RESPIRATOIRE PATHOLOGIE

RESPIRATOIRE (APPAREIL) - Pathologie

  • Écrit par 
  • Raoul KOURILSKY
  •  • 27 404 mots
  •  • 8 médias

La connaissance préalable des fonctions et des mécanismes qui sont à l'œuvre dans un organisme est indispensable à la compréhension des symptômes et des conséquences des maladies. Claude Bernard a en effet montré que, pour la médecine, la science clé était la physiologie, qui, seule, découvrait les mécanismes fonctionnels à l'état normal et à l'état pathologique, fournissant ainsi les moyens de co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/respiratoire-appareil-pathologie/#i_624

ADÉNOVIRUS

  • Écrit par 
  • François DENIS
  •  • 2 397 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Chez les sujets immunocompétents »  : […] Des atteintes respiratoires sont observées, généralement fébriles et modérées à type d'angine, de rhinopharyngite, voire de tableaux associant rhinite et conjonctivite ou des aspects pseudo-coquelucheux. Les adénovirus seraient responsables de 1 à 3 p. 100 des pneumopathies de l'enfant, le plus souvent avant cinq ans, qui se présentent avec une fièvre élevée, une dyspnée, pouvant nécessiter une h […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adenovirus/#i_624

ALLERGIE & HYPERSENSIBILITÉ

  • Écrit par 
  • Bernard HALPERN, 
  • Georges HALPERN, 
  • Salah MECHERI, 
  • Jean-Pierre REVILLARD
  •  • 12 542 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Asthme et coryza spasmodique »  : […] L' asthme se manifeste par des accès de dyspnée paroxystique du type expiratoire, s'accompagnant de toux, de râles sibilants et d'une expectoration visqueuse et perlée. Le coryza spasmodique est caractérisé par une congestion des muqueuses nasales, sinusiennes, conjonctivales. Le coryza spasmodique et l'asthme sont deux manifestations de la même maladie qui affectent les deux étages des voies res […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allergie-et-hypersensibilite/#i_624

AMIANTE ou ASBESTE

  • Écrit par 
  • Laurence FOLLÉA, 
  • Henri PÉZERAT
  • , Universalis
  •  • 3 473 mots

Dans le chapitre « Fibroses »  : […] Les fibroses sont – par excellence – des maladies dose-dépendantes. En d'autres termes, leur gravité est d'autant plus accusée et leur délai d'apparition d'autant plus court que la dose de poussière toxique inhalée, à l'origine de la pathologie, est plus importante. Se traduisant par un envahissement de l'organe cible par des fibres de collagène (d'où leur nom de fibroses), ces pathologies sont i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amiante-asbeste/#i_624

APNÉES OBSTRUCTIVES DU SOMMEIL SYNDROME D'

  • Écrit par 
  • Patrick LÉVY, 
  • Véronique VIOT-BLANC
  •  • 1 261 mots

Le syndrome d'apnées du sommeil (SAS) est une pathologie fréquente – environ 5 p. 100 de la population humaine est touchée – et grave. Le SAS s'inscrit à côté d'autres troubles tels que la respiration périodique et les apnées centrales au cours de l'insuffisance cardiaque (respiration de Cheyne-Stokes) ou la baisse de la ventilation lors du sommeil chez l'obèse (hypoventilation). La plupart des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syndrome-d-apnees-obstructives-du-sommeil/#i_624

ASPERGILLOSE

  • Écrit par 
  • Michel PRIVAT DE GARILHE
  •  • 165 mots

Affection commune chez l'oiseau, mais qui apparaît moins fréquemment chez l'homme ; elle est causée par le champignon ubiquitaire et habituellement saprophyte Aspergillus , spécialement Aspergillus fumigatus . Dans la plupart des cas, l'aspergillose humaine survient primitivement dans l'oreille externe et y reste limitée (otomycose) ; l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aspergillose/#i_624

ASTHME

  • Écrit par 
  • Philippe GODARD, 
  • François-Bernard MICHEL
  •  • 5 848 mots
  •  • 2 médias

