo PRADO COELHO
  •  • 40 037 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre « L'art roman et l'art gothique »  : […] La rencontre de deux courants de civilisation dans la péninsule Ibérique, celui des Wisigoths arrivés au v e  siècle et celui des Arabes dont l'invasion date du commencement du viii e  siècle, a produit une civilisation originale, moçarabe , dont l'architecture religieuse du futur territoire portugais porte témoignage, particulièrement à l' église […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/portugal/#i_26648

POURBUS LES

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MARQUIS
  •  • 416 mots
  •  • 1 média

Dynastie de peintres flamands. Pieter Pourbus (1524-1584) est originaire de Gouda ; il reçoit probablement sa formation à Bruges, où il est nommé à la corporation des peintres en 1543, et dont il sera juré et doyen, ce qui atteste sa notoriété. Il fut aussi géomètre et cartographe. Ses portraits sont diversement appréciés. Ceux de Jan van Eyewerve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-pourbus/#i_26648

QUELLIN LES

  • Écrit par 
  • Georges BRUNEL
  •  • 294 mots

Dynastie d'artistes anversois dont plusieurs membres ont tenu une place importante au xvii e  siècle, les Quellin comptent des peintres, des graveurs et des sculpteurs. Le représentant le plus notable de la famille est le peintre Erasmus Quellin (1607-1678) . Élève de son père, sculpteur, qui portait le même prénom, Erasmus Quellin devint rapidemen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-quellin/#i_26648

RENAISSANCE

  • Écrit par 
  • Eugenio BATTISTI, 
  • Jacques CHOMARAT, 
  • Jean-Claude MARGOLIN, 
  • Jean MEYER
  •  • 31 105 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Peinture »  : […] Si, en ce qui concerne le dessin de la figure humaine, la peinture pose des problèmes proches de ceux de la sculpture, elle affronte beaucoup d'autres questions. Tout d'abord, il est contraire à la vérité historique d'opposer la peinture flamande à la peinture toscane, bien qu'elles adoptent très fréquemment des positions différentes. Toutes deux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/renaissance/#i_26648

RUBENS PIERRE PAUL (1577-1640)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 6 872 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les premiers maîtres et le séjour italien »  : […] Rubens, le plus «  flamand » de tous les peintres des Pays-Bas (avec Bruegel l'Ancien), est pourtant né en Allemagne, à Siegen (Westphalie), par suite des vicissitudes de l'histoire. Son père, Jan, jurisconsulte considéré, échevin d'Anvers à trente-deux ans (en 1562), avait dû fuir en 1568 les Pays-Bas à cause des troubles politico-religieux et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-paul-rubens/#i_26648

SAVERY ROELANDT (1576-1639)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 762 mots
  •  • 1 média

Séduisant représentant par ses paysages de fantaisie du grand maniérisme international que l'on voit fleurir sous Rodolphe II à Prague, et tenant aussi d'un réalisme scrutateur et curieux qui débouche sur une exploration nouvelle des pouvoirs de la peinture, Savery ressemble par ces traits à plusieurs peintres contemporains, tels les paysagistes Gi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roelandt-savery/#i_26648

SEGHERS DANIEL (1590-1661)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 854 mots
  •  • 1 média

Avec Jan Brueghel de Velours et Osias Beert, Daniel Seghers est le plus grand peintre flamand de fleurs du xvii e siècle , et certes le plus justement célèbre. Ayant passé une partie de sa jeunesse en Hollande (après 1601, quand sa mère, veuve, devient calviniste, il se convertit au catholicisme un peu plus tard), Seghers revint à Anvers vers 1609 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/daniel-seghers/#i_26648

SIBERECHTS JAN (1627-env. 1703)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 459 mots

On ignore tout de la formation de Jan Siberechts qui est le fils d'un sculpteur. Ce peintre est l'une des figures les plus indépendantes du paysage flamand du xvii e  siècle. En 1648-1649, il apparaît comme maître dans la gilde d'Anvers, se marie en 1652 et s'établit à Londres en 1672. Dans un premier temps, jusque vers 1661 environ, Siberechts pra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jan-siberechts/#i_26648

SNYDERS FRANS (1579-1657)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 1 087 mots
  •  • 2 médias

