PEINTURE DU XVIIIe SIÈCLE

L'ANALYSE DE LA BEAUTÉ, William Hogarth - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 1 072 mots
  •  • 1 média

William Hogarth (1697-1764) écrivit et publia L'Analyse de la Beauté, destinée à fixer les idées vagues qu'on a du goût... , en 1753, alors qu'il était devenu, après une carrière de graveur et de peintre commencée trente ans plus tôt, l'un des artistes les plus en vue de Grande-Bretagne, un artiste dont la célébrité, par l'intermédiaire de l'estampe, avait atteint toute l'Eu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-analyse-de-la-beaute/#i_89018

ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Peinture

  • Écrit par 
  • Jacques CARRÉ, 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 8 171 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « L'ère des « connaisseurs » (1714-1830) »  : […] L'accession de la dynastie des Hanovre en 1714 marque le début d'une ère de stabilité politique et de prospérité économique, où la Grande-Bretagne devient une grande puissance européenne. Les élites sociales, désormais, ne fondent plus leur autorité seulement sur la possession de la terre et sur le pouvoir politique, mais aussi, de plus en plus, sur la maîtrise du goût et de la vie artistique. Le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anglais-art-et-culture-peinture/#i_89018

ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Aquarelle

  • Écrit par 
  • Jacques CARRÉ
  •  • 3 838 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le goût du paysage et l'esthétique du pittoresque »  : […] L' essor de l'aquarelle vers le milieu du xviii e  siècle en Angleterre est lié à l'intérêt grandissant du public cultivé pour le paysage sous toutes ses formes : paysages naturels découverts en voyage, jardins paysagers, et, bien entendu, peinture de paysage, dont les collectionneurs britanniques étaient grands amateurs. Les aquarelles étaient de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anglais-art-et-culture-aquarelle/#i_89018

APPIANI ANDREA (1754-1817)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 512 mots

Parmi les représentants majeurs du néo-classicisme, on doit à coup sûr compter Andrea Appiani. Aux côtés d'un Giani, plus tendu et brutal, d'un Camuccini, plus maniérisant, Appiani est en Italie dans la lignée de Mengs et d'Angelica Kauffmann le représentant d'un art où le retour à l'antique passe, entre autres, par une méditation des classicismes, de celui du Raphaël de la Farnésine à celui de Po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andrea-appiani/#i_89018

ASAM LES

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 770 mots
  •  • 1 média

Famille d'artistes allemands. Cosmas Damian (1686-1739) fut fresquiste et Egid Quirin (1692-1750) sculpteur et stucateur ; les frères Asam eurent, en outre, tous les deux une activité d'architectes (on peut les comparer avec les frères Johann-Baptist et Dominikus Zimmermann). Leur père, Hans Georg Asam (1649-1711), jouissait déjà en Bavière d'une certaine réputation comme peintre à fresque. En 171 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-asam/#i_89018

BELLOTTO BERNARDO (1720-1780)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 1 024 mots
  •  • 5 médias

À l'époque où le jeune Bellotto commence son apprentissage chez son oncle Canaletto — vers 1735 —, la qualité de la vie artistique et intellectuelle à Venise, l'éclat des fêtes, l'activité des imprimeries et de la presse périodique assurent à la ville des doges un rayonnement qui atteint les principales capitales européennes. Madrid et Paris, Vienne et Dresde, Londres aussi, accueillent ses meille […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernardo-bellotto/#i_89018

BELLUCCI ANTONIO (1654-1726)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 159 mots

Formé à Venise près des peintres d'orientation naturaliste initiés par Luca Giordano aux effets de lumière contrastés — l'Allemand C. Loth, le Padouan Zanchi — Bellucci peint notamment, à San Pietro di Castello, un Saint Laurent priant pour la fin de la peste , intéressant par l'animation de la composition et la saveur de la touche, qui annoncent l'art du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonio-bellucci/#i_89018

BLAKE WILLIAM (1757-1827)

  • Écrit par 
  • Claude DOUBINSKY, 
  • Régine LUSSAN
  •  • 5 461 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Un art insolite »  : […] L'art de Blake est à la fois une révolte contre l'art du passé et celui de son époque ; il condamne surtout l'art mondain de Reynolds, mais il renie aussi la peinture à l'huile des grands maîtres vénitiens et flamands, qualifiant les œuvres de Rubens et de Rembrandt de « barbouillage ». Dans ses aquarelles et dans ses détrempes, Blake veut un contour net qui est selon lui la garantie d'un art aut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/blake-william-1757-1827/#i_89018

BOUCHER FRANÇOIS (1703-1770)

  • Écrit par 
  • Marianne ROLAND MICHEL
  •  • 3 776 mots
  •  • 1 média

« Phare » de la peinture du xviii e  siècle, artisan talentueux, incarnation de l'art rocaille, « peintre des Grâces », ces qualificatifs et d'autres qui évoquent la mièvrerie et la répétition, ont été appliqués à Boucher, à plus ou moins juste titre, sans réussir à définir l'artiste. L'exposition qui lui avait été consacrée en 1986-1987, au Metr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-boucher/#i_89018

BUNCHŌ TANI (1764-1840)

  • Écrit par 
  • Chantal KOZYREFF
  •  • 858 mots

Peu connu des historiens d'art occidentaux, Bunchō fut considéré par ses contemporains comme le plus grand peintre japonais de son temps. Mais il est malaisé de le classer dans une école. S'il a tout du lettré, vaste culture, formation intellectuelle (confucéenne), son art dépasse le cadre de l'école des Lettrés dite Bunjinga ou Nanga. Faut-il le considérer comme un rénovateur de génie de l'école […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tani-buncho/#i_89018

BUSON YOSA (1716-1783)

  • Écrit par 
  • Madeleine PAUL-DAVID
  •  • 1 245 mots

Buson, poète et peintre japonais, fut, avec Ike-no-Taiga, le créateur du Nanga, école des Lettrés. Éclectique comme la plupart de ses contemporains, Buson s'est illustré par des styles très divers, mais il semble que son emploi du pinceau s'apparente surtout à celui des maîtres de l' époque Muromachi, formés à l'école des peintres Song et Yuan. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yosa-buson/#i_89018

CANADA - Arts et culture

  • Écrit par 
  • Andrée DESAUTELS, 
  • Roger DUHAMEL, 
  • Marta DVORAK, 
  • Juliette GARRIGUES, 
  • Constance NAUBERT-RISER, 
  • Philip STRATFORD
  • , Universalis
  •  • 25 025 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Peinture »  : […] Contrairement à la sculpture, la peinture française introduite en Nouvelle-France au xvii e  siècle par le frère Luc, de la congrégation des Récollets, n'a pas eu de prolongement immédiat. En revanche, c'est l'Angleterre qui contribue dès le xviii e  siècle au développement de la peinture de paysa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canada-arts-et-culture/#i_89018

CANALETTO ANTONIO CANAL dit (1697-1768)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 402 mots
  •  • 3 médias

C'est un peintre d'Udine, Luca Carlevarijs, et un Hollandais, Gaspar van Wittel, qui furent à Venise, au début du xviii e siècle, les initiateurs de la peinture de vedute dont Canaletto allait devenir le plus brillant représentant. Celui-ci avait commencé par travailler avec son père comme décorateur de théâtre. Il avait pu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canaletto/#i_89018

CARLONE CARLO INNOCENZO (1686-1775)

  • Écrit par 
  • Georges BRUNEL
  •  • 408 mots

Né à Sciara, près de Côme, Carlo Innocenzo Carlone appartient autant à l'Allemagne, où il fait la moitié de sa carrière, qu'à l'Italie dont il est originaire. La famille Carlone, ou Carloni, originaire de la région de Côme, comporte de nombreuses branches, et l'on trouve des artistes de ce nom, architectes, stucateurs et peintres, en Ligurie et en Lombardie, au xvii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carlo-innocenzo-carlone/#i_89018

CARSTENS ASMUS JAKOB (1754-1798)

  • Écrit par 
  • Pierre GEORGEL
  •  • 385 mots

Peintre et dessinateur danois-allemand ; né dans un village qui se trouvait alors au Danemark, mais qui appartient aujourd'hui à l'Allemagne, Asmus Jakob Carstens est revendiqué par les deux pays. Il se forme dans le climat esthétique de l'académisme nordique, à Copenhague, où il est l'élève d'Abildgaard, puis il voyage en Italie (1783), en particulier à Mantoue, où il étudie l'œuvre de Jules Roma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asmus-jakob-carstens/#i_89018

CASTILLE

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Philippe WOLFF
  • , Universalis
  •  • 10 283 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Le style néo-classique »  : […] L'enseignement donné sous les auspices de l'Académie imposa le respect des règles classiques. Pendant un temps les artistes surent maintenir une certaine fantaisie dans leurs créations. Ce fut notamment le cas de Ventura Rodríguez (1717-1785), qui, venu du rococo, en arriva à pratiquer une architecture fonctionnelle dans l'esprit du Français J.-F. Blondel. Mais l'esprit néo-classique finit par tri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/castille/#i_89018

COPLEY JOHN SINGLETON (1738-1815)

  • Écrit par 
  • Pierre GEORGEL
  •  • 856 mots
  •  • 1 média

Peintre américain. Copley joue un rôle essentiel dans l'histoire de la peinture américaine, car c'est lui qui la fait passer de la tradition archaïque des « primitifs », caractérisée par un style linéaire à deux dimensions, de caractère idéographique, et par des formules stéréotypées, à une vision beaucoup plus réaliste, remarquablement accordée au génie et au goût de l'Amérique coloniale. Lui-mêm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-singleton-copley/#i_89018

COZENS ALEXANDER (1717 env.-1786)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 258 mots

Dessinateur et peintre britannique d'origine russe, Alexander Cozens fut, avec son fils John Robert Cozens, l'un des principaux aquarellistes du xviii e  siècle. Né vers 1717 à Saint-Pétersbourg, Alexander Cozens est le fils d'un constructeur naval au service du tsar de Russie. Après un séjour à Rome en 1746, le jeune Alexander s'installe en Angl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexander-cozens/#i_89018

COZENS JOHN ROBERT (1752-1797)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 220 mots
  •  • 1 média

Dessinateur et peintre britannique, né en 1752 à Londres, mort en décembre 1797 à Londres. Fils de l'aquarelliste Alexander Cozens (1717-1786), John Robert Cozens expose pour la première fois des dessins en 1767 avec la Society of Artists. Les deux longs séjours qu'il fait sur le continent (1776-1779 et 1782-1783) jouent un rôle formateur décisif dans sa carrière. Son premier voyage le mène de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-robert-cozens/#i_89018

DÉCORS DE LA RÉSIDENCE, GIAMBATTISTA TIEPOLO (Würzburg)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 256 mots
  •  • 1 média