L'asthme bronchique est une affection inflammatoire des bronches, en réalité un syndrome (ensemble de symptômes), identifié par les caractères particuliers de ses manifestations et confirmé par l'exploration de la fonction respiratoire . Dans sa forme typique, chez l'enfant, l'adolescent ou l'adulte jeune, l'asthme se manifeste par des crises spontanées d'essoufflement expiratoire, sifflantes et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asthme/#i_624

ASTHME ET IMMUNITÉ INNÉE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 2 487 mots
  •  • 1 média

L’asthme et d’autres maladies allergiques du système respiratoire, comme les rhinites allergiques, sont en augmentation depuis plusieurs dizaines d’années dans presque tous les pays. On peut même, selon Thomas Platts-Mills, un allergologue de l’université de Virginie, tenir l’asthme pour une sorte d’épidémie qui ne cesse de se développer depuis 1870. Le phénomène est particulièrement criant chez […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asthme-et-immunite-innee/#i_624

BRONCHIOLITE

  • Écrit par 
  • Corinne TUTIN
  •  • 278 mots

La bronchiolite aiguë, qui est principalement provoquée par le virus respiratoire syncytial (VRS), survient par épidémies saisonnières pendant l'automne et l'hiver. Elle se manifeste par l'apparition, quelques heures après une rhinite, d'une respiration difficile et rapide s'associant à une toux quinteuse et, à l'auscultation, à des râles dits sibilants (car de timbre aigu) et à un bruit de siffl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bronchiolite/#i_624

CANCER - Cancer et santé publique

  • Écrit par 
  • Maurice TUBIANA
  •  • 14 709 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les enquêtes étiologiques »  : […] Au début du xx e  siècle, on avait observé de nombreux cas de cancer de la vessie chez les ouvriers d'usines chimiques fabriquant certains colorants, ainsi que des leucémies et des cancers de la peau chez les pionniers de la radiologie. C'était la preuve que, chez l'homme comme chez l'animal, des agents chimiques ou physiques peuvent provoquer de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cancer-cancer-et-sante-publique/#i_624

CHANGEMENT CLIMATIQUE ET SANTÉ

  • Écrit par 
  • Virginie CAVIER
  •  • 2 488 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Effets indirects identifiés de changement de l’environnement »  : […] Les inquiétudes et les prévisions sont ici alimentées par les nombreuses observations de situations particulières. On ne pense pas toujours au fait que nous vivons en équilibre avec de nombreux micro-organismes. Une hausse des températures moyennes favorise la multiplication desdits micro-organismes, avec parfois une amplification de leur pathogénicité qui pourrait perturber cet équilibre. En mil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/changement-climatique-et-sante/#i_624

CŒUR - Maladies cardio-vasculaires

  • Écrit par 
  • Jean-Yves ARTIGOU, 
  • Yves GROSGOGEAT, 
  • Paul PUECH
  •  • 16 124 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Symptômes des cardiopathies »  : […] Les troubles fonctionnels qui donnent l'alerte sur l'existence d'une maladie cardiaque n'apparaissent souvent que tardivement dans l'évolution de la maladie, après une longue période au cours de laquelle l'affection est « compensée » par divers ajustements circulatoires, nerveux ou humoraux. À ce stade de « maladie silencieuse », ce sont les examens complémentaires qui peuvent mettre en évidence l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coeur-maladies-cardio-vasculaires/#i_624

GAZ RARES ou GAZ NOBLES

  • Écrit par 
  • Paul ALLAMAGNY, 
  • Albert LACAZE, 
  • Nathalie LEMAITRE
  • , Universalis
  •  • 3 906 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Le radon en France : émission et surveillance »  : […] Le radon est aujourd'hui considéré comme la principale source d'exposition radiologique naturelle pour l'homme. C'est un gaz inerte issu de la désintégration radioactive du radium. On le trouve plus particulièrement dans les régions à sous-sol cristallin (granite, pegmatite) où l'uranium, le thorium et le radium sont présents en relativement fortes teneurs. Son taux d'exhalation à l'interface sol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaz-rares/#i_624

