PAYSAGE, peinture, XIXe s.

ALLSTON WASHINGTON (1779-1843)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 437 mots

Peintre et écrivain américain, né le 5 novembre 1779, au domaine de Brook Green, la plantation des Allston située sur la rivière Waccamaw, en Caroline du Sud, mort le 9 juillet 1843 à Cambridgeport, dans le Massachusetts. Washington Allston sort diplômé de l'université Harvard en 1800, puis part à Londres où il étudie à la Royal Academy. Durant la première décennie de ce siècle, il visite les gra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/washington-allston/#i_10854

ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Peinture

  • Écrit par 
  • Jacques CARRÉ, 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 8 171 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « L'ère des « connaisseurs » (1714-1830) »  : […] L'accession de la dynastie des Hanovre en 1714 marque le début d'une ère de stabilité politique et de prospérité économique, où la Grande-Bretagne devient une grande puissance européenne. Les élites sociales, désormais, ne fondent plus leur autorité seulement sur la possession de la terre et sur le pouvoir politique, mais aussi, de plus en plus, sur la maîtrise du goût et de la vie artistique. Le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anglais-art-et-culture-peinture/#i_10854

ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Aquarelle

  • Écrit par 
  • Jacques CARRÉ
  •  • 3 838 mots
  •  • 2 médias

Du premier voyage de John Robert Cozens en Italie en 1776 à la mort de Turner en 1851, l'Angleterre a connu un âge d'or de l'aquarelle. Cette technique picturale, auparavant réservée au dessin topographique et architectural, a brusquement connu la faveur des artistes et de leurs clients au moment où les voyages sur le continent et dans les régions montagneuses des îles Britanniques se multipliai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anglais-art-et-culture-aquarelle/#i_10854

BARBIZON ÉCOLE DE

  • Écrit par 
  • Jacques de CASO
  •  • 3 463 mots
  •  • 7 médias

Une des innovations les plus remarquables de la peinture européenne du milieu du xix e  siècle réside dans la dévotion presque exclusive de peintres de grand talent à l'art du paysage. C'est là un fait que la critique et le public averti avaient reconnu comme une des manifestations majeures de l'art vivant. En France, cette découverte s'identifie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-de-barbizon/#i_10854

BAZILLE FRÉDÉRIC (1841-1870)

  • Écrit par 
  • Alain MADELEINE-PERDRILLAT
  •  • 2 468 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Une œuvre diverse et partagée »  : […] Pour réduite qu'elle soit en nombre, l'œuvre de Frédéric Bazille est d'une remarquable diversité. Hormis la peinture mythologique, religieuse ou historique – qui occupait le devant de la scène dans les Salons –, tous les genres y sont représentés : le paysage ; l'intérieur, avec ou sans figures ; le portrait, isolé ou de groupe, en plein air ou dans une pièce ; le nu, masculin et féminin ; la natu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederic-bazille/#i_10854

BIERSTADT ALBERT (1830-1902)

  • Écrit par 
  • Bernard PUIG CASTAING
  •  • 424 mots
  •  • 1 média

L'un des meilleurs maîtres du paysage américain, Albert Bierstadt fut à l'apogée de son prestige au cours des années 1860-1880. Il était allemand d'origine, mais plus encore de formation puisque, émigré à l'âge de deux ans seulement, il revint en 1853 parfaire ses études à Dusseldorf, avant de gagner l'Italie. Il appartient à ce courant de paysagistes dit de l'Hudson River School qui révélèrent l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-bierstadt/#i_10854

BONINGTON RICHARD PARKES (1802-1828)

  • Écrit par 
  • Pierre GEORGEL
  •  • 976 mots
  •  • 2 médias

Peintre anglais, contemporain de la grande génération de peintres romantiques français, Bonington exerça sur elle une influence originale et considérable, et contribua plus que personne à l'initier aux formules de la peinture romantique anglaise, mises au point un quart de siècle plus tôt par Constable, Turner et Lawrence. L'essentiel de sa courte et éclatante carrière se déroule à Paris, entre 18 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-parkes-bonington/#i_10854

CARRAND LOUIS (1821-1899)

  • Écrit par 
  • Antoine TERRASSE
  •  • 241 mots

La campagne de Lyon, entre le Rhône et la Saône, dans le climat vaporeux qui baigne les coteaux et les petites montagnes (les « monts »), a inspiré, dans la seconde moitié du xix e siècle qui vit l'essor du paysage, un groupe de peintres régionaux : François Vernay, Auguste Ravier, Louis Carrand. Ces peintres ont visité l'Italie, connu Corot et l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-carrand/#i_10854

CASPAR DAVID FRIEDRICH ET LE PAYSAGE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 857 mots

1797 Élève à l'Académie de Copenhague, Friedrich exécute ses premières œuvres importantes, une série d'aquarelles représentant des vues de parcs de la ville ou de ses environs, qui dénote son goût précoce pour la peinture de paysage et pour l'émotion procurée par la nature, même modifiée par l'homme. 1799 Friedrich s'oriente vers la carrière […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caspar-david-friedrich-et-le-paysage-reperes-chronologiques/#i_10854

CÉZANNE PAUL (1839-1906)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 3 960 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Parcours et formes »  : […] La classification traditionnelle de l'œuvre du peintre repose avant tout sur la chronologie de son évolution stylistique, qui elle-même recoupe les grandes étapes de sa biographie. Aux années de jeunesse et de formation parisienne correspond ainsi une période “romantique”. Lui succède, de 1872 à 1877, la période “impressionniste”, puis, après qu'il s'est détaché du groupe, la période “constructive […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-cezanne/#i_10854

LE CHAMP DE BLÉ (J. Constable)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 210 mots
  •  • 1 média

Le Champ de blé (National Gallery, Londres), peint en 1826 par John Constable (1776-1837), exposé la même année à Londres à la Royal Academy puis en 1827-1828 à Paris au Salon (sans y être beaucoup remarqué), est une des peintures les plus célèbres de Constable, et probablement la plus populaire de ses œuvres en Grande-Bretagne avec La Charrette de foin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-champ-de-ble/#i_10854

CHINTREUIL ANTOINE (1814-1873)

  • Écrit par 
  • Arnauld BREJON DE LAVERGNÉE
  •  • 788 mots

Né à Pont-de-Vaux dans l'Ain, Antoine Chintreuil se forme à Paris à partir de 1838. Il est curieux que ce paysagiste n'ait pas été attiré par les peintres paysagistes de l'école de Lyon (Appian, Carrand, Ravier, Vernay), ville toute voisine de Pont-de-Vaux. Il choisit plutôt de s'installer à Paris, et la réputation de Corot n'y est peut-être pas étrangère. Ce dernier, qu'il rencontre en 1843, est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-chintreuil/#i_10854

CHURCH FREDERIC EDWIN (1826-1900)

  • Écrit par 
  • Pierre GEORGEL
  •  • 353 mots
  •  • 4 médias

Peintre américain dont l'œuvre constitue l'expression la plus originale et la plus complète du romantisme dans la peinture américaine. Church a le paysage pour domaine . Élève de Thomas Cole entre 1844 et 1846, il commence par recueillir les formules ambiguës de son maître et sa vision d'un immense paysage dramatisé. Mais, tandis que chez la plupart des peintres de l'école de l'Hudson l'exemple d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederic-edwin-church/#i_10854

COLE THOMAS (1801-1848)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 480 mots
  •  • 2 médias

Peintre américain né le 1 er  février 1801 à Bolton-le-Moors (Lancashire), mort le 11 février 1848 à Catskill (New York), Thomas Cole est le principal représentant du romantisme américain et le fondateur de l'école de l'Hudson (Hudson River School), groupe de paysagistes du milieu du xix e  siècle. D'origine anglaise, l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-cole/#i_10854

CONSTABLE JOHN (1776-1837)

  • Écrit par 
  • Jacques CARRÉ
  •  • 2 211 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Une existence difficile »  : […] Né en 1776 à East Bergholt (Suffolk), Constable appartient à une famille de meuniers assez aisés. Son père, Golding Constable, possède plusieurs moulins à eau et à vent qui seront des sujets de prédilection du peintre. Initié au dessin par un amateur local, il a la chance de découvrir grâce à un mécène, sir George Beaumont, les œuvres de Claude Lorrain et de Thomas Girtin. Malgré les réticences de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-constable/#i_10854