Avec Fyt, Frans Snyders est la figure majeure de la peinture d'animaux et de natures mortes de chasse si florissante en Flandre au xvii e  siècle . Élève de Pieter Bruegel II, vers 1593/94, et peut-être aussi de Van Balen, il est reçu maître dans la Gilde d'Anvers en 1602, séjourne en Italie en 1608, à Rome puis à Milan. À cette occasion, Jan Brueg […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frans-snyders/#i_26648

SPRANGER BARTHOLOMAEUS (1546-1611)

  • Écrit par 
  • Sylvie BÉGUIN
  •  • 299 mots

Né à Anvers, élève dans cette ville où vécurent aussi Jan Mandijn, Frans Mostaert et Cornelis van Dalem, Spranger part pour l'Italie en 1565 mais s'arrête à Paris où il admire l'école de Fontainebleau. Cette influence et celle des grands maîtres italiens (Corrège et Parmesan surtout) seront capitales pour son évolution, confirmée, à Rome, par des c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bartholomaeus-spranger/#i_26648

TÉNIERS LE JEUNE DAVID (1610-1690)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 1 120 mots

Peintre recherché et officiel, David Teniers le Jeune a abordé avec aisance les genres les plus opposés : nature morte, portrait, paysage, peinture d'histoire, scène de genre  ; il est avant tout le peintre des cabarets, des kermesses et des divertissements rustiques où, à la suite de Brouwer, il se révèle l'observateur de la vie populaire de son t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/teniers-le-jeune-david/#i_26648

VAN DER MEULEN ADAM FRANS (1632-1690)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 244 mots

Peintre baroque flamand, Adam Frans van der Meulen se spécialisa dans les paysages et les scènes de bataille. Baptisé le 11 janvier 1632 à Bruxelles, dans les Pays-Bas espagnols, Adam Frans van der Meulen se forme dès 1648 auprès du peintre de batailles Pieter Snayers, issu de l'école flamande. Vers 1664, le ministre des Finances Colbert le fait v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adam-frans-van-der-meulen/#i_26648

VAN DYCK ANTOINE (1599-1641)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 5 752 mots
  •  • 5 médias

Enfant prodige et prince charmant de la peinture, Van Dyck surprend, et tout à la fois ravit et agace par l'aisance de sa démarche, par la souplesse de ses facultés d'adaptation, par l'agréable variété de ses successives manières de peindre. Élégant, raffiné, tour à tour aimable et émouvant, n'est-il que le brillant « second » de Rubens ? Tant de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-van-dyck/#i_26648

VAN ORLEY BAREND (1490 env.-1541)

  • Écrit par 
  • Françoise HEILBRUN
  •  • 1 282 mots

Peintre de portraits et de tableaux religieux, surtout célèbre comme dessinateur de cartons de tapisseries et de vitraux, Barend van Orley est, avec l'Anversois Gossaert, son aîné de quelques années, le Liégeois Lambert Lombard, Jan van Scorel d'Alkmaar, Jan Massys et Frans Floris d'Anvers, un des représentants de la Renaissance flamande, fortement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/barend-van-orley/#i_26648

VAN VEEN OTTO dit VENIUS (1556-1629)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 734 mots

Travaillant d'abord chez le Leydois Isaac Claesz van Swanenburgh, puis à Liège, en 1574, chez Dominicus Lampsonius, Otto van Veen visita ensuite longuement l'Italie (de 1577 à 1582) pour rester à jamais un « romaniste » et un humaniste aussi fervent que cultivé, admirateur de Corrège à Parme, et directement marqué par les Zuccari à Rome. Après un c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/otto-van-veen/#i_26648

VÉDUTISTES

  • Écrit par 
  • Giuliano BRIGANTI
  •  • 4 224 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le rôle des Nordiques italianisés »  : […] Les éléments figuratifs, qui sont à l'origine du genre de la vue topographique, sont variés et parfois opposés, leurs racines pénètrent dans la culture artistique de la première moitié du xvii e siècle et dans certains cas remontent même au siècle précédent. Il s'ajoute à l'élément prospectif une vraisemblance optique, c'est-à-dire un élément ré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vedutistes/#i_26648

VIE DE MARIE DE MÉDICIS (P. P. Rubens)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 196 mots
  •  • 1 média