HANTAVIRUS

  • Écrit par 
  • Jean-François SALUZZO
  •  • 2 059 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Pathologie à Hantavirus chez l'homme »  : […] Chez l'homme, on distingue la fièvre hémorragique avec syndrome rénal (FHSR), qui sous sa forme sévère associe des hémorragies suivies d'un état de choc et une insuffisance rénale avec une mortalité de 10 à 15 p. 100. C'est principalement en Extrême-Orient que sont décrites ces formes cliniques, elles sont dues aux virus Hantaan et Séoul. On estime à 150 000 à 200 000 par an le nombre de FHSR ent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hantavirus/#i_624

LAENNEC RENÉ THÉOPHILE HYACINTHE (1781-1826)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET, 
  • Universalis
  •  • 830 mots
  •  • 1 média

Médecin français d’origine bretonne. Né à Quimper en 1781, René - Théophile-Hyacinthe Laennec commence ses études médicales auprès de son oncle Guillaume Laennec, médecin-chef des hôpitaux de Nantes (1796) et les achève à Paris où il suit l'enseignement de Corvisart à l'hôpital de la Charité. Docteur en médecine en 1804, il est, en 1812, chef de service à l'hôpital Beaujon, p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-theophile-hyacinthe-laennec/#i_624

LARYNX, pathologie

  • Écrit par 
  • Marcel AUBRY, 
  • Bernard MEYER
  •  • 1 981 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'examen médical en laryngologie »  : […] L' examen laryngé a pour but d'observer la morphologie du larynx et d'en étudier la fonction. La laryngoscopie permet de voir le larynx . L'examen le plus simple est la laryngoscopie indirecte utilisant un miroir placé au fond de la cavité buccale, éclairée par une source lumineuse placée sur le front du médecin et réfléchissant l'image laryngée. Le miroir laryngé peut être remplacé par un système […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/larynx-pathologie/#i_624

LÉGIONELLOSE

  • Écrit par 
  • François DENIS, 
  • Marcelle MOUNIER
  •  • 2 235 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Premiers cas aux États-Unis »  : […] La légionellose est une maladie récente dont l'histoire a commencé à Philadelphie, lors du 58 e  congrès de l'American Legion, programmé du 21 au 24 juillet 1976. L'hôtel Bellevue-Stratford est choisi : c'est un ancien hôtel « de luxe » de plus de 700 chambres et de 22 salles de réunion dont le déclin a commencé au début des années 1970. Le système de climatisation, insta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/legionellose/#i_624

MAL DES MONTAGNES ou MALADIE DE L'ALTITUDE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 541 mots

Le mal des montagnes est une réaction brutale au changement d'altitude lorsqu'on part d'une basse altitude pour atteindre une altitude de l'ordre de 2 400 mètres. Dans cette situation, l'organisme est sevré d'oxygène, du fait de la raréfaction de l'air en fonction de l'altitude. Les alpinistes, les pilotes d'engins volants, les habitants de régions d'altitude en sont ordinairement affectés. Les sy […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mal-des-montagnes-maladie-de-l-altitude/#i_624

MÉLIOÏDOSE

  • Écrit par 
  • Jean-Michel ALONSO
  •  • 759 mots

Maladie infectieuse suppurative due au bacille de Whitmore Pseudomonas pseudomallei , rebaptisé Malleomyces pseudomallei , bactérie Gram négative mise en cause dès 1912 en Birmanie, la mélioïdose ou pseudomorve se déclare chez l'homme après une phase d'incubation de durée extrêmement variable ; dans certains cas, plusieurs années s'écoulent entre le cont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/melioidose/#i_624

MERS (Middle East respiratory syndrome)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 775 mots
  •  • 2 médias