COROT JEAN-BAPTISTE CAMILLE (1796-1875)

  • Écrit par 
  • Adrien GOETZ
  •  • 1 653 mots
  •  • 6 médias

Zola voyait en Corot un précurseur de Pissarro et de Jongkind, le premier à avoir rompu avec le paysage classique hérité de Poussin, pionnier de la peinture de plein air et du “sentiment vrai [...] de la nature” ( Mon Salon. Les paysagistes , 1868). Ce jugement, fondé essentiellement sur les paysages de la dernière manière de l'artiste, ne rend pas compte de l'originalité vér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/camille-corot/#i_10854

COTMAN JOHN SELL (1782-1842)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 304 mots

Aquarelliste paysagiste et graveur anglais de l'école de Norwich, né le 16 mai 1782 à Norwich, dans le Norfolk, mort le 24 juillet 1842 à Londres. Vers 1798, Cotman part faire ses études à Londres, où il rencontre les peintres J. M. W. Turner et Thomas Girtin. Il expose ses aquarelles à la Royal Academy de 1800 à 1806. Certaines des œuvres de cette période sont considérées comme les plus beaux ex […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-sell-cotman/#i_10854

COURBET GUSTAVE (1819-1877)

  • Écrit par 
  • Pierre GEORGEL
  •  • 3 489 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le poème de la nature »  : […] L' Atelier , dont la présentation à l'Exposition universelle de 1855 souligna le caractère de « somme », est la seule peinture de Courbet qui offre une telle densité de pensée, mais la plupart des tableaux de cette époque sont aussi des « allégories réelles ». À ceux qui constatent l'étroitesse et la rigidité de l'ordre social et mettent en lumière les facteurs concrets d'opp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/courbet-gustave-1819-1877/#i_10854

CRITIQUE D'ART EN FRANCE AU XIXe SIÈCLE

  • Écrit par 
  • Christine PELTRE
  •  • 6 626 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « « Partiale, passionnée, politique » »  : […] Savante, la critique a en effet pour but essentiel d'exprimer un engagement sur l'art vivant dont Baudelaire a résumé la force : une conception « partiale, passionnée, politique » répond seule à l'« à quoi bon ? » formulé au début du Salon de 1846. On a souvent opposé à cette pugnacité l'« empathie » de Gautier, qui souhaite comprendre plus que juger l'art de son temps. Mais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/critique-d-art-en-france-au-xixe-siecle/#i_10854

DESSIN

  • Écrit par 
  • Robert FOHR, 
  • Geneviève MONNIER
  •  • 6 940 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'aquarelle et la gouache »  : […] Bien qu'elle triomphe au xix e et au xx e  siècle, l'aquarelle – mélange de pigments de couleurs et de gomme arabique plus ou moins dilués d'eau – est une technique pratiquée depuis longtemps. Son support de prédilection est le papier blanc, qui permet de jouer de sa transparence et dont les « ré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dessin/#i_10854

DIAZ DE LA PEÑA NARCISSE VIRGILE (1807-1876)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 477 mots
  •  • 1 média

Fils d'un exilé espagnol, Narcisse Virgile Diaz de la Peña a une jeunesse errante : de Bordeaux, sa ville natale, à Paris en passant par l'Angleterre ou le Languedoc. Jeune apprenti dans une fabrique de porcelaines de Paris, il s'initie à l'emploi des couleurs et fait la connaissance des peintres Jules Dupré, Raffet, Troyon. En autodidacte, il essaie de peindre les environs immédiats de Paris avan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/narcisse-virgile-diaz-de-la-pena/#i_10854

DUPRÉ JULES (1811-1889)

  • Écrit par 
  • Bernard PUIG CASTAING
  •  • 937 mots

Fort apprécié pour ses paysages, considéré souvent comme l'un des précurseurs de l'impressionnisme, Jules Dupré est issu de cette génération de peintres qui, à partir de 1830, formèrent autour de Théodore Rousseau l'école de Barbizon, l'une des tendances du courant réaliste. Le doyen des critiques réalistes, Théophile Thoré (Thoré-Bürger), ne concevait-il pas l'art comme une manifestation de l'amo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jules-dupre/#i_10854

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - Les arts plastiques

  • Écrit par 
  • François BRUNET, 
  • Éric de CHASSEY, 
  • Erik VERHAGEN
  • , Universalis
  •  • 13 475 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « Le paysage, nouvelle expression de l'identité »  : […] Si, dès le début du xix e  siècle, des peintres intellectuels aux penchants académiques comme Copley, John Trumbull, Washington Allston, John Vanderlyn ou Samuel Morse ont cherché dans la peinture d'histoire une échappatoire aux servitudes du portrait, ce « grand genre », comme on l'appela aux États-Unis, n'exista vraiment qu'à Londres avec Wes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-les-arts-plastiques/#i_10854

FLANDRIN HIPPOLYTE (1809-1864) & PAUL (1811-1902)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 765 mots

Faut-il croire Henri Delaroche qui saluait Flandrin, en 1859, dans la Revue des Deux Mondes , comme « le plus grand peintre religieux que la France ait vu naître depuis Lesueur » ? Il est vrai en tout cas qu'Hippolyte Flandrin a, sous la bannière de l'ingrisme, incarné en France une renaissance de l'art religieux, comparable à celles dont nazaréens et préraphaélites furent le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/flandrin-hippolyte-et-paul/#i_10854

FRIEDRICH CASPAR DAVID (1774-1840)

  • Écrit par 
  • Julie RAMOS
  •  • 2 221 mots
  •  • 5 médias

Selon le sculpteur David d'Angers, le peintre allemand Caspar David Friedrich (1774-1840) aurait inventé la « tragédie du paysage ». Cette formule peut en effet s'appliquer à l'une des œuvres majeures de l'artiste : Le Moine au bord de la mer (1808-1810, Nationalgalerie, Berlin) qui représente une figure solitaire minuscule méditant devant un paysage désertique réduit à troi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caspar-david-friedrich/#i_10854

FROMENTIN EUGÈNE (1820-1876)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 1 201 mots

Issu d'une lignée de juristes et de médecins, Eugène Fromentin passe son enfance dans le domaine familial de Saint-Maurice (près de La Rochelle) et il en gardera des impressions ineffaçables. Excellent élève au collège de la ville, il se lie d'amitié avec une jeune fille, de quatre ans son aînée, qui se marie en 1834. Continuant ses études dans la capitale, il revoit son amie à l'occasion des vaca […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugene-fromentin/#i_10854

GRAVURES D'HOKUSAI - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Alain THOTE
  •  • 139 mots

Fin du xvii e  siècle Premières estampes de l' Ukiyo-e (« images du monde flottant ») 1760 Naissance de Katsushika Hokusai. 1778 Premiers travaux de l'artiste : des représentations d'acteurs et de courtisanes. Vers 1780 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gravures-d-hokusai-reperes-chronologiques/#i_10854

GUILLAUMIN ARMAND (1841-1927)

  • Écrit par 
  • Pierre GEORGEL
  •  • 328 mots

Peintre français, Guillaumin fut l'un des membres historiques du groupe impressionniste. Il prit part aux principaux épisodes de son histoire : formation à l'Académie suisse, Salon des refusés (1863), la plupart des « expositions impressionnistes » entre 1874 et 1886. Mais, à l'intérieur de ce groupe, il représente, avec ses amis Cézanne et Pissarro, la tendance la plus constructive, celle dont la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armand-guillaumin/#i_10854

HEADE MARTIN JOHNSON (1819-1904)

  • Écrit par 
  • Pierre GEORGEL
  •  • 311 mots
  •  • 1 média

Peintre américain, Heade a surtout peint des paysages, dans des manières assez différentes, mais parfois simultanées. L'une, dans la tradition « luministe » américaine, fond les touches en une matière lisse, brillante, glacée, et diffuse sur l'ensemble du paysage un éclairage égal qui donne à chaque détail la même intensité et évoque la photographie ( Lake George , 1862, Muse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/martin-johnson-heade/#i_10854

HILL DAVID OCTAVIUS (1802-1870)

