HUILE PEINTURE À L'

ANTONELLO DE MESSINE (1430 env.-1479)

  • Écrit par 
  • Martine VASSELIN
  •  • 1 795 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le « bilinguisme pictural » d'Antonello »  : […] La tradition gothique compte peu dans l'œuvre d'Antonello de Messine en dehors des contraintes imposées par ses premiers clients siciliens : fonds d'or ciselés, structure compartimentée et cadres flamboyants des retables ou des « gonfaloni » (petits tableaux double face aux bordures richement sculptées portés en procession sur des hampes par les confréries, notamment pénitentielles). Antonello est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonello-de-messine/#i_34238

BELLINI LES

  • Écrit par 
  • Henri PERETZ
  •  • 2 337 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Disciple de Mantegna »  : […] On ne peut embrasser d'un regard ou définir d'un mot l'œuvre d'un peintre qui a produit durant soixante ans. Parti de bases bien déterminées, Giovanni Bellini a peu à peu élaboré une manière dont ses élèves profiteront. Très lié aux préoccupations humanistes et archéologiques de Mantegna, il s'en est peu à peu délivré non pour les oublier, mais pour leur donner vie dans un milieu de lumière et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-bellini/#i_34238

CAMPIN ROBERT ou MAÎTRE DE FLÉMALLE (1380 env.-1444)

  • Écrit par 
  • Françoise HEILBRUN
  •  • 1 617 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Une difficile identification »  : […] L'identification de Campin, qui a donné lieu à de vives controverses, fut un des problèmes les plus passionnants posés par l'histoire de l'art. L'existence de l'artiste était surtout connue par des documents : il ne semble pas être né à Tournai, dont il n'est citoyen qu'en 1410, deux ans après avoir été signalé dans la ville comme maître peintre. Il y tient un atelier considérable et a notamment c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/campin-maitre-de-flemalle/#i_34238

CHINOISE CIVILISATION - Les arts

  • Écrit par 
  • Corinne DEBAINE-FRANCFORT, 
  • Daisy LION-GOLDSCHMIDT, 
  • Michel NURIDSANY, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Pierre RYCKMANS, 
  • Alain THOTE
  •  • 54 353 mots
  •  • 41 médias

Dans le chapitre « Le tournant des années 1970 »  : […] Certes, des artistes chinois sont venus peindre à Paris au début du xx e  siècle. Rentrés dans leur pays frottés de modernité européenne, ils eurent en fait peu d'influence sur la création chinoise des années 1920 et des décennies suivantes. Sans vrai passé, l'art contemporain chinois naît d'une décision : celle de Mao Zedong, en 1950, d'importer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chinoise-civilisation-les-arts/#i_34238

COLANTONIO (1re moitié XVe s.)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 344 mots

L'analyse des affinités et des échanges artistiques que l'on peut déceler vers 1450 entre l'Espagne, la Provence, les Flandres et l'Italie méridionale fait apparaître une tentative commune d'assimiler la manière flamande, et spécialement celle de Van Eyck. À Naples, où celui-ci est considéré, ainsi que Van der Weyden, comme l'un des hommes les plus célèbres du temps (s'il faut en croire l'humanist […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/colantonio/#i_34238

CYCLE, peinture

  • Écrit par 
  • Cariss BEAUNE
  •  • 888 mots
  •  • 3 médias

On entend par cycle de peinture une grande composition narrative se divisant en épisodes et exigeant une grande surface de développement. Techniques et supports les plus généralement employés sont la fresque et la peinture à l'huile sur tableaux. Impliquant une lecture en continuum, le cycle aborde deux thèmes principaux : religieux tout d'abord, puis profane. C'est en Italie que naquirent les gra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cycle-peinture/#i_34238

PEINTURE - Les techniques

  • Écrit par 
  • Marie MATHELIN, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Jean RUDEL, 
  • Pierre RYCKMANS
  •  • 13 202 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les techniques à l'huile »  : […] À partir du xv e siècle, on a préféré l'huile à toutes les recettes antérieures. Cette technique, en effet, répondait mieux aux nouvelles conceptions picturales et elle permettait d'associer d'une manière plus « douce » deux tonalités voisines, surtout dans le cas des effets de clair-obscur. Cette « fusion » entre couleurs participait aussi à cet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peinture-les-techniques/#i_34238

PIERO DI COSIMO (1461-env. 1521)

  • Écrit par 
  • Daniel ARASSE
  •  • 1 290 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La culture de Piero »  : […] On aborde ainsi la question capitale de la place qu'occupait Piero dans la culture de son temps. La psychologie ne suffit plus. Élève de Cosimo Rosselli, auquel il doit son nom, Piero di Cosimo veille à se tenir au courant de toutes les innovations. Bien qu'il ne quitte qu'une seule fois Florence, sa ville natale (autre originalité à l'époque), son œuvre montre qu'il connaît Antonio Pollaiuolo, L […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/piero-di-cosimo/#i_34238

VAN EYCK HUBERT (? 1390-1426) ET JAN (1390 env.-1441)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CUZIN
  •  • 2 950 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une technique maîtrisée »  : […] L'apport des Van Eyck dans le domaine de la technique est capital. Vasari cite, en 1550, « Jean de Bruges » comme l'inventeur de la peinture à l'huile, et cette affirmation est, depuis, souvent répétée. Il s'agit en fait d'une légende, et Van Eyck ne fit que perfectionner une technique déjà connue, en en tirant toutes les conséquences : sur un panneau, le plus souvent de chêne, revêtu d'une prépa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/van-eyck-hubert-et-jan/#i_34238

VENEZIANO DOMENICO (1400 env.-1461)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 506 mots

Peintre vénitien. On ne sait quand Domenico quitta sa ville natale ni quels maîtres il y avait eus. C'est de Pérouse qu'il vint à Florence, en 1439, pour décorer le chœur de Sant'Egidio, avec divers collaborateurs, parmi lesquels Piero della Francesca. La destruction de ces fresques et de celles qu'il avait peintes auparavant chez les Baglione à Pérouse nous prive de précieux points de repère sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/domenico-veneziano/#i_34238