PATRIMOINE MINIER EN EUROPE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Complexité du patrimoine minier

Il est devenu banal d'évoquer ces signaux majeurs et omniprésents de l'activité minière que sont les chevalements et les terrils, modificateurs de la ligne d'horizon et créateurs d'un paysage artificiel par excellence. Ils sont cependant loin de résumer l'ensemble des témoignages matériels de l'identité d'un bassin industriel et de ses habitants. Un tel patrimoine est constitué de signes techniques aussi bien que d'édifices hétérogènes, qui renvoient à l'histoire d'un processus de production et des conditions de travail, à celle des conditions de vie de populations ouvrières pour lesquelles la règle fut le groupement en ensembles résidentiels associés dans une étroite proximité aux lieux du travail. Après l'arrêt de l'exploitation, tout ce qui touche à l'extraction en profondeur se trouve, sauf rares exceptions, définitivement neutralisé pour des raisons de consolidation des terrains et de sécurité des personnes. En surface, ce qui concernait précisément l'extraction n'est plus qu'une sorte de signalétique plus ou moins expressive, permettant d'identifier les sièges d'exploitation. S'y ajoutent les bâtiments abritant la « recette » des produits remontés du fond, le lavage et le calibrage des charbons, le broyage ou la décantation des minerais, etc., bâtiments qui peuvent atteindre un très grand volume sur plusieurs étages, les locaux nécessaires à l'accueil et à la préparation vestimentaire des personnels, les bâtiments d'administration, ceux destinés à la fourniture d'énergie – électricité ou air comprimé. Une partie d'entre eux revêt souvent un caractère architectural, expressément inspiré par la volonté des compagnies propriétaires ; d'autres paraissent hermétiques à une interprétation immédiate parce que la forme en a été strictement adaptée à la fonction technique.

L'ensemble de ces installations s'ordonne sur des surfaces considérables, les unités de production s'étant au cours des temps multipliées selon les nécessités dictées par la disposition des ressources du sous-sol, déterminant ainsi l'apparition d'un paysage caractéris [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages





Écrit par :

  • : directeur d'études honoraire à l'École des hautes études en sciences sociales

Classification


Autres références

«  PATRIMOINE MINIER EN EUROPE  » est également traité dans :

ÉCOMUSÉES INDUSTRIELS

  • Écrit par 
  • Louis BERGERON
  •  • 2 505 mots

Dans le chapitre « Du musée au parc régional »  : […] À ce point entre en jeu la notion de paysage. Pour l'historien du patrimoine industriel, la création de paysages spécifiques pour et par des industries qui ont altéré ou pollué souvent, mais aussi enrichi et remodelé l'environnement antérieur, ne saurait être mise en doute ; pas plus que la nécessité d'en préserver au moins des fragments pour faciliter la compréhension de ce qu'a été la vie des ho […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Louis BERGERON, « PATRIMOINE MINIER EN EUROPE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/patrimoine-minier-en-europe/