  • Écrit par 
  • Marc-Emmanuel MÉLON
  •  • 930 mots
  •  • 1 média

Peintre de paysages à l'origine, David Octavius Hill est surtout connu pour son œuvre de photographe, qu'il entreprit en collaboration avec le calotypiste Robert Adamson (1821-1848). Originaire de Perth, en Écosse, et issu d'une famille nombreuse vivant de l'édition, Hill entreprend des études de dessin à Édimbourg, où il s'initie notamment aux nouvelles méthodes d'impression en lithographie. À l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-octavius-hill/#i_10854

HIROSHIGE ANDŌ (1797-1858)

  • Écrit par 
  • Chantal KOZYREFF
  •  • 1 334 mots
  •  • 3 médias

Maître incontesté de l' estampe de paysage, Andō Hiroshige remporta un égal succès au Japon et en Occident. Jamais sans doute maître de l'école Ukiyo-e , née de la peinture de genre, ne comprit et ne traduisit mieux l'âme même de la nature. Ne s'appuyant sur aucune conception philosophique ou mystique, son art est le résultat de l'observation humble de la nature, qu'il n'a ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hiroshige/#i_10854

HODLER FERDINAND (1853-1918)

  • Écrit par 
  • Pierre GEORGEL
  • , Universalis
  •  • 1 626 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La période symboliste »  : […] Hodler est d'abord apprenti chez son beau-père, peintre d'enseignes, et ensuite chez un peintre de vues alpestres pour touristes – à une époque où n'existaient pas encore les cartes postales. Il gagne l'amitié de personnages influents dans le monde artistique et intellectuel, avec des poètes, des critiques et des journalistes. Ainsi de Louis Duchosal, Mathias Morhardt, Edouard Rod, admirateurs de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferdinand-hodler/#i_10854

HUDSON RIVER SCHOOL

  • Écrit par 
  • Bernard PUIG CASTAING
  •  • 277 mots
  •  • 1 média

École de paysagistes américains inspirée par l'exemple de Thomas Cole et d'Asher B. Durand, les premiers grands peintres de l'histoire américaine. L'école de l'Hudson groupe, vers le milieu du xix e  siècle, une génération d'artistes nés après 1800 (John W. Kasilear, 1811-1893 ; John F. Kensett, 1816-1872 ; Worthington Whittredge, 1820-1910 ; San […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hudson-river-school/#i_10854

HUET PAUL (1803-1869)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 352 mots

Un des premiers peintres français de la génération romantique à avoir consacré son œuvre au paysage. Paul Huet, d'abord élève du néo-classique Guérin puis de Gros, rencontre Delacroix et le paysagiste anglais Bonington. Ses premières œuvres, à la technique large et nerveuse, témoignent d'une sensibilité tourmentée ( Les Ormes de Saint-Cloud , 1823). La forêt, l'île Séguin prè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-huet/#i_10854

IMPRESSIONNISME

  • Écrit par 
  • Jean CASSOU
  •  • 9 461 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « L'œil impressionniste »  : […] Un art tel que l'impressionnisme s'oppose totalement aux conceptions qui ont tendu à faire de l'art une tentative de définition, d'organisation et de restructuration du monde par l'intellect. Pour l'impressionnisme, l'art n'est en rien cosa mentale , rien ne diverge plus que lui de toute aspiration à un classicisme. C'est un art éminemment matérialiste, conforme en cela à une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/impressionnisme/#i_10854

IMPRESSION, SOLEIL LEVANT (C. Monet)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 190 mots

Impression, soleil levant (musée Marmottan, Paris) tient une place capitale dans l'histoire de l'art pour avoir été à l'origine de la dénomination du mouvement « impressionniste ». Ce néologisme inventé, peut-être par boutade, par un journaliste à partir du titre donné par Claude Monet (1840-1926) à son tableau devint vite générique pour désigner les tenants de la « nouvelle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/impression-soleil-levant/#i_10854

JOHN CONSTABLE ET LA CAMPAGNE ANGLAISE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 572 mots

1776 Naissance de Constable à East Bergholt, dans le Suffolk, où son père est propriétaire, en particulier de moulins. Il grandit dans la vallée de la Stour, une petite rivière, où il habitera pendant longtemps à l'âge adulte, et d'où il tirera le sujet de certains de ses tableaux les plus célèbres (comme les nombreuses vues de la campagne de Dedham ou de Flatford). […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-constable-et-la-campagne-anglaise-reperes-chronologiques/#i_10854

JONGKIND JOHAN BARTHOLD (1819-1891)

  • Écrit par 
  • Charles SALA
  •  • 386 mots
  •  • 2 médias

Huitième enfant d'une famille paysanne, Jongkind entre à l'académie de La Haye à dix-sept ans. Il apprend alors la technique du dessin, mais surtout de l'aquarelle d'après nature. Lors d'un premier séjour en France, il se lie en 1846 avec Isabey qui lui fait découvrir les couleurs et les effets de lumière des plages normandes. En 1862, il rencontre, grâce à Moret, élève d'Isabey, Boudin qui jouera […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johan-barthold-jongkind/#i_10854

LACOMBE GEORGES (1868-1916)

  • Écrit par 
  • Antoine TERRASSE
  •  • 310 mots

Trois rencontres auront marqué la vie de Georges Lacombe : celles de Sérusier en 1892, de Gauguin un an plus tard, de Théo van Risselberghe en 1904. Lacombe adopta très vite les idées de Paul Sérusier et s'intégra aux nabis. Ses tableaux s'inspirent de la technique des teintes plates cernées de lignes décoratives, dans l'esprit des paysages de Pont-Aven ; il y montre toutefois, surtout dans le des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-lacombe/#i_10854

LA FORÊT DE FONTAINEBLEAU : UN ATELIER GRANDEUR NATURE (exposition)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 1 092 mots

Le musée d'Orsay, en consacrant au printemps de 2007 une importante exposition à la forêt de Fontainebleau et l'art du xix e  siècle, a apporté un élément important à l'histoire de la peinture de paysage. Non que l'on n'ait, depuis un siècle, compris l'importance du lieu dans le développement du genre, ne serait-ce que par le concept d'« école de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-foret-de-fontainebleau-un-atelier-grandeur-nature/#i_10854

LA HAYE ÉCOLE DE

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 1 553 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Pleinairisme et amour de la terre »  : […] Dès le milieu du xix e  siècle, passé l'épisode romantique, d'ailleurs vécu sans grande conviction et principalement, comme en Belgique, à travers la renaissance d'un certain rubénisme (Cool, Anthony Vincent, Hendrick Schmidt), les artistes hollandais avaient renoué avec la tradition du paysage. « La religion des maîtres, écrit encore Focillon, es […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-de-la-haye/#i_10854

LEBOURG ALBERT (1849-1928)

  • Écrit par 
  • Pierre GEORGEL
  •  • 321 mots

Peintre français. Les conflits parfois dramatiques de l'avant-garde et de la tradition, dans le dernier quart du xix e siècle, risquent de cacher l'accord qui exista parfois entre l'impressionnisme et certains tempéraments d'artistes, rebutés par la production académique, mais plus sensibles qu'audacieux. C'est ce que prouve l'œuvre de Lebourg, q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-lebourg/#i_10854

LÉPINE LOUIS STANISLAS (1835-1892)

  • Écrit par 
  • Georges BRUNEL
  •  • 199 mots

Peintre français. Ce petit maître, élève de Corot, à qui sont dues presque toutes les formules de son art, illustre admirablement, dans d'étroites limites, une certaine tradition du paysage naturaliste français au xix e siècle : celle dont la prédilection se porte sur les éléments mobiles et fluides de la nature, et dont la manière est discrète, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-stanislas-lepine/#i_10854

LES VOYAGES DE TURNER - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 951 mots

1794 Première excursion de Turner, dans le centre de l'Angleterre, dans le seul but de trouver des paysages ou des monuments susceptibles d'être gravés. Elle sera suivie de nombreuses autres, toujours en Grande-Bretagne, pays alors en guerre avec la France où il ne lui est pas possible de se rendre comme sur le reste du continent : sud du pays de Galles et île de Wight […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-voyages-de-turner-reperes-chronologiques/#i_10854

LETTRES SUR LA PEINTURE DE PAYSAGE, Carl Gustav Carus - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Elisabeth DÉCULTOT
  •  • 883 mots