Couronnement de sa carrière, les décors que le peintre vénitien Giambattista Tiepolo réalisa pour le palais de Würzburg, en Allemagne, sont caractéristiques de la circulation des artistes dans l'Europe des Lumières. Contacté par un banquier allemand qui résidait à Venise et qui négocia son contrat, Tiepolo partit en 1750 pour l'Allemagne. Les salles du palais que devait décorer l'artiste avaient é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decors-de-la-residence-giambattista-tiepolo/#i_89018

DISCOURS SUR LA PEINTURE, Joshua Reynolds - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 1 077 mots
  •  • 1 média

Les quinze Discours sur la peinture , prononcés par sir Joshua Reynolds (1723-1792) entre 1769 et 1790, publiés au fur et à mesure, très lus et diffusés jusqu'au xix e  siècle, en partie à cause de la réputation de peintre de leur auteur, sont inséparables de l'homme et de sa carrière, autant que de l'institution et de l'épo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/discours-sur-la-peinture/#i_89018

FÜSSLI JOHANN HEINRICH, FUSELI ou FUSELY HENRY (1741-1825)

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 671 mots
  •  • 4 médias

Deux hommes ont coexisté en bonne intelligence dans la personnalité d'Heinrich Füssli. Descendant d'un graveur zurichois du xvii e siècle qui avait imité avec succès Callot, fils d'un érudit qui pratiquait en amateur la peinture et entretint une longue correspondance avec Winckelmann, le jeune Füssli se brouilla cependant très vite avec sa famill […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fussli-fuseli-fusely/#i_89018

GAINSBOROUGH THOMAS (1727-1788)

  • Écrit par 
  • Jacques CARRÉ
  •  • 2 934 mots
  •  • 5 médias

Contemporain et rival de Reynolds, Gainsborough a connu le succès grâce à ses portraits. Son extraordinaire aptitude à saisir la ressemblance, sa virtuosité dans le rendu des étoffes et le traitement de l'arrière-plan, l'élégance formelle de la composition ont été vite appréciées à Bath, puis à Londres, et ont fait sa réputation depuis lors. Pourtant, le genre préféré de l'artiste a toujours été […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-gainsborough/#i_89018

GIRTIN THOMAS (1775-1802)

  • Écrit par 
  • Pierre GEORGEL
  •  • 495 mots

Formé auprès de l'aquarelliste Edward Dayes, dont l'œuvre est bien représentatif de l'agréable tradition topographique du xviii e  siècle, le peintre anglais Thomas Girtin va révolutionner cette dernière. Vers la même époque, en copiant et en coloriant des gravures d'après Rubens, le Canaletto, Richard Wilson, John Robert Cozens, il élabore une vi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-girtin/#i_89018

GOSHUN (1752-1811)

  • Écrit par 
  • Chantal KOZYREFF
  •  • 738 mots

Si Goshun tient une place importante dans l'histoire de la peinture japonaise, comme fondateur de l'école Shijo, son œuvre a surtout l'intérêt de refléter les deux grandes tendances picturales qui se développèrent au xviii e  siècle : le courant « idéaliste » de la peinture des lettrés (Bunjin-ga) et le mouvement « réaliste » représenté par l'écol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/goshun/#i_89018

GOYA FRANCISCO (1746-1828)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 2 704 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Un peintre espagnol du XVIIIe siècle »  : […] Les débuts de la carrière du peintre n'auguraient pas un destin aussi exceptionnel. Né dans le petit village aragonais de Fuendetodos, d'une famille modeste, Francisco de Paula Goya y Lucientes connut dans sa jeunesse des moments difficiles. Ses tentatives pour percer, à l'occasion des concours triennaux de l'académie de San Fernando, à Madrid, en 1763 et 1766, furent autant d'échecs. La malchanc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francisco-goya/#i_89018

GRAN DANIEL (1694-1757)

  • Écrit par 
  • Georges BRUNEL
  •  • 309 mots

Peintre autrichien, représentant le plus important, à Vienne, de la tendance académique et classicisante, tendance dont on pourrait trouver aussi l'expression en sculpture dans l'œuvre de Georg Raphael Donner. Le souci de clarté est apparent dans toutes les œuvres de Gran : les groupes de personnages, même dans les grandes compositions de plafond comme celle du palais Schwarzenberg à Vienne (1725  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/daniel-gran/#i_89018

GÜNTHER MATTHÄUS (1705-1788)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 147 mots

Peintre d'Allemagne du Sud, spécialiste de la décoration à fresque. Élève de Cosmas Damian Asam, il s'installe à Augsbourg, où il obtient la maîtrise en 1731 et devient directeur de l'Académie en 1762, à la mort de Johann Georg Bergmüller. Sa manière reflète l'influence de son maître, celle de Johann E. Holzer, dont il acheta les dessins à la mort de celui-ci (1740) pour les utiliser dans la prépa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matthaus-gunther/#i_89018

HAMILTON GAVIN (1730-1797)

  • Écrit par 
  • Pierre GEORGEL
  •  • 508 mots

Peintre écossais dont la carrière presque entière se déroula à Rome. Hamilton ne contribua guère aux destinées de la peinture britannique et fut d'ailleurs mal connu de son vivant en Grande-Bretagne. En revanche, il occupe une place importante dans le mouvement néo-classique international de Rome. Outre ses tableaux, les fouilles qu'il dirigea, son activité dans le commerce d'art — de nombreuses s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gavin-hamilton/#i_89018

HOGARTH WILLIAM (1697-1764)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 2 528 mots
  •  • 5 médias

Graveur de formation, William Hogarth se voulut avant tout un peintre dont l'ambition était d'égaler, voire de surpasser les modèles italiens et français, qui paraissaient inaccessibles, dans sa jeunesse, aux yeux de la plupart des artistes britanniques, une opinion partagée par un large public. Sa célébrité, depuis deux siècles, s'est pourtant essentiellement fondée sur ses estampes, dont la forc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-hogarth/#i_89018

HOKUSAI (1760-1849) (exposition)

  • Écrit par 
  • Christophe MARQUET
  •  • 931 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La leçon de dessin de Hokusai »  : […] Après Hokusai et son temps. Le fou de peinture (Centre culturel du Marais, 1980) – qui fut une révélation – et la plus récente présentation centrée sur les œuvres conservées au musée Guimet ( Hokusai 1760-1849. L’affolé de son art , 2008), l’exposition du Grand Palais constitue en France la troisième grande manifestation d’envergure consacrée au peintre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hokusai-1760-1849/#i_89018

HOKUSAI KATSUSHIKA (1760-1849)

  • Écrit par 
  • Chantal KOZYREFF
  • , Universalis
  •  • 1 419 mots
  •  • 2 médias

Jamais artiste japonais ne fut à la fois plus admiré en Occident et plus contesté au Japon. Katsushika Hokusai, l'un des plus grands artistes qu'Edo (Tōkyō) ait engendrés, a laissé une œuvre monumentale, souvent inégale, mais d'une diversité sans pareille. Peintre et dessinateur admirable, grand théoricien, mais très individualiste, perpétuel insatisfait et d'une curiosité toujours en éveil, il s' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hokusai/#i_89018

HUBERT ROBERT, 1733-1808. UN PEINTRE VISIONNAIRE (exposition)

  • Écrit par 
  • Marie-Josèphe BONNET
  •  • 1 016 mots
  •  • 1 média

Avec Hubert Robert (1733-1808). Un peintre visionnaire , le musée du Louvre, associé à la National Gallery of Art de Washington, présentait du 9 mars au 30 mai 2016 la première exposition monographique du grand peintre des Lumières depuis le bicentenaire de sa naissance. On peut s’étonner d’avoir dû attendre si longtemps lorsqu’on d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hubert-robert-1733-1808-un-peintre-visionnaire/#i_89018

IKE NO TAIGA (1723-1776)

  • Écrit par 
  • Chantal KOZYREFF
  •  • 1 202 mots

L'école chinoise, connue au Japon sous le nom de Bunjin-ga ou Nanga, régénère la peinture de paysage au xviii e siècle. Et Ike no Taiga s'en fait l'un des interprètes les plus personnels. Bien que les termes Bunjin-ga (« peinture des Lettrés ») et Nanga (« peinture du Sud ») ne soient pas synonymes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ike/#i_89018

INGRES et L'ILLUSION GRECQUE. INGRES ET L'ANTIQUE (expositions)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 983 mots

Deux expositions, l'une à Paris, l'autre à Montauban et en Arles, ont ramené en 2006 « Monsieur Ingres » sous les feux de l'actualité, sans qu'il ait été besoin pour cela d'une quelconque date anniversaire. On ne peut que s'en féliciter, tant le calendrier des manifestations culturelles tend à devenir purement commémoratif, au risque d'une trop grande planification de la recherche et des publica […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ingres-l-illusion-grecque-ingres-et-l-antique/#i_89018

ITCHŌ HANABUSA (1652-1724)

  • Écrit par 
  • Chantal KOZYREFF
  •  • 980 mots

Dans le chapitre « D'une formation traditionaliste à un art personnel »  : […] Né à Ōsaka, fils de médecin, Itchō vint s'installer à Edo, avec sa famille, à l'âge de quinze ans. Il entra très tôt dans l'atelier de Kanō Yusunobu (1613-1685), le jeune frère de l'illustre Tanyū. Mais il manifesta tout de suite un caractère non conformiste, son tempérament artistique regimba aux conventions de l'école et son indépendance d'esprit le brouilla rapidement avec son maître. Considér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/itcho/#i_89018

JAPON (Arts et culture) - Les arts

  • Écrit par 
  • François BERTHIER, 
  • François CHASLIN, 
  • Nicolas FIÉVÉ, 
  • Anne GOSSOT, 
  • Chantal KOZYREFF, 
  • Hervé LE GOFF, 
  • Françoise LEVAILLANT, 
  • Daisy LION-GOLDSCHMIDT, 
  • Shiori NAKAMA, 
  • Madeleine PAUL-DAVID
  • , Universalis
  •  • 56 364 mots
  •  • 34 médias

Dans le chapitre « L'influence de l'étranger »  : […] Au cours du xviii e  siècle, d'autres tendances se font jour sous l'impulsion – étonnante dans un pays isolé – de l'étranger, en particulier de la Chine dont les navires, abordant à Nagasaki, permirent la diffusion d'œuvres continentales en même temps que celle de la perspective occidentale, favorisée par la présence des Hollandais. Cette connaiss […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-arts-et-culture-les-arts/#i_89018

KAUFFMANN ANGELICA (1741-1807)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 885 mots

L'œuvre abondante et diverse d'Angelica Kauffmann s'étend sur une demi-siècle, et intéresse une grande partie de l'Europe du xviii e  siècle. Ce peintre, né en Suisse, vit à Rome, essaie de s'installer à Londres, travaille pour les cours d'Italie, d'Allemagne, de Russie, et fréquente une grande partie de l'élite intellectuelle : Goethe, Klopstock […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/angelica-kauffmann/#i_89018

LA FASCINATION DE L'ANTIQUE(exposition)

