PAUVRETÉ VOLONTAIRE

APOSTOLIQUES SECTE DES (XIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 1 112 mots

Épiphane signale sous le nom d'apostoliques ou apotactiques une secte manichéenne du iv e et du v e  siècle qui professe le refus du mariage, la continence et le détachement des biens matériels. Le terme « apostolique » reparaîtra au xii e siècle pour désigner les premiers cathares exécutés à Cologne et dans la région de Soissons (1114). Mais c'est aux xiii e et xiv e  siècles que l'appellation […] Lire la suite

BÉGUINES & BÉGARDS

  • Écrit par 
  • Marie-Madeleine DAVY, 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 2 434 mots

Dans le chapitre « Les premières persécutions »  : […] L'Église avait reconnu dans le choix de la pauvreté volontaire un facteur de paix sociale et une arme contre l'avidité et la superbe de ses propres dignitaires. Elle nuança son approbation dès l'instant où, entraînée par la nécessité des affaires, elle en vint à encourir elle-même les reproches d'une partie des franciscains, fidèles à l'esprit de leur fondateur et à son vœu d'humilité. Chez les b […] Lire la suite

BENOÎT-JOSEPH LABRE saint (1748-1783)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 269 mots

Aîné de quinze enfants, Benoît-Joseph Labre naquit à Amettes (Pas-de-Calais) dans une famille modeste. Aimant la prière et la solitude, à seize ans, il manifesta le désir d'être trappiste. Ses parents s'y opposèrent. À dix-huit ans, il entra à la chartreuse du Val-Sainte-Aldegonde : on ne voulut pas le garder. Il se rendit à pied à la Grande Trappe : on ne le reçut pas. Un essai de six semaines à […] Lire la suite

CHANOINES RÉGULIERS

  • Écrit par 
  • Patrice SICARD
  •  • 1 611 mots
  •  • 1 média

Dès les premiers siècles de l'Église, certains évêques, soucieux de mener avec leur clergé une vie de renoncement et de perfection évangéliques, groupèrent autour d'eux les clercs attachés au service de leur église. Dans la pauvreté volontaire, ils célébraient la liturgie et s'adonnaient au ministère pastoral. Ainsi saint Augustin (mort en 431), devenu évêque d'Hippone, voulut-il « avoir avec lu […] Lire la suite

DOLCINO fra (mort en 1307)

  • Écrit par 
  • Edina BOZOKY
  •  • 310 mots

Chef de la secte des « apostolici » (ou frères apôtres) ; né dans le diocèse de Novara, mort à Vercelli, fils d'un prêtre, Dolcino (en latin Dulcinus, en français Dulcin) devint le réorganisateur de cette communauté qui avait été fondée vers 1260 par Segarelli. Il vit en exil en Dalmatie lorsqu'il adresse sa première lettre (1300) aux apostolici, leur rappelant qu'ils doivent mener une vie apostol […] Lire la suite

FLAGELLANTS

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 1 024 mots

Bien que la flagellation comptât parmi les pratiques de macération jadis admises par l'Église, il faut attribuer aux espérances millénaristes (fondées sur la valeur prophétique attribuée par Joachim de Flore à l'année 1260) l'extension collective du phénomène d'autopunition et ses prétentions chiliastiques. L'idée d'une apocalypse imminente et de l'avènement d'un royaume des saints, largement répa […] Lire la suite

FRANCISCAINS

  • Écrit par 
  • Willibrord-Christiaan VAN DIJK
  •  • 3 386 mots

Dans le chapitre « Les antécédents historiques »  : […] Les origines du franciscanisme doivent être rattachées à ce courant chrétien qu'Albert Schnürer a appelé Armuthsbewegung , le « mouvement de pauvreté ». En pleine époque féodale, des chrétiens prirent conscience de l'enrichissement et de la politisation dans lesquels était tombée l'Église d'Occident, tant par l'essor de l'État pontifical que par la restauration de l'Empire romain (querelle des In […] Lire la suite

FRATICELLES

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 1 100 mots

L'appellation de fraticelles, de l'italien fraticelli , désigne les dissidents les plus radicaux de la faction dite « spirituelle » qui, dans l'ordre franciscain, oppose à l'aile conventuelle ou orthodoxe la volonté de pratiquer la pauvreté volontaire selon la règle intangible de saint François. Bien que, dans sa condamnation, Jean XXII applique le terme à l'ensemble des spirituels, ceux-ci n'ont […] Lire la suite

