PORTIER PAUL (1866-1962)

ALLERGIE & HYPERSENSIBILITÉ

  • Écrit par 
  • Bernard HALPERN, 
  • Georges HALPERN, 
  • Salah MECHERI, 
  • Jean-Pierre REVILLARD
  •  • 12 542 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Anaphylaxie générale »  : […] français, Richet et Portier, pour désigner un phénomène biologique nouveau qu'ils venaient de découvrir et dont la nature se trouve résumée dans la phrase suivante : « une substance injectée à une dose insuffisante pour tuer ou même rendre malade un animal normal détermine des accidents foudroyants et mortels chez un animal qui, quelques semaines […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allergie-et-hypersensibilite/#i_7831

RICHET CHARLES (1850-1935)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 747 mots
  •  • 1 média

l'allergie aux fraises du roi Richard III d'Angleterre rapportée par Shakespeare. L'étude de l'allergie devient expérimentale en 1902 lorsque Charles Richet (1850-1935) et Paul Portier injectent à un chien de façon répétitive de faibles doses du venin de l'anémone de mer. Ils s'attendaient à observer un effet protecteur : mais, à la troisième […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-richet/#i_7831

SYMBIOSE

  • Écrit par 
  • Pierre CACHAN, 
  • Georges MANGENOT
  •  • 5 203 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les cyanelles »  : […] En 1919, P. Portier avait émis l'hypothèse que les mitochondries et les plastes contenus dans les cellules des eucaryotes sont des organismes symbiotes complètement domestiqués par la cellule hôte, ayant, de ce fait, perdu certaines de leurs structures (en particulier leur paroi), mais conservé leur pouvoir d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symbiose/#i_7831

VENINS

  • Écrit par 
  • Jean-Philippe CHIPPAUX, 
  • Max GOYFFON
  •  • 6 920 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les venins en recherche biologique et médicale »  : […] étudiant les effets des venins d'actinies que Charles Richet et Paul Portier découvrent, en 1902, l'anaphylaxie qui correspond à l'exacerbation des effets naturels de l'histamine lors de la réponse inflammatoire. Au cours de leurs expériences, ils observent en effet que le venin d'anémones de mer injecté à doses non mortelles et de façon répétée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/venins/#i_7831