  • Écrit par 
  • Marianne ROLAND MICHEL
  •  • 1 083 mots

Il faut saluer la double réussite d'une exposition et de son livre-catalogue, dont la complémentarité est exemplaire. L'exposition La Fascination de l ' Antique, 1700-1770 s'est tenue au musée de la Civilisation gallo-romaine, à Lyon, du 20 décembre 1998 au 14 mars 1999. Cent soixante objets, peintures, dessins, sculptures, mosaïqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-fascination-de-l-antique/#i_89018

L'ANTIQUITÉ RÊVÉE. INNOVATIONS ET RÉSISTANCES AU XVIIIe SIÈCLE (exposition)

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 1 079 mots

C'est une exposition remarquable que le musée du Louvre a offerte à son public avec L'Antiquité rêvée. Innovations et résistances au XVIII e   siècle (2 décembre 2010-14 février 2011). À travers un choix de plus de cent cinquante œuvres majeures, l'ambition était d'illustrer la naissan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-antiquite-revee-innovations-et-resistances-au-xviiie-siecle/#i_89018

LA VOLUPTÉ DU GOÛT (exposition)

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 1 010 mots

Reconnue d'intérêt national par le ministère de la Culture, organisée sous l'égide de FRAME (French Regional & American Museum Exchange), un groupement de vingt-quatre musées régionaux français et musées américains, créé en 1999, l'exposition La Volupté du goût. La peinture française au temps de Madame de Pompadour était coproduite par le musée des Beaux-Arts de Tours (11 o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-volupte-du-gout/#i_89018

LAWRENCE sir THOMAS (1769-1830)

  • Écrit par 
  • Pierre GEORGEL
  •  • 578 mots
  •  • 3 médias

Peintre anglais. Bien que Thomas Lawrence ait exécuté quelques peintures d'histoire au début de sa carrière ( Homère récitant ses poèmes , exposé en 1791, coll. Kincaid-Lennox, Downton Castle), sa production presque entière se compose de portraits. Lawrence est, dans ce domaine, le successeur immédiat de Reynolds et de Gainsborough, et l'héritier de l'éclatante tradition inau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lawrence-sir-thomas/#i_89018

L'EMBARQUEMENT POUR L'ÎLE DE CYTHÈRE (A. Watteau)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 214 mots

Watteau est reçu, en 1712, comme membre agréé à l'Académie royale de peinture et de sculpture, qui réunissait les principaux peintres, sculpteurs et graveurs parisiens. Comme c'était la règle, il devait fournir au plus vite un « morceau de réception » afin d'en être définitivement membre. Il fallut néanmoins plusieurs rappels à l'ordre de la part des autorités académiques avant qu'il n'exécute, en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-embarquement-pour-l-ile-de-cythere/#i_89018

LE PRINCE JEAN-BAPTISTE (1734-1781)

  • Écrit par 
  • Olga MEDVEDKOVA
  •  • 1 000 mots

Jean-Baptiste Le Prince naquit le 17 septembre 1734 à Metz dans la famille d'un maître sculpteur doreur. Vers dix-sept ans, il obtint une pension du maréchal de Belle-Isle, gouverneur de Metz, et fit partie de sa suite quand ce dernier se rendit à Paris, où il devint bientôt l'élève de François Boucher. En 1752, il épousa Marie Guiton, qui avait deux fois son âge et une certaine fortune. Il s'en s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-baptiste-le-prince/#i_89018

LIGURIE

  • Écrit par 
  • Michel ROUX, 
  • Giovanna TERMINIELLO ROTONDI
  •  • 2 787 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'école de peinture des XVIIe et XVIIIe siècles »  : […] Au début du xvii e  siècle, les peintres génois sont encore tributaires de l'expérience nettement maniériste du siècle précédent ; cela est si vrai que Domenico Fiasella, l'un des plus notoires artistes du xvii e  siècle, ne sut enrichir sa manière que de traits d'ornementation superficiels, à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ligurie/#i_89018

LIOTARD JEAN ÉTIENNE (1702-1789)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 359 mots
  •  • 2 médias

Pastelliste et miniaturiste suisse d'origine française (son père, joaillier de Montélimar, s'était réfugié à Genève pour échapper aux persécutions religieuses), Liotard se forme à Genève, puis à Paris, où il échoue au prix de Rome ; mais il se fait une réputation de portraitiste et s'attache au marquis de Puysieux, qui l'emmène en Italie (1736). À Rome, il compte dans sa clientèle le pape Clément  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-etienne-liotard/#i_89018

LOMBARDIE

  • Écrit par 
  • Franco MAZZINI
  •  • 3 758 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Caravage »  : […] Personne n'ignore la portée révolutionnaire, en Europe, du caravagisme. Avec Caravage, l'art lombard a atteint l'un des points culminants de son développement. Le caravagisme est un phénomène « lombard », non seulement parce que Caravage est né quelque part entre Bergame et Crémone, mais surtout parce qu'il a cultivé son sens du « réalisme » en regardant la peinture d'autres artistes lombards, com […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lombardie/#i_89018

LONGHI PIETRO FALCA dit PIETRO (1702-1785)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 156 mots

Comme Piazzetta, et vingt ans après lui, Pietro Longhi trouve sa voie à Bologne dans l'enseignement de Giuseppe Maria Crespi. Il y développe un sens de l'observation directe, une attention aux détails de matière et de texture qu'il exploitera avec bonheur dans une œuvre toute consacrée à la description de la vie quotidienne à Venise . Habile à décrire les intérieurs un peu guindés de la société bo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/longhi-pietro-falca-dit-pietro/#i_89018

MAGNASCO ALESSANDRO, dit IL LISSANDRINO (1667-1749)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 373 mots

Né en Ligurie, Alessandro Magnasco reçoit sa première formation à Milan, d'un peintre vénitien, Filippo Abbiatti. À Gênes, durant son enfance, il a connu les batailles, les processions, les scènes de cabaret et les rixes de Bohémiens que peignaient les Flamands Cornelis et Luc van Wael. À Milan, dans le climat de terreur et de misère que fait régner la tyrannie espagnole, il trouve ses modèles da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alessandro-magnasco/#i_89018

MARIESCHI MICHELE (1710 env.-1743)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 150 mots

Émule de Canaletto, Michele Marieschi commença par peindre des décors de théâtre, comme beaucoup de védutistes de son temps, puis des ports et des paysages dans le goût de Marco Ricci. On sait peu de choses de sa brève existence : après un séjour en Allemagne dont il revient en 1731, il se consacre aux vues de Venise qu'il peint avec délicatesse, en tonalités fraîches et brillantes et qu'il anime […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michele-marieschi/#i_89018

MAULBERTSCH FRANZ ANTON (1724-1796)

  • Écrit par 
  • Georges BRUNEL
  •  • 482 mots
  •  • 1 média

En dehors de l'Allemagne et des pays d'Europe centrale, Franz Anton Maulbertsch n'est généralement pas reconnu comme l'un des maîtres majeurs de la peinture européenne, qu'il est pourtant. C'est qu'il est fort peu représenté dans les collections et que, ses œuvres les plus significatives étant de grands décors, on ne peut guère le connaître que sur place. Né à Langenargen, sur les bords du lac de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franz-anton-maulbertsch/#i_89018

MENGS ANTON RAPHAEL (1728-1779)

  • Écrit par 
  • Marc LE CANNU
  •  • 633 mots
  •  • 1 média

À son époque, Anton Mengs passe pour le plus grand peintre d'Europe. Il semble catalyser les aspirations des premiers néo-classiques qui, à la suite de Winckelmann, prônent le retour à la « manière simple et noble du bel antique », au beau idéal, à la pureté de la statuaire grecque et au dessin de Raphaël. On le tient généralement pour le véritable réformateur de la peinture corrompue par le goût […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anton-raphael-mengs/#i_89018

MOKUBEI AOKI (1767-1833)

  • Écrit par 
  • Chantal KOZYREFF
  •  • 1 259 mots

Dans le chapitre « Le peintre amateur »  : […] Il est probable que les premiers contacts de Mokubei avec la peinture furent, sinon antérieurs, du moins contemporains à sa formation d'expert en céramique et imputables à Kōfuyō, qui avait été un intime d'Ike no Taiga, à Kimura Kenkadō et ses amis peintres de l'école Nanga. Autodidacte en ce domaine, il n'y chercha qu'un délassement favori en marge de la poterie, mais en y montrant un talent ég […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mokubei/#i_89018

NATURE MORTE

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 5 707 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La France : de Baugin à Chardin »  : […] À Paris, dans la première moitié du xvii e  siècle, l'influence flamande véhiculée par la colonie artistique de Saint-Germain-des-Prés se combine à la leçon caravagesque, donnant naissance à un style français, caractérisé par la simplicité des compositions, un choix d'objets restreint, un coloris souvent froid, une certaine uniformité de l'éclaira […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nature-morte/#i_89018

NÉO-CLASSICISME, arts

  • Écrit par 
  • Mario PRAZ, 
  • Daniel RABREAU
  •  • 8 099 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Piranèse et l'influence d'Herculanum »  : […] Si, selon la critique moderne, les fondements du néo-classicisme se trouvent dans les phénomènes que l'on vient d'esquisser, il faut reconnaître aussi l'importance de facteurs auxquels on attribuait autrefois la paternité du style néo-classique, notamment les fouilles d'Herculanum entreprises en 1748 par Charles III de Bourbon, roi de Naples, dont les résultats furent publiés dans les huit magnif […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neo-classicisme-arts/#i_89018

ŌKYO MARUYAMA (1733-1795)

  • Écrit par 
  • Chantal KOZYREFF
  •  • 1 338 mots

Fondateur du shasei-ga ou peinture réaliste, Maruyama Ōkyo reste, malgré son éclipse actuelle, l'une des figures prééminentes du Japon. Son réalisme, absolument neuf, suscita l'opposition unanime des mouvements qui puisaient directement aux traditions sino-japonaises. Mais, comme elle correspondait aux aspirations contemporaines, sa vision des choses s'imposa irrésistiblemen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/okyo/#i_89018

PANNINI GIOVANNI PAOLO (1691-1765)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 286 mots
  •  • 2 médias

Initié par Ferdinando Bibiena, à Bologne, aux règles et aux artifices de la scénographie, des perspectives architecturales et du décor, Pannini complète son éducation à Rome, où il se rend en 1711, chez Benedetto Luti. La protection du cardinal de Polignac et son mariage avec la sœur de Nicolas Vleughels, directeur de l'Académie de France, le mettent en rapport avec toutes les personnalités de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-paolo-pannini/#i_89018

PAYSAGE, peinture

  • Écrit par 
  • Eugenio BATTISTI
  •  • 6 547 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'Europe »  : […] L'Europe et le Proche-Orient ont eu une littérature érémitique et un culte des beautés naturelles comparables à ceux de l'Extrême-Orient. Cela est vrai si l'on en juge par la situation des plus anciens ermitages qui dominent de haut des groupes de montagnes et de vallées, des gorges et des forêts sauvages, des étendues d'eau. Toutefois, pendant tout le Moyen Âge européen, les éléments de paysage […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paysage-peinture/#i_89018

