PATRIMOINE ETHNOLOGIQUE & MÉTIERS MENACÉS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Des métiers indispensables pour l'industrie

Si, depuis longtemps, la rationalisation et, plus récemment, l'automatisation ont chassé les métiers hors des murs de l'usine, il demeure des secteurs de production industrielle où les savoirs traditionnels restent indispensables. Ainsi les souffleurs de verre de l'usine de Saint-Just-sur-Loire sont les derniers à utiliser pour la fabrique des plaques de verre l'ancienne technique du manchon. Or cette technique est la seule qui procure aux maîtres verriers les milliers de nuances dans la couleur et la texture qui sont nécessaires à la fabrication et à la restauration des vitraux.

La fabrication d'instruments chirurgicaux associe des techniques de pointe, comme le recours à des alliages spéciaux ou la conception assistée par ordinateur, et des savoir-faire de forgerons de haut niveau. Dans l'entreprise Oury-Gyé de Nogent-en-Bassigny, des ouvriers « meilleurs ouvriers » de France confectionnent, à la demande des chirurgiens, plusieurs milliers de modèles d'instruments et de prothèses, parfois en exemplaires uniques.

L'industrie des parfums est aussi un secteur d'activité où cohabitent les techniques les plus modernes et les métiers les plus traditionnels. Le « nez » des parfumeurs, résultat d'un très long apprentissage mais aussi d'un don qui, lui, est censé être intransmissible, n'a toujours pas été remplacé par des instruments de mesure.

De la même façon, sera-t-il possible de se passer du savoir des typographes ? Depuis longtemps détrônés par la photocomposition et aujourd'hui par la P.A.O. (publication assistée par ordinateur), les typographes demeurent pourtant les détenteurs de savoirs et de techniques indispensables à la réalisation des ouvrages d'art.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages





Écrit par :

Classification


Autres références

«  PATRIMOINE ETHNOLOGIQUE & MÉTIERS MENACÉS  » est également traité dans :

ARTISANAT

  • Écrit par 
  • Denis CHEVALLIER, 
  • Louis LERETAILLE
  • , Universalis
  •  • 7 093 mots

Dans le chapitre « Un contexte nouveau »  : […] On peut dater de 1975 les débuts de la politique nationale de soutien aux métiers d'art, dont les grands principes sont désormais établis. Soucieux de ne pas voir disparaître un ensemble de spécialités utiles à l'entretien du patrimoine national, le président Valéry Giscard d'Estaing commande à Pierre Dehaye, ancien directeur des Monnaies et Médailles, un rapport sur les difficultés des métiers d' […] Lire la suite

ÉCONOMUSÉES

  • Écrit par 
  • Denis CHEVALLIER
  •  • 2 496 mots
  •  • 1 média

Une enquête française réalisée en 1995 à la demande du C.N.R.S. recensait dans 29 pays d'Europe 286 établissements ayant pour mission de documenter, de conserver et de montrer au public des techniques et des savoir-faire artisanaux ou industriels traditionnels. Cette enquête faisait apparaître, à côté de 136 musées, écomusées, musées de plein air ou musées techniques réalisant des démonstrations e […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Denis CHEVALLIER, Isac CHIVA, « PATRIMOINE ETHNOLOGIQUE & MÉTIERS MENACÉS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/patrimoine-ethnologique-et-metiers-menaces/