PEAU

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Embryologie

L'organe peau résulte de la réunion de deux tissus d'origine embryologique différente : l'épiderme, qui provient de l'ectoderme, et le derme et l'hypoderme, qui proviennent du mésoderme.

L'embryon n'est tout d'abord couvert que d'une simple assise cellulaire qui devient double entre la cinquième et la septième semaine. Vers le troisième mois, la couche basale, où se font les divisions cellulaires, se festonne et l'on voit apparaître, dans l'épiderme, en regard de petits bouquets de cellules dermiques, des bourgeons qui vont former les follicules pileux, les glandes sébacées, les glandes sudorales apocrines. Les glandes sudorales eccrines se formeront à partir du cinquième mois. Parallèlement, l'épiderme s'épaissit alors que se met en place un système de différenciation qui n'arrivera à maturité qu'après l'accouchement, lorsque l'épiderme sera en contact avec l'air.

Le derme provient de cellules allongées situées entre l'ectoderme et l'endoderme et qui commencent à former le mésoderme dès la deuxième semaine de la vie pour constituer la majorité des organes profonds. Vers le deuxième mois de la vie fœtale, certaines cellules du mésoderme, situées sous l'épiderme, se mettent à produire une matrice extracellulaire, réticulée puis fasciculée, qui s'organise progressivement pour former la trame fibreuse de collagène du derme. Les fibres élastiques commencent à être synthétisées vers le cinquième mois et se lient aux fibres de collagène. Parallèlement, les cellules mésenchymateuses se différencient en fibroblastes au niveau du derme et en cellules adipeuses au niveau de l'hypoderme. Ce dernier commence à se différencier dès le troisième mois. Certains fibroblastes du derme superficiel se regroupent sous l'épiderme et induisent au niveau de ce dernier la formation progressive des annexes : poils, ongles, glandes sébacées et sudorales. La formation de la peau repose donc, dès l'origine, sur un dialogue complexe entre deux tissus d'origine embryologique différente, l'épiderme et le derme. Ce dialogue se poursuivra après la naissance et pendant toute la vie.

Cependant, la peau n'est pas simplement la rencontre d'un épithélium et d'un mésenchyme, puisque, durant la vie embryonnaire, la vascularisation du derme se met progressivement en place.

Enfin, toutes les cellules de la peau ne proviennent pas uniquement de l'ectoderme et du mésoderme. À partir de la crête neurale naissent des terminaisons nerveuses qui vont prendre en charge, dans le derme, toutes les facettes de la sensibilité cutanée : capteurs sensibles à la pression, à la chaleur, à la douleur, capteurs responsables des démangeaisons. Des terminaisons libres existent dans le derme et dans l'épiderme. Elles libèrent des neuromédiateurs qui sont capables de moduler la croissance et la différenciation de l'épiderme, la libération de médiateur de l'inflammation, l'activité des cellules responsables de l'immunité cutanée, la dilatation et la perméabilité des vaisseaux. À partir de la crête neurale migrent également les mélanocytes qui vont se placer entre les cellules basales de l'épiderme et prendre en charge la pigmentation de trente-six cellules épidermiques. Enfin, migrant à partir de la moelle osseuse, les cellules de Langerhans viennent se placer sous la couche cornée où elles forment le premier chaînon des réponses immunitaires adaptatives de l'organisme. Les mastocytes du derme, cellules responsables du contrôle de la perméabilité capillaire et de l'amplification de nombreuses maladies inflammatoires, ont une origine embryologique mal connue.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 13 pages


Médias de l’article

Cellules de la peau

Cellules de la peau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Mélanocytes et kératinocytes de la peau humaine

Mélanocytes et kératinocytes de la peau humaine
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur de la clinique des maladies cutanées, université de Paris-VII, chef de service de dermatologie à l'hôpital Saint-Louis, directeur de l'Institut de recherche sur la peau

Classification

Autres références

«  PEAU  » est également traité dans :

ACNÉ

  • Écrit par 
  • Corinne TUTIN
  •  • 3 296 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Respecter une bonne hygiène dermo-cosmétique »  : […] La difficulté à définir une étiologie simple de l’acné due à la diversité des facteurs en jeu rend son traitement parfois difficile. La prise en charge associe soins dermo-cosmétiques, traitement par voie locale, et éventuellement par voie générale, des lésions cutanées, sans oublier de prendre en compte le retentissement psychologique, et d’atténuer au maximum les séquelles inesthétiques, lorsqu’ […] Lire la suite

ALLERGIE & HYPERSENSIBILITÉ

  • Écrit par 
  • Bernard HALPERN, 
  • Georges HALPERN, 
  • Salah MECHERI, 
  • Jean-Pierre REVILLARD
  •  • 12 543 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Eczémas »  : […] On englobe sous le terme d'eczéma des éruptions cutanées de cause et d'évolution différentes mais qui possèdent en commun le même type de lésions élémentaires : éruption érythémato-vésiculeuse, associée histologiquement à la spongiose (dissociation des cellules épidermiques par l'exosérose) et infiltrations lymphocytaires. L'eczéma reconnaît grossièrement deux étiologies différentes : –  Eczéma a […] Lire la suite

AMPHIBIENS ou BATRACIENS

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIRAMBAULT, 
  • Philippe JANVIER, 
  • Jean-Claude RAGE
  •  • 6 171 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Organes sensoriels »  : […] Peut-être plus que tous les autres Vertébrés, les Amphibiens possèdent une grande variété d'organes sensoriels. La peau a conservé en général un caractère ichthyen, la ligne latérale , qui intervient dans les réflexes d'équilibration et de posture. Elle est également sensible, grâce à des récepteurs spécialisés, au stimulus d'origine mécanique, chimique, lumineuse, ainsi qu'à la chaleur, au froid […] Lire la suite

