CLASSIQUE PEINTURE

ALBANE FRANCESCO ALBANI dit L' (1578-1660)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 608 mots

Comme le Dominiquin et Guido Reni, le peintre bolonais Francesco Albani travaille chez Denis Calvaert, un maniériste anversois fixé très tôt en Italie, avant d'entrer, vers 1595, dans l'atelier des Carrache. Le plus célèbre de ceux-ci, Annibal, est déjà parti pour Rome à cette époque. C'est pourtant son influence, sans doute par l'intermédiaire des œuvres qu'il a laissées à Bologne, qui marque le […] […] Lire la suite

ARPIN GIUSEPPE CESARI dit LE CAVALIER D' (1568-1640)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 305 mots

Issu du maniérisme romain (certains dessins de jeunesse montrent notamment l'influence des Zuccari), le Cavalier d'Arpin en prolonge d'abord la tradition avec une certaine force. À Naples, où il séjourne de 1589 à 1591, les œuvres qu'il laisse à la chartreuse de San Martino ( Scènes de l'Ancien et du Nouveau Testament ) orienteront pour un temps les peintres locaux, avant qu'ils aient la révélatio […] […] Lire la suite

CARRACHE LES

  • Écrit par 
  • Antoine SCHNAPPER
  •  • 1 831 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Augustin et Ludovic »  : […] La forte personnalité d'Annibal ne doit pas faire oublier celle de ses deux aînés. Augustin, qui meurt dès 1602, a laissé une œuvre graphique abondante ; ses gravures de reproduction traduisent brillamment par le jeu des tailles les oppositions d'ombre et de lumière ; son style personnel est ironique et souvent fort libre (série des Lascivie ). Son œuvre peint est assez peu nombreux , sauf au cour […] […] Lire la suite

CLASSICISME

  • Écrit par 
  • Pierre DU COLOMBIER, 
  • Henri PEYRE
  •  • 13 810 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Portée européenne »  : […] L'ouvrage de Wölfflin L'Art classique porte en sous-titre : Initiation au génie de la Renaissance italienne , de sorte que l'art classique se trouve étroitement limité quant au temps et quant aux lieux. Mais ici l'autorité de Wölfflin n'a pas prévalu. Car le sens du mot « Renaissance », quasi-synonyme du xvi e  siècle, était beaucoup trop établi pour qu'on lui en substituât un autre. D'autre part […] […] Lire la suite

DELACROIX (1798-1863) (exposition)

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 1 175 mots
  •  • 1 média

Depuis l’exposition du centenaire de sa mort en 1963, aucune rétrospective n’avait été consacrée en France à Eugène Delacroix, l’un des « phares » de Baudelaire et une référence de la modernité, de Cézanne à Picasso. L’exposition organisée par le musée du Louvre en 2018 (29 mars - 23 juillet 2018) en collaboration avec le Metropolitan Museum of Art de New York s’est donc imposée comme une étape i […] […] Lire la suite

DELACROIX EUGÈNE (1798-1863)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 3 463 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le peintre romantique »  : […] La vocation artistique de Delacroix s'est manifestée assez tôt, dès ses années de collège, peut-être cristallisée par l'exceptionnel rassemblement d'œuvres d'art visibles alors au Louvre. Il entra dans l'atelier de Pierre-Narcisse Guérin en 1816, et les deux ou trois années de formation qui suivirent ont sans aucun doute été déterminantes. Son apprentissage a été celui d'un peintre classique. Il […] […] Lire la suite

DOMINIQUIN DOMENICO ZAMPIERI dit LE (1581-1641)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 502 mots
  •  • 1 média

Après un premier apprentissage orageux chez Calvaert, peintre flamand établi à Bologne, le Dominiquin travaille chez Ludovic Carrache et participe, sous l'autorité de celui-ci, au décor de l'oratoire de San Colombano, en même temps que Guido Reni et l'Albane (vers 1600-1601). Appelé à Rome par Annibal Carrache, il collabore à la galerie Farnèse, qu'il achèvera, de 1605 à 1608, avec Lanfranco et Ba […] […] Lire la suite

