PARTICULES ATMOSPHÉRIQUES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Sources des particules atmosphériques

Parmi les sources de particules primaires naturelles, on citera donc les océans, l’activité volcanique, l’érosion des zones arides, les végétaux, les feux de forêt. Une part importante des particules naturelles sont des particules secondaires. C’est le cas de toutes les particules biogéniques, c’est-à-dire formées à partir des gaz émis par la végétation.

Les sources anthropiques des particules ou de leurs précurseurs gazeux sont quant à elles multiples et regroupent majoritairement les émissions issues des processus de combustion des énergies fossiles – pétrole, gaz naturel, charbon – et de la biomasse, ou des activités agricoles (épandage). Il existe aussi des particules anthropiques mises en suspension dans l’atmosphère sous l’action du vent ou par frottement (stériles d’extractions minières, carrières, cimenteries, usure des pneus, des plaquettes de frein, etc.).

À l’échelle de la Terre, les particules d’origine naturelle sont émises en quantité plus importante (si l’on considère la masse) que les particules d’origine anthropique et dans des gammes de tailles plus grandes. Elles représentent en moyenne 93 p. 100 de la masse de l’ensemble des particules présentes dans l’atmosphère. Toutefois, les particules anthropiques prédominent souvent en nombre, mais, comme elles sont généralement très petites (submicroniques), elles sont peu denses et influencent peu la masse totale des particules dans l’air. La contribution relative de ces sources dépend des émissions locales, ainsi que des conditions météorologiques et atmosphériques.

Différents types de particules atmosphériques

Différents types de particules atmosphériques

Tableau

Qu'elles soient d'origine naturelle ou anthropique, les particules solides ou liquides en suspension dans l'air sont très variées. On les distingue notamment à partir de leur composition chimique et de leur processus de formation. La production estimée au niveau mondial est exprimée en... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages



Médias de l’article

Particules atmosphériques

Particules atmosphériques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Aérosol urbain

Aérosol urbain
Crédits : LISA

photographie

Différents types de particules atmosphériques

Différents types de particules atmosphériques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Pollution dans la vallée de l’Arve

Pollution dans la vallée de l’Arve
Crédits : Jean-François Doussin

photographie

Afficher les 7 médias de l'article





Écrit par :

  • : professeure, université Paris-Diderot
  • : professeur des Universités, professeur de chimie de l'atmosphère et physique de l'environnement, université Paris-Est Créteil Val-de-Marne, Institut Pierre-Simon-Laplace

Classification


Autres références

«  PARTICULES ATMOSPHÉRIQUES  » est également traité dans :

ASTHME

  • Écrit par 
  • Philippe GODARD, 
  • François-Bernard MICHEL
  •  • 5 848 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La pollution atmosphérique »  : […] Les gaz ou particules atmosphériques constituent : – la pollution acido-particulaire, particulièrement le dioxyde de soufre (SO 2 ), les particules en suspension (P.S.) et les aérosols acides (sulfates) ; – la pollution photo-oxydante avec l'ozone (O 3 ) et le dioxyde d'azote (NO 2 ) auxquels on associe les précurseurs primaires : le monoxyde d'azote (NO) et les composés organiques volatils (C.O. […] Lire la suite

NANOTECHNOLOGIES (enjeux et risques)

  • Écrit par 
  • Francelyne MARANO
  •  • 5 946 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Quelles sont les voies potentielles d'exposition aux nanoparticules et comment peut-on caractériser cette exposition ? »  : […] La population susceptible d'être la plus exposée aux nanoparticules et nanotubes est celle des travailleurs de l'industrie, par voie respiratoire et/ou cutanée. À l'échelle mondiale, 2 millions de travailleurs devraient être concernés d'ici à 2010 (A.F.S.S.E.T., 2006). Cette estimation est sans doute faible si on considère les différentes applications potentielles et, en dehors de la production d […] Lire la suite

POLLUTION

  • Écrit par 
  • François RAMADE
  •  • 20 844 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Particules solides »  : […] On es classe en catégories de taille décroissante, les plus petites, dites insédimentables, car incapables de se déposer au sol sous l'effet de la gravitation, possèdent un diamètre inférieur à 0,1 micromètre. Ce sont les plus dangereuses pour la santé humaine car elles sont susceptibles de pénétrer dans les alvéoles pulmonaires. Par ailleurs, elles contaminent les plus hautes couches atmosphériq […] Lire la suite

POLLUTION ATMOSPHÉRIQUE URBAINE

  • Écrit par 
  • Isabelle ROUSSEL
  •  • 3 594 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les alertes urbaines »  : […] Déclenchées au cours d’épisodes persistants de pollution, les alertes urbaines sont très médiatisées et permettent de dénoncer les dangers de la pollution atmosphérique. Si elles sont souvent impuissantes à réduire les niveaux d’oxydes d’azote (en hiver) ou d’ozone (en été), polluants secondaires liés à une multitude de sources, elles permettent d’encourager les citadins soit à prendre des précaut […] Lire la suite

RESPIRATOIRE (APPAREIL) - Pathologie

  • Écrit par 
  • Raoul KOURILSKY
  •  • 27 404 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre «  Pathologie liée aux pollutions atmosphériques »  : […] Les dégâts infligés aux structures respiratoires par l'inhalation d'air chargé de poussières et de gaz ont pris une place de plus en plus importante en pathologie pulmonaire et bronchique. […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Karine DESBOEUFS, Jean-François DOUSSIN, « PARTICULES ATMOSPHÉRIQUES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/particules-atmospheriques/