Le MERS, acronyme anglais traduit par « syndrome respiratoire du Moyen-Orient », est une pathologie lourde caractérisée par une pneumonie aiguë et une défaillance rénale. Le taux de décès parmi les personnes qui ont manifesté des signes cliniques est de l’ordre de 50 p. 100. La maladie est provoquée par un virus de la famille des coronavirus, d’où son nom MERS-CoV . Les tra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mers/#i_624

MICROBIOME ET SANTÉ

  • Écrit par 
  • Chih-Jung CHANG, 
  • Yun-Fei KO, 
  • Hsin-Chih LAI, 
  • Jan MARTEL, 
  • David OJCIUS, 
  • John D. YOUNG
  •  • 6 268 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le microbiote pulmonaire »  : […] On a longtemps considéré que les poumons étaient stériles. En fait, les poumons de l'être humain en bonne santé abritent une petite quantité de bactéries. Le mucus produit par les cellules bronchiques en piège une partie et les expulse des poumons grâce aux mouvements des cellules épithéliales ciliées. Protéobactéries, firmicutes, fusobactéries, bactéries du genre Bacteroidetes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microbiome-et-sante/#i_624

MUCOVISCIDOSE ou FIBROSE KYSTIQUE DU PANCRÉAS

  • Écrit par 
  • Gabriel BELLON, 
  • Robert GILLY, 
  • Georges SIMON
  •  • 3 133 mots

Dans le chapitre « Entretien de la fonction respiratoire »  : […] L' obstruction bronchique réclame une kinésithérapie respiratoire (méthode du flux expiratoire contrôlé) quotidienne. Mise en œuvre dès le diagnostic, elle sera associée à l'exercice physique et aux aérosols. L'aérosolthérapie, conseillée dès 1960, évolue considérablement : le choix de l'appareillage (pneumatique ou ultrasonique) et du nébuliseur varie avec le médicament utilisé. La N-acétylcyst […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mucoviscidose-fibrose-kystique-du-pancreas/#i_624

MYCOBACTÉRIES

  • Écrit par 
  • Carlo COCITO, 
  • Gabriel GACHELIN
  • , Universalis
  •  • 4 318 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La tuberculose »  : […] La tuberculose est une mycobactériose que provoquent chez l'homme et chez l'animal deux mycobactéries pathogènes, Mycobacterium tuberculosis et M. bovis . Jusqu'à la moitié du xx e  siècle, environ 20 p. 100 des cas de tuberculose étaient produits par M. tuberculosis introduit p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mycobacteries/#i_624

NAISSANCE - Prématurité

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre RELIER
  •  • 3 750 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Immaturité cardio-pulmonaire »  : […] Anatomiquement et fonctionnellement, le poumon du prématuré est différent de celui du nouveau-né à terme. L'immaturité enzymatique est prévisible par la mesure du rapport lécithine/spingomyéline du liquide amniotique. Ses conséquences sont aggravées par le stress périnatal, aboutissant à des détresses respiratoires néonatales graves (maladie des membranes hyalines). Le rôle de l'immaturité dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/naissance-prematurite/#i_624

NANOTECHNOLOGIES (enjeux et risques)

  • Écrit par 
  • Francelyne MARANO
  •  • 5 946 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Quels sont les dangers potentiels de l'exposition aux nanoparticules ?  »  : […] Il n'y a actuellement aucune certitude d'un réel danger pour l'être humain. Cependant, les connaissances acquises à partir des crises sanitaires associées à l'amiante, à la silice et au charbon, ainsi que les interrogations suscitées par l'exposition aux particules Diesel et aux particules atmosphériques fines et ultrafines, ont conduit les autorités nationales et internationales à développer des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nanotechnologies-enjeux-et-risques/#i_624

NOYADE

  • Écrit par 
  • René NOTO
  •  • 819 mots

La noyade peut se définir comme le résultat d'un syndrome asphyxique provoqué par la pénétration d'un liquide (le plus souvent de l'eau) dans les voies respiratoires au cours d'une immersion. La terminologie actuelle fait la distinction entre le noyé, qui est une victime non réanimée au moment du sauvetage, et le presque noyé (ou pré-noyé) qui est une victime ayant survécu plus ou moins longtemps […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/noyade/#i_624