GUERCHIN GIOVANNI FRANCESCO BARBIERI dit (1591-1666)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 416 mots
  •  • 1 média

Marqué à ses débuts par les Ferrarais Scarsellino et Bonone, Guerchin se forme ensuite près de Ludovic Carrache. Mais il affirme très tôt une inspiration personnelle, une maîtrise dans l'emploi des contrastes lumineux et des gammes chaudes de couleurs, qui donnent une grande force expressive à ses premières œuvres ( Et in Arcadia ego , palais Corsini, Rome ; La Résurrection de Tabithe , palais Pit […] […] Lire la suite

JOUVENET JEAN (1644-1717)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 574 mots
  •  • 1 média

Jeune peintre rouennais installé à Paris, Jouvenet est remarqué par Charles Le Brun, qui l'intègre à l'équipe des décorateurs des résidences royales : Saint-Germain-en-Laye, Les Tuileries et Versailles, où il peint avec Audran et Houasse dans le pur esprit de Le Brun. Il se détache assez tard de cette influence et reste toute sa vie un admirateur de Poussin. Ce grand travailleur n'ira jamais à Rom […] […] Lire la suite

LA HYRE LAURENT DE (1606-1656)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 457 mots

Peintre français des débuts du classicisme. Laurent de La Hyre est d'abord formé dans un milieu maniériste : son apprentissage s'est fait à Fontainebleau devant les ouvrages de Rosso et de Primatice (il est un de ceux qui n'iront jamais à Rome), puis à Paris dans l'atelier de Georges Lallemant. On remarque ses premières toiles religieuses qui lui valent des commandes pour Notre-Dame et pour le pal […] […] Lire la suite

LA MORT DE SARDANAPALE (E. Delacroix)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 255 mots

Le Salon de 1824 avait marqué l'avènement, au sein de l'école française de peinture, d'un fort courant romantique. Le Salon suivant, organisé dans les derniers mois de 1827 et au début de l'année 1828, confirma l'opposition entre les tenants d'une esthétique classique se réclamant, en particulier, de l'exemple de David, et une jeune génération d'artistes qui bousculaient la conception traditionnel […] […] Lire la suite

LE BRUN CHARLES (1619-1690)

  • Écrit par 
  • Jennifer MONTAGU
  •  • 3 114 mots
  •  • 2 médias

Charles Le Brun est un de ces artistes dont l'importance historique n'a jamais été contestée, mais dont les œuvres ont été négligées ou sévèrement critiquées au cours des siècles qui ont suivi leur mort. Il est de ces peintres qui sont plus considérés comme des symboles qu'admirés pour leur talent. Premier peintre de la Couronne pendant la période la plus prospère et la plus glorieuse du règne […] […] Lire la suite

LE SUEUR EUSTACHE (1616-1655)

  • Écrit par 
  • Alain MÉROT
  •  • 1 881 mots
  •  • 3 médias

Considéré au xviii e  siècle comme « le Raphaël français », Le Sueur fut pendant longtemps une des plus grandes figures de l'histoire de l'art, l'égal au moins de Poussin et de Le Brun et l'un des fondateurs du classicisme. Mais il a connu, dès le milieu du xix e  siècle, une désaffection progressive. Toute une légende sentimentale s'élabora autour de lui, le présentant comme un peintre pauvre et […] […] Lire la suite

LORRAIN CLAUDE GELLÉE dit CLAUDE (1600-1682)

  • Écrit par 
  • Marcel ROETHLISBERGER
  •  • 2 630 mots
  •  • 7 médias

De tout temps Claude Lorrain a été regardé comme le représentant le plus éminent du paysage classique. Le terme même s'identifie avec son nom. Grâce à ses bases réalistes, son art dépasse cependant les limites du classicisme, ce qui explique que son influence se soit exercée non seulement sur les paysagistes classiques, mais sur des maîtres du rococo, sur les romantiques, sur tant d'autres enco […] […] Lire la suite