Les Lettres sur la peinture de paysage de Carl Gustav Carus (1789-1869), publiées en deux éditions en 1831 et 1835, ont été souvent considérées comme un manifeste de l'esthétique romantique du paysage en Allemagne. Si elle n'est pas dépourvue de fondement, cette lecture tend pourtant à occulter l'extrême diversité des traditions qui nourrissent l'ouvrage, une diversité qui ti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lettres-sur-la-peinture-de-paysage/#i_10854

MACCHIAIOLI LES

  • Écrit par 
  • Claude LAURIOL
  •  • 1 472 mots
  •  • 2 médias

Lorsqu'en 1862 un critique italien baptisa par dérision certains peintres du nom de macchiaioli (tachistes), il ne faisait que reprendre le mot de macchia déjà employé par eux, et sanctionner la recherche, qui s'était concrétisée dans le milieu florentin vers 1858-1860, d'une vérité directe traduite en un langage pictural synthétique, par juxtaposition […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-macchiaioli/#i_10854

MARILHAT PROSPER (1811-1847)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 447 mots

L'orientalisme français a été trop longtemps réduit à quelques noms (Delacroix et Chassériau presque exclusivement, Decamps pour mémoire, Fromentin, car on se souvient de l'auteur de Dominique ) pour qu'on ne voie pas avec satisfaction l'intérêt se porter sur d'autres artistes : Marilhat bien sûr, mais aussi Adrien Dauzats (1804-1868), Adrien Guignet (1816-1854), Léon Belly ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prosper-marilhat/#i_10854

MATIN SUR LE RIESENGEBIRGE (C. D. Friedrich)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 271 mots
  •  • 1 média

À l'exception de quelques portraits, et de quelques tableaux où les figures prennent le pas sur leur environnement, Caspar David Friedrich (1774-1840), contrairement à son contemporain Philipp Otto Runge, n'a exécuté que des paysages. Il les charge toutefois d'une signification nouvelle pour son époque, tout en manifestant les qualités techniques attendues chez un paysagiste : exactitude topograph […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matin-sur-le-riesengebirge/#i_10854

MEISSONIER JEAN-LOUIS ERNEST (1815-1891)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 672 mots
  •  • 1 média

« Le succès qu'il obtient, les honneurs dont on l'accable me font toujours chercher en lui un homme que je ne trouve pas » : ce scepticisme de Zola, proféré dès 1867, marque bien la paradoxale situation de Meissonier. Peintre admiré, adulé, dont les toiles valaient si cher qu'il n'entra en force au Louvre qu'en 1909, grâce au legs du richissime Chauchard, Jean-Louis Meissonier est tombé presque au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-louis-ernest-meissonier/#i_10854

MILLET JEAN-FRANÇOIS (1814-1875)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 968 mots
  •  • 2 médias

La peinture de Millet, longtemps très populaire, a été appréciée en vertu de critères d'ordre social ou moral, mais rarement en tant qu'œuvre plastique : c'est ce qu'a justement entrepris la critique récente. Par ses origines, comme par l'univers de toute son œuvre, Millet fait figure de personnalité à part, généralement estimée pour ses qualités de générosité et de probité. Né dans le Cotentin, c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-francois-millet/#i_10854

MONET CLAUDE (1840-1926)

  • Écrit par 
  • Françoise CACHIN
  •  • 2 113 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Un nouvel art du paysage »  : […] Claude Monet, bien que né à Paris, passe sa jeunesse et son enfance au Havre où ses parents tiennent une épicerie. Il manifeste très tôt de grand dons pour le dessin, en particulier pour la caricature. C'est Eugène Boudin qui encourage le jeune homme à peindre et l'emmène « sur le motif », en plein air (« Ce fut tout à coup comme un voile qui se déchire. J'avais saisi ce que pouvait être la pein […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-monet/#i_10854

MOTIF, peinture

  • Écrit par 
  • Guy BELOUET
  •  • 687 mots

Dans le langage de métier, le motif désigne pour les peintres le sujet d'un tableau : « travailler sur le motif », c'est se placer en présence d'un modèle, la toile vierge devant en principe devenir le miroir, plus ou moins fidèle, du spectacle contrôlé par le peintre. « Les miroirs devraient apprendre à réfléchir avant de nous renvoyer notre image », disait Jean Cocteau. Boutade d'un « surréalisa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/motif-peinture/#i_10854

NAZARÉENS, peinture

  • Écrit par 
  • Jens Christian JENSEN
  •  • 2 624 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Esthétique »  : […] Le principe essentiel des nazaréens est l'idée de « vérité », qu'ils opposèrent aux exercices schématiques des académiciens comme à la peinture du baroque tardif. De l'héritage des classiques (David, Flaxman), ils conservèrent la ligne comme principal élément du tableau. Les nazaréens surent exprimer dans leur dessin et dans leur trait une très haute sensibilité. La couleur reste dans l'esprit du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nazareens-peinture/#i_10854

LA NUIT ÉTOILÉE (V. Van Gogh)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 218 mots
  •  • 1 média

En peignant, en septembre 1888, La Nuit étoilée (musée d'Orsay, Paris), avec le Rhône à l'avant-plan, Vincent Van Gogh (1858-1890) poursuivait, comme il l'écrivit à son frère Théo, un double objectif : démontrer qu'il fallait peindre les tableaux de nuit sur le motif, et non dans l'atelier à la lumière du jour, et que de nombreuses couleurs, en dehors de la gamme sombre des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-nuit-etoilee/#i_10854

ORIENTALISME, art et littérature

  • Écrit par 
  • Daniel-Henri PAGEAUX, 
  • Christine PELTRE
  •  • 11 010 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Rêves et mythes »  : […] Si le « retour de voyage », dans ce recours systématique à la description ou à l'emprunt, est devenu au cours du siècle une sorte de style, il a, comme toute mode, fini par lasser. L'essoufflement est très tôt perceptible en peinture, où les tenants du réalisme, attachés aux campagnes françaises et aux sous-bois de Barbizon, conjurent les effets jugés clinquants de l'exotisme. Le critique Castagn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orientalisme-art-et-litterature/#i_10854

PAUL CÉZANNE ET LE THÈME DES BAIGNEUSES ET DES BAIGNEURS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 606 mots

1867 Cézanne peint pour son ami de jeunesse Émile Zola L'Enlèvement (King's College, en dépôt au Fitzwilliam Museum, Cambridge), au sujet en réalité mal défini, mais qui manifeste son souci de peindre le nu, et de l'inscrire dans un paysage, dans cette toile, la campagne aixoise. 1875-1876 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-cezanne-et-le-theme-des-baigneuses-et-des-baigneurs-reperes-chronologiques/#i_10854

PAYSAGE, peinture

  • Écrit par 
  • Eugenio BATTISTI
  •  • 6 547 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'Europe »  : […] L'Europe et le Proche-Orient ont eu une littérature érémitique et un culte des beautés naturelles comparables à ceux de l'Extrême-Orient. Cela est vrai si l'on en juge par la situation des plus anciens ermitages qui dominent de haut des groupes de montagnes et de vallées, des gorges et des forêts sauvages, des étendues d'eau. Toutefois, pendant tout le Moyen Âge européen, les éléments de paysage […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paysage-peinture/#i_10854

PAYSAGES D'ITALIE. LES PEINTRES DU PLEIN AIR, 1780-1830 (exposition)

  • Écrit par 
  • Robert DUPIN
  •  • 930 mots

À Paris, les Galeries nationales du Grand Palais ont accueilli du 3 avril au 9 juillet 2001 une exposition consacrée à l'émergence du paysage de plein air dans la peinture européenne dans les années 1780 à 1830, c'est-à-dire du néo-classicisme aux débuts du romantisme. Cette exposition, présentée ensuite au Palais du Té à Mantoue, rassemblait cent quatre-vingt-douze peintures et aquarelles en pro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paysages-d-italie-les-peintres-du-plein-air-1780-1830/#i_10854

LA PEINTURE DE PAYSAGE, John Constable - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 975 mots
  •  • 1 média