ŒDÈME AIGU DU POUMON

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 354 mots

État asphyxique brutal réalisé par l'inondation des alvéoles pulmonaires à la suite d'une transsudation de sérosité plasmatique. On doit distinguer des œdèmes hémodynamiques , par surcharge de la petite circulation d'origine cardiaque, et des œdèmes lésionnels , par atteinte directe de la paroi alvéolo-capillaire — ces derniers sont beaucoup plus rares. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oedeme-aigu-du-poumon/#i_624

OXYGÈNE

  • Écrit par 
  • Robert CREUSE, 
  • René NOTO
  •  • 6 318 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre «  Oxygénothérapie »  : […] En principe, dans des conditions normales, l'air inspiré par un sujet contient 20,9 p. 100 de dioxygène ; compte tenu du fait que la pression ambiante, ou pression barométrique au niveau de la mer, est égale à 1 bar (ce qui équivaut à 10 5  pascals ou 760 torrs ou 760 mm de mercure), la pression partielle de dioxygène dans l'air inspiré (P i O 2 ) est de 0,209 bar et sa co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oxygene/#i_624

PARTICULES ATMOSPHÉRIQUES

  • Écrit par 
  • Karine DESBOEUFS, 
  • Jean-François DOUSSIN
  •  • 6 937 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Particules fines et santé »  : […] L’épisode de pollution particulaire qui frappa Londres du 5 au 9 décembre 1952 reste certainement celui qui a eu les conséquences les plus importantes sur la prise de conscience de l’impact sanitaire des particules fines. Cet épisode historique de pollution aux particules fines (essentiellement lié à une forte concentration de dioxyde de soufre provenant des usines et des chauffages individuels a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/particules-atmospheriques/#i_624

PESTE

  • Écrit par 
  • Henri-Hubert MOLLARET
  • , Universalis
  •  • 3 068 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les signes de la peste humaine »  : […] Il faut opposer la peste bubonique – dite encore zootique –, survenant après piqûre d’une puce infectée, à la peste pulmonaire primitive, ou peste démique, succédant à une contamination interhumaine directe par voie respiratoire. –  La peste bubonique, après une incubation de un à dix jours et une brève période d’invasion, réalise d’emblée un syndrome toxi-infectieux extrêmement grave, avec appari […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peste/#i_624

PHARYNX

  • Écrit par 
  • Marcel AUBRY, 
  • Bernard MEYER
  • , Universalis
  •  • 5 692 mots

Dans le chapitre « Examen clinique »  : […] L'examen de l'hypopharynx est réalisé, en routine, par le spécialiste O.R.L. à l'aide d'un miroir laryngé incliné à 30 0 , placé à la partie postérieure de l'oropharynx, la bouche du patient étant grande ouverte et sa langue tenue en protraction par le médecin. L'image du pharyngo-larynx permet d'étudier la partie supérieure des sinus piriformes dont l'angle dièdre est plu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pharynx/#i_624

PNEUMOCOQUE

  • Écrit par 
  • Jacques BEJOT
  •  • 693 mots

Dans les sérosités et les crachats, le pneumocoque, Streptococcus pneumoniae , se présente sous forme de diplocoques encapsulés, dont les deux cocci lancéolés sont opposés par la pointe, donnant à l'ensemble la forme d'un 8. Les diplocoques sont souvent groupés en chaînettes. Dans les milieux artificiels, le germe est sans capsule ; cultivé en milieux enrichis de sérum, il ré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pneumocoque/#i_624

PNEUMOTHORAX SPONTANÉ

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 341 mots

Présence d'air dans la cavité pleurale, normalement virtuelle, en dehors de tout traumatisme ou de tout geste médical. Le pneumothorax fait suite à une rupture brutale et localisée de l'arbre aérien broncho- alvéolaire, qui se produit au niveau d'une lésion rendant la couche corticale des alvéoles pulmonaires plus fragile qu'elle ne l'est normalement ; il se traduit par un point de côté brutal et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pneumothorax-spontane/#i_624