PEINTURE DE GENRE

  • Écrit par 
  • Anne le PAS de SÉCHEVAL
  •  • 3 539 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « La peinture de genre à l'époque de la hiérarchie des genres (XVIIe et XVIIIe siècles) »  : […] Au xvii e  siècle, la peinture de genre rencontre un succès croissant, parallèlement à l'estampe, qui accueille largement les thèmes « bas » (J. Callot, J. Bellange, A. Bosse...). Après les expériences caravagesques, les peintres italiens, absorbés par la grande peinture narrative, abandonnent aux artistes nordiques ce champ pictural encore à pein […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peinture-de-genre/#i_89018

PELLEGRINI GIOVANNI ANTONIO (1675-1741)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 302 mots
  •  • 1 média

La carrière de Pellegrini commence par des voyages en Allemagne, en Moravie, en Autriche, avec son maître Paolo Pagani. En 1700, il est à Rome et découvre le baroque dans l'œuvre de Solimena et dans celle de Luca Giordano. L'évolution de son style se poursuit, sous l'influence de Sebastiano Ricci, à Venise. L'animation décorative de ses compositions, leurs tonalités chaleureuses et brillantes lui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-antonio-pellegrini/#i_89018

PESTE, iconographie

  • Écrit par 
  • Martine VASSELIN
  •  • 1 030 mots

La peste est une de ces maladies mortelles de caractère épidémique qui, par leur violence soudaine et inexpliquée et le nombre de leurs victimes, ont frappé les imaginations. Réalité tragique bouleversant les structures et les valeurs sociales, elle a sévi dans les pays du pourtour méditerranéen et touché l'Europe occidentale de façon chronique, de la Peste noire de 1348 (qui a pu tuer près d'un t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peste-iconographie/#i_89018

PIAZZETTA GIOVANNI BATTISTA (1683-1754)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 371 mots
  •  • 1 média

Le déclin de la peinture vénitienne à la fin du xvii e siècle explique le fait que Piazzetta soit allé faire son apprentissage à Bologne, chez Giuseppe Maria Crespi. Il y découvre, avec les échos d'un caravagisme tardif, le point de départ d'une manière très personnelle qui lui vaudra une place de premier plan dans le renouveau artistique accompl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-battista-piazzetta/#i_89018

PORTRAIT

  • Écrit par 
  • Galienne FRANCASTEL
  •  • 6 167 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Le portrait psychologique »  : […] Dans ce domaine comme dans d'autres, la Régence, succédant à un règne despotique et austère, apporta une détente et un assouplissement qui ne devaient plus se démentir malgré des retours en force de consignes de grandeur émises plus tard par la direction des Bâtiments sous Louis XVI. Avec la mode du portrait au pastel, introduit en France par Rosalba Carriera et poussé à la perfection technique p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/portrait/#i_89018

RAEBURN HENRY (1756-1823)

  • Écrit par 
  • Pierre GEORGEL
  •  • 364 mots
  •  • 1 média

Appartenant à la génération qui suit celle de Reynolds, Henry Raeburn, peintre de portraits écossais, reste proche des types fixés par le fondateur de la Royal Academy. Il s'agit pourtant d'un artiste authentiquement « provincial », qui eut peu de contrats avec les ateliers londoniens. Sa formation fut celle d'un miniaturiste et il semble n'avoir connu, à ses débuts, l'œuvre de Reynolds et de Gain […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henry-raeburn/#i_89018

RAMSAY ALLAN (1713-1784)

  • Écrit par 
  • Pierre GEORGEL
  •  • 273 mots
  •  • 1 média

Peintre écossais dont la carrière se déroule pour l'essentiel en Angleterre. Fils du poète Allan Ramsay (1685-1758), il est avec Thomas Hudson, et mis à part Hogarth, le principal représentant de la génération de portraitistes anglais qui prépare l'époque classique de Reynolds et de Gainsborough. Il étudie successivement à Londres, avec le Suédois Hans Hysing, à Rome avec Francesco Fernandi Imperi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allan-ramsay/#i_89018

REYNOLDS JOSHUA (1723-1792)

  • Écrit par 
  • Jacques CARRÉ
  •  • 2 431 mots
  •  • 2 médias

Sir Joshua Reynolds, peintre de l'aristocratie, premier président de la Royal Academy et ami d'écrivains célèbres, a un statut particulier dans l'histoire de l'art anglais. Son œuvre abondante et variée de portraitiste représente un véritable saut qualitatif dans l'évolution de la peinture anglaise. Qu'il s'agisse des traditionnels portraits en pied d'aristocrates, des portraits plus familiers d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joshua-reynolds/#i_89018

RICCI MARCO (1676-1729)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 250 mots

Parallèlement aux « védutistes » du xviii e siècle, Marco Ricci, neveu de Sebastiano, donne son autonomie au paysage vénitien. Il trouve une source d'inspiration à Venise, dans l'œuvre de Titien et dans les gravures de Campagnola, mais surtout hors de Venise, chez Micco Spadaro, Salvator Rosa et même Claude Lorrain. Magnasco lui fait entrevoir le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marco-ricci/#i_89018

RICCI SEBASTIANO (1659-1734)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 213 mots

Renouant avec les maîtres du xvi e siècle, Véronèse surtout, brisant en même temps le « provincialisme » où s'enlisaient les peintres de la lagune (il parcourt l'Italie, séjourne à Londres, à Paris, à Vienne), Sebastiano Ricci joue un rôle déterminant dans l'évolution qui devait rendre à la peinture vénitienne une suprématie européenne et dont Ti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sebastiano-ricci/#i_89018

ROCOCO

  • Écrit par 
  • Georges BRUNEL, 
  • François H. DOWLEY, 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 21 053 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « La peinture »  : […] La grande peinture décorative, pendant le règne de Louis XV, a pour fonction principale de fournir des cartons de tapisserie. C'est là un phénomène proprement français. Le Brun et son équipe avaient eu à exécuter des décors monumentaux ; au xviii e  siècle, les commandes de ce type sont rares. Après la chapelle de Versailles, dont Antoine Coypel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rococo/#i_89018

ROME, CAPITALE ARTISTIQUE AU XVIIIe SIÈCLE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 626 mots

1701 Un décret du pape Clément XI interdit l'exportation des statues, bronzes et gemmes, afin de protéger le patrimoine antique des États pontificaux. Un autre décret, en 1704, protégera les stucs, les mosaïques, les documents et les inscriptions. Cela n'empêchera pas la vente, tout au long du siècle, de collections formées par les grandes familles romaines : Giustinian […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome-capitale-artistique-au-xviiie-siecle-reperes-chronologiques/#i_89018

ROMNEY GEORGE (1734-1802)

  • Écrit par 
  • Pierre GEORGEL
  •  • 774 mots
  •  • 1 média

Un peu plus jeune que Reynolds et que Gainsborough, auprès desquels il apparaît généralement comme un peintre anglais « mineur », George Romney est surtout connu pour son œuvre de portraitiste. Sa production dans ce domaine est abondante et ne présente pas de grandes innovations par rapport aux formules de ses illustres contemporains et à celles d'autres peintres de l'aristocratie anglaise comme A […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-romney/#i_89018

ROTTMAYR JOHANN MICHAEL (1654-1730)

  • Écrit par 
  • Georges BRUNEL
  •  • 303 mots

Dans l'histoire de la peinture autrichienne, Johann Michael Rottmayr vient à une époque et à une place qui en font une figure aussi importante que Fischer von Erlach. Les deux hommes sont à peu près contemporains. Ils sont originaires l'un et l'autre des environs de Salzbourg et appartiennent à cette première génération d'artistes, nés sur le sol germanique, qui affirment les caractères propres d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-michael-rottmayr/#i_89018

ROWLANDSON THOMAS (1756-1827)

  • Écrit par 
  • Pierre GEORGEL
  •  • 419 mots
  •  • 1 média

Peintre et dessinateur anglais. Rowlandson, sans doute le plus anglais des caricaturistes et l'héritier direct de Hogarth, commence par se former en France. Après un bref passage à la Royal Academy, il entre comme élève à l'Académie royale de Paris, où il est protégé par Pigalle (1772-1775). Ces études académiques, qui se poursuivent à la Royal Academy après son retour en Angleterre, lui font pein […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-rowlandson/#i_89018

RUSSIE (Arts et culture) - L'art russe

  • Écrit par 
  • Michel ALPATOV, 
  • Olga MEDVEDKOVA, 
  • Cécile PICHON-BONIN, 
  • Andreï TOLSTOÏ
  •  • 18 894 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « La peinture russe au xviiie siècle »  : […] Parmi les genres de la peinture, celui dont la greffe prit particulièrement bien en Russie et qui connut un développement extraordinaire au xviii e  siècle fut le portrait : succès derrière lequel on devine sept siècles de vénération des icônes. Le portrait faisait en effet écho à cette tradition, à telle enseigne qu'il devint, à son tour, un vér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-arts-et-culture-l-art-russe/#i_89018

LE SENTIMENT DE LA MONTAGNE (exposition)

  • Écrit par 
  • Elisabeth DÉCULTOT
  •  • 1 284 mots

Les paysages de montagne résument et exacerbent les débats liés à la peinture de paysage en général. Présente à l'arrière-plan de nombreuses œuvres dès le xv e  siècle en Occident, la montagne n'accède véritablement à la dignité picturale qu'à la fin du xviii e  siècle. C'est le mérite du musée de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-sentiment-de-la-montagne/#i_89018

LE SERMENT DES HORACES (J. L. David)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 220 mots

Après avoir obtenu le prix de Rome en 1775, David (1748-1825) séjourna dans la métropole italienne et voyagea dans la péninsule jusqu'en 1780. Cette période fut cruciale pour lui : c'est à Rome, alors un des principaux foyers artistiques européens et le berceau du néo-classicisme, que David découvrit en effet l'art antique et qu'il se dégagea définitivement de l'esthétique élégante, héritée de Fra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-serment-des-horaces/#i_89018

SERVANDONI JEAN-NICOLAS (1695-1766)

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques DUTHOY
  •  • 639 mots

Né à Florence, de père français, Jean-Nicolas Servandoni a eu une carrière exceptionnelle, tant par la variété et l'étendue de ses talents que par la diversité des lieux où ils se sont exercés. Élève, à Rome, de Pannini pour la peinture et de Rossi pour l'architecture et la décoration, c'est à Lisbonne qu'il se fait connaître par ses décors pour l'opéra italien. Mais c'est à Paris, où il se fixe d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-nicolas-servandoni/#i_89018

SHIBA KŌKAN (1747-1818)

  • Écrit par 
  • Madeleine PAUL-DAVID
  •  • 257 mots

Né à Edo, formé dans un atelier Kanō, Kōkan fréquenta aussi Sō Shiseki, disciple du peintre chinois Shen Nanping établi à Nagasaki où il avait fait connaître les peintures de fleurs et d'oiseaux de l'époque Qing. La curiosité de Kōkan ne se limita pas aux techniques de l'art chinois. Dès 1763, il apprend de Hiraga Gennai, qui avait puisé sa science dans les livres hollandais, les principes de la p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/shiba/#i_89018

SHUNSHŌ KATSUKAWA (1726-1792)

  • Écrit par 
  • Chantal VALLUY
  •  • 320 mots

Né à Edo, Katsukawa Shunshō acquiert sous la direction de Miyagawa Shunsui un métier solide de peintre et de graveur ainsi que les principes de l' Ukiyo-e (« représentation d'un monde mouvant »). En 1768, il devient brusquement célèbre en publiant des estampes représentant cinq acteurs qui triomphaient alors au théâtre Nakamura. Ces portraits ressemblants, d'une nouveauté ino […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/shunsho/#i_89018

SOLIMENA FRANCESCO (1657-1747)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 168 mots

Fils d'un peintre avec lequel il fait ses premières études, Solimena travaille ensuite chez Francesco de Maria mais se forme surtout au contact des œuvres de Lanfranco, de Matia Preti et de Luca Giordano. La verve décorative de celui-ci inspire sa manière tour à tour nuancée ou dramatique, tumultueuse ou délicate, qui reste très personnelle par la saveur et l'éclat des accents colorés. Il ne quitt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francesco-solimena/#i_89018

STUART GILBERT (1755-1828)

  • Écrit par 
  • Pierre GEORGEL
  •  • 519 mots
  •  • 2 médias

Peintre américain, Stuart est formé auprès d'un maître écossais, le portraitiste Cosmo Alexander, qu'il accompagne en Écosse en 1772 ; il s'expatrie en Angleterre et en Irlande de 1775 à 1792. Si ses premiers portraits relèvent directement de la tradition archaïque des « primitifs » américains ( Mrs. John Bannister et son fils , vers 1774, Redwood Library and Athenaeum, Newpo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gilbert-stuart/#i_89018

STUBBS GEORGE (1724-1806)

  • Écrit par 
  • Pierre GEORGEL
  •  • 643 mots
  •  • 3 médias

Peintre et graveur anglais. L'étiquette de peintre animalier qu'on lui attribue généralement ne doit pas faire illusion sur l'originalité de la démarche et du talent de Stubbs. Son œuvre est précédée, en Angleterre, par une abondante production de sporting painting , dont les principaux représentants sont John Wootton, Peter Tillemans et James Seymour ; mais leurs tableaux so […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-stubbs/#i_89018

THORNHILL sir JAMES (1675-1734)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 284 mots

Peintre anglais, né en 1675 à Melcombe Regis (Dorset), mort le 13 mai 1734 à Thornhill House, près de Stalbridge (Dorset). Premier grand peintre d'histoire britannique, Sir James Thornhill s'inscrit dans la tradition du baroque italien, comme peintre d'histoire et peintre décorateur des rois George I er et George II. Nommé maître de la Painters' Company en 1720 et prom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thornhill-sir-james/#i_89018

TIEPOLO LES

  • Écrit par 
  • Aldo RIZZI
  •  • 2 609 mots
  •  • 6 médias

Giambattista (1696-1770), Giandomenico (1727-1804) et Lorenzo Baldissera (1736-1776) sont les figures dominantes d'une famille vénitienne de peintres, de dessinateurs et de graveurs, les Tiepolo. Le père, Giambattista, surpasse les autres par l'ampleur de son génie. Chargé de découvrir un artiste pour décorer le Palais royal de Stockholm, le ministre suédois des Beaux-Arts, le comte Carl Gustav D […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-tiepolo/#i_89018

TROGER PAUL (1698-1762)

  • Écrit par 
  • Georges BRUNEL
  •  • 415 mots

Avec ce peintre apparaît la génération des artistes autrichiens qui, s'ils vont encore se former en Italie, sont néanmoins pleinement conscients de l'originalité de l'école qu'ils forment et qui n'ont plus, à proprement parler, à chercher leurs modèles en dehors des frontières de l'Empire. Comme beaucoup d'entre eux, Paul Troger est un Tyrolien, né dans une famille modeste, toute proche encore de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-troger/#i_89018

UTAMARO KITAGAWA (1753-1806)

  • Écrit par 
  • Daisy LION-GOLDSCHMIDT
  •  • 1 230 mots
  •  • 4 médias

Utamoro a longtemps été en Occident le plus réputé parmi les peintres d' estampes japonaises, en raison du retentissement de sa « découverte » par les Goncourt à la fin du xix e  siècle. Aujourd'hui encore, il s'affirme comme un des plus grands maîtres de cet art. Élevé dans un milieu littéraire, cultivé, il s'est initié à l'art de l'estampe, à tr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/utamaro/#i_89018

VAN MIERIS LES

  • Écrit par 
  • Françoise HEILBRUN
  •  • 1 233 mots

Famille de peintres néerlandais originaires de Leyde. Portraitiste et surtout peintre de genre, Frans van Mieris le Vieux (1635-1681) est, avec Gérard Dou, son maître, un des meilleurs représentants de la peinture « fine » qui, s'inspirant du clair-obscur et du rendu illusionniste introduits par Rembrandt en 1630, va devenir une spécialité de l'école leydoise dans la seconde moitié du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-van-mieris/#i_89018

VÉDUTISTES

  • Écrit par 
  • Giuliano BRIGANTI
  •  • 4 225 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Rome »  : […] L'influence de Van Wittel eut à Rome des conséquences plus importantes et plus directes qu'ailleurs, mais surtout plus immédiates. Son apport fut déterminant pour Panini et pour Hendrik van Lint, qui peut être considéré comme son héritier ; il influença également la formation de Paolo Anesi et d'Alessio de Marchis, qui organisaient à Rome un nouveau cours de peinture de paysage. Les petites […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vedutistes/#i_89018

VENISE

  • Écrit par 
  • Anna PALLUCCHINI, 
  • Michel ROUX, 
  • Freddy THIRIET
  • , Universalis
  •  • 8 049 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Du XVIIIe siècle à l'époque contemporaine »  : […] La situation économique et politique de Venise, au début du xviii e  siècle, est devenue grave. Ses vastes possessions en Orient sont réduites aux îles Ioniennes et à une partie de la côte adriatique ; son commerce et son trafic se sont ralentis ; le gouvernement refuse les réformes, la participation d'hommes nouveaux de la ville et du continent. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/venise/#i_89018

WATTEAU APRÈS WATTEAU - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 366 mots

1717 La réception de Watteau à l'Académie royale de peinture et de sculpture consacre son intégration à la communauté artistique parisienne. 1719-1720 Le séjour de Watteau en Angleterre est à l'origine de la connaissance de son œuvre outre-Manche, aussi bien par la peinture que par l'estampe d'interprétation. 1721 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/watteau-apres-watteau-reperes-chronologiques/#i_89018

WATTEAU ET LA FÊTE GALANTE (exposition)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 996 mots

Une mémorable rétrospective au Grand Palais, à Paris, avait célébré, en 1984, le bicentenaire de la naissance d'Antoine Watteau (1684-1721). Nul anniversaire, nulle commémoration ne justifiaient Watteau et la fête galante , organisée par le musée des Beaux-Arts de Valenciennes et qui, en un peu plus de trois mois (5 mars-14 juin 2004), a obtenu un excellent écho critique et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/watteau-et-la-fete-galante/#i_89018

WEST BENJAMIN (1738-1820)

  • Écrit par 
  • Pierre GEORGEL
  •  • 846 mots
  •  • 2 médias

Peintre américain. Bien que West soit né en Amérique et qu'il y ait appris la « partie mécanique » (selon ses propres termes) de la peinture, son œuvre est entièrement étrangère au développement de l'art américain. Au contraire, elle occupe une position centrale et joue un rôle décisif dans l'histoire de la peinture européenne à la fin du xviii e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/benjamin-west/#i_89018

WILSON RICHARD (1713/14-1782)

  • Écrit par 
  • Pierre GEORGEL
  •  • 803 mots
  •  • 2 médias

Seul grand peintre britannique qui soit originaire du pays de Galles. La carrière de Richard Wilson se déroula pour l'essentiel à Londres, et il joua un rôle de premier plan dans le développement du paysage anglais . On peut le comparer à celui de Reynolds dans le domaine du portrait, car il contribua éminemment à la diffusion de l'esthétique classique en Angleterre. Mais, tandis que Reynolds s'in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-wilson/#i_89018

WRIGHT OF DERBY JOSEPH WRIGHT dit (1734-1797)

  • Écrit par 
  • Pierre GEORGEL
  •  • 826 mots
  •  • 3 médias

Peintre anglais, contemporain de Reynolds qui apporte à l'art de son époque une contribution extrêmement originale. Sa carrière se déroule presque entièrement dans son Derbyshire natal (d'où son surnom), loin de Londres, et, sauf exceptions rares et peu convaincantes ( Mrs. Sacheverell Pole et son fils , 1771, coll. Chandos-Pole), il ne cherche guère à suivre l'exemple de Rey […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wright-of-derby/#i_89018

ZUCCARELLI FRANCESCO (1702-1788)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 275 mots
  •  • 2 médias

Peintre toscan. Francesco Zuccarelli, qui avait étudié les paysages romains de Claude Lorrain et ceux de Pannini, a fait toute sa carrière à Venise, où il s'était fixé vers 1730. Il est alors influencé par les paysages de Marco Ricci, mais transpose ses tempêtes et ses ciels tourmentés dans une atmosphère beaucoup plus sereine — et banale — à l'usage des amateurs d'une Arcadie anodine et sans ora […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francesco-zuccarelli/#i_89018


Affichage 

Abraham et les trois anges, Giambattista Tiepolo

photographie

Giambattista Tiepolo (1696-1770), Abraham et les trois anges, huile sur toile Scuola Grande di San Rocco, Venise, Italie 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Alexandre et Campaspe dans l'atelier d'Apelle, G. Tiepolo

photographie

Giandomenico Tiepolo (1727-1804), Alexandre et Campaspe dans l'atelier d'Apelle Huile sur toile Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Amour paisible, A. Watteau

photographie

Antoine Watteau, Amour paisible 1718-1719 Huile sur toile 56 cm x 81 cm Musée du château de Charlottenburg, Berlin 

Crédits : Stiftung Preussische Schlösser und Gärten, Berlin-Brandenburg, Postdam

Afficher

Autoportrait, A. R. Mengs

photographie

Anton Raphael MENGS, Autoportrait, huile sur toile Musée de l'Ermitage, Saint-Pétersbourg, Russie 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Autoportrait, J.-É. Liotard

photographie

Jean-Étienne Liotard, Autoportrait, 1744, pastel sur papier Musée des Offices, Florence, Italie 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Bataille d'Aboukir

photographie

Vue de la rade d'Aboukir, le 1er août 1798, au tout début de la manœuvre d'encerclement anglaise Huile sur toile de Nicolas Pocock (1740-1821) 

Crédits : AKG

Afficher

Bateau au clair de lune, Harunobu

photographie

L'artiste japonais Harunobu (1725-1770) inaugura, grâce à la technique de la xylographie polychrome, encore appelée image de brocart ou nishiki-e, une nouvelle forme de gravure sur bois Victoria and Albert Museum, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Bethlehem-La fuite en Égypte, J. M. W. Turner

photographie

Joseph Mallord William Turner, «Bethlehem-La fuite en Égypte», 1833-1836 Crayon et aquarelle, 12 cm × 20 cm 

Crédits : Sotheby's/ AKG

Afficher

Bromfield sur la rivère Onny, près de Ludlow, Shropshire, J. M. W. Turner

photographie

Joseph Mallord William Turner, «Bromfield sur la rivière Onny, près de Ludlow, Shropshire», 1798 Crayon et aquarelle, 47 cm × 66 cm 

Crédits : Sotheby's/ AKG

Afficher

Cadmus et le Dragon, F. Zuccarelli

photographie

Francesco ZUCCARELLI, Cadmus et le Dragon, huile sur toile Rafael Valls Gallery, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Catherine II de Russie (1729-1796)

photographie

Fedor Rokotov (1735 ?-1808), Catherine II la Grande, impératrice de Russie, 1770 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

César devant Alexandrie, G. A. Pellegrini

photographie

Giovanni Antonio PELLEGRINI, César devant Alexandrie, huile sur toile Birmingham Museums and Art Gallery, Royaume-Uni 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Déclaration des droits de l'homme

photographie

Déclaration des droits de l'homme et du citoyen (26 août 1789) Les deux tables de la Déclaration sont surmontées des allégories de la France et de la Justice, sous l'œil de l'Être suprême Huile sur toile, anonyme, fin du XVIIIe siècle Musée Carnavalet, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Décor du palais Arcivescovile, G. Tiepolo

photographie

Giambattista Tiepolo (1696-1770), vers 1725-1750, fresque, détail du décor du palais Arcivescovile, Udine, Italie 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Embarquement pour Cythère, A. Watteau

photographie

Antoine Watteau, Embarquement pour Cythère 1717 Huile sur toile 194 cm x 129 cm Stiftung Preussische Schösser und Gärten Berlin-Brandenburg, château de Charlottenburg, Berlin 

Crédits : Bildarchiv Preussischer Kulturbesitz, Berlin

Afficher

Emma, Lady Hamilton en Miranda, G. Romney

photographie

George ROMNEY, Emma, Lady Hamilton en Miranda, huile sur toile Collection particulière 

Crédits : Philip Mould, Historical Portraits Ltd, Bridgeman Images

Afficher

Femme à la mandoline, G. Tiepolo

photographie

Giambattista Tiepolo (1696-1770), Femme à la mandoline, vers 1755-1760 Huile sur toile H 0,921 m; L 0,749 m The Detroit Institute of Arts, États-Unis 

Crédits : Cameraphoto/ AKG

Afficher

Femme dans un jardin buvant du café avec des enfants, N. Lancret

photographie

Nicolas LANCRET, Femme dans un jardin buvant du café avec des enfants, huile sur toile National Gallery, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Figure de fantaisie, J. H. Fragonard

photographie

Jean Honoré Fragonard, Figure de fantaisie, autrefois identifié à tort comme Denis Diderot, vers 1769 Huile sur toile, 82 cm × 65 cm Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

George Washington, G. Stuart

vidéo

Gilbert Stuart (1755-1828), George Washington 1795-1796 Huile sur toile 243,8 cm X 152,4 cm Brooklyn Museum of Art, New York, États-UnisLe peintre américain Gilbert Stuart a réalisé au moins 114 portraits de George Washington Tous dérivent de trois modèles, exécutés en 1795-1796, où le... 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Glorification de l'Ordre des Prémontrés, F. A. Maulbertsch

photographie

Franz Anton MAULBERTSCH, Glorification de l'Ordre des Prémontrés, huile sur toile Österreichische Galerie, Vienne, Autriche 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Gotthold Ephraim Lessing

photographie

Représentant de l'esprit des Lumières, le dramaturge allemand Gotthold Ephraim Lessing (1729-1781) a laissé quelques pièces devenues des classiques (Minna von Barnhelm, 1767, Emilia Galotti, 1772, Nathan le Sage, 1779) Huile sur toile d'Anton Graff, 1771 Museum der Bildenden Kuenste,... 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Guépard avec deux serviteurs indiens, G. Stubbs

photographie

George STUBBS, Guépard avec deux serviteurs indiens, City Art Gallery, Manchester, Royaume-Uni 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Heures du jour : midi, N. Lancret

photographie

Nicolas LANCRET, Heures du jour : midi, huile sur cuivre National Gallery, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Jacques Bénigne Bossuet, évêque de Meaux, H. Rigaud

photographie

Hyacinthe RIGAUD, Jacques Bénigne Bossuet, évêque de Meaux, huile sur toile Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Johann Wolfgang von Goethe

photographie

Johann Wolfgang von Goethe (1749-1832) dans la campagne romaine, par J H W Tischbein Détail du portrait exécuté lors du voyage de l'écrivain en Italie Städelinstitut, Francfort 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

La Belle Chocolatière, J.-É. Liotard

photographie

Jean-Étienne Liotard (1702-1789), La Belle Chocolatière Pastel sur vélin Gemaldegalerie, Dresde, Allemagne 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

La Chasse aux papillons, T. Gainsborough

photographie

Thomas Gainsborough (1727-1788), La Chasse aux papillons, portrait des filles du peintre, huile sur toile, 1759 National Gallery, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

La Comédie italienne, A. Watteau

photographie

Grâce à des acteurs d'exception, le théâtre italien à Paris trouve un nouveau souffle à partir de 1716 Ce thème inspira particulièrement Watteau Antoine Watteau, La Comédie italienne Vers 1720 Huile sur toile National Gallery of Art, Washington DC 

Crédits : courtesy National Gallery of Art, Washington

Afficher

La Cruche cassée, J.-B. Greuze

photographie

Jean-Baptiste Greuze (1725-1805), La Cruche cassée, vers 1771 Huile sur toile, 109 cm × 87 cm Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

La Danse, A. Watteau

photographie

Antoine Watteau, «La Danse», vers 1719 Huile sur toile, 97 cm × 116 cm Musée du château de Charlottenbourg, Berlin 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

La Dernière Communion de sainte Lucie, Giambattista Tiepolo

photographie

Giambattista Tiepolo (1696-1770), La Dernière Communion de sainte Lucie, fresque, 1748-1750 Église des Saints-Apôtres, Venise, Italie 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

La Marche sur Finchley, W. Hogarth

photographie

William HOGARTH, La Marche sur Finchley, huile sur toile Coram Foundation, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

La Marquise de Pompadour, F. Boucher

photographie

François Boucher, «La Marquise de Pompadour», 1755 Huile sur toile, 60 cm × 45,5 cm Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

La Place d'Espagne, G. P. Pannini

photographie

Giovanni Paolo Pannini, «La Place d'Espagne», 1753-1759 Huile sur toile, 54 cm × 100 cm Collection particulière, Munich 

Crédits : A. Held/ AKG

Afficher

La Place Saint-Marc, F. Guardi

photographie

Francesco Guardi (1712-1793), La Place Saint-Marc, vers 1775-1780 Musée d'Édimbourg, Grande-Bretagne 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

La Tamise près de Marble Hill, Twickenham, R. Wilson

photographie

Richard Wilson, «La Tamise près de Marble Hill, Twickenham», 1750 Huile sur toile, 47,5 cm × 71,5 cm 

Crédits : Sotheby's/ AKG

Afficher

Le Bois de Cornard, T. Gainsborough

photographie

Thomas GAINSBOROUGH (1727-1788), Le Bois de Cornard, huile sur toile, 1748 National Gallery, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Le Cauchemar, J. H. Füssli

photographie

Au croisement de ses lectures (Shakespeare, Milton) et de son intérêt pour des peintres tels que Michel-Ange ou Rosso Fiorentino, Johann Heinrich Füssli rencontre l'imaginaire gothique, celui des romans d'Ann Radcliffe, par exemple Si le thème de la belle endormie est fréquent dans la... 

Crédits : DeAgostini/ Getty Images

Afficher

Le Château de Nymphenburg vu du parc, B. Bellotto

photographie

Bernardo Bellotto, Le Château de Nymphenburg vu du parc, vers 1761 Huile sur toile, 68,4 cm x 119,8 cm Réplique d'un original conservé à la Residenz, Munich National Gallery of Art, Washington 

Crédits : Courtesy National Gallery of Art, Washington

Afficher

Le Colloque des masques, P. Longhi

photographie

Pietro Longhi, «Le Colloque des masques», 1760 Huile sur toile, 62 cm × 51 cm Ca' Rezzonico, Venise 

Crédits : Cameraphoto/ AKG

Afficher

Le Colonel Tarleton, J. Reynolds

photographie

Joshua Reynolds (1723-1792), Le Colonel Tarleton, huile sur toile, 1782 National Gallery, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Le Jugement dernier, monastère de Voronet

photographie

Le Jugement dernier, fresque, monastère de Voronet, Roumanie 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Le Mont Snowdon vu de Llyn Nantlle, R. Wilson

photographie

Richard WILSON, Le Mont Snowdon vu de Llyn Nantlle, 1760, huile sur toile Version du Castle Museum and Art Gallery Nottingham, Royaume-Uni 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Le Panthéon à Rome, B. Bellotto

photographie

Bernardo BELLOTTO, Le Panthéon à Rome Musée des Beaux-Arts, Budapest, Hongrie 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Le Planétarium, J. Wright

photographie

Joseph WRIGHT dit WRIGHT of DERBY, Le Planétarium, huile sur toile Derby Museum and Art Gallery 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Le Poème de l'oreiller, K. Utamaro

photographie

L'un des douze oban érotiques constituant Le Poème de l'oreiller de Kitagawa Utamaro (1753-1806) Estampe Victoria and Albert Museum, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Le Repas à l'auberge, W. Hogarth

photographie

William Hogarth, Le Repas à l'auberge, huile sur toile, premier sujet de la série « The Election », 1754-1755 Sir John Soane's Museum, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Le Sabbat des sorcières, F. Goya

photographie

Francisco Goya (1746-1828), Le Sabbat des sorcières,1797 Huile sur toile H 0,44 m ; L 0,31 m Musée Lázaro Galdiano, Madrid 

Crédits : Joseph Martin/ AKG

Afficher

Le Triomphe de Bacchus, C.-J. Natoire

photographie

Charles-Joseph NATOIRE, Le Triomphe de Bacchus, huile sur toile Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Le Vénérable Robert Walker patinant sur le loch Duddingston, H. Raeburn

photographie

Henry Raeburn, Le Vénérable Robert Walker patinant sur le loch Duddingston, huile sur toile National Gallery of Scotland, Édimbourg, Royaume-Uni 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

L'empereur Aurangzeb et sa cour, peinture moghole

photographie

Dernier des grands moghols, l'empereur Aurangzeb (1658-1707) est représenté au milieu des fastes de sa cour Peinture moghole Vers 1710 Chester Beatty Library and Gallery of Oriental Art, Dublin, république d'Irlande 

Crédits : DeAgostini/ Getty Images

Afficher

L'Enfant gâté, J.-B. Greuze

photographie

Jean-Baptiste Greuze, «L'Enfant gâté», vers 1760 Huile sur toile, 66,5 cm × 56 cm Musée de l'Ermitage, Saint-Pétersbourg 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Léopold Mozart et ses enfants, Wolfgang Amadeus et Maria Anna, Carmontelle

photographie

Louis CARROGIS dit CARMONTELLE, Léopold Mozart et ses enfants, Wolfgang Amadeus et Maria Anna, 1764 Aquarelle, crayon et sanguine, 30,1 cm × 17,5 cm Musée Condé, Chantilly 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Les Bergers, A. Watteau

photographie

Antoine Watteau, Les Bergers 1716 Huile sur toile 56 cm x 81 cm Stiftung Preussische Schösser und Gärten Berlin-Brandenburg, château de Charlottenburg, Berlin 

Crédits : J. P. Anders, Bildarchiv Preussischer Kulturbesitz, Berlin

Afficher

Les Hasards heureux de l'escarpolette, J. H. Fragonard

photographie

Jean Honoré Fragonard (1732-1806), Les Hasards heureux de l'escarpolette 1767 Huile sur toile Wallace Collection, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Les Plaisirs du bal, A. Watteau

photographie

Antoine Watteau, Les Plaisirs du bal, huile sur toile Dulwich Picture Gallery, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Les Trois Sorcières de Macbeth, J. H. Füssli

photographie

Johann Heinrich FÜSSLI, Les Trois Sorcières de Macbeth Royal Shakespeare Theatre, Royaume-Uni 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

L'Expérience de la pompe à air, Wright of Derby

photographie

Joseph Wright, dit Wright of Derby, L'Expérience de la pompe à air 1768 Huile sur toile 183 cm X 244 cm Tate Gallery, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Lion attaquant un cheval, G. Stubbs

photographie

George Stubbs (1724-1806), Lion attaquant un cheval Huile sur toile National Gallery of Victoria, Melbourne, Australie 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Louis, fils de Louis XV, M. Q. de La Tour

photographie

Maurice Quentin de LA TOUR, Louis, fils de Louis XV Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Louis XIV

photographie

Louis XIV (1638-1715), roi de France (1643-1715), peint par Nicolas de Largillière (1656 -1746) Wallace Collection, Londres 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Louis XIV, roi de France, H. Rigaud

photographie

Hyacinthe RIGAUD, Louis XIV, roi de France, huile sur toile Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

L’Aide-cuisinière, J. S. Chardin

photographie

Jean Siméon Chardin, L'Aide-cuisinière, 1738 Huile sur toile, 46,2 cm x 375 cm National Gallery of Art, Washington 

Crédits : Courtesy National Gallery of Art, Washington

Afficher

Maria et son chien, J. Wright of Derby

photographie

Joseph Wright of Derby, «Maria et son chien», d'après «Voyage sentimental» de Laurence Sterne, 1781 Huile sur toile, 160 cm × 115,6 cm Museum and Art Gallery, Derby 

Crédits : AKG

Afficher

Marie-Adelaïde de France, dite Madame Adelaïde, J.-M. Nattier

photographie

Omniprésents dans l'iconographie de l'époque, les canons esthétiques du XVIIIe siècle imposaient à la femme un teint frais et blanc, rehaussé par des joues roses, des effets obtenus avec force poudre de riz 

Crédits : AKG

Afficher

Marius à Minturnes, J. G. Drouais

photographie

Marius à Minturnes, huile sur toile du Français Jean Germain Drouais (1763-1788) Louvre, Paris 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Montesquieu

photographie

Charles-Louis de Secondat, baron de Montesquieu (1689-1755), portrait, 1728 École française d'après la médaille conçue par le graveur suisse Jacques-Antoine Dassier qui réalisa une série de médailles sur le thème des grands réformateurs Huile sur toile (H 0,63 m ;L 0,52m) Musée national... 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Moses Mendelssohn

photographie

Moses Mendelssohn (1729-1786), grande figure de la philosophie des Lumières en Allemagne Huile sur toile d'Anton Graff, 1771 Universitätsbibliothek, Leipzig, Allemagne 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Mrs. Abington en "Miss Prue", J. Reynolds

photographie

Joshua Reynolds (1723-1792), Mrs Abington en "Miss Prue", huile sur toile, 1771 Paul Mellon Collection, New Haven, États-Unis 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Mrs Sarah Siddons, T. Gainsborough

photographie

Thomas Gainsborough (1727-1788), Mrs Sarah Siddons, huile sur toile,1783-1785 National Gallery, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Munich, la Brückentor et l'Isar, B. Bellotto

photographie

Bernardo Bellotto, Munich, la Brückentor et l'Isar 1761 Huile sur toile 166 cm x 269cm Residenzmuseum, Munich, Allemagne 

Crédits : Bayerische Verwaltung der Staatlichen Schlösser, Gärten und Seen, Munich, Allemagne

Afficher

Newton, W. Blake

photographie

William BLAKE, Newton, aquarelle The Tate Gallery, Londres 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Paysage à l'italienne, F. Zuccarelli

photographie

Francesco ZUCCARELLI, Paysage à l'italienne Christie's Images, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Paysage de forêt, T. Gainsborough

photographie

Thomas Gainsborough, «Paysage de forêt», 1763 Huile sur toile, 35,5 cm × 44,5 cm 

Crédits : Sotheby's/ AKG

Afficher

Paysans près de l'arc de Sergius à Poia, C. L. Clérisseau

photographie

Paysans près de l'arc de Sergius à Poia, Charles Louis Clérisseau, Galerie nationale du Canada, Ottawa 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Persée délivrant Andromède, C. Coypel

photographie

Charles COYPEL, Persée délivrant Andromède, huile sur toile Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Pierre le Grand (1672-1725)

photographie

Jean-Marc Nattier (1685-1766), Pierre Ier le Grand, tsar de Russie 1717 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Pipe et vase à boire, J.-B. S. Chardin

photographie

Jean-Baptiste Chardin (1699-1779), Pipe et vase à boire Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Polichinelles amoureux, G. Tiepolo

photographie

Giandomenico Tiepolo, «Polichinelles amoureux», 1797 Appartient à un cycle de fresques anciennement situées dans la villa de Zianigo, 196 cm × 147 cm Ca' Rezzonico, Venise 

Crédits : Cameraphoto/ AKG

Afficher

Portrait d'Antoine Laurent Lavoisier et de sa femme, J.-L. David

photographie

Jacques-Louis David, Portrait d'Antoine Laurent Lavoisier et de sa femme, huile sur toile The Metropolitan Museum of Art, New York 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Portrait de George Washington, G. Stuart

photographie

Gilbert Stuart, Portrait de George Washington 1795-1796 Huile sur toile 121,9 cm x 94 cm Musée des Beaux-Arts, Boston, États-Unis et The National Portrait Gallery, Smithsonian Institution, Washington 

Crédits : Courtesy, Museum of Fine Arts, Boston, États-Unis. William Francis Warden Fund, John H. and Ernestine A. Payne Fund, Commonwealth Cultural Preservation Trust

Afficher

Portrait de Marie-Antoinette, É.L. Vigée-Lebrun

photographie

Élisabeth Louise VIGÉE-LEBRUN, Portrait de Marie-Antoinette, huile sur toile Kunsthistorisches Museum, Sammlungen Schloss Ambras, Innsbruck 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Préparatifs des feux d'artifice en l'honneur de la naissance du Dauphin, Piazza Navona, Rome, G. P. Pannini

photographie

Giovanni Paolo PANNINI, Préparatifs des feux d'artifice en l'honneur de la naissance du Dauphin, Piazza Navona, Rome, huile sur toile, 110 cm X 252 cm Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Régates sur le Grand Canal, Canaletto

photographie

Antonio CANAL dit CANALETTO, Régates sur le Grand Canal, huile sur toile, 117 cm X186 cm, National Gallery, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Renaud et Armide surpris par Charles et Ubald, G. Tiepolo

photographie

Giovanni Battista Tiepolo, «Renaud et Armide surpris par Charles et Ubald», vers 1742-1745 Huile sur toile, 186,7 cm × 259,4 cm Don de James Deering, Art Institute, Chicago 

Crédits : Cameraphoto/ AKG

Afficher

Rendez-vous de chasse de Watteau

photographie

Rendez-vous de chasse du Français Antoine Watteau (1684-1721) Wallace Collection, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Réunion d'artistes dans l'atelier d'Isabey, L.L. Boilly

photographie

Louis Léopold BOILLY, Réunion d'artistes dans l'atelier d'Isabey, huile sur toile Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Saint François Borgia assiste un mourant impénitent, F. Goya

photographie

Francisco Goya, «Saint François Borgia assiste un mourant impénitent», 1788 Huile sur toile, 330 cm × 300 cm Chapelle de la cathédrale Saint-François-Borgia, Valence 

Crédits : J. Martin/ AKG

Afficher

Saint Jacques conduit au supplice, G. B. Piazzetta

photographie

Giovanni Battista Piazzetta, Saint Jacques conduit au supplice 1717 Huile sur toile San Stae, Venise, Italie 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Sir Henry Bate Dudley, T. Gainsborough

photographie

Thomas Gainsborough, Sir Henry Bate Dudley 1780 Huile sur toile 223,5 cm x 149,9 cm The Tate Gallery, Londres 

Crédits : Tate Gallery, Londres, 2000

Afficher

Thomas Killigrew et William, lord Crofts, A. Van Dyck

photographie

Antoine Van Dyck, «Thomas Killigrew et William, lord Crofts», 1638 Huile sur toile, 132,7 cm × 143,5 cm Collection royale de la reine Élisabeth II 

Crédits : AKG

Afficher

Tiepolo, Résidence de Würzburg, Allemagne

photographie

Giambattista et Giandomenico Tiepolo, fresque de la voûte de l'escalier d'honneur de la Résidence de Würzburg : l'Amérique, détail d'Apollon et les continents 1752-1753 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Titania et Bottom, J. H. Füssli

photographie

Johann Heinrich FÜSSLI, Titania et Bottom, env 1795, huile sur toile Kunsthaus, Zurich, Suisse 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Trophée avec cornet, flûte, violon, archet et mandoline, C. Munari

photographie

C Munari, «Trophée avec cornet, flûte, violon, archet et mandoline», 1707 Huile sur toile Museo di stumenti musicali, Florence 