John Constable (1776-1837) consacra l'essentiel de sa carrière à la peinture de paysage . Il avait une connaissance approfondie de son histoire et de sa théorie : on a conservé la liste des livres qu'il possédait sur le sujet, et qui montrent l'ampleur de ses curiosités dans ce domaine. Mais relativement en marge des cercles officiels, et en particulier de la Royal Academy (il en est membre assoc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-peinture-de-paysage/#i_10854

PISSARRO CAMILLE (1830-1903)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 1 459 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les étapes d'une vie »  : […] Né en 1830 à Saint Thomas (Antilles danoises), de parents d'origine française établis dans le négoce, Camille Pissaro étudie en France, où l'on remarque et encourage ses dons pour le dessin, puis revient collaborer, sans enthousiasme, aux affaires paternelles. Il se tourne définitivement vers la peinture après un voyage au Venezuela en compagnie du peintre danois Fritz Melbye, et part immédiatemen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/camille-pissarro/#i_10854

PRÉRAPHAÉLITES

  • Écrit par 
  • Mary Gardner BENNETT
  •  • 3 782 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Les réalisations »  : […] Leurs premières œuvres, exposées l'année suivante sous les initiales mystiques P. R. B. (Pre-Raphaelite Brotherhood), eurent un retentissement immédiat. Isabella de Millais (Walker Art Gallery, Liverpool), Rienzi de Hunt (coll. privée), The Girlhood of Mary Virgin ( L'Adolescence de la vierge Marie ) de Ros […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/preraphaelites/#i_10854

RÉALISME, art et littérature

  • Écrit par 
  • Gerald M. ACKERMAN, 
  • Henri MITTERAND
  •  • 6 488 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les réalistes de la perception directe »  : […] De nombreux peintres qu'inspire la manière libre de Courbet et de Manet abandonnent tout recours aux techniques académiques pour se livrer à une transcription directe, à main levée, des êtres et des choses ; ils peignent directement, sans préparations, d'après nature. Leur travail se caractérise par le dépouillement du trait, l'éclat de la couleur, des valeurs simplifiées et des touches larges et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/realisme-art-et-litterature/#i_10854

ROMANTISME

  • Écrit par 
  • Henri PEYRE, 
  • Henri ZERNER
  •  • 22 144 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Le paysage »  : […] C'est dans le paysage que le romantisme pictural a le plus continûment donné sa mesure. La France cède ici le pas à l'Allemagne, à l'Angleterre, pays où la théorie académique était bien moins solidement établie. En Allemagne, la personnalité la plus marquante est celle de Caspar David Friedrich (1774-1840) qui, dès les premières années du xix e   […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/romantisme/#i_10854

ROUSSEAU THÉODORE (1812-1867)

  • Écrit par 
  • Jeremy STRICK
  •  • 4 134 mots
  •  • 3 médias

Avec Corot, Théodore Rousseau domine la peinture de paysage française du milieu du xix e siècle . Figure symbolique de l' école de Barbizon tout comme Millet, son ami intime, il incarne la lutte de la génération de 1830 contre les conventions et les règles académiques. Malgré des appuis importants, sa carrière fut marquée, des années durant, par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theodore-rousseau/#i_10854

ROUSSEL KERR-XAVIER (1867-1944)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul BOUILLON
  •  • 322 mots

Au moment où il faisait ses études à Paris au lycée Condorcet, Roussel a connu Vuillard, Maurice Denis et Lugné-Poe. Après un passage à l'école des Beaux-Arts, il fréquente l'académie Julian où il retrouve les futurs nabis. Il participe tout naturellement à leur première exposition chez Le Barc de Boutteville, en 1891. Son œuvre se distingue alors assez peu de celle de ses amis Seguin, Bonnard, ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kerr-xavier-roussel/#i_10854

RUNGE PHILIPP OTTO (1777-1810)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 441 mots
  •  • 1 média

Le meilleur représentant avec Caspar David Friedrich du romantisme allemand en peinture. Runge s'est formé à l'Académie des beaux-arts de Copenhague (1799-1801), qui attirait à l'époque les jeunes talents de l'Allemagne du Nord, puis à Dresde (1801-1803), où il fit la connaissance de Ludwig Tieck. Il fut également lié à Goethe, après avoir participé au prix annuel de Weimar, organisé à l'instigati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philipp-otto-runge/#i_10854

RUSSIE (Arts et culture) - L'art russe

  • Écrit par 
  • Michel ALPATOV, 
  • Olga MEDVEDKOVA, 
  • Cécile PICHON-BONIN, 
  • Andreï TOLSTOÏ
  •  • 18 894 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « Le réalisme »  : […] L'art russe de la seconde moitié du xix e  siècle est marqué par le rôle dominant des idées philosophiques, éthiques et religieuses. La force des questions posées par Tolstoï et Dostoïevski, mais aussi Herzen, Tchernychevski et Pissarev, ne peut manquer de trouver un écho dans la peinture. Il s'agit avant tout d'une interrogation d’ampleur nationa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-arts-et-culture-l-art-russe/#i_10854

LE SENTIMENT DE LA MONTAGNE (exposition)

  • Écrit par 
  • Elisabeth DÉCULTOT
  •  • 1 284 mots

Les paysages de montagne résument et exacerbent les débats liés à la peinture de paysage en général. Présente à l'arrière-plan de nombreuses œuvres dès le xv e  siècle en Occident, la montagne n'accède véritablement à la dignité picturale qu'à la fin du xviii e  siècle. C'est le mérite du musée de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-sentiment-de-la-montagne/#i_10854

SEURAT GEORGES (1859-1891)

  • Écrit par 
  • Éric DARRAGON
  •  • 2 530 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Divisionnisme et anarchie »  : […] À Honfleur, du 21 juin à la mi-août 1886, Seurat entreprend sept tableaux, parmi lesquels Coin d'un bassin (Kröller-Müller Museum, Otterlo) exposé aux Indépendants dès son retour à Paris. Achevée au cours de l'automne et pendant l'hiver, la série se caractérise par une conception plus organique des points de vue : un format plus réduit évoque le port et ses quais ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-seurat/#i_10854

TROYON CONSTANT (1810-1865)

  • Écrit par 
  • Arnauld BREJON DE LAVERGNÉE
  •  • 883 mots
  •  • 2 médias

Les parents de Constant Troyon travaillaient à la manufacture de Sèvres, son père comme peintre décorateur, sa mère comme brunisseuse. L'enfant fut encouragé dans le domaine des arts par Riocreux, conservateur du Musée céramique, qui lui fit peindre des fleurs et des paysages « classiques », sous la direction d'un professeur, mais l'élève se tourna vite vers les études et croquis d'après nature. I […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/constant-troyon/#i_10854

TURNER JOSEPH MALLORD WILLIAM (1775-1851)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 1 636 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Diversité d'une œuvre »  : […] Le fonds d'atelier que Turner laissa à sa mort était considérable : plus de vingt mille peintures, aquarelles, dessins, carnets, estampes. Doté, grâce à son succès, d'une très confortable aisance financière, il finit par se soucier assez peu de vendre et racheta même, à partir de 1830, ses tableaux plus anciens lorsque l'occasion s'en présentait. Il n'en était pas moins un infatigable travailleur, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-mallord-william-turner/#i_10854

VALENCIENNES PIERRE HENRI DE (1750-1819)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 545 mots

En dépit d'une formation dans l'atelier d'un peintre d'histoire, Gabriel Doyen, Pierre Henri de Valenciennes se consacre entièrement au paysage. C'est un peintre qui a beaucoup voyagé et qui possède une véritable culture encyclopédique. Sa carrière marque ses efforts pour faire triompher le genre du paysage historique : admis à l'Académie royale de peinture et de sculpture, grâce à De Machy (1787) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-henri-de-valenciennes/#i_10854

VAN GOGH VINCENT (1853-1890)

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 2 686 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La période hollandaise (1881-1888) »  : […] Soutenu matériellement par Théo, employé de Goupil à Bruxelles puis à La Haye depuis 1873, Van Gogh commence son apprentissage en copiant des gravures sur bois et des lithographies, et en s'inspirant des œuvres de Millet, artiste pour lequel, jusqu'à la fin, il professa une véritable vénération. En 1881, à Etten, où résident ses parents, il dessine d'après nature des sujets paysans, des portraits […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vincent-van-gogh/#i_10854

VINCENT VAN GOGH : D'ARLES À AUVERS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 540 mots

20 février 1888 Van Gogh arrive à Arles sous la neige où il désire installer un « atelier du Midi ». Il commence à peindre dès le 22 février (une vieille Arlésienne, un paysage sous la neige, la boutique d'un boucher). Il loge à l'hôtel, louant à partir de mai quatre chambres dans « la Maison jaune ». Il peint sans cesse, mais, par mesure d'économie, décide, fin avril, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vincent-van-gogh-d-arles-a-auvers-reperes-chronologiques/#i_10854


Affichage 

A Storm in the Rocky Mountains. Mt. Rosalie (Orage dans les montagnes Rocheuses), A. Bierstadt

photographie

Ciels sans limites, paysages monumentaux : la wilderness, ce sentiment fondateur de l'art américain, rejoint l'idée de sublime qui promeut, en présence de la nature, une esthétique de la soudaineté et de la grandeur Albert Bierstadt, A Storm in the Rocky Mountains Mt Rosalie (Orage dans les... 

Crédits : Geoffrey Clements/ Corbis Historical/ VCG via Getty Images

Afficher

Avenue de l'Opéra, soleil, matinée d'hiver, C. Pissarro

photographie

Camille Pissarro, Avenue de l'Opéra, soleil, matinée d'hiver 1898 Huile sur toile 73 cm x 91,8 cm Musée des Beaux-Arts, Reims 

Crédits : C. Devleeschauwer, Musée des Beaux-Arts, Reims

Afficher

Boulevard des Capucines, C. Monet

photographie

Claude Monet, «Boulevard des Capucines», 1873-1874 Huile sur toile, 80,3 cm × 60,3 cm Nelson-Atkins Museum of Art, Kansas City 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Bretonnes et veau, P. Gauguin

photographie

Paul Gauguin, «Bretonnes et veau», 1888 Huile sur toile, 91,1 cm × 72 cm Ny Carlsberg Glyptothek, Copenhague 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Camp de Gitans, R. P. Bonington

photographie

Richard Parkes BONINGTON, Camp de Gitans Atkinson Art Gallery, Southport, Royaume-Uni 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Capo di Noli près de Gênes, P. Signac

photographie

Paul Signac, «Capo di Noli près de Gênes», 1898 Huile sur toile, 91,5 cm × 73 cm Collection Corboud, Wallraf-Richartz-Museum, Cologne 

Crédits : AKG

Afficher

Clair de lune sur le lac de Lucerne avec le mont Righi, Suisse, J. M. W. Turner

photographie

Joseph Mallord William Turner, «Clair de lune sur le lac de Lucerne avec le mont Righi, Suisse», 1841 Crayon et aquarelle, 23 cm × 30,7 cm Whitworth Art Gallery, Manchester 

Crédits : AKG

Afficher

Coucher de soleil à Rouen, le déchargement du bois, C. Pissarro

photographie

Camille Pissarro, «Coucher de soleil à Rouen, le déchargement du bois», 1896 Huile sur toile, 57 cm × 73,5 cm Collection particulière 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Couvent de Nazareth

photographie

D'après David Roberts (1796-1864), « Couvent de Nazareth »,1839, lithographie par Louis Haghe (1806-1885), 1842 Stapleton Collection, Grande-Bretagne 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Crépuscule sur une étendue sauvage, F. E. Church

photographie

Frederic Edwin CHURCH, Crépuscule sur une étendue sauvage, huile sur toile Cleveland Museum of Art, États-Unis 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Ève bretonne ou Mélancolie, P. Sérusier

photographie

Paul Sérusier, Ève bretonne ou Mélancolie, 1890 Huile sur toile, 72,6 cm × 58,3 cm Musée d'Orsay, Paris 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Hireling Shepherd (Le Mauvais Berger), W. H. Hunt

photographie

William Holman Hunt, Hireling Shepherd (Le Mauvais Berger) 1851 Huile sur toile 76 cm X 109,5 cm City Art Galleries, Manchester, Royaume-Uni 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

La Banlieue, G. Seurat

photographie

Georges Seurat, «La Banlieue», 1882 Huile sur toile, 32 cm × 42 cm Collection Pierre Lévy Musée d'Art moderne, Troyes 

Crédits : AKG

Afficher

La Cathédrale de Salisbury vue du jardin épiscopal, J. Constable

photographie

John Constable (1776-1837), La Cathédrale de Salisbury vue du jardin épiscopal, huile sur toile Victoria and Albert Museum, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

La Clairière, N. Diaz de la Peña

photographie

Narcisse Virgile Diaz de la Peña, «La Clairière», 1870 Huile sur toile, 84 cm × 65,5 cm Collection Marion et Hans-Peter Bühler 

Crédits : AKG

Afficher

La Montagne Sainte-Victoire, P. Cézanne

photographie

La Montagne Sainte-Victoire, huile sur toile, 1885-1887, du Français Paul Cézanne (1839-1906) Metropolitan Museum of Art, New York 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

La Nuit étoilée, V. Van Gogh

photographie

Vincent Van Gogh, La Nuit étoilée, 17-18 juin 1889 Huile sur toile 73,7 cm X 92,1 cm The Museum of Modern Art, New York 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

La Place du Théâtre-Français, C. Pissarro

photographie

Camille Pissarro, La Place du Théâtre-Français 1898 Huile sur toile 73 cm x 92 cm County Museum of Art, Los Angeles, États-Unis 

Crédits : 2000 Museum Associates, Los Angeles County Museum of Art, États-Unis. Mr and Mrs. George Gard De Sylva Collection.

Afficher

La Provende des poules, C. Troyon

photographie

Constant Troyon, «La Provende des poules», 1850 Huile sur toile, 51 cm × 70,5 cm Musée du Louvre, Paris 

Crédits : AKG

Afficher

La Roche percée d'Étretat, G. Courbet

photographie

Gustave Courbet (1819-1877), La Roche percée d'Étretat, 1869, huile sur toile Université de Birmingham, Grande-Bretagne 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Le Catalpa. Souvenir de Ville d'Avray, C. Corot

photographie

Camille Corot, «Le Catalpa Souvenir de Ville-d'Avray», 1869 Huile sur toile, 93 cm × 133 cm Musée d'Orsay, Paris 

Crédits : AKG

Afficher

Le Champ de blé, J. Constable

photographie

John Constable, Le Champ de blé, 1826 Huile sur toile 142,9 cm X 121,9 cm The National Gallery, Londres 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Le Château de Hadleigh, J. Constable

photographie

John Constable (1776-1837), Le Château de Hadleigh, huile sur toile, 1829 Collection particulière 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Le Déjeuner sur l'herbe, C. Monet

photographie

Claude MONET, Le Déjeuner sur l'herbe, 1865-1866 Détail À gauche, le peintre Gustave Courbet, au centre, le peintre Frédéric Bazille Huile sur toile, 248 cm × 217 cm Musée d'Orsay, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Le Fuji vu de Nakahara

photographie

Le Fuji vu de Nakahara, une estampe de la série Trente-Six Vues du mont Fuji (Fugaku sanjurokkei), publiée en 1831 Estampe en couleurs du Japonais Katsushika Hokusai (1760-1849) Victoria and Albert Museum, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Le Mont Fuji, Ando Hiroshige

photographie

Ando Hiroshige (1797-1858), Le Mont Fuji, estampe de la série Trente-Six Vues du mont Fuji (Fuji sanjurokkei), publiée en 1858, en écho à la série d'estampes, publiée sur le même thème, vers 1831, par Hokusai Estampe en couleurs Fitzwilliam Museum, université de Cambridge,... 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Le Pêcheur, C. Corot

photographie

Camille Corot, «Le Pêcheur», 1860 Huile sur toile, 343 cm × 420 cm Hugh Lane Municipal Gallery of Modern Art, Dublin 

Crédits : AKG

Afficher

Le Pin parasol aux caroubiers, P. Signac

photographie

Paul Signac, «Le Pin parasol aux caroubiers», 1898 Huile sur toile, 65 cm × 81 cm Musée de l'Annonciade, Saint-Tropez 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Le Pont Boieldieu à Rouen, soleil couchant, temps brumeux, C. Pissarro

photographie

Camille Pissarro, «Le Pont Boieldieu à Rouen, soleil couchant, temps brumeux», 1896 Huile sur toile, 54 cm × 65 cm Musée d'Orsay, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Le Pont japonais, C. Monet

photographie

Claude Monet, Le Pont japonais, 1899 Huile sur toile, 81,3 cm x 101,6 cm National Gallery of Art, Washington 

Crédits : Courtesy National Gallery of Art, Washington

Afficher

Le Printemps, J.-F. Millet

photographie

Jean-François Millet, Le Printemps 1868-1873 Huile sur toile 86 cm X 111 cm Musée d'Orsay, Paris 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Le Repos pendant la fuite en Égypte, P. O. Runge

photographie

Philipp Otto Runge, Le Repos pendant la fuite en Égypte 1805-1806 Huile sur toile Musée Goethe, Francfort, Allemagne 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Le Retour des trappeurs, G. Bingham

photographie

George Caleb Bingham (1811-1879), Le Retour des trappeurs 1851 Huile sur toile The Detroit Institute of Arts, États-Unis 

Crédits : Don de Dexter M. Ferry jr, The Bridgeman Art Library

Afficher

Le Talisman, ou Paysage du bois d'Amour, P. Sérusier

photographie

Paul SÉRUSIER, Le Talisman, ou Paysage du bois d'Amour, 1888, huile sur bois, 27 cm X 22 cm Musée d'Orsay, Paris Mention autographe au verso: "fait en octobre 88 sous la direction de Gauguin, par Paul Sérusier à Pont Aven" 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Le Watzmann, C.D. Friedrich

photographie

Caspar David Friedrich, Le Watzmann, 1824-1825 Huile sur toile, 135 cm × 170 cm Alte Nationalgalerie, Berlin 

Crédits : DeAgostini/ Getty Images

Afficher

Le «Téméraire» remorqué à son dernier mouillage, J. M. W. Turner

photographie

Joseph Mallord William Turner (1775-1851), Le «Téméraire» remorqué à son dernier mouillage 1838-1839 Huile sur toile 91 cm X 122 cm The National Gallery, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Les Îles d'or, Henri-Edmond Cross

photographie

Henri-Edmond Cross, Les Îles d'or, 1891-1892 Huile sur toile, 59 cm × 54 cm Musée d’Orsay, Paris 

Crédits : Josse/ Leemage/ Corbis/ Getty Images

Afficher

Lever de soleil en montagne, T. Cole

photographie

Lever de soleil en montagne, huile sur panneau de l'Américain Thomas Cole (1801-1848) Collection privée 

Crédits : Christie's Images, Bridgeman Images

Afficher

Mare et lisière de bois, T. Rousseau

photographie

Théodore Rousseau, «Mare et lisière de bois», vers 1860 Huile sur toile, 61 cm × 81 cm Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Matin sur le Riesengebirge, C. D. Friedrich

photographie

Caspar David Friedrich, Matin sur le Riesengebirge, 1810-1811 Huile sur toile 108 cm X 170 cm La toile fut achetée en 1812 par le roi de Prusse, Frédéric-Guillaume III Galerie des Peintres romantiques, musée de Berlin 

Crédits : AKG

Afficher

Moine au bord de la mer, C. D. Friedrich

photographie

Caspar David Friedrich, Moine au bord de la mer 1808-1810 Huile sur toile 110 cm x 171,5 cm Nationalgalerie, château de Charlottenburg, Berlin 

Crédits : J. P. Anders, Bildarchiv Preussischer Kulturbesitz, Berlin

Afficher

Moisson, C.-F. Daubigny

photographie

Charles François Daubigny, «Moisson», 1851 Huile sur toile, 135 cm × 196 cm Musée d'Orsay, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Moutons dans les Highlands, R. Bonheur

photographie

Marie Rosalie dite Rosa BONHEUR, Moutons dans les Highlands Wallace Collection, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Neige fondue à l'Estaque, P. Cézanne

photographie

Paul Cézanne, «Neige fondue à l'Estaque», 1870 Huile sur toile, 72,5 cm × 92 cm Collection particulière, Zurich 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Niagara Falls (Les Chutes du Niagara), F. E. Church

photographie

Frederick Edwin CHURCH, Niagara Falls (Les Chutes du Niagara), huile sur toile National Gallery of Scotland, Édimbourg, Royaume-Uni 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Nocturne en bleu et or : Valparaiso, J. A. Whistler

photographie

James Abbott Whistler (1834-1902), Nocturne en bleu et or : Valparaiso, 1866 Smithsonian Institution, Washington 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Paysage avec massif d'arbres. Scène pastorale, C. Corot

photographie

Camille Corot, «Paysage avec massif d'arbres Scène pastorale», 1850 Huile sur toile, 20 cm × 39 cm Musée Bonnat, Bayonne 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Paysage, site d'Auvergne, T. Rousseau

photographie

Théodore Rousseau (1812-1867), Paysage, site d'Auvergne, huile sur toile The Barber Institute of Fine Arts, université de Birmingham, Grande-Bretagne 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Pin au soleil couchant et silhouette de femme, V. Van Gogh

photographie

Vincent Van Gogh, «Pin au soleil couchant et silhouette de femme», novembre 1889 Huile sur toile, 92 cm × 73 cm Kröller-Müller Museum, Otterlo 

Crédits : Electa/ AKG

Afficher

Place du Théâtre-Français, effet de pluie, C. Pissarro

photographie

Camille Pissarro, Place du Théâtre-Français, effet de pluie 1898 Huile sur toile 73 cm x 92 cm Institute of Arts, Minneapolis, États-Unis 

Crédits : The Minneapolis Institute of Arts, the William Hood Dunwoody Fund

Afficher

Pluie, vapeur et vitesse, Turner

photographie

Joseph Mallord William Turner, Pluie, vapeur et vitesse, 1844 Huile sur toile, 91 cm × 122 cm National Gallery, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Port-en-Bessin, avant-port, marée haute, G. Seurat

photographie

Georges Seurat, «Port-en-Bessin, avant-port, marée haute», 1888 Huile sur toile, 67 cm × 82 cm Musée d'Orsay, Paris 

Crédits : AKG

Afficher

Pretty Baa Lambs (Jolis Petits Agneaux), F. M. Brown

photographie

Ford Madox BROWN, Pretty Baa Lambs (Jolis Petits Agneaux), huile sur toile Birmingham Museums and Art Gallery 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Route de Versailles. Louveciennes dans le soleil d'hiver avec neige, C. Pissarro

photographie

Camille Pissarro, «Route de Versailles Louveciennes dans le soleil d'hiver avec neige», vers 1869-1870 Collection Thyssen Bornemisza, Madrid 

Crédits : AKG

Afficher

Rue Saint-Lazare, Paris, C. Pissarro

photographie

Camille Pissarro, La Rue Saint-Lazare, Paris, 1893 Huile sur toile, 73 cm × 60 cm Collection particulière 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Scène d'été, J. F. Bazille

photographie

Jean Frédéric BAZILLE, Scène d'été, huile sur toile Fogg Art Museum, Cambridge, États-Unis 

Crédits : Don de M. et Mme F. Meynier de Salinelles, Bridgeman Images

Afficher

Scène pastorale, C. Troyon

photographie

Constant TROYON, Scène pastorale Musée des Beaux-Arts, Budapest, Hongrie 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Summer Showers, M. J. Heade

photographie

Martin Johnson HEADE, Summer Showers, huile sur toile Brooklyn Museum of Art, New York, États-Unis 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Sur la plage, W. Homer

photographie

Sur la plage, aquarelle sur papier du peintre et graveur américain Winslow Homer (1836-1910) Collection privée 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Sur le chemin de l'école, E. Claus

photographie

Emile CLAUS, Sur le chemin de l'école, huile sur toile Collection particulière 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

The Stonebreaker (Le Casseur de pierres), J. Brett

photographie

John BRETT, The Stonebreaker (Le Casseur de pierres),1857-1858, huile sur toile Walker Art Gallery, Liverpool, Royaume-Uni 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Trois Âges de la vie (ou Les Trois Âges de l'homme), C. D. Friedrich

photographie

Caspar David Friedrich, Trois Âges de la vie (ou Les Trois Âges de l'homme) 1834-1835 Huile sur toile 72,5 cm x 94 cm Museum der Bildenden Künste, Leipzig, Allemagne 