POLLUTION

  • Écrit par 
  • François RAMADE
  •  • 20 844 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Dérivés du soufre, de l'azote, du fluor »  : […] L' anhydride sulfureux (SO 2 ) constitue le polluant atmosphérique dont l'impact sur l'ensemble des êtres vivants est de loin le plus préoccupant. Ce gaz se transforme rapidement dans l'air en acide sulfurique, très hygroscopique, qui joue un rôle essentiel dans la formation des smogs acides, brouillards propres aux milieux urbains des régions à climat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pollution/#i_624

RESPIRATOIRE (APPAREIL) - Physiologie

  • Écrit par 
  • Roland LEFRANÇOIS
  • , Universalis
  •  • 7 265 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Syndrome restrictif »  : […] La destruction d'une partie du parenchyme pulmonaire entraîne un syndrome restrictif. La spirométrie apprécie son importance par la valeur du rapport capacité vitale sur capacité vitale théorique (fig. 3b) . La diminution de la capacité vitale peut être le fait soit d'une diminution de la capacité pulmonaire totale, comme cela se voit lors de l'ablation de tout ou partie d'un poumon, soit d'une r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/respiratoire-appareil-physiologie/#i_624

RESPIRATOIRE (APPAREIL) - Pharmacologie

  • Écrit par 
  • Henri SCHMITT
  •  • 1 518 mots
  •  • 1 média

Les médicaments utilisés chez l'homme dans le traitement des maladies de l'appareil respiratoire appartiennent à des séries pharmacologiques variées. Il paraît en conséquence logique de les grouper suivant le but qu'ils se proposent d'atteindre. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/respiratoire-appareil-pharmacologie/#i_624

RHINOPHARYNGITE

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 148 mots

Infection d'origine microbienne ou virale, atteignant à la fois les fosses nasales et la partie supérieure du pharynx. Chez l'enfant, l'hypertrophie des formations lymphatiques du pharynx (végétations adénoïdes) est source de récidives ; leur ablation est conseillée lorsqu'elles déterminent des troubles respiratoires plus ou moins préjudiciables à la croissance du porteur. Dans la plupart des cas, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rhinopharyngite/#i_624

RHUME

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 463 mots

Ensemble de symptômes dus à une atteinte virale des voies respiratoires supérieures : inflammation du pharynx, du larynx et du nez ; écoulement nasal souvent assez important pour entraîner l'obstruction ; toux et éternuements ; céphalées et malaises. La fièvre est absente ou modérée. Le rhume commun, ou coryza, est contagieux et survient en trois vagues annuelles : au début de l'automne, au milieu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rhume/#i_624

SINUSITE

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 170 mots

Atteinte infectieuse ou inflammatoire de la muqueuse des cavités aériennes communiquant avec les fosses nasales. Les sinusites frontales et maxillaires sont fréquentes, celles des sinus ethmoïdaux ou sphénoïdaux rares. Les sinusites aiguës bactériennes, où existe un mauvais drainage de la cavité infectée, se traduisent par de la fièvre, des douleurs, un jetage nasal purulent. La radiographie montr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sinusite/#i_624

SMOG MORTEL À LONDRES

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 185 mots

Au début de décembre 1962, un nuage nauséabond et asphyxiant, de plus de 150 mètres d'épaisseur, envahit Londres. Le smog (contraction des mots anglais smoke , fumée, et fog , brouillard) peut se révéler mortel pour toute personne ayant une fragilité de l'appareil respiratoire : au 8 décembre, on dénombre 106 morts rien que dans la capitale anglaise ; d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/smog-mortel-a-londres/#i_624

