PARTICULES ATMOSPHÉRIQUES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Particules atmosphériques

Particules atmosphériques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Aérosol urbain

Aérosol urbain
Crédits : LISA

photographie

Différents types de particules atmosphériques

Différents types de particules atmosphériques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Pollution dans la vallée de l’Arve

Pollution dans la vallée de l’Arve
Crédits : Jean-François Doussin

photographie

Tous les médias


Particules fines et patrimoine

Outre l’impact sanitaire en zone urbaine, les fortes concentrations en particules fines ont également des conséquences sur la dégradation physique et esthétique du bâti et notamment sur la pierre, le ciment et le verre.

Il est commun d’observer sur certains monuments et statues des zones noircies et des zones claires. Les zones claires correspondent généralement aux parties exposées à la pluie, qui élimine la pollution déposée. Ce n’est pas le cas dans les zones noircies qui sont protégées des pluies et où l’effet de la pollution atmosphérique est bien visible. Ces parties sombres correspondent à des dépôts de suies et de cendres volantes (provenant de la combustion) dans une matrice constituée de gypse. Ce gypse est lui-même issu d’un phénomène de sulfatation, c’est-à-dire de réaction entre les carbonates constituant la pierre et un gaz polluant qu’est le dioxyde de soufre. Du fait d’une politique stricte sur les émissions de dioxyde de soufre, la concentration de ce gaz a fortement diminué depuis le milieu des années 1980 en Europe. L’héritage de plusieurs années de pollution depuis le début de l’ère industrielle reste cependant visible sur différents monuments. C’est également le cas sur les vitraux pour lesquels la pollution atmosphérique engendre une augmentation de leur opacité. Même si la pollution au soufre a fortement baissé, des études montrent que les oxydes d’azote associés aux particules de suie produites par le trafic automobile agissent dans le même sens, comme en témoigne la salissure ou l’encrassement des vitrages qui constitue l’un des phénomènes d’altération les plus visibles en environnement urbain. Les coûts d’entretien considérables engendrés par ce phénomène touchent également la pierre, les mortiers, les peintures et les divers enduits de façade.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages




Écrit par :

  • : professeur des Universités, professeur de chimie de l'atmosphère et physique de l'environnement, université Paris-Est Créteil Val-de-Marne, Institut Pierre-Simon-Laplace
  • : professeure, université Paris-Diderot

Classification


Autres références

«  PARTICULES ATMOSPHÉRIQUES  » est également traité dans :

ASTHME

  • Écrit par 
  • Philippe GODARD, 
  • François-Bernard MICHEL
  •  • 5 848 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La pollution atmosphérique »  : […] Les gaz ou particules atmosphériques constituent : – la pollution acido-particulaire, particulièrement le dioxyde de soufre (SO 2 ), les particules en suspension (P.S.) et les aérosols acides (sulfates) ; – la pollution photo-oxydante avec l'ozone (O 3 ) et le dioxyde d'azote (NO 2 ) auxquels on associe les précurseurs primaires : le monoxyde d'azote (NO) et les composés organiques volatils (C.O. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asthme/#i_51114

NANOTECHNOLOGIES (enjeux et risques)

  • Écrit par 
  • Francelyne MARANO
  •  • 5 946 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Quelles sont les voies potentielles d'exposition aux nanoparticules et comment peut-on caractériser cette exposition ? »  : […] La population susceptible d'être la plus exposée aux nanoparticules et nanotubes est celle des travailleurs de l'industrie, par voie respiratoire et/ou cutanée. À l'échelle mondiale, 2 millions de travailleurs devraient être concernés d'ici à 2010 (A.F.S.S.E.T., 2006). Cette estimation est sans doute faible si on considère les différentes applications potentielles et, en dehors de la production d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nanotechnologies-enjeux-et-risques/#i_51114

POLLUTION

  • Écrit par 
  • François RAMADE
  •  • 20 844 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Particules solides »  : […] On es classe en catégories de taille décroissante, les plus petites, dites insédimentables, car incapables de se déposer au sol sous l'effet de la gravitation, possèdent un diamètre inférieur à 0,1 micromètre. Ce sont les plus dangereuses pour la santé humaine car elles sont susceptibles de pénétrer dans les alvéoles pulmonaires. Par ailleurs, elles contaminent les plus hautes couches atmosphériq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pollution/#i_51114

POLLUTION ATMOSPHÉRIQUE URBAINE

  • Écrit par 
  • Isabelle ROUSSEL
  •  • 3 594 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les alertes urbaines »  : […] Déclenchées au cours d’épisodes persistants de pollution, les alertes urbaines sont très médiatisées et permettent de dénoncer les dangers de la pollution atmosphérique. Si elles sont souvent impuissantes à réduire les niveaux d’oxydes d’azote (en hiver) ou d’ozone (en été), polluants secondaires liés à une multitude de sources, elles permettent d’encourager les citadins soit à prendre des précaut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pollution-atmospherique-urbaine/#i_51114

RESPIRATOIRE (APPAREIL) - Pathologie

  • Écrit par 
  • Raoul KOURILSKY
  •  • 27 404 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre «  Pathologie liée aux pollutions atmosphériques »  : […] Les dégâts infligés aux structures respiratoires par l'inhalation d'air chargé de poussières et de gaz ont pris une place de plus en plus importante en pathologie pulmonaire et bronchique. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/respiratoire-appareil-pathologie/#i_51114

Pour citer l’article

Jean-François DOUSSIN, Karine DESBOEUFS, « PARTICULES ATMOSPHÉRIQUES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/particules-atmospheriques/