Réconciliée avec son fils Louis XIII en 1621, la reine-mère Marie de Médicis commanda à Rubens (1577-1640) deux séries de tableaux destinés à orner les galeries du palais du Luxembourg, sa résidence parisienne. Le premier cycle devait être consacré à la vie d'Henri IV, le second à la sienne. Seule cette série fut achevée, Rubens, auteur des esquis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vie-de-marie-de-medicis/#i_26648

VOS CORNELIS DE (1584-1651)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MARQUIS
  •  • 499 mots
  •  • 1 média

Né à Hulst, Cornelis de Vos fut placé, ainsi que ses frères Hans et Paul, en apprentissage chez un peintre anversois. Il complète sa formation par un voyage en Hollande et, en 1608, devient franc-maître de la guilde de Saint-Luc à Anvers, dont il est le doyen en 1618. Outre ses lucratives activités de portraitiste à succès, essentiellement entre 16 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cornelis-de-vos/#i_26648


Affichage 

Abraham et Melchisédech de Rubens

photographie

Abraham et Melchisédech, huile sur panneau transposée sur toile, du Flamand Pierre-Paul Rubens (1577-1640) Musée des Beaux-Arts de Caen, France 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Adoration des Mages, P. P. Rubens

photographie

Pierre Paul Rubens, Adoration des Mages Vers 1617-1618 Huile sur toile 251 cm x 328 cm Musée des Beaux-Arts, Lyon 

Crédits : Musée des Beaux-Arts, Lyon

Afficher

Alchimie

photographie

Jan van der Straet (dit Stradanus ou Stradano, 1523-1605), Le Laboratoire d'alchimie, 1571 Palazzo Vecchio, Florence 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Annonciation, R. Campin

photographie

Robert Campin, «Annonciation», vers 1420 Huile sur bois, 76 cm × 70 cm Museo del Prado, Madrid 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Calvaire, A. Janssens

photographie

Abraham JANSSENS, Calvaire, huile sur toile Musée des Beaux-Arts, Valenciennes, France 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Crucifixion, A. de Messine

photographie

Antonello de Messine, Crucifixion, 1475 Détrempe sur bois, 52,5 cm × 42,5 cm Musée royal des Beaux-Arts, Anvers 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Dante Alighieri, Juste de Gand

photographie

JUSTE DE GAND, Dante Alighieri, huile sur bois Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Diptyque Carondelet, Mabuse

photographie

Jan GOSSAERT dit MABUSE, Diptyque Carondelet À gauche: Jean Carondelet, doyen de l'Église de Besançon et Conseiller de Charles V; à droite : Vierge à l'Enfant 1517, huile sur bois Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Fleurs dans un vase en verre, D. Seghers

photographie

Daniel SEGHERS, Fleurs dans un vase en verre, huile sur cuivre Johnny van Haeften Gallery, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Henri IV reçoit le portrait de la reine et se laisse désarmer par l'amour, P. P. Rubens

photographie

Pierre Paul Rubens, «Henri IV reçoit le portrait de la reine et se laisse désarmer par l'amour», vers 1622-1625 Huile sur toile, 394 cm × 295 cm Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Héraclite

photographie

Surnommé «l'Obscur», Héraclite (VIe-Ve siècle avant J-C) est avec Anaximandre, Parménide et Empédocle, une figure fondatrice de la pensée présocratique À l'aube de la philosophie, ses écrits s'interrogent sur la possibilité pour le langage de dire quelque chose de l'être Peter Paul... 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Hercule et Diane, Mabuse

photographie

Jan GOSSAERT dit MABUSE, Hercule et Diane, 1517, huile sur bois The Barber Institute of Fine Arts, University of Birmingham, Royaume-Uni 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Intérieur de cuisine, J. Beuckelaer

photographie

Joachim BEUCKELAER, Intérieur de cuisine, huile sur bois Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

La Châsse de sainte Ursule, H. Memling

photographie

Hans Memling (1435 env-1494), La Châsse de sainte Ursule Musée Memling, Bruges, Belgique 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

La Danse des paysans, Bruegel l'Ancien

photographie

Pieter Bruegel l'Ancien, «La Danse des paysans», vers 1568 Huile sur bois, 114 cm × 164 cm Kunsthistorisches Museum, Vienne 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