SOMMEIL

  • Écrit par 
  • Patrice FORT, 
  • Michel JOUVET, 
  • Patrick LÉVY, 
  • Véronique VIOT-BLANC
  •  • 18 052 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Troubles respiratoires du sommeil »  : […] Le syndrome d'apnées obstructives du sommeil (SAOS) est une pathologie fréquente (environ 5 p. 100 de la population générale) et grave. D'autres anomalies, plus rares, existent, telles que la respiration périodique et les apnées centrales au cours de l'insuffisance cardiaque (respiration de Cheyne-Stokes) ou la baisse de la ventilation au cours du sommeil chez l'obèse (hypoventilation). […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sommeil/#i_624

SOUFFLE, traumatologie

  • Écrit par 
  • René NOTO
  •  • 856 mots

Le traumatisme par effet de souffle ou blast injury des auteurs anglo-saxons, bien individualisé cliniquement depuis la Seconde Guerre mondiale, regroupe l'ensemble des lésions et des troubles constatés chez des patients soumis aux effets d'une explosion. Ces lésions sont provoquées par l'onde de pression qui suit l'explosion et qui se propage dans l'atmosphère (blast aérien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/souffle-traumatologie/#i_624

SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère)

  • Écrit par 
  • Julien EMMANUELLI
  •  • 596 mots

Le 15 mars 2003, l'O.M.S. lançait la première alerte mondiale de son histoire devant l'émergence d'un agent infectieux d'origine inconnue, responsable d'une nouvelle maladie : le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS). Probablement apparu en Chine dès le mois de novembre 2002, le SRAS s'est rapidement répandu, touchant plus de 8 000 personnes dans une trentaine de pays. Le syndrome est causé par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sras/#i_624

SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère), en bref

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 223 mots

En novembre 2002, une maladie nouvelle apparaît à Hong Kong. Le malade présente une fièvre élevée brutale et des troubles respiratoires. L'état général est gravement affecté, avec une baisse du nombre de globules blancs sanguins importante et persistante. La maladie est fatale dans 10 à 30 p. 100 des cas. On lui donne le nom de SRAS, pour syndrome respiratoire aigu sévère. La maladie s'observe su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sras-syndrome-respiratoire-aigu-severe/#i_624

TABAC

  • Écrit par 
  • Olivier JUILLIARD
  • , Universalis
  •  • 7 749 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les irritants »  : […] La présence d'irritants dans la fumée du tabac est trop évidente pour quiconque a fumé un jour ou l'autre : les muqueuses des grands fumeurs sont hypertrophiées et tapissées de sécrétions. Ces altérations peuvent s'étendre au larynx et aux bronches lorsque le sujet inhale la fumée. La bronchite chronique est alors fréquente. En fait, les substances irritantes (phénols, acides organiques, oxydes d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tabac/#i_624

THORAX

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT
  •  • 2 861 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Pathologie chirurgicale »  : […] Les traumatismes thoraciques sont de plus en plus fréquents, en raison de l'accroissement des accidents du travail et de la circulation. La paroi thoracique est très exposée aux blessures. Les plus graves sont celles qui provoquent une ouverture de cette paroi, car le poumon s'affaisse du côté atteint et le médiastin est attiré du côté sain, ce qui perturbe le fonctionnement du diaphragme et la r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thorax/#i_624

TOUX

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 331 mots

Réflexe expiratoire bref et intense qui chasse brusquement l'air des voies respiratoires supérieures. La toux peut être déclenchée notamment par des excitations touchant les muqueuses du larynx, de la trachée, des bronches ou même des bronchioles. On décrit des zones tussigènes plus spécialisées (espace aryténoïdien, bifurcation trachéale, plèvre). De plus, toutes les afférences sensitives du pne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/toux/#i_624

TRAUMATISMES

  • Écrit par 
  • René NOTO
  •  • 6 820 mots

Dans le chapitre « Étude clinique »  : […] L'étude des lésions élémentaires doit se faire en fonction de leur topographie. Les contusions crâniennes peuvent ou non être associées à des fractures du crâne (fracture de la voûte, de la base, etc.), mais, même dans le cas de fracture, la gravité est toujours liée plus à l'importance des dégâts causés au cerveau qu'à l'atteinte osseuse (contusion simple, œdème cérébral, h […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traumatismes/#i_624