SUSPECTS APPARENCE DES, psychologie

  • Écrit par 
  • Fanny VERKAMPT
  •  • 1 564 mots

Les jugements que nous portons à l’égard de celles et ceux avec qui nous interagissons au quotidien ne reposent parfois que sur de simples associations entre des traits physiques et des traits de caractère. L’utilisation de ces heuristiques (raccourcis mentaux) par les acteurs judiciaires pour sceller le sort de suspects dans des affaires criminelles a naturellement fait l’objet de débats controv […] Lire la suite

BRÛLURES

  • Écrit par 
  • Henri LABORIT, 
  • Bernard WEBER
  •  • 2 476 mots

Les brûlures sont la conséquence du contact entre les tissus et une source d'énergie calorique telle que flammes, liquides ou solides chauds, radiations ou électricité. Certaines substances chimiques, acides ou bases fortes, peuvent provoquer des lésions analogues. Les organes internes sont quelquefois atteints, comme c'est le cas pour le pharynx ou l'œsophage lors de l'absorption de liquides brûl […] Lire la suite

CANCER - Cancer et santé publique

  • Écrit par 
  • Maurice TUBIANA
  •  • 14 713 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Identification des agents cancérogènes »  : […] Pour les besoins de la prévention, il est essentiel d'évaluer les responsabilités des différents agents cancérogènes et le bénéfice qui résulterait de leur suppression. L'exposition aux rayons solaires constitue un facteur de risque important en raison de l'effet mutagène des rayons UV. Ils causent deux types de cancer de la peau : d'une part, les cancers spino- et baso-cellulaires de la peau, […] Lire la suite

CHIRURGIE ESTHÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre NAHON
  •  • 5 106 mots

Dans le chapitre « Les paupières »  : […] La peau des paupières adhère à un muscle très fin qui entoure l'œil. L'excès de peau est responsable d'un repli au niveau de la paupière supérieure créant une double paupière qui revient vers les cils et de plis horizontaux au niveau de la paupière inférieure. Son importance varie d'un individu à l'autre en fonction de l'âge et de la forme de la cavité osseuse de l'œil. La graisse qui entoure nor […] Lire la suite

COSMÉTOLOGIE

  • Écrit par 
  • Louis DUBERTRET
  •  • 1 634 mots

Le cosmétologue a été de tout temps un chimiste avant la lettre, capable de préparer tous les ingrédients nécessaires à un système de signalisation corporelle et de communication sociale aussi vieux que l'humanité. Plus récemment, il est devenu un galéniste capable de créer des formulations complexes particulièrement agréables au toucher. Ce n'est que très récemment que le cosmétologue est devenu […] Lire la suite

COUP DE SOLEIL

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 347 mots

Un coup de soleil est une inflammation cutanée aiguë due à une surexposition aux rayons ultraviolets (U.V.) situés dans la bande passante des U.V.B. (290-320 nanomètres ; pour mémoire, 1 nanomètre est égal à 1 ×10  —9  mètre). Le soleil et la lumière artificielle (lampe à bronzer) en sont les sources. Suivant le degré de gravité des lésions cutanées, le coup de soleil se traduit par une rougeur et […] Lire la suite

CUIR

  • Écrit par 
  • Laurent VILLA
  •  • 11 130 mots
  •  • 4 médias

Le cuir est un produit naturel résultant d'un ensemble d'opérations appelé tannage, ayant pour but de transformer le derme de la peau des animaux en une substance imputrescible, présentant une certaine résistance à l'action de l'eau. En dehors de son imputrescibilité, le cuir doit posséder un certain nombre de propriétés physiques variables suivant les usages auxquels il est destiné : les cuirs […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

14 décembre 2020 Suisse. Dénonciation de la procédure d'adoption d'enfants sri-lankais.

Il révèle que beaucoup d’adoptions étaient effectuées sans le consentement des parents et que nombre de nourrissons provenaient de vols ou de « fermes à bébés » où des femmes étaient mises enceintes par des hommes blancs de façon à engendrer des enfants à la peau claire. Le Conseil annonce la mise en place d’un groupe de travail chargé d’aider ces personnes dans la quête de leurs origines. […] Lire la suite

4-12 décembre 2020 France. Annonce de la tenue d'un « Beauvau de la sécurité ».

Il reconnaît également que, « quand on a une couleur de peau qui n’est pas blanche, on est beaucoup plus contrôlé ». Ces propos sont dénoncés au sein de la police, ainsi que par des responsables des Républicains. Le 5 puis le 12, de nouvelles manifestations, après celles du mois de novembre, rassemblent des dizaines de milliers de personnes à travers le pays contre la proposition de loi de « sécurité globale » et notamment son article 24 qui limite la diffusion d’images des forces de l’ordre. […] Lire la suite

30 novembre 2002 France. Entrée d'Alexandre Dumas au Panthéon

] qui a marqué Dumas dès l'enfance, comme elle marquait déjà au fer la peau de ses ancêtres esclaves ». Il vante les valeurs émancipatrices de la République dont « Dumas sait [...] qu'elle seule peut ouvrir l'avenir à tous ceux qui, comme lui, n'ont que leur travail, leur talent, leur mérite pour obtenir leur juste place dans la société française ». […] Lire la suite

Pour citer l’article

Louis DUBERTRET, « PEAU », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/peau/