PAYS-BAS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Pays-Bas : carte physique

Pays-Bas : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Pays-Bas : drapeau

Pays-Bas : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Pays-Bas : conquête des terres

Pays-Bas : conquête des terres
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Moulins à vent de Kinderdijk, Pays-Bas

Moulins à vent de Kinderdijk, Pays-Bas
Crédits : Robert Harding World Imagery/ Getty

photographie

Tous les médias


Nom officielRoyaume des Pays-Bas (NL)
Chef de l'Étatle roi Willem-Alexander (depuis le 30 avril 2013)
Chef du gouvernementMark Rutte (depuis le 14 octobre 2010)
CapitaleAmsterdam
Siège du gouvernementLa Haye
Langue officiellenéerlandais 1
Note : Le frison est reconnu comme seconde langue officielle dans la province de la Frise depuis 2013
Unité monétaireeuro (EUR)
Population17 228 000 (estim. 2018)
Superficie (km2)34 040

Évolution politique et économique depuis 1945

Aux Pays-Bas, pendant la guerre, le régime qui devait être instauré après la Libération fut l'objet de nombreuses réflexions. Mais bientôt il apparut qu'il n'était pas possible d'innover. Bien que la critique du régime existant fût violente, les gens aspiraient au calme, à la sécurité et à la stabilité et craignaient par conséquent les novateurs.

Cependant, il est paradoxal qu'à l'intérieur d'un système hérité de l'avant-guerre, dit système du cloisonnement (zuilensysteem), caractérisé par des regroupements politiques, religieux ou sociaux, il ait fallu mener une politique adaptée à des circonstances entièrement nouvelles, aussi bien dans le domaine extérieur (abandon de la neutralité, perte des Indes néerlandaises) qu'intérieur (développement d'un État industriel). La forme de démocratie néerlandaise parut capable d'assurer tout cela sans trop de peine.

Ce n'est que lorsque la réadaptation fut terminée – au milieu des années 1960 – que le système commença à être mis en question. Cette rupture avec le passé s'est poursuivie au cours des années 1970 et 1980 : déconfessionnalisation, exigence d'une démocratie plus ouverte, critique virulente du système étatique et plus spécialement en 1980, échec de la gauche dans la réalisation des idéaux prônés dans les années 1960. En outre, la crise économique des années 1970 et 1980 a retardé le développement de la « nouvelle société » et enrayé les mécanismes politiques et sociaux, provoquant des mécontentements et une agitation constante fomentée par toutes sortes de groupements, aux objectifs contradictoires, plus résignée toutefois depuis 1986.

Ainsi la société néerlandaise constitue, au début des années 1980, un exemple typique de la crise de la civilisation occidentale, il est vrai que la classe politique, depuis 1986, a fait preuve de volonté pour remédier à cette situation de crise latente et qu'elle a souvent le courage de changer de cap. Le très ancien réflexe calviniste, qui consiste à se sentir concerné par la situation politique, économique et sociale, reste intact, ainsi q [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 53 pages




Écrit par :

  • : docteur en sciences géographiques, professeur à l'Université libre de Bruxelles, membre de la classe des lettres de l'Académie royale de Belgique, président de la Société royale belge de géographie
  • : docteur en histoire, professeur agrégé à l'Institut d'études politiques de Paris
  • : professeur d'histoire à l'université de Nanterre et à l'Institut des hautes études de l'Amérique latine
  • : docteur en droit, licencié en sciences politiques et diplomatiques

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Christian VANDERMOTTEN, Christophe DE VOOGD, Frédéric MAURO, Guido PEETERS, « PAYS-BAS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pays-bas/