PERRIER FRANÇOIS (1590-1650)

  • Écrit par 
  • Françoise LEMPERT
  •  • 221 mots

Après son retour d'Italie en 1630, François Perrier, peintre et graveur français, met à profit la leçon des Bolonais. Peintre de la réalité, tendance caractéristique de la première moitié du xvii e  siècle, il décore quelques maisons parisiennes de sa peinture colorée et mouvementée. Il se rend de nouveau à Rome et regagne Paris en 1645. Simon Vouet, alors en pleine gloire, le prend à son service. […] […] Lire la suite

PHILIPPE DE CHAMPAIGNE OU LA PRÉSENCE CACHÉE, Louis Marin Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Pierre-Antoine FABRE
  •  • 1 124 mots

Dernier grand ouvrage laissé par Louis Marin (1931-1992) et publié après sa mort, Philippe de Champaigne nous renvoie aussi à ses premières publications : les Études sémiologiques (1971) contiennent déjà un essai sur « Philippe de Champaigne et Port-Royal » – Port-Royal, ce lieu et ce moment de l'histoire de la pensée qui, de la Logique ou l'art de penser d'Antoine Arnauld et Pierre Nicole aux […] […] Lire la suite

POUSSIN NICOLAS (1594-1665)

  • Écrit par 
  • Stéphane LOIRE
  •  • 3 558 mots
  •  • 4 médias

Par un curieux paradoxe, c'est avec l'œuvre de Nicolas Poussin, un peintre qui fit l'essentiel de sa carrière à Rome, que s'est incarnée la notion de classicisme dans la peinture française du xvii e  siècle. Très tôt recherchés par les amateurs français, ses tableaux furent rapidement nombreux en France où l'influence de Poussin devait dominer la vie artistique jusqu'au xx e  siècle. En s'imposa […] […] Lire la suite

RENI GUIDO, dit LE GUIDE (1575-1642)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 504 mots
  •  • 1 média

Avant de partir pour Rome (1600-1603), Guido Reni passa, à Bologne, comme l'Albane et le Dominiquin, de l'atelier de Calvaert à l'Académie des Carrache. Mais, à la différence de ses condisciples, il ne cherche pas sa voie près d'Annibal Carrache et ne participe pas aux travaux du palais Farnèse. Il est marqué lui aussi par Raphaël (fresque à Sainte-Cécile du Transtévère), mais surtout par Caravage […] […] Lire la suite

ROME

  • Écrit par 
  • Géraldine DJAMENT, 
  • Sylvia PRESSOUYRE
  •  • 11 408 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Rome baroque »  : […] Cependant, le courant profane du maniérisme européen reculait devant l'imagerie officielle imposée par le concile de Trente ; un nouveau langage formel se constituait, grandiloquent mais vigoureux. C'est dans le milieu cosmopolite des artistes de Rome qu'eurent lieu les expériences décisives : en 1595, Annibal Carrache, de Bologne, commençait à décorer la galerie du palais Farnèse dans un style q […] […] Lire la suite

TESTELIN LOUIS (1615-1655) & HENRI (1616-1695)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 623 mots

Peintres français. Formé chez Simon Vouet à Paris, Louis Testelin (1615-1655) ne fait pas le voyage d'Italie et restera lié avec Sébastien Bourdon et Le Brun. On sait qu'il a exécuté de nombreux décors pour des couvents, des hôtels ou des châteaux. Il se spécialise dans le genre des grisailles imitant les bas-reliefs ou bien fait des dessins satiriques sur les événements de son temps comme la feui […] […] Lire la suite


Affichage 

Agar et Ismaël secourus par l'ange, E. Le Sueur

photographie :  Agar et Ismaël secourus par l'ange, E. Le Sueur

Eustache Le Sueur, Agar et Ismaël secourus par l'ange, vers 1648. Huile sur toile, 156 cm × 114 cm. Musée des Beaux-Arts et d'Architecture, Rennes (Dépôt du musée du Louvre, 1956).  