JEAN DE BRÜNN (XIVe s.)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 650 mots

Après avoir été, pendant vingt ans, membre d'une communauté de bégards à Cologne, Jean de Brünn abjure en présence de l'inquisiteur Gallus Neuhaus et rallie l'ordre des Dominicains. Sa confession (1335), obtenue sans torture, livre de précieuses indications sur la pratique du Libre-Esprit dans une association fondée sur la pauvreté volontaire. En quête d'une vie en accord avec la perfection évangé […] Lire la suite

OCKHAM GUILLAUME D' (1290 env.-env. 1349)

  • Écrit par 
  • Maurice de GANDILLAC, 
  • Jeannine QUILLET
  •  • 6 684 mots

Dans le chapitre « La fortune de la philosophie politique d'Ockham »  : […] Ockham, du reste, se présente lui-même comme un novateur. Il est vrai que Duns Scot, avant lui, avait inauguré la doctrine du pacte social et insisté fortement sur la liberté humaine ; le Docteur subtil n'est pas sans avoir exercé une influence considérable sur le venerabilis inceptor. Pas plus que Duns Scot, Guillaume n'entend substituer la raison à la foi, comme on l'a dit parfois un peu vite ; […] Lire la suite

ORDRES RELIGIEUX

  • Écrit par 
  • André DUVAL
  •  • 3 244 mots

Dans le chapitre « Développement et diversification des institutions »  : […] De la réforme carolingienne ( ix e  siècle) à la réforme grégorienne ( xi e - xii e ), tandis que s'accentuent cloisonnements et hiérarchies à l'intérieur de la société féodale et que prend naissance la science du droit canonique, les distinctions s'affirment et s'organisent de plus en plus entre les différentes catégories de chrétiens selon leur état de vie ou leur fonction, puis entre les différ […] Lire la suite

PIERRE AURIOL (1280-1322)

  • Écrit par 
  • Francis RUELLO
  •  • 671 mots

Théologien franciscain, né près de Gourdon, dans le Quercy. En 1304, Pierre Auriol étudie à l'université de Paris, où il suit peut-être l'enseignement de Jean Duns Scot. En 1312, il enseigne au studium generale des Frères mineurs de Bologne et, en 1314, à celui de Toulouse. Il est licencié en théologie en 1318. De 1318 à 1320, date de son élection à la charge de provincial d'Aquitaine, il enseign […] Lire la suite

ROQUETAILLADE JEAN DE (XIVe s.)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 402 mots

L'aile franciscaine des spirituels, attachés au respect strict de la pauvreté volontaire, a fourni à l'alchimie plusieurs adeptes. Connu sous les noms, français, de Roquetaillade, catalan, de Rochatallada et, latin, de Rupescissa, l'auteur du traité De la quintessence est né en Catalogne et a fait ses études à Toulouse, où il s'initia aux travaux d'Arnaud de Villeneuve. Prédicateur et missionnair […] Lire la suite

SĀDHU

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 520 mots
  •  • 1 média

Le mot sanskrit sādhu , qui signifie « saint », « excellent », et qui dérive peut-être de siddha , « celui qui détient un siddhi (pouvoir miraculeux) », sert à désigner les hindous qui font vœu de renoncer à la société. La classe des sādhus comprend des saints authentiques appartenant à différentes croyances, mais aussi des hommes (occasionnellement des femmes) qui ont abandonné leur famille pour […] Lire la suite

SEGARELLI GHERARDO (mort en 1300)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 729 mots

Fondateur du mouvement apostolique, Segarelli illustre le mélange de crainte et d'espérance né des prophéties de Joachim de Flore et du choix par celui-ci de la date de 1260 comme devant marquer l'avènement du règne des Saints et du troisième âge. Le succès du franciscanisme, allié à une période de troubles et de misère, allait dégager de l'aspiration à un changement radical une attitude paradoxal […] Lire la suite

WILLEM CORNELISZ (mort en 1253 env.)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 318 mots

Vers 1240, à Anvers, Willem Cornelisz, un clerc proche des milieux défavorisés, propage avec succès une doctrine où les idées de Libre-Esprit se mêlent aux recommandations plus traditionnelles de la pauvreté volontaire. Willem (ou Guillaume) Cornelisz semble avoir tiré parti d'une opposition populaire aux évêques de Cambrai, dont dépendait Anvers, pour radicaliser une conception de la pauvreté vol […] Lire la suite