PATRICIAT

LOIS LICINIO-SEXTIENNES

  • Écrit par 
  • Xavier LAPRAY
  •  • 243 mots

Les lois licinio-sextiennes, en ouvrant l'accès aux charges publiques, mettent fin au conflit qui opposait à Rome le patriciat à la plèbe depuis près d'un siècle. Jusqu'alors, l'exercice du pouvoir était en effet confisqué par le patriciat – groupe d'anciennes et puissantes familles qui siégeaient au Sénat – aux dépens du reste du peuple – la plèbe. Pour mettre fin à ce monopole, deux tribuns de l […] Lire la suite

ROME : CONFLIT ENTRE LE PATRICIAT ET LA PLÈBE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Xavier LAPRAY
  •  • 273 mots

— 509 Date traditionnelle de la fondation de la République ; les rois étrusques sont chassés au profit de l'oligarchie patricienne.— 494 Première sécession de la plèbe : en se retranchant en armes sur la colline de l'Aventin, la plèbe obtient la création d'une magistrature chargée de la défense de ses intér […] Lire la suite

ARISTOCRATIQUE PARTI, histoire romaine

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 463 mots

La notion de parti, au sens exclusivement politique et moderne du terme, est inconnue dans la Rome antique. Le mot même n'existe pas et l'expression de parti aristocratique apparaît comme une simplification d'usage courant, utilisée par les historiens pour définir une réalité qui est plus complexe. En effet, à Rome on parle plutôt de factio , qui regroupe autour d'un homme politique les citoyens q […] Lire la suite

CIVILISATION ROMAINE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 4 275 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Mainmise sur l’Italie »  : […] En 509 av. J.-C., Tarquin, dernier roi étrusque, est chassé. Les grandes familles imposent un nouveau régime : contre le risque de tyrannie ou de retour à la monarchie, le pouvoir suprême est dévolu à deux « magistrats », élus en même temps pour une année, les consuls. Ils doivent veiller aux intérêts de la res publica, de la « chose publique », d’où vient le mot République. Cette République n’est […] Lire la suite

CLAUDIA GENS

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 885 mots

Famille patricienne qui a donné à la Rome antique de nombreux hommes d'État. La gens Claudia a été fondée par Appius Claudius, d'origine sabine, qui vient à Rome avec quelque 5 000 clients en ~ 504. Il se montre un adversaire déterminé de la plèbe, refuse tout compromis lorsque celle-ci se retire sur le mont Sacré en ~ 493 et s'oppose au vote d'une loi agraire destinée à fournir des terres aux plu […] Lire la suite

GENTILICES CULTES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul BRISSON
  •  • 296 mots

Propres à certaines gentes , c'est-à-dire à certains clans patriciens, les cultes gentilices doivent être rigoureusement distingués des cultes domestiques qui se célébraient dans le cadre d'une famille au sens étroit du mot et au domicile de cette famille. Les cultes gentilices avaient leurs rites particuliers et leurs sanctuaires. Très archaïques, ils sont en général fort mal connus : on sait, pa […] Lire la suite

ITALIE - Histoire

  • Écrit par 
  • Michel BALARD, 
  • Paul GUICHONNET, 
  • Jean-Marie MARTIN, 
  • Jean-Louis MIÈGE, 
  • Paul PETIT
  •  • 27 438 mots
  •  • 42 médias

Dans le chapitre « La République romaine »  : […] Divers points sont encore l'objet de discussions. L'expulsion des Tarquins ne résulterait pas d'une révolution intérieure, mais serait « un épisode du vaste conflit qui mettait aux prises dans le Latium des coalitions militaires rivales » (J. Heurgon). C'est Porsenna, roi tyran de Chiusi, qui aurait chassé Tarquin en prenant la ville (ce que la tradition a pieusement dissimulé), qu'il entraîna da […] Lire la suite

ROME ET EMPIRE ROMAIN - Les origines

  • Écrit par 
  • Raymond BLOCH
  •  • 5 635 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le régime politique et la société romaine sous la royauté étrusque »  : […] La Rome étrusque ayant acquis le rang et la dignité d'une véritable ville, ce fait se traduit sur le plan politique, économique et artistique par des innovations notables. La royauté des Tarquins représente une royauté typiquement étrusque, absolue : les maîtres du pouvoir sont à la fois grands prêtres, juges suprêmes, chefs de l'armée et détenteurs du pouvoir politique. Toute une série d'insignes […] Lire la suite

ROME ET EMPIRE ROMAIN - Le Haut-Empire

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC, 
  • Paul PETIT
  •  • 35 194 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Les sénateurs »  : […] Bien proches de cette cour, et au sommet de la masse des simples mortels, les sénateurs et leurs familles occupaient une position privilégiée par leur richesse et leur dignité. Issu de l'ordre équestre de l'époque républicaine, l'ordre sénatorial du Haut-Empire s'en détacha assez vite, à partir du moment, entre autres choses, où lui fut fixé un cens propre, en 18 avant J.-C. ; de plus, il tendit à […] Lire la suite