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

La Destruction du Temple à Jérusalem, N. Poussin

photographie :  La Destruction du Temple à Jérusalem, N. Poussin

Nicolas Poussin, «La Destruction du Temple à Jérusalem», 1638. Huile sur toile, 148 cm × 199 cm. Kunsthistorisches Museum, Vienne.  

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

La Fête villageoise, C. Lorrain

photographie :  La Fête villageoise, C. Lorrain

Claude Gellée, dit Claude Lorrain (1600-1682), La Fête villageoise, 1639. Huile sur toile, 103 cm × 135 cm. Musée du Louvre, Paris.  

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

La Fuite en Égypte, N. Poussin

photographie :  La Fuite en Égypte, N. Poussin

Classé trésor national, le tableau de Poussin «La Fuite en Égypte» a été acquis en 2007 pour le musée des Beaux-Arts de Lyon, grâce à l'aide de mécènes privés et publics.  

Crédits : Francois Guillot/ AFP

Afficher

La Mort de Germanicus, N. Poussin

photographie :  La Mort de Germanicus, N. Poussin

Nicolas Poussin, «La Mort de Germanicus», 1628. Huile sur toile, 146 cm × 195 cm. Institute of Arts, Minneapolis.  

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

La Prédication de saint Paul à Éphèse, E. Le Sueur

photographie :  La Prédication de saint Paul à Éphèse, E. Le Sueur

Eustache Le Sueur, «La Prédication de saint Paul à Éphèse», 1649. Huile sur toile, 100,8 cm × 84,8 cm. National Gallery, Londres.  

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Le Massacre des Innocents, G. Reni

photographie :  Le Massacre des Innocents, G. Reni

Guido RENI, Le Massacre des Innocents, 1611. Pinacothèque de Bologne, Italie.  

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Le Repas chez Simon le Pharisien avec Marie-Madeleine aux pieds du Christ, C. Le Brun

photographie :  Le Repas chez Simon le Pharisien avec Marie-Madeleine aux pieds du Christ, C. Le Brun

Charles Le Brun Le Repas chez Simon le Pharisien avec Marie-Madeleine aux pieds du Christ», 1653. Huile sur toile, 385 cm × 316 cm. Galleria dell'Accademia, Venise.  

Crédits : Cameraphoto/ AKG

Afficher

Moïse défend les filles de Jéthro, C. Le Brun

photographie :  Moïse défend les filles de Jéthro, C. Le Brun

Charles Le Brun (1619-1690), Moïse défend les filles de Jéthro. Galleria e Museo Estense, Modène, Italie.  

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Paysage avec Agar et l'ange, C. Lorrain

photographie :  Paysage avec Agar et l'ange, C. Lorrain

Claude Lorrain, «Paysage avec Agar et l'ange», 1646. Huile sur toile montée sur bois, 52,2 cm × 42,3 cm. National Gallery, Londres.  

Crédits : AKG

Afficher

Paysage avec Agar et l'ange, N. Poussin

photographie :  Paysage avec Agar et l'ange, N. Poussin

Nicolas Poussin, «Paysage avec Agar et l'ange», 1660. Huile sur toile, 100 cm × 75 cm. Galleria Nazionale, Palazzo Barberini, Rome.  

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Paysage avec Ascagne transperçant le cerf de Sylvia, C. Lorrain

photographie :  Paysage avec Ascagne transperçant le cerf de Sylvia, C. Lorrain

Claude Lorrain, Paysage avec Ascagne transperçant le cerf de Sylvia. 1682. Huile sur toile. 120 cm x 150 cm. Ashmolean Museum, Oxford, Grande-Bretagne.  