Crédits : Rabatti - Domingie/ AKG

Afficher

Vue de Cetara, J. R. Cozens

photographie

John Robert Cozens, «Vue de Cetara», 1782 Crayon et aquarelle, 26,1 cm × 37,4 cm Whitworth Art Gallery, Manchester 

Crédits : AKG

Afficher

Vue de Saint Paul à Londres, Canaletto

photographie

Antonio Canal, dit CANALETTO, Vue de Saint Paul à Londres, huile sur toile, Paul Mellon Collection, Yale Center for British Art 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Vue de Varsovie prise de la loggia est du château, B. Bellotto

photographie

Bernardo Bellotto, Vue de Varsovie prise de la loggia est du château 1773 Huile sur toile 166 cm x 269 cm Muzeum Narodowe, Varsovie 

Crédits : Muzeum Narodowe, Varsovie

Afficher

Vue du château de Nymphenburg prise de l'Est, B. Bellotto

photographie

Bernardo Bellotto, Vue du château de Nymphenburg prise de l'Est 1761 Huile sur toile 132 cm x 235 cm Residenzmuseum, Munich, Allemagne 

Crédits : Bayerische Verwaltung der Staatlichen Schlösser, Gärten und Seen, Munich, Allemagne

Afficher

Watson and the Shark (Watson et le requin), J. S. Copley

photographie

John Singleton COPLEY, Watson and the Shark (Watson et le requin), 1778, huile sur toile The Detroit Institute of Arts, États-Unis 

Crédits : Founders Society purchase, Dexter M. Ferry Jr. Fund, Bridgeman Images

Afficher

Westminster Bridge, Londres, procession du Lord Maire sur la Tamise, Canaletto

photographie

Antonio CANAL dit CANALETTO, Westminster Bridge, Londres, procession du Lord Maire sur la Tamise, 96 cm X 127 cm Yale Center for British Art, États-Unis 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Whistlejacket de George Stubbs

photographie

Whistlejacket, huile sur toile du peintre anglais George Stubbs (1724-1806) National Gallery, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Zeuxis choisissant ses modèles, N. Monsiaux

photographie

Nicolas Monsiaux (1754-1837), Zeuxis choisissant ses modèles Huile sur toile 1797 Art Gallery of Ontario, Canada 

Crédits : Gift of the Volunteer Committee Fund 1988, Bridgeman Images

Afficher

Abraham et les trois anges, Giambattista Tiepolo
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Alexandre et Campaspe dans l'atelier d'Apelle, G. Tiepolo
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Amour paisible, A. Watteau
Crédits : Stiftung Preussische Schlösser und Gärten, Berlin-Brandenburg, Postdam

photographie

Autoportrait, A. R. Mengs
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Autoportrait, J.-É. Liotard
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Bataille d'Aboukir
Crédits : AKG

photographie

Bateau au clair de lune, Harunobu
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Bethlehem-La fuite en Égypte, J. M. W. Turner
Crédits : Sotheby's/ AKG

photographie

Bromfield sur la rivère Onny, près de Ludlow, Shropshire, J. M. W. Turner
Crédits : Sotheby's/ AKG

photographie

Cadmus et le Dragon, F. Zuccarelli
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Catherine II de Russie (1729-1796)
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

César devant Alexandrie, G. A. Pellegrini
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Déclaration des droits de l'homme
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Décor du palais Arcivescovile, G. Tiepolo
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Embarquement pour Cythère, A. Watteau
Crédits : Bildarchiv Preussischer Kulturbesitz, Berlin

photographie

Emma, Lady Hamilton en Miranda, G. Romney
Crédits : Philip Mould, Historical Portraits Ltd, Bridgeman Images

photographie

Femme à la mandoline, G. Tiepolo
Crédits : Cameraphoto/ AKG

photographie

Femme dans un jardin buvant du café avec des enfants, N. Lancret
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Figure de fantaisie, J. H. Fragonard
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

George Washington, G. Stuart
Crédits : Bridgeman Images

vidéo

Glorification de l'Ordre des Prémontrés, F. A. Maulbertsch
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Gotthold Ephraim Lessing
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Guépard avec deux serviteurs indiens, G. Stubbs
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Heures du jour : midi, N. Lancret
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Jacques Bénigne Bossuet, évêque de Meaux, H. Rigaud
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Johann Wolfgang von Goethe
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

La Belle Chocolatière, J.-É. Liotard
Crédits : Bridgeman Images

photographie

La Chasse aux papillons, T. Gainsborough
Crédits : Bridgeman Images

photographie

La Comédie italienne, A. Watteau
Crédits : courtesy National Gallery of Art, Washington

photographie

La Cruche cassée, J.-B. Greuze
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

La Danse, A. Watteau
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

La Dernière Communion de sainte Lucie, Giambattista Tiepolo
Crédits : Bridgeman Images

photographie

La Marche sur Finchley, W. Hogarth
Crédits : Bridgeman Images

photographie

La Marquise de Pompadour, F. Boucher
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

La Place d'Espagne, G. P. Pannini
Crédits : A. Held/ AKG

photographie

La Place Saint-Marc, F. Guardi
Crédits : Bridgeman Images

photographie

La Tamise près de Marble Hill, Twickenham, R. Wilson
Crédits : Sotheby's/ AKG

photographie

Le Bois de Cornard, T. Gainsborough
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Le Cauchemar, J. H. Füssli
Crédits : DeAgostini/ Getty Images

photographie

Le Château de Nymphenburg vu du parc, B. Bellotto
Crédits : Courtesy National Gallery of Art, Washington

photographie

Le Colloque des masques, P. Longhi
Crédits : Cameraphoto/ AKG

photographie

Le Colonel Tarleton, J. Reynolds
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Le Jugement dernier, monastère de Voronet
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Le Mont Snowdon vu de Llyn Nantlle, R. Wilson
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Le Panthéon à Rome, B. Bellotto
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Le Planétarium, J. Wright
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Le Poème de l'oreiller, K. Utamaro
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Le Repas à l'auberge, W. Hogarth
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Le Sabbat des sorcières, F. Goya
Crédits : Joseph Martin/ AKG

photographie

Le Triomphe de Bacchus, C.-J. Natoire
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Le Vénérable Robert Walker patinant sur le loch Duddingston, H. Raeburn
Crédits : Bridgeman Images

photographie

L'empereur Aurangzeb et sa cour, peinture moghole
Crédits : DeAgostini/ Getty Images

photographie

L'Enfant gâté, J.-B. Greuze
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Léopold Mozart et ses enfants, Wolfgang Amadeus et Maria Anna, Carmontelle
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Les Bergers, A. Watteau
Crédits : J. P. Anders, Bildarchiv Preussischer Kulturbesitz, Berlin

photographie

Les Hasards heureux de l'escarpolette, J. H. Fragonard
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Les Plaisirs du bal, A. Watteau
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Les Trois Sorcières de Macbeth, J. H. Füssli
Crédits : Bridgeman Images

photographie

L'Expérience de la pompe à air, Wright of Derby
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Lion attaquant un cheval, G. Stubbs
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Louis, fils de Louis XV, M. Q. de La Tour
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Louis XIV
Crédits : Hulton Getty

photographie

Louis XIV, roi de France, H. Rigaud
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

L’Aide-cuisinière, J. S. Chardin
Crédits : Courtesy National Gallery of Art, Washington

photographie

Maria et son chien, J. Wright of Derby
Crédits : AKG

photographie

Marie-Adelaïde de France, dite Madame Adelaïde, J.-M. Nattier
Crédits : AKG

photographie

Marius à Minturnes, J. G. Drouais
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Montesquieu
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Moses Mendelssohn
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Mrs. Abington en "Miss Prue", J. Reynolds
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Mrs Sarah Siddons, T. Gainsborough
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Munich, la Brückentor et l'Isar, B. Bellotto
Crédits : Bayerische Verwaltung der Staatlichen Schlösser, Gärten und Seen, Munich, Allemagne

photographie

Newton, W. Blake
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Paysage à l'italienne, F. Zuccarelli
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Paysage de forêt, T. Gainsborough
Crédits : Sotheby's/ AKG

photographie

Paysans près de l'arc de Sergius à Poia, C. L. Clérisseau
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Persée délivrant Andromède, C. Coypel
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Pierre le Grand (1672-1725)
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Pipe et vase à boire, J.-B. S. Chardin
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Polichinelles amoureux, G. Tiepolo
Crédits : Cameraphoto/ AKG

photographie

Portrait d'Antoine Laurent Lavoisier et de sa femme, J.-L. David
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Portrait de George Washington, G. Stuart
Crédits : Courtesy, Museum of Fine Arts, Boston, États-Unis. William Francis Warden Fund, John H. and Ernestine A. Payne Fund, Commonwealth Cultural Preservation Trust

photographie

Portrait de Marie-Antoinette, É.L. Vigée-Lebrun
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Préparatifs des feux d'artifice en l'honneur de la naissance du Dauphin, Piazza Navona, Rome, G. P. Pannini
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Régates sur le Grand Canal, Canaletto
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Renaud et Armide surpris par Charles et Ubald, G. Tiepolo
Crédits : Cameraphoto/ AKG

photographie

Rendez-vous de chasse de Watteau
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Réunion d'artistes dans l'atelier d'Isabey, L.L. Boilly
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Saint François Borgia assiste un mourant impénitent, F. Goya
Crédits : J. Martin/ AKG

photographie

Saint Jacques conduit au supplice, G. B. Piazzetta
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Sir Henry Bate Dudley, T. Gainsborough
Crédits : Tate Gallery, Londres, 2000

photographie

Thomas Killigrew et William, lord Crofts, A. Van Dyck
Crédits : AKG

photographie

Tiepolo, Résidence de Würzburg, Allemagne
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Titania et Bottom, J. H. Füssli
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Trophée avec cornet, flûte, violon, archet et mandoline, C. Munari
Crédits : Rabatti - Domingie/ AKG

photographie

Vue de Cetara, J. R. Cozens
Crédits : AKG

photographie

Vue de Saint Paul à Londres, Canaletto
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Vue de Varsovie prise de la loggia est du château, B. Bellotto
Crédits : Muzeum Narodowe, Varsovie

photographie

Vue du château de Nymphenburg prise de l'Est, B. Bellotto
Crédits : Bayerische Verwaltung der Staatlichen Schlösser, Gärten und Seen, Munich, Allemagne

photographie

Watson and the Shark (Watson et le requin), J. S. Copley
Crédits : Founders Society purchase, Dexter M. Ferry Jr. Fund, Bridgeman Images

photographie

Westminster Bridge, Londres, procession du Lord Maire sur la Tamise, Canaletto
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Whistlejacket de George Stubbs
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Zeuxis choisissant ses modèles, N. Monsiaux
Crédits : Gift of the Volunteer Committee Fund 1988, Bridgeman Images

photographie