Crédits : Museum der Bildenden Künste, Leipzig, Allemagne

Afficher

Un marais dans les landes, T. Rousseau

photographie

Théodore Rousseau, «Un marais dans les landes», 1853 Huile sur toile, 63 cm × 97 cm Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Une baignade, Asnières, G. Seurat

photographie

Georges Seurat (1859-1891), Une baignade, Asnières 1884 Huile sur toile 201 cm X 300 cm The National Gallery, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Voyageur contemplant une mer de nuages, C. D. Friedrich

photographie

Le thème du Wanderer, qui associe errance et voyage intérieur, irrigue tout le romantisme allemand On le retrouve en peinture chez Friedrich, en musique chez Beethoven et Schubert Caspar David Friedrich, Voyageur contemplant une mer de nuages, huile sur toile, 95 cm × 75 cm Kunsthalle, Hambourg... 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Vue à Rouelles, C. Monet

photographie

Claude Monet, Vue à Rouelles, 1858, huile sur toile, 46 cm x 65 cm 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Vue de Battersea depuis les maisons de Lindsey, J. A. Whistler

photographie

James Abbott McNeill Whistler, «Vue de Battersea depuis les maisons de Lindsey», vers 1864-1871 Huile sur toile, 51,3 cm × 76,5 cm Hunterian Art Gallery, université de Glasgow 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Vue de Florence depuis les jardins de Boboli, C. Corot

photographie

Camille Corot, « Vue de Florence depuis les jardins de Boboli » Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Vue de la cathédrale Saint-Isaac, M. N. Vorobiev

photographie

Vue de la cathédrale Saint-Isaac à Saint-Pétersbourg Huile sur toile de M N Vorobiev (1787-1865) 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Vue de Vliet près de Delft, J. B. Jongkind

photographie

Johan Barthold JONGKIND, Vue de Vliet près de Delft, huile sur toile Gemeentemuseum, La Haye, Pays-Bas 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Vues célèbres d'Edo

photographie

Ando Hiroshige, estampe de la série des Vues célèbres d'Edo Victoria and Albert Museum, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

«Scène d'hiver», J. B. Jongkind

photographie

Johan Barthold Jongkind, «Scène d'hiver», 1871 Huile sur toile, 21,9 cm × 32,4 cm Collection particulière 

Crédits : Collection privée

Afficher

A Storm in the Rocky Mountains. Mt. Rosalie (Orage dans les montagnes Rocheuses), A. Bierstadt
Crédits : Geoffrey Clements/ Corbis Historical/ VCG via Getty Images

photographie

Avenue de l'Opéra, soleil, matinée d'hiver, C. Pissarro
Crédits : C. Devleeschauwer, Musée des Beaux-Arts, Reims

photographie

Boulevard des Capucines, C. Monet
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Bretonnes et veau, P. Gauguin
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Camp de Gitans, R. P. Bonington
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Capo di Noli près de Gênes, P. Signac
Crédits : AKG

photographie

Clair de lune sur le lac de Lucerne avec le mont Righi, Suisse, J. M. W. Turner
Crédits : AKG

photographie

Coucher de soleil à Rouen, le déchargement du bois, C. Pissarro
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Couvent de Nazareth
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Crépuscule sur une étendue sauvage, F. E. Church
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Ève bretonne ou Mélancolie, P. Sérusier
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Hireling Shepherd (Le Mauvais Berger), W. H. Hunt
Crédits : Bridgeman Images

photographie

La Banlieue, G. Seurat
Crédits : AKG

photographie

La Cathédrale de Salisbury vue du jardin épiscopal, J. Constable
Crédits : Bridgeman Images

photographie

La Clairière, N. Diaz de la Peña
Crédits : AKG

photographie

La Montagne Sainte-Victoire, P. Cézanne
Crédits : Bridgeman Images

photographie

La Nuit étoilée, V. Van Gogh
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

La Place du Théâtre-Français, C. Pissarro
Crédits : 2000 Museum Associates, Los Angeles County Museum of Art, États-Unis. Mr and Mrs. George Gard De Sylva Collection.

photographie

La Provende des poules, C. Troyon
Crédits : AKG

photographie

La Roche percée d'Étretat, G. Courbet
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Le Catalpa. Souvenir de Ville d'Avray, C. Corot
Crédits : AKG

photographie

Le Champ de blé, J. Constable
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Le Château de Hadleigh, J. Constable
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Le Déjeuner sur l'herbe, C. Monet
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Le Fuji vu de Nakahara
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Le Mont Fuji, Ando Hiroshige
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Le Pêcheur, C. Corot
Crédits : AKG

photographie

Le Pin parasol aux caroubiers, P. Signac
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Le Pont Boieldieu à Rouen, soleil couchant, temps brumeux, C. Pissarro
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Le Pont japonais, C. Monet
Crédits : Courtesy National Gallery of Art, Washington

photographie

Le Printemps, J.-F. Millet
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Le Repos pendant la fuite en Égypte, P. O. Runge
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Le Retour des trappeurs, G. Bingham
Crédits : Don de Dexter M. Ferry jr, The Bridgeman Art Library

photographie

Le Talisman, ou Paysage du bois d'Amour, P. Sérusier
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Le Watzmann, C.D. Friedrich
Crédits : DeAgostini/ Getty Images

photographie

Le «Téméraire» remorqué à son dernier mouillage, J. M. W. Turner
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Les Îles d'or, Henri-Edmond Cross
Crédits : Josse/ Leemage/ Corbis/ Getty Images

photographie

Lever de soleil en montagne, T. Cole
Crédits : Christie's Images, Bridgeman Images

photographie

Mare et lisière de bois, T. Rousseau
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Matin sur le Riesengebirge, C. D. Friedrich
Crédits : AKG

photographie

Moine au bord de la mer, C. D. Friedrich
Crédits : J. P. Anders, Bildarchiv Preussischer Kulturbesitz, Berlin

photographie

Moisson, C.-F. Daubigny
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Moutons dans les Highlands, R. Bonheur
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Neige fondue à l'Estaque, P. Cézanne
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Niagara Falls (Les Chutes du Niagara), F. E. Church
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Nocturne en bleu et or : Valparaiso, J. A. Whistler
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Paysage avec massif d'arbres. Scène pastorale, C. Corot
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Paysage, site d'Auvergne, T. Rousseau
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Pin au soleil couchant et silhouette de femme, V. Van Gogh
Crédits : Electa/ AKG

photographie

Place du Théâtre-Français, effet de pluie, C. Pissarro
Crédits : The Minneapolis Institute of Arts, the William Hood Dunwoody Fund

photographie

Pluie, vapeur et vitesse, Turner
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Port-en-Bessin, avant-port, marée haute, G. Seurat
Crédits : AKG

photographie

Pretty Baa Lambs (Jolis Petits Agneaux), F. M. Brown
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Route de Versailles. Louveciennes dans le soleil d'hiver avec neige, C. Pissarro
Crédits : AKG

photographie

Rue Saint-Lazare, Paris, C. Pissarro
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Scène d'été, J. F. Bazille
Crédits : Don de M. et Mme F. Meynier de Salinelles, Bridgeman Images

photographie

Scène pastorale, C. Troyon
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Summer Showers, M. J. Heade
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Sur la plage, W. Homer
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Sur le chemin de l'école, E. Claus
Crédits : Bridgeman Images

photographie

The Stonebreaker (Le Casseur de pierres), J. Brett
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Trois Âges de la vie (ou Les Trois Âges de l'homme), C. D. Friedrich
Crédits : Museum der Bildenden Künste, Leipzig, Allemagne

photographie

Un marais dans les landes, T. Rousseau
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Une baignade, Asnières, G. Seurat
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Voyageur contemplant une mer de nuages, C. D. Friedrich
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Vue à Rouelles, C. Monet
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Vue de Battersea depuis les maisons de Lindsey, J. A. Whistler
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Vue de Florence depuis les jardins de Boboli, C. Corot
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Vue de la cathédrale Saint-Isaac, M. N. Vorobiev
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Vue de Vliet près de Delft, J. B. Jongkind
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Vues célèbres d'Edo
Crédits : Bridgeman Images

photographie

«Scène d'hiver», J. B. Jongkind
Crédits : Collection privée

photographie