Crédits : Courtesy Ashmolean Museum, University of Oxford, Grande-Bretagne

Afficher

Paysage avec Énée à Délos, C. Lorrain

photographie :  Paysage avec Énée à Délos, C. Lorrain

Claude Gellée, dit Claude Lorrain, Paysage avec Énée à Délos. 1672. Huile sur toile. 100 cm X 134 cm. National Gallery, Londres. Paysage avec Énée à Délos fait partie d'une série de six paysages peints par Claude Lorrain pendant les dix dernières...  

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Port de mer, effet de brume, C. Lorrain

photographie :  Port de mer, effet de brume, C. Lorrain

Claude Lorrain, « Port de mer, effet de brume », dit aussi « L'Embarquement d'Ulysse », 1646. Huile sur toile, 119 cm × 150 cm. Musée du Louvre, Paris.  

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Réunion d'amis, E. Le Sueur

photographie :  Réunion d'amis, E. Le Sueur

Eustache Le Sueur (1616-1655), Réunion d'amis, huile sur toile, vers 1640. Musée du Louvre, Paris.  

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Sainte Cécile, Le Dominiquin

photographie :  Sainte Cécile, Le Dominiquin

Le Dominiquin, «Sainte Cécile», vers 1620. Musée du Louvre.  

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Ulysse remet Chryséis à son père, C. Lorrain

photographie :  Ulysse remet Chryséis à son père, C. Lorrain

Claude Gellée, dit Claude Lorrain (1600-1682), Ulysse remet Chryséis à son père, vers 1644. Huile sur toile, 119 cm × 150 cm. Musée du Louvre, Paris.  

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

 Agar et Ismaël secourus par l'ange, E. Le Sueur

Agar et Ismaël secourus par l'ange, E. Le Sueur
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

 La Destruction du Temple à Jérusalem, N. Poussin

La Destruction du Temple à Jérusalem, N. Poussin
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

 La Fête villageoise, C. Lorrain

La Fête villageoise, C. Lorrain
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

 La Fuite en Égypte, N. Poussin

La Fuite en Égypte, N. Poussin
Crédits : Francois Guillot/ AFP

photographie

 La Mort de Germanicus, N. Poussin

La Mort de Germanicus, N. Poussin
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

 La Prédication de saint Paul à Éphèse, E. Le Sueur

La Prédication de saint Paul à Éphèse, E. Le Sueur
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

 Le Massacre des Innocents, G. Reni

Le Massacre des Innocents, G. Reni
Crédits : Bridgeman Images

photographie

 Le Repas chez Simon le Pharisien avec Marie-Madeleine aux pieds du Christ, C. Le Brun

Le Repas chez Simon le Pharisien avec Marie-Madeleine aux pieds du Christ, C. Le Brun
Crédits : Cameraphoto/ AKG

photographie

 Moïse défend les filles de Jéthro, C. Le Brun

Moïse défend les filles de Jéthro, C. Le Brun
Crédits : Bridgeman Images

photographie

 Paysage avec Agar et l'ange, C. Lorrain

Paysage avec Agar et l'ange, C. Lorrain
Crédits : AKG

photographie

 Paysage avec Agar et l'ange, N. Poussin

Paysage avec Agar et l'ange, N. Poussin
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

 Paysage avec Ascagne transperçant le cerf de Sylvia, C. Lorrain

Paysage avec Ascagne transperçant le cerf de Sylvia, C. Lorrain
Crédits : Courtesy Ashmolean Museum, University of Oxford, Grande-Bretagne

photographie

 Paysage avec Énée à Délos, C. Lorrain

Paysage avec Énée à Délos, C. Lorrain
Crédits : Bridgeman Images

photographie

 Port de mer, effet de brume, C. Lorrain

Port de mer, effet de brume, C. Lorrain
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

 Réunion d'amis, E. Le Sueur

Réunion d'amis, E. Le Sueur
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

 Sainte Cécile, Le Dominiquin

Sainte Cécile, Le Dominiquin
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

 Ulysse remet Chryséis à son père, C. Lorrain

Ulysse remet Chryséis à son père, C. Lorrain
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie