PATRIMOINE INDUSTRIEL AUX ÉTATS-UNIS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le gigantisme industriel, un héritage empoisonné

Le vrai problème est bien ailleurs, cependant. De Pittsburgh à la côte nord-est des États-Unis, la désindustrialisation qui a frappé les mines, la sidérurgie et la métallurgie a laissé des plaies si étendues et si hideuses, dans certains cas, que l'évidence des solutions met du temps à s'imposer.

Le grand handicap du patrimoine légué par l'industrie lourde depuis une centaine d'années, c'est l'état de pollution dans lequel cette industrie a laissé les lieux après fermeture. Parmi les États de la côte nord-est, le New Jersey a édicté, en 1986, une législation particulièrement contraignante : tout propriétaire d'un site industriel doit assurer sa dépollution avant cessation définitive d'activité ou transaction. Au lieu de favoriser le recyclage des vieilles usines par des repreneurs, cette législation a pratiquement bloqué ce secteur du marché immobilier et provoqué l'effondrement de la valeur des terrains dans les anciennes zones industrielles, car les propriétaires étaient incapables d'assumer le coût du déblaiement et du nettoyage.

Les États de New York ou du Connecticut n'ont pour leur part aucune législation draconienne de ce type. La ville de Trenton, qui fourmillait jadis d'industries prospères (acier, céramique) et dont le slogan était : « Trenton makes, the World takes », a décidé de réagir contre cet enlisement d'une partie de la cité dans le champ de ses propres ruines et le chaos de ses ferrailles. Newark voudrait en faire autant, En fait, les anciennes zones industrielles présentent un avantage certain : elles sont parfaitement distinctes des zones résidentielles plus récentes. Le manque de rationalité spatiale et le caractère composite, dû à des additions successives, de beaucoup d'anciennes usines est un inconvénient mineur si l'on envisage d'attirer à nouveau des sociétés de petite taille : « The new jobs are in small businesses », notent certains administrateurs, évoquant le cas de New Haven où, au début des années 1980, [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Écrit par :

  • : directeur d'études honoraire à l'École des hautes études en sciences sociales

Classification

Voir aussi

Les derniers événements

France. Changement de mains pour Le Printemps et Perrier. 25-28 novembre 1991

Le 25, François Pinault annonce que son groupe prend le contrôle de 40,6 p. 100 du capital du Printemps S.A., détenu depuis vingt ans par les familles suisses Maus et Nordmann qui connaissent des difficultés financières aux États-Unis avec leur filiale Bergner. L'homme d'affaires breton complétera […] Lire la suite

Pour citer l’article

Louis BERGERON, « PATRIMOINE INDUSTRIEL AUX ÉTATS-UNIS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/patrimoine-industriel-aux-etats-unis/