La Déposition de Croix, A. Van Dyck

photographie

Antoine Van Dyck (1599-1641), La Déposition de Croix, huile sur toile Ashmolean Museum, Oxford, Grande-Bretagne 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

La Madone à l'écran d'osier, R. Campin

photographie

Robert CAMPIN, La Madone à l'écran d'osier, huile sur bois National Gallery, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

La Majorité de Louis XIII. La reine remet les affaires au roi, le 20 octobre 1614, P. P. Rubens

photographie

Pierre Paul Rubens, La Majorité de Louis XIII La reine remet les affaires au roi, le 20 octobre 1614», vers 1622-1625 Huile sur toile, 394 cm × 295 cm Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

La Moisson, Bruegel l'Ancien

photographie

Pieter Bruegel l'Ancien, «La Moisson», 1565 Huile sur toile, 118 cm × 163 cm The Metropolitan Museum of Art, New York Dans le cycle de saisons, ce tableau symbolise les mois d'août et de septembre 

Crédits : AKG

Afficher

La Multiplication des pains, J. Patenier

photographie

Joachim PATENIER ou PATINIR, La Multiplication des pains, détrempe sur bois L'Escurial, Espagne 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

La Rentrée des troupeaux, Bruegel l'Ancien

photographie

Pieter Bruegel l'Ancien, «La Rentrée des troupeaux», 1565 Huile sur bois, 117 cm × 159 cm Kunsthistorisches Museum, Vienne Ce tableau qui fait partie d'un cycle de saisons, symbolise les mois d'octobre et de novembre 

Crédits : AKG

Afficher

L'archiduc Ferdinand, P.P. Rubens

photographie

L'archiduc Ferdinand, cardinal-infant d'Espagne, gouverneur général des Pays-Bas du Sud, durant la bataille de Nördlingen Huile sur toile, 1636 Musée du Prado, Madrid 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Le Grand Duc Leopold Wilhelm dans sa galerie à Bruxelles, D. Teniers

photographie

David Teniers, «Le Grand Duc Leopold Wilhelm dans sa galerie à Bruxelles», 1653 Huile sur toile, 70 cm × 86 cm Kunsthistorisches Museum, Vienne (Autriche) 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Le Jugement universel, J. Bosch

photographie

Jérôme Bosch (1450-1516), Le Jugement universel, détail d'une créature monstrueuse portant comme du gibier un damné percé d'une flèche, 1500 Détrempe à l'huile sur bois de chêne (H 1,64 ; L 1,27) Akademie der Bildenden Künste 

Crédits : Nimatallah/ AKG

Afficher

Le Jugement universel, J. Bosch

photographie

Jérôme Bosch, Triptyque du «Jugement universel», 1500 Détail du panneau central Détrempe à l'huile sur bois de chêne, 164 cm × 127 cm Akademie der bildenden Künste, Vienne 

Crédits : Nimatallah/ AKG

Afficher

Le Mariage mystique de sainte Catherine, H. Memling

photographie

Hans Memling (1435 env-1494), Le Mariage mystique de sainte Catherine,ou Retable des deux saints Jean, triptyque, 1479 Musée Memling, Bruges, Belgique 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Le Portement de Croix, J. Bosch

photographie

Jérôme Bosch (1450 env-1516), Le Portement de Croix Huile sur bois 76,5 cm X 83,5 cm Musée des Beaux-Arts de Gand, Belgique 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Le Triomphe de la mort, Bruegel l'Ancien

photographie

Pieter Bruegel l'Ancien, «Le Triomphe de la mort», vers 1562 Détail Huile sur bois, 117 cm × 162 cm Musée du Prado, Madrid 

Crédits : AKG

Afficher

L'Enlèvement des filles de Leucippe de Rubens

photographie

L'Enlèvement des filles de Leucippe, tableau du peintre flamand Pierre-Paul Rubens (1577-1640), 1618-1620 Alte Pinakothek, Munich 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Les Saintes Femmes et saint Jean-Baptiste, H. Memling

photographie

Hans Memling, «Les Saintes Femmes et saint Jean-Baptiste», panneau de droite du diptyque «La Descente de Croix», vers 1475 Huile sur bois, 53,8 cm × 38,3 cm Capilla Real, Grenade 