TUBERCULOSE

  • Écrit par 
  • Jean BRETEY, 
  • Charles COURY
  •  • 10 009 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « De la phtisie à la tuberculose pulmonaire »  : […] Plusieurs auteurs de l'Antiquité gréco-latine se sont attachés à décrire une maladie amaigrissante au long cours dénommée, suivant les uns, « phtisie », suivant les autres, « tabes ».Ainsi Hippocrate ( v e - iv e  s. av. J.-C.) fait mention d'infections bronchopulmonaires et pleurales à évolution […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tuberculose/#i_624


Affichage 

Anatomie comparée d'une bronche d'un sujet normal et d'un sujet asthmatique

dessin

Par rapport à une bronche normale, la bronche du sujet asthmatique est inflammatoire, voit son diamètre resserré du fait de la contraction de la couche musculaire, tandis que sa lumière est encombrée jusqu'à être parfois obturée par un excès de mucus 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Anomalies bronchographiques

dessin

Anomalies bronchographiques ; une substance de contraste, le lipiodol, met en évidence des aspects de dilatation et de striction (d'après P Michon) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Appareil respiratoire : structure de médicaments

diaporama

Structures de quelques médicaments de l'appareil respiratoire 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Auscultation et examen radiologique

diaporama

L'investigation clinique est toujours fondée sur l'auscultation et sur l'examen radiologique du malade (d'après P Michon) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Bactéries responsables des infections bronchopulmonaires

tableau

Principales bactéries responsables des infections bronchopulmonaires bactériennes 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Bouleau en fleur

photographie

Même la nature la plus proche n'est pas sans danger Ce bouleau (ou cyprès etc) familier cause au moment de sa floraison, lorsque son pollen est transporté par le vent, des allergies respiratoires parfois inquiétantes 

Crédits : Katafei/ Shutterstock

Afficher

Enregistrements au cours de l'épreuve de spirographie

graphique

Au cours de cet examen d'épreuve, on mesure, à l'aide d'un appareil appelé spirographe, la vitesse (exprimée en volume par seconde) avec laquelle l'air pulmonaire est expiré, chez le sujet normal (à gauche) et malade (à droite) Le volume maximal qui peut être expiré est appelé capacité... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Maladies bronchopulmonaires virales

tableau

Principaux virus responsables des infections bronchopulmonaires 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Arbre trachéobronchique

diaporama

Schéma (échelle non respectée) des subdivisions de l'arbre trachéobronchique 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Contrôle des thermomètres

photographie

Au National Physics Laboratory de Teddington (Grande-Bretagne), on contrôle la fabrication des thermomètres pour répondre à la demande, lors de l'épidémie de grippe, en 1936 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

La streptomycine contre la tuberculose

photographie

Une laborantine exécute un test de pureté sur la streptomycine destinée à combattre la tuberculose, en 1946 En effet, les impuretés pouvaient rendre le traitement inefficace 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Radiothérapie

photographie

Lors d'une irradiation par une bombe au cobalt, en 1955, une infirmière contrôle l'émission de particules avec un compteur Geiger Le cobalt 60, radioactif, était utilisé en radiothérapie pour enrayer le développement des cellules cancéreuses 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Anatomie comparée d'une bronche d'un sujet normal et d'un sujet asthmatique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Anomalies bronchographiques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Appareil respiratoire : structure de médicaments
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Auscultation et examen radiologique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Bactéries responsables des infections bronchopulmonaires
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Bouleau en fleur
Crédits : Katafei/ Shutterstock

photographie

Enregistrements au cours de l'épreuve de spirographie
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Maladies bronchopulmonaires virales
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Arbre trachéobronchique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Contrôle des thermomètres
Crédits : Hulton Getty

photographie

La streptomycine contre la tuberculose
Crédits : Hulton Getty

photographie

Radiothérapie
Crédits : Hulton Getty

photographie