Crédits : J. Martin/ AKG

Afficher

Lord John et lord Bernard Stuart, A. Van Dyck

photographie

Antoine Van Dyck (1599-1641), Lord John et lord Bernard Stuart Vers 1638 Huile sur toile 238 cm X 146 cm The National Gallery, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Marché aux poissons, J. Beuckelaer

photographie

Joachim BEUCKELAER, Marché aux poissons, huile sur toile Ferens Art Gallery, Hull City Museums and Art Galleries, Royaume-Uni 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Méléagre et Atalante, J. Jordaens

photographie

Jacob Jordaens, Méléagre et Atalante, XVIIe siècle Huile sur toile, 151 cm × 241 cm Musée du Prado, Madrid 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Nature morte avec lièvre, fruit et perroquet, J. Fyt

photographie

Jan FYT, Nature morte avec lièvre, fruit et perroquet, huile sur toile Musée de l'Ermitage, Saint-Pétersbourg, Russie 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Orphée charmant les animaux, R. Savery

photographie

Roelandt SAVERY, Orphée charmant les animaux, huile sur bois Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Paysage d'hiver avec un piège à oiseaux, Bruegel l'Ancien

photographie

Pieter Bruegel l'Ancien, «Paysage d'hiver avec un piège à oiseaux», 1565 Huile sur bois Musées royaux des beaux-arts de Bruxelles, Bruxelles Bruegel le Jeune, dit d'Enfer (1564-1638), a réalisé plusieurs répliques de l'œuvre de son père Une de celles-ci est conservée au musée Magnin,... 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Paysage fantastique avec cascade et pont, P. Bril

photographie

Paul BRIL, Paysage fantastique avec cascade et pont, huile sur toile Johnny van Haeften Gallery, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Portrait de famille, C. de Vos

photographie

Cornelis de VOS, Portrait de famille, huile sur toile Musée de l'Ermitage, Saint-Pétersbourg, Russie 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Portrait de Paracelse

photographie

D'après Quentin METSYS ou MASSYS, Portrait de Paracelse, huile sur bois Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Portrait de Sibylla Sambetha, H. Memling

photographie

Hans Memling, «Portrait d'une jeune femme», dit «Portrait de Sibylla Sambetha», 1480 Huile sur bois, 46,5 cm × 35,2 cm Memlingmuseum, Bruges 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Portrait d'une noble génoise, A. Van Dyck

photographie

Antoine Van Dyck, «Portrait d'une noble génoise», portrait présumé de la marquise Geronima Spinola-Doria, vers 1626-1627 Huile sur toile, 239 cm × 170 cm Collection du baron Édouard de Rothschild Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Ptolémée, Juste de Gand

photographie

JUSTE DE GAND, Ptolémée, huile sur bois Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Saint Jérôme dans le désert, J. Patenier

photographie

Joachim PATENIER ou PATINIR, Saint Jérôme dans le désert, huile sur bois Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Saint Joseph, panneau droit du triptyque de Mérode, R. Campin

photographie

Robert CAMPIN, Saint Joseph, panneau droit du triptyque de Mérode, vers 1420-1430, huile sur bois Metropolitan Museum of Art, Cloisters, New York, États-Unis 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Saint Thomas d'Aquin, Juste de Gand

photographie

JUSTE DE GAND, Saint Thomas d'Aquin, huile sur bois Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Samson et Dalila, A. Van Dyck

photographie

Antoine Van Dyck (1599-1641), Samson et Dalila Dulwich Picture Gallery, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Scène de cabaret, A. Brouwer

photographie

Adriaen BROUWER, Scène de cabaret, huile sur toile Musée de l'Ermitage, Saint-Pétersbourg, Russie 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Scène de cuisine en Flandres, F. Snyders

photographie

Abondance de gibier et fruits d'automne: les natures mortes flamandes célèbrent avec faste les plaisirs de la table Frans Snyders, Scène de cuisine en Flandres Huile sur toile, 135 × 201 cm, 1615-1620 Alte Pinakothek, Munich 

Crédits : VCG Wilson/ Corbis/ Getty Images

Afficher

Sénèque, Juste de Gand

photographie

JUSTE DE GAND, Sénèque, huile sur bois Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Sur le chemin de l'école, E. Claus

photographie

Emile CLAUS, Sur le chemin de l'école, huile sur toile Collection particulière 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Table avec gibier, F. Snyders

photographie

Frans SNYDERS, Table avec gibier, huile sur toile York City Art Gallery, North Yorkshire, Royaume-Uni 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Thomas Killigrew et William, lord Crofts, A. Van Dyck

photographie

Antoine Van Dyck, «Thomas Killigrew et William, lord Crofts», 1638 Huile sur toile, 132,7 cm × 143,5 cm Collection royale de la reine Élisabeth II 

Crédits : AKG

Afficher

Vierge à l'Enfant, H. Memling

photographie

Hans Memling, «Vierge à l'Enfant», seconde moitié du XVe siècle Huile sur toile, 45 cm × 32 cm Museu Nacional de Arte Antiga, Lisbonne 

Crédits : AKG

Afficher

Abraham et Melchisédech de Rubens
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Adoration des Mages, P. P. Rubens
Crédits : Musée des Beaux-Arts, Lyon

photographie

Alchimie
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Annonciation, R. Campin
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Calvaire, A. Janssens
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Crucifixion, A. de Messine
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Dante Alighieri, Juste de Gand
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Diptyque Carondelet, Mabuse
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Fleurs dans un vase en verre, D. Seghers
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Henri IV reçoit le portrait de la reine et se laisse désarmer par l'amour, P. P. Rubens
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Héraclite
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Hercule et Diane, Mabuse
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Intérieur de cuisine, J. Beuckelaer
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

La Châsse de sainte Ursule, H. Memling
Crédits : Bridgeman Images

photographie

La Danse des paysans, Bruegel l'Ancien
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

La Déposition de Croix, A. Van Dyck
Crédits : Bridgeman Images

photographie

La Madone à l'écran d'osier, R. Campin
Crédits : Bridgeman Images

photographie

La Majorité de Louis XIII. La reine remet les affaires au roi, le 20 octobre 1614, P. P. Rubens
Crédits : Bridgeman Images

photographie

La Moisson, Bruegel l'Ancien
Crédits : AKG

photographie

La Multiplication des pains, J. Patenier
Crédits : Bridgeman Images

photographie

La Rentrée des troupeaux, Bruegel l'Ancien
Crédits : AKG

photographie

L'archiduc Ferdinand, P.P. Rubens
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Le Grand Duc Leopold Wilhelm dans sa galerie à Bruxelles, D. Teniers
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Le Jugement universel, J. Bosch
Crédits : Nimatallah/ AKG

photographie

Le Jugement universel, J. Bosch
Crédits : Nimatallah/ AKG

photographie

Le Mariage mystique de sainte Catherine, H. Memling
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Le Portement de Croix, J. Bosch
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Le Triomphe de la mort, Bruegel l'Ancien
Crédits : AKG

photographie

L'Enlèvement des filles de Leucippe de Rubens
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Les Saintes Femmes et saint Jean-Baptiste, H. Memling
Crédits : J. Martin/ AKG

photographie

Lord John et lord Bernard Stuart, A. Van Dyck
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Marché aux poissons, J. Beuckelaer
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Méléagre et Atalante, J. Jordaens
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Nature morte avec lièvre, fruit et perroquet, J. Fyt
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Orphée charmant les animaux, R. Savery
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Paysage d'hiver avec un piège à oiseaux, Bruegel l'Ancien
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Paysage fantastique avec cascade et pont, P. Bril
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Portrait de famille, C. de Vos
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Portrait de Paracelse
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Portrait de Sibylla Sambetha, H. Memling
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Portrait d'une noble génoise, A. Van Dyck
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Ptolémée, Juste de Gand
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Saint Jérôme dans le désert, J. Patenier
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Saint Joseph, panneau droit du triptyque de Mérode, R. Campin
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Saint Thomas d'Aquin, Juste de Gand
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Samson et Dalila, A. Van Dyck
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Scène de cabaret, A. Brouwer
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Scène de cuisine en Flandres, F. Snyders
Crédits : VCG Wilson/ Corbis/ Getty Images

photographie

Sénèque, Juste de Gand
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Sur le chemin de l'école, E. Claus
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Table avec gibier, F. Snyders
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Thomas Killigrew et William, lord Crofts, A. Van Dyck
Crédits : AKG

photographie

Vierge à l'Enfant, H. Memling
Crédits : AKG

photographie